MONGOLIE, histoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

500 à 600. Reconquêtes

500 à 600. Reconquêtes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

800 à 900. Déclin des empires

800 à 900. Déclin des empires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Tous les médias


L'époque gengiskhanide

L'épopée gengiskhanide marque à plus d'un titre une coupure dans l'histoire mondiale. En Asie centrale d'abord, un processus de différenciation entre peuples turcs et peuples mongols arrive à son terme. La Mongolie propre appartient désormais aux seuls Mongols – les autres groupes n'apparaissant en cette région qu'à titre de minorités intégrées – tandis que la turcisation et l'islamisation des steppes occidentales, entamées aux siècles précédents, vont s'achever bientôt, aux dépens des Gengiskhanides eux-mêmes.

L'unité de peuplement du territoire mongol, jointe à une brusque abondance des sources historiques contrastant avec une extrême pauvreté pour les époques antérieures, permet de mettre en lumière toute une série de problèmes d'un intérêt capital pour l'histoire des steppes tant prégengiskhanides que postgengiskhanides : ainsi, la spécificité et la remarquable continuité à travers les siècles d'une civilisation nomade ; une évolution indiscutable, depuis le temps auquel les matériaux permettent de remonter, des structures sociopolitiques et des méthodes de nomadisation ; les processus d'édification et de destruction des empires nomades.

Mais aussi, sous l'effet des conquêtes, l'histoire des Mongols se confond, pendant un temps, avec celle des pays sédentaires. C'est, pour un peuple nomade, le passage d'un « empire des steppes » à des dynasties de conquête et l'amorce d'une acculturation à des formes de civilisation plus évoluées et, pour les pays sédentaires, une rupture d'évolution dont la portée réelle est encore l'objet de discussions parmi les spécialistes. Car l'histoire de l'« Empire universel » des Mongols, si elle a enflammé les imaginations et fait couler des flots d'encre, est, par la multitude et la diversité des pays qu'elle concerne, d'une complexité qui a défié jusqu'à maintenant les synthèses exhaustives. Les massacres et les destructions, pour étendus et systématiques qu'ils aient été, ne semblent cependant pas – surtout en Chine – avoir a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 27 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S. et à la Fondation nationale des sciences politiques (C.E.R.I)
  • : conservateur en chef du musée Guimet, directeur d'études à l'École pratique des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  MONGOLIE, histoire  » est également traité dans :

EXPANSION MONGOLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 206 mots

1206 Temüdjin est reconnu khan universel (Gengis khan).1215 Prise de Pékin et annexion de la Mandchourie.1221 Gengis khan atteint l'Indus.1229 Ögödeï est élu grand khan deux ans après la mort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expansion-mongole-reperes-chronologiques/#i_20308

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La domination turque »  : […] Avec la disparition des Samanides, le pouvoir passa de nouveau aux mains des Turcs, venus des steppes du Nord en quête de pâturages. Leur modèle s'imposa encore une fois, mais heureusement la destruction, au moins en Afghanistan, resta limitée. Car les nouveaux conquérants, qui avant d'arriver au pouvoir avaient passé quelque temps au service des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_20308

AÏMAG

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 121 mots

À l'origine, chez les peuples turcs, mongols et parfois toungouso-mandchous, l'aïmag (ou aïmak, ou ayimaq) est une unité sociale plus ou moins étendue qui repose sur la parenté patrilinéaire. À partir du XIII e  siècle, chez les Mongols, c'est une sous-tribu ayant un territoire de nomadisation propre, puis un grand fief et même un khanat. À l'époqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimag/#i_20308

ALEXANDRE IAROSLAVITCH NEVSKI (1220-1263)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 428 mots

Fils de Iaroslav Vsevolodovitch, prince héréditaire de Pereïslav-Zalesski — au nord de Moscou —, le jeune Alexandre apparaît d'abord comme le brillant second de son père, devenu grand-prince de Vladimir. Il se voit confier notamment la fonction de prince de Novgorod au moment où les territoires russes occidentaux sont assaillis par leurs voisins : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-iaroslavitch-nevski/#i_20308

ANDRÉ DE LONGJUMEAU (mort en 1270)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 216 mots

Frère prêcheur, qui fit partie du groupe de religieux que le pape Innocent IV et le roi Saint Louis utilisèrent pour leur politique orientale. En 1244, André de Longjumeau accomplit une première mission, proprement religieuse, en Syrie et dans les régions voisines, et consolida les retours au catholicisme précédemment obtenus dans les milieux jacob […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-de-longjumeau/#i_20308

ASCELIN NICOLAS ANSELME dit (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 118 mots

Frère prêcheur qui dirigea la mission envoyée par le pape Innocent IV en 1245, au moment du concile de Lyon, auprès des Mongols pour établir des relations avec eux et obtenir leur concours contre les musulmans. Ascelin prit contact avec le khān Baïju en Transcaucasie et, après un accueil assez froid, parvint à se faire comprendre, mais non à obteni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascelin-nicolas-anselme-dit/#i_20308

BAGDAD

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Gaston WIET
  •  • 2 616 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'invasion mongole »  : […] Vint la catastrophe finale : les hordes du sultan mongol Hūlāgū bloquèrent la ville en janvier 1258 et, au bout d'un mois, ce fut l'invasion des rues ; le meurtre et le pillage s'appesantirent sur Bagdad. Le calife fut mis à mort le 10 février. Telle fut la fin de l'empire califien . La ville tomba au rang d'un chef-lieu de province, et un officier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bagdad/#i_20308

BOUCHER GUILLAUME (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 193 mots

Orfèvre du grand khān des Mongols dont l'aventure est rapportée par le franciscain Guillaume de Rubrouck dans son Itinéraire . Parisien d'origine, Guillaume Boucher émigre en Hongrie où il épouse une femme née dans le pays, mais d'ascendance lorraine. Fait prisonnier à Belgrade lors d'un raid mongol et déporté à Karakorum en sa qualité d'habile art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boucher-guillaume/#i_20308

BOUDDHISME (Histoire) - L'expansion

  • Écrit par 
  • Jean NAUDOU
  •  • 3 126 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Au Tibet et en Mongolie »  : […] La conversion du Tibet au bouddhisme se confond avec l'introduction des civilisations indienne et chinoise, dans ce pays isolé et resté à l'écart des grands courants culturels jusqu'au milieu du vii e  siècle de notre ère. Le bouddhisme pourtant, d'après la légende, serait apparu au Tibet bien plus tôt, sous le règne de Tho-tho Ri-gyan-btsan (au i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-histoire-l-expansion/#i_20308

ČAKHAR ou TCHAKHAR

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 803 mots

Principale tribu des grands khāns mongols du xvi e siècle, les Čakhar (ou Tchakhar ou Chakhar) sont les descendants de Gengis khān. Au début du xvii e siècle, leur souverain, le grand khān Ligdan khān (ou Legdan khān, ou Lingdan khān), dont le règne se situe entre 1604 et 1634, tente de reconstituer la puissance mongole effritée par les rivalités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cakhar-tchakhar/#i_20308

CAVALERIE

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR
  •  • 3 638 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les hordes mongoles »  : […] Car si les cavaleries tribales perses, arabes et turques ont été contenues, rien ne peut briser l'ouragan mongol. Gengis Khan et ses descendants submergent presque toute l'Asie et l'Europe orientale : dernière épopée du cheval de guerre issu du Gobi. L'errance sur de grands espaces, le climat rude, la chasse et la guerre entre clans ont donné aux M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavalerie/#i_20308

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 672 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Établissement d'une dynastie étrangère »  : […] Dans les premières années du xiii e  siècle est formée, au nord des empires Jin et Xi Xia, une nouvelle fédération de peuples de la steppe par un chef mongol du nom de Temügin qui prend, en 1206, le titre de Chenghiz-khan, « empereur des mers » . La capitale de ce nouvel empire, qui a pour antécédents illustres les empires des Xiongnu ( ii e - i er […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_20308

CONQUÊTE DE KIEV PAR OLEG

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 216 mots

En 882, le prince Varègue Oleg (882-912 ?), déjà maître de Novgorod depuis la mort de son parent Riourik, s'empare de Kiev. S'unifie alors, sous l'égide d'une dynastie scandinave, les Riourikides, l'espace occupé par les Slaves orientaux, qui commence à prendre au ix e  siècle le nom de Rous, et est fondée autour de la nouvelle capitale, Kiev, la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conquete-de-kiev-par-oleg/#i_20308

CONTRÔLE DE LA CHINE PAR LES YUAN

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 205 mots
  •  • 1 média

Petit-fils de Gengis khan, Kubilai hérite de la tâche de poursuivre la conquête mongole de la Chine. À son avènement comme grand khan, en 1260, il contrôle le nord de la Chine, tandis que le sud reste aux mains des empereurs Song. En 1271, Kubilai prend un nom dynastique chinois, Yuan, qui marque sa volonté d'implanter durablement le pouvoir mongol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/controle-de-la-chine-par-les-yuan/#i_20308

CORÉE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Ogg LI, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 6 267 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre «  Dynastie Koryŏ (918-1392) »  : […] Le début de l'histoire de Koryŏ, qui a donné, par la suite, le nom de Corée, est marqué par les invasions des Kitan, c'est-à-dire la dynastie chinoise des Liao (907-1125). Après avoir réussi à repousser les attaques des Kitan à deux reprises, en 993 et 1010, Koryŏ fut finalement obligé de concéder à son adversaire une région dans le nord-est de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-histoire/#i_20308

DIMITRI IV DONSKOÏ (1350-1389) grand-prince de Moscou (1359-1389)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 561 mots

Lorsqu'il succède à son père, Ivan II (mort en 1359), comme prince de Moscou, le jeune Dimitri se trouve sous la tutelle politique du métropolite Alexis (mort en 1378). Celui-ci lui obtient, par ses démarches à la Horde d'Or, le titre de grand-prince de Vladimir (1362), ravi depuis 1359 par le prince de Souzdal-Nijni-Novgorod. Devenu majeur, Dimitr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-iv-donskoi/#i_20308

DJAGHATAÏDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROUX
  •  • 703 mots

Dynastie issue du deuxième fils de Gengis khan. L'apanage ( ulus ) de Djaghataï en Asie centrale est d'abord constitué par les steppes de l'Ili, de l'Issiq-Köl, du Tchou et du Talas, puis élargi à la fin du xiii e  siècle pour englober alors la région méridionale du lac Balkach, et les provinces de haute culture sédentaires du Tarim (actuel Xinjian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djaghataides/#i_20308

DJOVAYNĪ (1226-1283)

  • Écrit par 
  • Michèle ÉPINETTE
  •  • 305 mots

Né dans le petit village de Azādvār du district de Djovayn (à l'ouest du Khurasān) et mort à Arrān. ‘Alā al-Dīn ‘Aṭā Malik Djovaynī (ou Djuwaynī) est l'un des plus grands historiens de l'époque mongole. Son ouvrage principal, Tārikh-e Djahān Goshāy , donne des indications sur sa vie : très jeune, et contre le gré de son père, il choisit la carrière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djovayni/#i_20308

DYNASTIE MING - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 355 mots

1368 Le rebelle Zhu Yuanzhang s'empare de Pékin, capitale de la dynastie mongole des Yuan, et fonde la dynastie des Ming, en prenant le nom de règne de Hongwu. 1380 Première d'une longue série de purges : procès de Hu Weiyong, compagnon de lutte de Hongwu ; quinze mille personnes sont jugées avec lui. L'empereur concentre tous les pouvoirs. 1387 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-ming-reperes-chronologiques/#i_20308

DYNASTIE YUAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 241 mots

1260 Kubilai, petit-fils de Gengis khan, devient grand khan mongol. 1271 Kubilai prend le titre dynastique chinois de Yuan. 1274 Première tentative infructueuse d'invasion du Japon. 1275 Les frères Polo et le jeune Marco, porteurs d'une lettre du pape Grégoire X, arrivent à la cour de Kubilai. 1277 Première expédition mongole en Birmanie. 1279 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yuan-reperes-chronologiques/#i_20308

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des fusées aux lanceurs

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III, 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 11 343 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Propagation de la fusée »  : […] Dans la seconde moitié du xiii e  siècle, les Mongols vont propager l'invention chinoise, les peuples qu'ils attaquent adoptant et perfectionnant rapidement les fusées. Il en est ainsi du Japon, de la Corée, de Java, des Indes... Les Arabes semblent avoir pris connaissance de l'existence des fusées lors du sac de Bagdad par les Mongols en 1258. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-fusees-aux-lanceurs/#i_20308

HORDE BLANCHE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 128 mots

Nom donné au khānat fondé dans le Kazakhstan actuel par Orda, frère de Batu et fils aîné de Jöči, lui-même le premier-né de Gengis-khān. Nominalement vassale de la Horde d'or, la Horde blanche fait peu parler d'elle jusqu'à l'époque où Tuqtamiš (Tuqtamich), son souverain (1376/77-1406/07), réunit pour un temps (1381-1395) les deux khānats sous son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horde-blanche/#i_20308

HORDE D'OR

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 642 mots
  •  • 2 médias

Nom sous lequel est connu le khānat fondé dans les plaines russes, au nord de la mer Noire et de la Caspienne, par la branche gengiskhanide aînée au xiii e siècle . La région, occupée au sud par des nomades de race turque, les Kiptchak (ou Coman ou Polovtsy), au nord par les Bulgares de la Volga et les principautés russes, est conquise en 1222/2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horde-d-or/#i_20308

ĪLKHĀN D'IRAN LES

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 528 mots

Descendants de Hülegü (Hūlāgū), frère du grand khān mongol Qubilai [Kūbīlāy] (1260-1294), qui conquièrent et réunifient l'Iran dans la seconde partie du xiii e siècle et s'efforcent de faire renaître la vie économique et culturelle dans l'Orient musulman dévasté par les hordes mongoles. À l'instigation de son frère, le grand khān Möngke (Māngu), H […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ilkhan-d-iran/#i_20308

INDONÉSIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 675 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les États de Java oriental (Xe-XIIIe siècle) »  : […] Vers 928, quelque cataclysme inconnu – éruption volcanique, invasion de troupes sumatranaises, guerre civile ? – provoque l'abandon soudain des sites de Java central. Le foyer de la civilisation va se reporter pour plusieurs siècles à l'est de l'île, dans la vallée du fleuve Brantas (dont l'estuaire attire les marchands au long cours) ou, plus au s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-histoire/#i_20308

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 444 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La nouvelle expansion musulmane, œuvre des non-Arabes »  : […] La nouvelle vague d'expansion, qui se situe entre le xi e et le xiv e  siècle, n'a pas le caractère spectaculaire de conquête territoriale qu'avaient revêtu les deux premières vagues. Mais d'autres caractéristiques y tiennent une place importante. C'est d'abord le rôle des non-Arabes – Turcs ou Mongols en Orient, Berbères en Occident –, le plus s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_20308

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 058 mots
  •  • 47 médias

Dans le chapitre « La régence des Hōjō et les Mongols »  : […] La succession de Yoritomo échut à la famille {Hōjō}, descendant de Taira no Sadamori et dont le chef, sous le titre de shikken (régent) de Kamakura, gouvernera en fait le Japon de 1200 à 1333, c'est-à-dire à peu près toute l'époque dite de Kamakura ( Kamakura jidai ). Ce passage du pouvoir aux mains de Hōjō Tokimasa (1138-1215), dont Yoritomo avai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_20308

JULIEN DE HONGRIE (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 94 mots

Dominicain, Julien de Hongrie est l'auteur, avec trois compagnons, du premier voyage connu réalisé par un Occidental en direction de l'Empire mongol, au-delà de la Volga, vers 1236-1237. Les renseignements qu'il rapporte sur les Mongols ont été communiqués au concile qui s'est tenu à Lyon en 1245 par le patriarche d'Aquilée Berthold d'Andechs, pare […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-de-hongrie/#i_20308

JURCHEN ou JÜRČEN

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 559 mots
  •  • 2 médias

Ancien peuple de chasseurs forestiers semi-nomades tungus (ou protomandchous), originaire de la Mandchourie orientale. Connu depuis le vii e  siècle, les Jürčen sont assujettis à un peuple protomongol, les Kitan, depuis la fondation de la dynastie Liao dans le nord de la Chine et en Mandchourie . Dans le premier quart du xii e  siècle, les Jürčen ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurchen-jurcen/#i_20308

KALMOUKS

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 485 mots

La vaste migration, qu'accomplit au début du xvii e  siècle une branche des Mongols occidentaux, des bouddhistes lamaïstes, depuis le nord de l'actuel Turkestan chinois (le Nord-Xinjiang), jusqu'aux steppes alors limitrophes de l'Empire russe entre Caspienne et mer Noire, et l'exode entrepris en sens inverse, un siècle et demi plus tard, constitue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalmouks/#i_20308

KANGXI [K'ANG-HI] (1654-1722) empereur de Chine (1661-1722)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 908 mots
  •  • 1 média

Second empereur de la dynastie mandchoue des Qing à régner en Chine, Kangxi (nom personnel Xuanye, appellation posthume Shengzu) monte sur le trône à l'âge de six ans après la disparition prématurée de son père Shunzhi (qui régna de 1644 à 1661), mort de la petite vérole. Jusqu'en 1669, le pouvoir est confié à quatre régents ; soigneusement préparé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kangxi-k-ang-hi-empereur-de-chine/#i_20308

KAZAKHSTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 8 776 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La maîtrise des steppes »  : […] La taille immense et les paysages variés du Kazakhstan écartent la possibilité d'une culture préhistorique unifiée couvrant l'ensemble de la zone. La culture d'Andronovo de l'âge du bronze ( ii e  millénaire avant notre ère) s'étendait sur une grande partie du pays actuel ; elle fut suivie d'une période de domination de peuples nomades, producteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazakhstan/#i_20308

KHALKHA

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 523 mots

Ethnie principale de la République mongole (qui s'est appelée successivement Mongolie-Extérieure puis république populaire de Mongolie), les Khalkha (ou Qalq-a, ou Xalx) étaient estimés à 1 777 730 en 1993, ce qui représente 78,8 p. 100 de la population totale du pays (2 256 000 hab.). Ils appartiennent au groupe ethno-linguistique des Mongols orie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khalkha/#i_20308

KHĀRAZM-SHĀH

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 381 mots
  •  • 1 média

Le titre de Khārazm-shāh, « souverain du Khārazm » (région du vaste delta par lequel l'Amou Darya se jette dans la mer d'Aral), a été porté dès avant la période islamique par les représentants de plusieurs dynasties, dont le pouvoir a pu s'étendre bien au-delà de la province ainsi désignée. La gloire des Khārazm-shāh est liée à une ville, Gurgānj ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kharazm-shah/#i_20308

KIEV

  • Écrit par 
  • Richard Antony FRENCH, 
  • Yann RICHARD
  • , Universalis
  •  • 2 436 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La première capitale de la Russie kiévienne »  : […] Les Varègues s'emparent de Kiev au milieu du ix e  siècle, puis forment une élite dirigeante avec les Slaves. Kiev connaît un essor rapide grâce à son emplacement favorable : un site défensif sur les hautes rives du Dniepr , au cœur d'une riche région agricole, entouré de villes slaves plus anciennes. Vers 882, le prince Oleg, déjà maître de Novgor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kiev/#i_20308

KIRGHIZSTAN

  • Écrit par 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 5 514 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] On peut remonter le fil de l'histoire kirghize au moins jusqu'au i er  siècle avant notre ère. L'aire de peuplement des premiers Kirghizes se situait probablement dans la vallée du haut Ienisseï, en Sibérie centrale, et ils ont pu appartenir à la culture de Tashtyk ( i er  siècle av. J.-C.- v e  siècle apr. J.-C.), mélange de peuples européens et a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kirghizstan/#i_20308

KOURGANES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Huguette MEUNIER
  •  • 957 mots

vi e  siècle avant notre ère Kourgane de Kelermès (Kouban) découvert en 1903. La célèbre panthère d'or abrite, sous ses pattes et tout au long de sa queue, dix petites panthères roulées en boule. C'est un des motifs récurrents de l'art scythe. v e  siècle avant notre ère Kourgane d'Ouliap (Kouban). L'influence ionienne se marque dans la complexit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kourganes-reperes-chronologiques/#i_20308

MENGJIANG [MONG-KIANG]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 240 mots

État fantoche créé le 22 novembre 1937 par les Japonais, dans la partie orientale de la Mongolie-Intérieure, sur le modèle du Manzhouguo fondé en Mandchourie en 1932. Formé d'une fédération de trois gouvernements « autonomes », le Shānxi septentrional, le Čakhar méridional et la Mongolie-Intérieure (respectivement désignés par les noms chinois de J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mengjiang-mong-kiang/#i_20308

MING LES, dynastie chinoise (1368-1644)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 951 mots
  •  • 2 médias

Après avoir chassé de Chine le régime mongol, les Ming seront eux-mêmes supplantés par un pouvoir d'origine non chinoise, la dynastie mandchoue des Qing. Le destin de cette dernière dynastie « nationale » présente maints aspects du classique « cycle dynastique » : née des rébellions suscitées par un régime oppressif et corrompu, fondée par un chef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ming-dynastie-chinoise/#i_20308

MISSIONS

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Antonin-Marcel HENRY, 
  • Anastasios YANNOULATOS
  •  • 17 269 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les missions de l'Église perse »  : […] Le christianisme s'est répandu très tôt en Mésopotamie. Au v e  siècle, l'Église y était déjà très bien organisée ; le monachisme y florissait et la littérature chrétienne y était remarquable. Des apôtres zélés travaillaient parmi les zoroastriens. Pour affermir leur indépendance vis-à-vis de l'État chrétien romain, les chrétiens de Perse n'hésitèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missions/#i_20308

MÖNGKE (1208 env.-1259) grand-khan des Mongols (1251-1259)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Grand-khan des Mongols (1251-1259), né vers 1208 en Mongolie, mort en 1259 dans le Sichuan, en Chine. Petit-fils de Gengis khan et héritier du vaste Empire mongol, Möngke (Māngu) en est élu grand-khan en 1251. Il sera le dernier porteur de ce titre à installer sa capitale à Karakorum, au cœur de la Mongolie. Sous son règne, la ville atteint une sp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongke/#i_20308

MONGOLIE, République mongole

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Marie-Dominique EVEN
  •  • 7 770 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Instauration d'une monarchie théocratique »  : […] Après plus de deux siècles passés sous la domination des suzerains mandchous, les Mongols sont confrontés aux politiques d'assimilation et de colonisation décrétées par Pékin en 1901. Mais la dynastie Qing, financièrement exsangue, minée par les agressions occidentales et les mouvements antimandchous, est sur le point de s'effondrer : Puyi abdique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-republique-mongole/#i_20308

MOSCOU

  • Écrit par 
  • Galia BURGEL, 
  • Catherine GOUSSEFF, 
  • Roger PORTAL
  •  • 8 358 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une capitale vassale des Tatars »  : […] Création du prince de Suzdal', Juri Dolgoruki, Moscou, dont le nom apparaît pour la première fois dans les documents en 1147, ne fut jusqu'au xiii e  siècle, dans la Russie féodale, qu'un petit bourg, pourvu d'une fortification ou kremlin de bois, dépendant de la principauté de Vladimir-Suzdal'. Devenue au début du xiii e  siècle le centre d'une pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moscou/#i_20308

MOYEN ÂGE - Le monde médiéval

  • Écrit par 
  • Léopold GÉNICOT
  •  • 12 274 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'élargissement des frontières »  : […] Pendant le haut Moyen Âge, l'Occident s'est donc dégagé de l'Afrique au sud et de Byzance au sud-est. Simultanément et jusqu'au xiii e  siècle, il s'est considérablement agrandi au nord et au nord-est. Le premier progrès, du Rhin à l'Elbe et à la Saale, a procédé des Grandes Invasions, et plus précisément de l'action des Francs. Déjà les Mérovingie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-le-monde-medieval/#i_20308

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 745 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les instruments »  : […] Plusieurs instruments de même type, souvent de même nom, se rencontrent en Chine, en Corée, au Japon, en Mongolie et au Vietnam (pays dont les noms, à la suite des désignations vernaculaires d'instruments ou de pièces de musique, seront abrégés comme suit : Ch, C, J, M, VN). Ainsi, les flûtes traversières en bambou avec ou sans mirliton : di (Ch), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_20308

ÖGÖDEÏ (1185-1241) grand-khan des Mongols (1229-1241)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 425 mots

Grand-khan des Mongols (1229-1241), né en 1185 en Mongolie, mort en 1241 à Karakorum (Mongolie). Troisième fils de Gengis khan, qui a considérablement étendu l'Empire mongol, Ögödei succède en 1229 à son père, deux ans après la mort de celui-ci. Il est le premier souverain mongol à prendre le titre de khagan (« grand-khan »), son père s'étant cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ogodei/#i_20308

OÏRAT

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 2 091 mots
  •  • 1 média

En 1207, Gengis-khan, proclamé depuis l'année précédente empereur, envoyait son fils aîné J̌öči à la conquête des peuples de la forêt de la Sibérie méridionale (cf. mongolie - Histoire). C'est ainsi que les Oirat, qui nomadisaient le long de l'Enisei à l'ouest du lac Baikal, entrèrent dans l'orbite de la confédération mongole, mais ils ne partici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oirat/#i_20308

ÖNGÜT

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 414 mots

Ancien peuple descendant d'une branche des Turcs Shato, qui avaient attaqué la Chine du Nord au x e siècle. Connus aussi sous le nom chinois de Bai Dada (« Tatars blancs », par opposition aux Hei Dada, « Tatars noirs » ou Mongols gengiskhānides), on trouve les Öngüt au début du xii e  siècle sédentarisés en Mongolie méridionale (la région moderne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ongut/#i_20308

ORDOS

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 142 mots

Nom désignant à la fois un peuple mongol et la contrée qu'il occupe depuis la fin du xv e  siècle : en gros le Hetao (ou Borotoqai en mongol), soit la région comprise dans la grande boucle que dessine le fleuve Jaune au nord de la grande muraille de Chine (des divagations du fleuve Jaune postérieures au xv e  siècle ont laissé quelques morceaux du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordos/#i_20308

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 910 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les origines et les débuts de l'Empire ottoman »  : […] Le sultanat turc seldjoukide d' Asie Mineure (ou Anatolie) avait réussi à établir, dans le courant du xii e  siècle, sa domination sur la majeure partie de la péninsule anatolienne, ne laissant aux Byzantins que son extrémité occidentale. Après une période très brillante durant le premier tiers du xiii e  siècle, il s'est ensuite trouvé confronté à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-ottoman/#i_20308

OUÏGHOUR ou OUÏGOUR

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Peuple d'origine turque, faisant partie des grandes tribus oghouz, qui a succédé aux Tujue orientaux dans la région de l'Orkhon vers le milieu du viii e siècle  ; il a constitué pendant un siècle un empire s'étendant jusqu'à la Chine. Battus par les Kirghiz, les Ouïghours (Ouïgour, Uigur) ont alors émigré vers l'ouest et se sont établis dans le Tu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouighour-ouigour/#i_20308

PLAN CARPIN JEAN DU (1182 env.-1252)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 424 mots

Moine franciscain originaire de Pérouse, Jean du Plan Carpin (en italien Giovanni dal Piano dei Carpini) fut chargé par son ordre de missions en Saxe et en Rhénanie ; en tant que provincial d'Allemagne, il séjourna en Pologne et en Hongrie dans les années 1224-1230. Fort de ses expériences, il partira pour Qaraqorum en qualité d'ambassadeur extraor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-du-plan-carpin/#i_20308

POLO MARCO (1254 ou 1255-1324)

  • Écrit par 
  • Delphine BAUDRY-WEULERSSE
  •  • 1 314 mots
  •  • 5 médias

Le xiii e siècle est un grand siècle d'internationalisme. Les armées mongoles, parties de Karakorum, envahissent d'une part la Chine et de l'autre l'Asie centrale, l'Asie Mineure et la partie occidentale du monde chrétien. En réunissant sous leur sceptre des régions appartenant à des aires de civilisations aussi différentes, les conquérants des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marco-polo/#i_20308

QING [TS'ING] LES, dynastie mandchoue (1644-1911)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 321 mots
  •  • 5 médias

Dernière maison impériale ayant régné sur la Chine, les Qing sont issus d'un groupe de tribus Tungus vivant dans les forêts de l'est de la Mandchourie, considérées comme vassales par les Ming, et fédérées à la fin du xvi e siècle par Nurhaci (1559-1626), tenu pour le fondateur de la dynastie . La construction d'un État mandchou (le mot apparaît en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qing-ts-ing-les-dynastie-mandchoue/#i_20308

ROUTE DE LA SOIE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 737 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les rythmes de la route »  : […] Les échanges sur la Route de la soie déclinèrent une première fois au iii e  siècle, avec la chute des Han. Le commerce ne se ranima pas avant l’essor de la Chine des Tang au vii e  siècle. La conquête musulmane des Empires byzantin et sassanide vers 650 entraîna cependant des bouleversements et désorganisa les réseaux commerciaux. Les armées musul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/route-de-la-soie/#i_20308

RUANRUAN [JOUAN-JOUAN]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 244 mots
  •  • 1 média

Confédération de tribus nomades d'origine protomongole, qui s'est étendue au v e  siècle sur tout le territoire de la Mongolie et de la Mandchourie occidentale actuelles . D'abord dépendant des Xianbei (les vainqueurs en 155 des Xiongnu), les Ruanruan les évincent sous le règne de leur chef Shelun vers 400 et acquièrent en Asie centrale un pouvoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruanruan-jouan-jouan/#i_20308

RUBROUCK ou RUBROEK GUILLAUME DE (1215 env.-apr. 1295)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 489 mots

Ami de Saint Louis, familier de sa cour, le franciscain flamand Guillaume de Rubrouck avait accompagné le roi en Terre sainte. Le 7 mai 1253, il part de Constantinople comme ambassadeur du roi de France auprès du grand khān de Mongolie. Rubrouck bénéficie de l'expérience des voyageurs qui l'ont précédé, notamment Jean du Plan Carpin, André de Longj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rubrouck-rubroek/#i_20308

RUSSES PRINCIPAUTÉS

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 834 mots

Le mot kniaz ( knjaz' ), apparenté au haut-allemand kuning , désigne le chef varègue que l'on trouve à la tête de l'État kiévien à partir de la fin du ix e siècle (descendants, selon la légende, du chef plus ou moins mythique Riourik, les princes russes sont parfois appelés Riourikides). Le caractère souverain des princes russes est souligné par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principautes-russes/#i_20308

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La domination mongole »  : […] Les deux siècles de domination mongole ont eu des conséquences profondes sur le cours de l'histoire russe : la théorie « eurasienne » qui rattache partiellement la Russie à l'Asie et met l'accent sur les traits asiatique de la civilisation russe, apparus ou renforcés après la conquête, est rejetée ou mise en doute par la plupart des historiens. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_20308

SAMARCANDE

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 3 714 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Timour et l'apogée de Samarcande (1220-1501) »  : […] Après 1220, pendant un siècle, Samarcande eut des souverains mongols non musulmans qui, au début tout au moins, protégèrent les chrétiens (nestoriens), comme le père et l'oncle de Marco Polo, en 1262-1269, purent le noter. En 1333-1335, c'est au tour d'un autre grand voyageur, Ibn Battuta de Tanger, de découvrir la cité légendaire et de décrire le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samarcande/#i_20308

SELDJOUKIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 837 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les Seldjoukides d'Anatolie »  : […] La dynastie des Seldjoukides d' Anatolie (ou d' Asie Mineure, ou de Roum) fut la plus longue et la plus brillante de toutes les dynasties seldjoukides. Fondée vers 1081, elle ne disparut que dans les premières années du xiv e  siècle, mais en fait elle avait perdu la plus grande partie de sa puissance depuis l'invasion mongole en Anatolie au milie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seldjoukides-saldjuqides-seldjouqides/#i_20308

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Avènement des Toungouses »  : […] Au x e  siècle, les Kitan battirent les Khirghiz et régnèrent sur leur territoire. Le même sort atteignit les Mohe qui, voisins des Xianbei, avaient, sous l'influence chinoise, fondé le royaume de Bohai dont la puissance engagea la dynastie des Tang à lui donner un statut d'allié. En 719, leur souverain prit même le nom d'empereur avec des noms d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_20308

SONG DU NORD (960-1126) & SONG DU SUD (1127-1279), dynasties chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 745 mots
  •  • 3 médias

On distingue les Song du Nord (960-1126), dont la capitale est à Kaifeng et qui contrôlent toute la Chine mis à part ses marches septentrionales (empires des Liao et des Xixia) et le Sud-Ouest (royaume de Dali) ; et les Song du Sud (1127-1279), qui depuis leur capitale Hangzhou ne règnent plus que sur la Chine au sud de la Huai et sur le Sichuan. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/song-du-nord-et-song-du-sud/#i_20308

SULTANAT MAMELOUK - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 313 mots

1171 Fondation de la principauté syro-égyptienne par Saladin. Début du règne des princes ayyoubides. 1250 Révolte du régiment de mamelouks « bahrites » du prince ayyoubide al-Sālih Ayyūb contre le fils de celui-ci qui vient de lui succéder et veut les écarter. 1260 Victoire mamelouke d'‘Ayn Djālūt sur les Mongols. Baybars, un officier mamelouk, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mamelouk-reperes-chronologiques/#i_20308

TAMERLAN, TIMOUR ou TIMŪR LENG dit (1336-1405)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 1 144 mots
  •  • 2 médias

Bien que souvent comparé à Gengiskhan, Tamerlan diffère considérablement du fondateur de l'Empire mongol, car s'il a été comme celui-ci le plus grand conquérant de son temps, s'il a comme lui semé la terreur sur son passage, en revanche il n'a pas créé un État viable, ses nombreuses expéditions ont davantage eu le caractère de raids que d'entrepr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tamerlan-timour-timur-leng/#i_20308

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'émiettement médiéval »  : […] La période qui s'étend de 850 à 1050 est fort obscure. On a peu de renseignements sur l'histoire politique. On est mieux informé sur les événements religieux. Le bouddhisme, persécuté et presque annihilé, reprit lentement pied dans le Tibet central, grâce à l'activité de Bla-chen-po (892-975) et de Klu-mes (env. 950-1025) ; c'était toujours l'écol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_20308

TOUVA ou TUVA RÉPUBLIQUE DE

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 077 mots

République de la fédération de Russie située au cœur de l'Asie, entre la Sibérie (territoires de l'Altaï à l'ouest et de Krasnoïarsk au nord, région d'Irkoutsk au nord-est, République bouriate à l'est) et la Mongolie (au sud, région de la dépression des grands lacs mongols) : la capitale de Touva (ou Tuva), Kyzyl, est réputée représenter le centre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/touva-tuva/#i_20308

TRIBUT, Russie

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 169 mots

Dès l'établissement du joug mongol (1240), la Russie doit acquitter un tribut à la Horde d'or. À l'origine, il est perçu directement par des fonctionnaires mongols, après le recensement de la population. Mais, au début du xiv e  siècle, le tribut, appelé couramment vychod (le terme général dan était plutôt réservé à l'impôt payé au prince par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribut-russie/#i_20308

TUJUE [T'OU-KIUE]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 564 mots
  •  • 1 média

Confédération de tribus nomades d'origine prototurque qui, venant de l'Altaï, a succédé en Asie centrale , à partir du milieu du vi e  siècle, à l'empire Ruanruan. Elle est désignée communément, dans les travaux occidentaux, par son nom chinois de Tujue, plutôt que par son nom autochtone de Türk, afin d'éviter la confusion avec le terme ethnique gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tujue-t-ou-kiue/#i_20308

TÜMET

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 394 mots

Peuple mongol se rattachant au groupe ethno-linguistique des Mongols orientaux et qui connut la gloire entre 1543 et 1582, sous le règne de son souverain Altan khān, le redoutable ennemi de la Chine des Ming, l'introducteur du lamaïsme en Mongolie et le fondateur de la plus ancienne ville de l'époque moderne en régions mongoles. Après leur intégrat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumet/#i_20308

TURCS

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 052 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premiers contacts avec l'Islam »  : […] C'est dans le courant du x e  siècle que le mouvement de conversion à l'islam est né et s'est développé chez les Turcs du Khwārezm, de Transoxiane et des régions comprises entre la mer Caspienne et l'Oural ; les conversions étaient surtout dues au fait que nombre de Turcs furent pris comme esclaves ou recrutés comme soldats dans l'armée des Samanid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turcs/#i_20308

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 634 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Changements politiques »  : […] Au milieu du xiv e  siècle, les territoires ukrainiens étaient sous la domination de trois puissances extérieures : la Horde d'or, le grand-duché de Lituanie et le royaume de Pologne. La steppe et la Crimée, dont les villes côtières et le commerce maritime étaient désormais entre les mains des Vénitiens et des Génois, faisaient directement partie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_20308

UNIFICATION MONGOLE PAR GENGIS KHAN

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 204 mots
  •  • 1 média

La proclamation en 1206 de Temüdjin comme roi universel ou « Gengis khan » par une diète de chefs mongols marque l'accès au pouvoir suprême du guerrier issu de la tribu Borjigin. Protégé dans un premier temps avec ses frères par Toghril-khan, souverain de la tribu turco-mongole des Kereit, Temüdjin est parvenu, grâce à des raids victorieux, à accum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unification-mongole-par-gengis-khan/#i_20308

XIONGNU [HIONG-NOU]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 412 mots
  •  • 1 média

Première confédération de pasteurs nomades connue en Asie orientale , qui apparaît sur le territoire de l'actuelle Mongolie comme une puissance redoutable à la fin du ~ iii e siècle, alors que l'Empire chinois est en voie de création. C'est à ce moment que se nouent pour la première fois entre Chinois et Barbares d'Asie centrale les rapports compl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xiongnu-hiong-nou/#i_20308

YASAK

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 251 mots

Forme turque sous laquelle le mot mongol de jasag , qui signifie loi, droit, ordre politique et social, a été popularisé à diverses occasions. Le yasak ( yasaq ), ou plus couramment yāsa , de l'époque gengiskhānide est considéré par la tradition comme le corps de lois, simples et énergiques, que Gengis khān a imposé à l'ensemble de son empire et q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yasak/#i_20308

YUAN (LES)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 761 mots
  •  • 1 média

Si Gengis-khan (c. 1167-1227) est considéré comme le « Grand Ancêtre » (Taizu) de la dynastie des Yuan, celle-ci ne règne sur l'ensemble de la Chine qu'après la chute des Song du Sud, en 1279. Les Mongols s'attaquent à la Chine du Nord, alors aux mains de la dynastie Jürchen des Jin, dès le début du xiii e siècle, y faisant des ravages terribles. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-yuan-dynastie-mongole/#i_20308

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise AUBIN, Vadime ELISSEEFF, « MONGOLIE, histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-histoire/