ESPACE, architecture et esthétique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Église de Riola di Vergato, Italie

Église de Riola di Vergato, Italie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Grande Arche de la Défense

Grande Arche de la Défense
Crédits : Doug Armand/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Espace et art : le fait spatial

Espace et art : le fait spatial
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


En Occident, l'espace de l'œuvre d'art a longtemps tendu à se confondre avec sa représentation, telle qu'elle a pu être pensée à travers la perspective. Ce que celle-ci inventait, en effet, c'était un sujet théorique capable de maîtriser l'espace et, en l'inscrivant dans un cadre, donc en le calculant, de le proposer au spectateur comme pure visibilité.

La révolution du regard induite par l'art moderne a pour une part consisté à rendre l'œuvre à elle-même, à faire en sorte que celle-ci puisse à nouveau susciter son espace propre, au lieu de se donner comme une simple forme dont la perception dépendrait d'une grille préexistante. La peinture, la sculpture, l'architecture aussi, y ont acquis une vérité renouvelée : car ce n'est pas seulement l'espace concret qui se trouve alors reconquis, mais aussi sa dimension psychique, seule à même de permettre un dialogue fructueux entre l'œuvre, l'artiste et celui qui la contemple

Architecture

Le substantif « espace » appartient aujourd'hui au langage courant concernant l'urbanisme (espace urbain, espace public, espace vert) et l'architecture (espace classique ou baroque, statique ou dynamique... et, plus spécifiquement, espace de séjour, espace de repos). Mais cet usage est récent. Il ne s'est généralisé qu'après les années 1940, lorsque la locution « arts de l'espace » a remplacé, sans s'y substituer, la locution « arts du dessin » consacrée par Vasari.

En architecture, c'est le « mouvement moderne » qui, depuis les années 1920, a introduit l'usage systématique du concept d'espace. Toutefois, celui-ci avait déjà été élaboré dans une perspective architecturale par des historiens d'art de langue allemande que marquaient la philosophie critique de Kant et l'Esthétique de Hegel, et qui avaient assimilé les premiers travaux de la psychologie de la forme (Christian von Ehrenfels, 1890). Par [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ESPACE, architecture et esthétique  » est également traité dans :

ACROPOLE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 8 212 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'Acropole classique »  : […] Avant la bataille de Platées, les Grecs, pour cimenter l'union sacrée, avaient, dit-on, fait le serment de ne pas relever les sanctuaires ravagés tant qu'ils n'auraient pas chassé les Perses de Grèce et d'Ionie ; or la lutte devait durer, sporadiquement ranimée, jusqu'en 449-448. De fait, les travaux de construction du Parthénon commencent dès l'année suivante. Tout serait donc simple si le Parth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acropole-d-athenes/#i_93565

ARAVENA ALEJANDRO (1967- )

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 1 006 mots
  •  • 1 média

L’architecte chilien Alejandro Aravena a reçu le prix Pritzker le 4 avril 2016, au siège de l’Organisation des Nations unies à New York. Après le Mexicain Luis Barragán (1980) et les Brésiliens Oscar Niemeyer (1988) et Paulo Mendes da Rocha (2006), il est le quatrième Latino-Américain à être lauréat de cette prestigieuse récompense. Le jury – dont il avait été membre de 2009 à 1015 – a salué un ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alejandro-aravena/#i_93565

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « L'espace, essence de l'architecture »  : […] Cet art du compromis dont l'architecture du xix e  siècle porte fréquemment la marque va paraître insupportable aux pionniers du Mouvement moderne. C'est à une redéfinition radicale de la signification de l'œuvre architecturale que procède ce dernier sous couvert de mieux répondre aux besoins de la société industrielle. Cette redéfinition ne se pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-notions-essentielles/#i_93565

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « Le projet humaniste »  : […] L'architecture de la Renaissance italienne s'accompagne dès le départ d'une réflexion politique et sociale. La coupole de la cathédrale de Florence conçue par Brunelleschi veut magnifier le pouvoir de la cité ainsi que l'excellence de ses institutions. Celles-ci sont aux mains d'une oligarchie patricienne imprégnée par les conceptions humanistes, une oligarchie qui veut faire de sa ville une « no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-societe/#i_93565

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Acier

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON
  •  • 3 246 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Influence de la construction en acier sur l'architecture »  : […] En regard de cet allégement de la construction, l'architecture en acier tend à devenir une architecture du vide, de l' espace et de la transparence. Avec ce nouveau matériau précisément, la matière s'efface. L'agencement du vide immatériel devient prépondérant relativement à l'organisation de la matière. Qu'il s'agisse de structure d'organisation de l'espace, comme dans l'architecture de Mies Van […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-acier/#i_93565

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Plastique

  • Écrit par 
  • Hubert TONKA
  •  • 3 124 mots

Dans le chapitre « Diorama des réalisations et des projets »  : […] On attribue en général à l'ingénieur américain Albert G. H. Dietz les premières recherches concernant une utilisation structurale du plastique. En effet, il s'est intéressé très tôt aux éléments structuraux (panneaux de toiture à grande portée, porte-à-faux, etc.) et il peut passer pour un précurseur de l'utilisation des matériaux plastiques, bien que ses investigations l'aient surtout amené à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-plastique/#i_93565

ARCHITECTURE & MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 7 421 mots

La comparaison, tentée à maintes reprises, entre architecture et musique a donné lieu en général à des slogans du genre « l'architecture est une musique figée ». On ne s'est pas privé non plus de constater que les œuvres de la « grande » musique occidentale s'étaient peu à peu solidifiées en objets, et que la complexité de leur architectonique autorisait que l'on parlât à leur propos d'édifices. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-et-musique/#i_93565

BERLAGE HENDRIK PETRUS (1856-1934)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 725 mots
  •  • 1 média

L'architecture dense, opaque, sentimentale, structurellement ornée du Néerlandais Berlage indique l'une des voies de recherche que l'architecture occidentale expérimente à la charnière de deux siècles pour tenter de répondre aux requêtes de l'évolution sociale, aux appels de la technologie. Berlage fait, en quelque sorte, le pont entre Richardson et Wright, aux États-Unis, et Pompe et Bodson en Be […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hendrik-petrus-berlage/#i_93565

BRUNELLESCHI FILIPPO (1377-1446)

  • Écrit par 
  • Gian-Carlo ARGAN
  •  • 2 145 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La coupole de Sainte-Marie-de-la-Fleur »  : […] La construction de la coupole de la cathédrale de Florence s'est poursuivie tout au long de la carrière de Brunelleschi et en constitue le problème central. La coupole proprement dite fut commencée en 1420 et terminée en 1436 ; en 1438 fut entreprise la construction des tribunes, corps semi-cylindriques à la base du tambour, destinés à équilibrer le volume de la coupole ; le modèle de la lanterne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filippo-brunelleschi/#i_93565

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « L'organisation de l'espace »  : […] Dans l'ancienne cosmologie chinoise, le Ciel étant conçu comme rond et la Terre comme carrée, l'espace est imaginé sous forme de carrés emboîtés, sortes d'espaces hiérarchisés autour du noyau que constitue la capitale, carré marqué par quatre portes aux quatre orients et centre de convergence des influences cosmiques. On aboutit ainsi à une image géométrique du monde, animée par tout un réseau élé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_93565

CIRIANI HENRI (1936- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 962 mots

Dans le chapitre « Volume et verticalité »  : […] Dans les années 1990, Henri Ciriani reste attaché à une approche formelle de l'urbanisme et, fidèle aux idéaux « collectivistes », travaille dans le sens de la solidité et de la puissance l'articulation de masses verticales et horizontales, la silhouette des édifices, fussent-ils des barres enrichies par un jeu complexe de pleins et de vides. Ainsi dans ses projets aux Pays-Bas, à Rotterdam (proje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ciriani/#i_93565

FONCTIONNALISME, architecture

  • Écrit par 
  • Cariss BEAUNE
  •  • 875 mots
  •  • 2 médias

On pourrait définir le fonctionnalisme comme une réponse plus ou moins appropriée aux besoins spécifiques d'une époque ou d'une société donnée. Dans le domaine de l'art, en particulier, un objet est perçu comme un objet d'art, selon Panofsky, quand la forme l'emporte sur la fonction, c'est-à-dire quand la perception s'attache plus à l'analyse de ses composantes stylistiques qu'à celle de ses fins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonctionnalisme-architecture/#i_93565

HUET BERNARD (1932-2001)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 797 mots

Né en 1932 à Quinhon, au Vietnam, Bernard Huet étudie l'architecture à l'École des beaux-arts de Paris, dont il est diplômé en 1962. Parallèlement, il suit les cours de construction de Jean Prouvé aux Arts et Métiers, mais sera surtout marqué par l'approche théorique et critique d'Ernesto Rogers au Politecnico de Milan. Après trois années passées dans l'agence de Michel Ecochard, il part en 1963 p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-huet/#i_93565

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Le problème de l'espace et les solutions constructives »  : […] Les notions relatives à l'aire sacrée, que développèrent les hindous d'un côté et les bouddhistes de l'autre, s'étaient formées à partir d'éléments communs puisés au substrat postvédique. Elles présidèrent à une conception presque identique du lieu de culte. Mais, vers le v e  siècle probablement, hindous et bouddhistes se trouvèrent amenés à diff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_93565

KAHN LOUIS ISADORE (1901-1974)

  • Écrit par 
  • Caroline MANIAQUE
  •  • 1 996 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Concepts architecturaux et réalisations »  : […] Pour comprendre les concepts qui sous-tendent l'architecture de Kahn de 1950 à 1975, il est nécessaire d'en énoncer les principaux thèmes – la géométrie, la distinction des parties du plan, la structure, la lumière et les matériaux – en les illustrant par des bâtiments emblématiques. Une modeste construction, les pavillons-vestiaires de la piscine de Trenton (New Jersey, 1954-1955), joue un rôle c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-isadore-kahn/#i_93565

KIMBELL ART MUSEUM , Fort Worth, Texas, (L.I. Kahn)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 192 mots

Le Kimbell Art Museum s'inscrit dans un cycle monumental qui conduit Louis Kahn (1901-1974) du Salk Institute de La Jola en Californie (1959-1965) à l'Assemblée nationale de Dacca (1962-1975) au Bangladesh. Les dimensions du musée sont modestes : six voûtes en berceau parallèles, en béton armé, définissent une composition tripartite, le volume central se réduisant à quatre travées seulement. Les f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kimbell-art-museum/#i_93565

LE CORBUSIER (1887-1965)

  • Écrit par 
  • Guillemette MOREL JOURNEL
  •  • 3 466 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Espace indicible et logement du plus grand nombre »  : […] Après la guerre, Le Corbusier s’installe dans le statut de figure majeure du Mouvement moderne : il est invité partout, même en Inde, où il réalise dès 1950 le centre civique (dit « Capitole ») de la nouvelle capitale du Pendjab, Chandigarh. Il sillonne le monde où ses œuvres (bâties et plastiques) sont exposées, participe à de nombreux congrès et conférences. Son vocabulaire architectural semble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-corbusier/#i_93565

LE CORBUSIER : VILLA SAVOYE (Poissy)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 205 mots

Construite au sommet d'une colline, à Poissy, à l'ouest de Paris, la villa Les Heures claires, dite villa Savoye, constitue un premier aboutissement dans les recherches de Le Corbusier (1887-1965) sur le thème de la villa. Elle clôt également sa période puriste. L'architecte y applique les « cinq points d'une architecture nouvelle », énoncés en 1927 : pilotis, plan libre, façade libre, fenêtre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-corbusier-villa-savoye/#i_93565

LOOS ADOLF (1870-1933)

  • Écrit par 
  • Harald R. STÜHLINGER
  •  • 1 792 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie du Raumplan »  : […] « Je ne conçois pas de plan, de façades ou de vues en coupe, je conçois des espaces », écrit Adolf Loos. Toutes les réalisations de l'architecte visent en effet à donner une place primordiale à des espaces conçus en fonction des besoins humains. Loos définit cette idée, extrêmement moderne pour l'époque, par sa théorie du Raumplan (« plan d'espace »). En 1910, sur la Michae […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-loos/#i_93565

MERZ MARIO (1925-2003)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET, 
  • Universalis
  •  • 1 129 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le choix de l'organique »  : […] À partir de l967, Merz expose régulièrement à la galerie Sperone, à Turin, et rejoint avec sa femme Marisa le groupe de l'Arte povera, dont la notoriété internationale sera considérable. Cette même année, il participe, à la galerie La Bretesca de Gênes, à la première exposition de l'Arte povera, Arte povera - Im Spazio , organisée par le critique Germano Celant. Désormais l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-merz/#i_93565

MIES VAN DER ROHE LUDWIG (1886-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre GRANVEAUD
  •  • 2 135 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un rationaliste »  : […] Mies ne construit presque pas pendant sa période allemande et il s'exprime surtout par ses dessins et ses textes ; c'est aux États-Unis qu'il construira la plus grande partie de sa production. À Berlin, après s'être détaché de l'influence de Behrens et, à travers cet architecte, de celle de l'art néo-classique de Karl Friedrich Schinkel, il travaille à des projets qui seront exposés par le Novembe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-mies-van-der-rohe/#i_93565

NEUTRA RICHARD (1892-1970)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON
  •  • 1 978 mots

Dans le chapitre « L'espace architectural »  : […] L'espace de Neutra est fait de matières diverses, verre, pierre, bois, acier, brique, eau, sable, l'architecte ne cherchant pas l'unité d'expression de l'objet artistique par le matériau comme Mies avec l'acier ou Le Corbusier avec le béton. L'objet architectural est démantelé en une suite de lieux qui relèvent plus d'une géométrie de l'espace vécu dont l'individu est le pôle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-neutra/#i_93565

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'ordre dorique »  : […] Connu par un plus grand nombre de temples, et des temples mieux conservés que ceux d'ordre ionique, le dorique , dont l'austère rationalité est tempérée par le raffinement de ses nuances, apparaît comme l'ordre grec par excellence. Dès que la maîtrise de la taille et de la manutention de la pierre est assurée, au début du vi e  siècle, s'engage un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_93565

PIERRE DE CORTONE (1596-1669)

  • Écrit par 
  • Giuliano BRIGANTI, 
  • Claude MIGNOT
  •  • 3 229 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Formation, premières œuvres »  : […] En architecture comme en peinture, le milieu familial, Commodi, Ciarpi ne jouèrent qu'un rôle mineur ; Cortone fit son apprentissage en copiant les édifices de la Rome antique et moderne. Les contacts avec les cercles académiques, la maison Sacchetti et Cassiano del Pozzo le familiarisèrent avec la tradition maniériste, la culture néo-platonicienne et les problèmes archéologiques. De 1623 et 1624 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-cortone/#i_93565

PORTZAMPARC CHRISTIAN DE (1944- )

  • Écrit par 
  • Chantal BERET, 
  • Universalis
  •  • 866 mots

L'architecte Christian de Portzamparc est né à Casablanca en 1944 ; il entreprend ses études à l'École nationale des beaux-arts de Paris en 1962, d'abord dans l'atelier d'Eugène Beaudoin puis, changeant radicalement de cap, chez Georges Candilis. En 1966, il effectue un séjour à la Columbia University, à New York, qui est pour lui l'occasion d'un travail critique et historique sur l'urbanisme. Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-de-portzamparc/#i_93565

PROPORTION

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON, 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 8 241 mots

Dans le chapitre « Scientificité de l'architecture »  : […] Deux obstacles épistémologiques s'opposent à une pensée scientifique de l'architecture. Le premier consiste à croire que l'espace réel de l'architecture est ou peut être l'objet d'une science de l'architecture. Car définir, cerner l'architecture comme partie de l'espace réel n'amène qu'à des discussions sur la limite réelle de cet espace architectural. Cela explique l'existence de livres tels que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proportion/#i_93565

SCHÜTTE-LIHOTZKY MARGARETE (1897-2000)

  • Écrit par 
  • Dietrich Wilhelm DREYSSE
  •  • 762 mots

L'architecte autrichienne Margarete Lihotzky est née le 23 janvier 1897 à Vienne. Après avoir suivi des leçons particulières de peinture, elle entre, en 1915, à la Kunstgewerbeschule où elle commence, contre l'avis de sa famille, des études d'architecture. Sous l'influence de son maître, l'architecte Oskar Strnad, elle s'intéresse au problème du logement, alors particulièrement crucial à Vienne où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/margarete-schutte-lihotzky/#i_93565

SEJIMA KAZUYO ET NISHIZAWA RYŪE

  • Écrit par 
  • Benoît JACQUET
  •  • 967 mots
  •  • 1 média

Les architectes japonais Sejima Kazuyo (née en 1956 à Hitachi, préfecture d'Ibaraki) et Nishizawa Ryūe (né en 1966, préf. de Kanagawa) sont associés au sein de l'agence d'architecture S.A.N.A.A. (Sejima and Nishizawa and Associates) fondée à Tōkyō en 1995. Sejima Kazuyo a commencé à travailler au sein de l'agence d'architecture d'Itō Tōyō en 1981 avant de devenir indépendante en 1987. Nishizawa R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sejima-kazuyo-et-nishizawa-ryue/#i_93565

UNGERS OSWALD MATHIAS (1926-2007)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 634 mots

Né en 1926 à Kaisersesch, en Allemagne, Oswald Mathias Ungers étudie l'architecture à la Technische Hochschule de Karlsruhe, où il obtient son diplôme en 1950, sous la direction du théoricien de l'architecture Egon Eiermann. Il ouvre son agence à Cologne et, dès 1951, réalise dans cette ville ses premiers ensembles de logements. L'immeuble collectif et l'usine de confection de Cologne-Braunsfeld m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oswald-mathias-ungers/#i_93565

VACCHINI LIVIO (1933-2007)

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 1 066 mots

Originaire du Tessin (Suisse), Livio Vacchini compte parmi les créateurs les plus inventifs de la scène architecturale contemporaine. Né à Locarno le 27 février 1933, il fait ses études primaires et secondaires dans sa ville natale, puis à Fribourg, au collège Saint-Michel, où il obtient, en 1953, un diplôme de littérature. Admis à l'École polytechnique fédérale de Zurich, il étudie l'architecture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livio-vacchini/#i_93565

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean GUIRAUD, Françoise CHOAY, « ESPACE, architecture et esthétique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/