PEVSNER NIKOLAUS (1902-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sir Nikolaus Pevsner fait partie de la génération de savants et d'intellectuels allemands chassés de leur pays par la montée du nazisme. Contrairement à Erwin Panofsky qui choisit les États-Unis, Pevsner préféra — à l'instar des Viennois Ernst Gombrich (qui devint directeur de l'institut Warburg transporté à Londres), Ludwig Wittgenstein ou Karl Popper — s'établir en Angleterre où il connut une brillante carrière universitaire.

Il devint, dès lors, l'un des principaux protagonistes de l'histoire de l'architecture dans ce pays et jouit en même temps d'une renommée internationale. Pevsner sut, en effet, joindre à une grande rigueur intellectuelle le goût des larges synthèses ; professeur avant tout, il se plut à multiplier les ouvrages destinés à un public élargi. Dans le même esprit, il fut l'animateur de plusieurs sociétés (dont la Victorian Society), le rédacteur infatigable de l'Architectural Review et aussi le promoteur de l'inventaire exhaustif des monuments remarquables d'Angleterre. Couvert d'honneurs en Grande-Bretagne et aux États-Unis, il fut anobli par la reine. Cependant, sa notoriété et surtout les positions tranchées qu'il a toujours défendues à propos du « mouvement moderne » ont fait de lui, à partirdes années 1970, la cible favorite de certains historiens. C'est ainsi que Pevsner est la figure centrale du pamphlet de David Watkin, Morale et architecture aux XIXe et XXe siècles (Oxford, 1977, éd. franç., Bruxelles, 1979). Face à la polémique, il paraît nécessaire de prendre un certain recul en analysant l'évolution de la démarche de Pevsner et en rappelant le foisonnement d'une œuvre dont malheureusement fort peu de titressont traduits en français.

Né à Leipzig en 1902, Pevsner poursuivit ses études universitaires tant à Leipzig qu'à Munich, Berlin et Francfort, villes qui ont (comme Hambourg ou Vienne) formé dans les premières décennies du siècle une génération de chercheurs aussi attachés aux valeurs de l'interprétation iconographique qu'à celles de l'analyse formelle. En 1924, Pevsner soutint une thèse [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ingénieur au C.N.R.S., enseignante à l'École nationale supérieure d'architecture de Versailles

Classification


Autres références

«  PEVSNER NIKOLAUS (1902-1983)  » est également traité dans :

BANHAM REYNER (1922-1988)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 795 mots

Peter Reyner Banham est l'historien de l'architecture le plus intimement lié aux interrogations de cette discipline dans l'après-guerre. Né à Norfolk en 1922, il travaille quelque temps dans l'industrie aéronautique tout en collaborant à la rubrique artistique de divers journaux de l'est de l'Angleterre. Il s'établit à Londres en 1949 pour entrepr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reyner-banham/#i_98406

DESIGN

  • Écrit par 
  • Christine COLIN
  •  • 8 019 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Design et fonctionnalisme »  : […] Le design n'est pas le fonctionnalisme, même si souvent les définitions du design lui attribuent nombre de ses propriétés. Le design du xx e  siècle n'a pas non plus inventé la fonction, ni même la fonctionnalité. L'historien Nikolaus Pevsner inscrit l'une de ses sources dans le rationalisme français des xvii e et xviii e  siècles : « L'architect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/design/#i_98406

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Deuxième génération : l'histoire sociale de l'art »  : […] Une deuxième génération, apparue aux alentours de la Seconde Guerre mondiale, est liée aux travaux des historiens de l'art et à une tradition plus empirique, bien développée en Angleterre et en Italie. Plutôt que de chercher à jeter des ponts entre « l'art » et « la société », il s'agit de replacer concrètement l'art dans la société : il n'y a pas, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-art/#i_98406

Pour citer l’article

Monique MOSSER, « PEVSNER NIKOLAUS - (1902-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolaus-pevsner/