MARCHANDS AU MOYEN ÂGE

ALBIZZI LES

  • Écrit par 
  • Gérard RIPPE
  •  • 310 mots

Famille florentine. Originaires d'Arezzo, les Albizzi sont inscrits à l'Arte della Lana, l'une des plus importantes corporations marchandes de Florence, dès le début du xiii e siècle ; très fréquemment, on les trouve occupant les plus hautes fonctions au gouvernement de la ville (prieurs, gonfaloniers de justice). Guelfes de toujours, ils jouent un rôle important dans la proscription de la factio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-albizzi/#i_3476

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne dans la première moitié du XIIe siècle »  : […] Au début du xii e  siècle, la limite de l'Empire, comme celle du christianisme, restait, à peu de chose près, comme trois siècles plus tôt, sur l'Elbe et la Saale. Tous les efforts accomplis au x e  siècle par les Otton pour assujettir les territoires de l'Est s'étaient terminés par des échecs. La dynastie franconienne s'était désintéressée de ces régions. Le seul résultat de l'œuvre des Otton ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_3476

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'apogée de la première moitié du XVIe siècle »  : […] Après la mort de Charles le Téméraire, sous la régence de Maximilien de Habsbourg, Anvers, restée fidèle au prince, reçut en contrepartie de nombreux privilèges juridiques et commerciaux. Les commerçants hanséates quittèrent Bruges ; d'autres se replièrent de Gand vers Anvers qui bénéficia de l'accès plus direct à la mer par l'Escaut occidental, le nouveau bras du fleuve ouvert par les marées de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anvers/#i_3476

BATAILLE NICOLAS (actif depuis 1373-1400)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 386 mots

Le rôle de Nicolas Bataille dans l'histoire de la tapisserie du dernier tiers du xiv e  siècle n'a pas été entièrement élucidé. Il apparaît de 1387 à 1400 comme fournisseur de la maison de France, à laquelle il a livré durant cette époque environ deux cent cinquante tapisseries ou tapis. Or des pièces de grande qualité voisinent avec des œuvres médiocres. En fait, il semble bien que Nicolas Batail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-nicolas-actif-depuis-1373-1400/#i_3476

BAZAR

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 365 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Aspects institutionnels »  : […] Ce n'est pas ici le lieu de faire le point sur les divers problèmes posés aux islamologues par l'évolution de la notion de hisba et les rapports unissant le muhtasib à son prédécesseur, le « maître du marché » ( Sāhib al-sūq ), plus ou moins dérivé de l' agoranomos antique. On se contentera de rappeler que la composante morale et religieuse de la tâche du muhtasib restera toujours sensible, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bazar/#i_3476

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La vitalité économique »  : […] Pour que ces sociétés pussent s'épanouir politiquement, il fallait qu'il y eut des changements profonds d'abord dans la société rurale. À partir de 950, la poussée démographique entraîna le morcellement de la propriété foncière. Les grands domaines créèrent de nouvelles tenures et les réserves domaniales se divisèrent en exploitations. De ce fait, les corvées furent souvent remplacées par des paie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_3476

BOINEBROKE JEAN DE (mort en 1285/86)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 310 mots

Illustre membre d'un lignage qui domine la draperie douaisienne à la fin du xiii e siècle, Jean de Boinebroke représente l'aristocratie marchande de cette époque, maîtresse de l'économie urbaine, méprisante à l'égard des artisans et tenant les leviers de la vie politique. Boinebroke est un gros drapier, c'est-à-dire qu'il produit ou achète la laine brute, la fait filer, carder, teindre, tisser da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-boinebroke/#i_3476

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « L'essor de la bourgeoisie médiévale »  : […] C'est en l'an 1007, (dans l'état actuel de la documentation) que le terme apparaît pour la première fois dans une charte, sous sa forme latine : burgensis . Mot nouveau qui désigne un personnage également nouveau dans la société d'alors, burgensis est souvent synonyme de mercator , «  marchand » ; le personnage ainsi nommé réside dans les villes, et c'est à son intention et sur ses instances, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgeoisie-francaise/#i_3476

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 864 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor »  : […] Le nom de Bruges (en néerlandais : Brugge ) provient de Brucciam (en vieil islandais), « embarcadère ». Le site est mentionné pour la première fois dans un texte de 892. C'était alors une fortification en terre entre deux bras de la rivière Reie, érigée contre les Normands par Baudouin I er , comte de Flandre. Après la période des Normands, le site se développa et le comte y attira des marchands. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruges/#i_3476

BURGOS

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 068 mots
  •  • 3 médias

À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte nettement sur la fonction politique. Après avoir été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burgos/#i_3476

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 134 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Hiérarchisation de la société terrienne »  : […] La vie économique de l'Occident était fondée sur la terre. Son exploitation comportait bien des différences régionales. Si la propriété apparaît très fractionnée en Aquitaine et en Italie, le centre de l'Empire (pays compris entre la Loire et le Rhin) et aussi certains secteurs de Germanie méridionale connaissent le régime domanial, c'est-à-dire de grandes propriétés (fiscs royaux, seigneuries laï […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens/#i_3476

CORPORATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 421 mots

Le terme de corporation, qui apparaît en français au xvi e  siècle, désigne une association d'artisans ou de marchands spécialisés qui s'unissent pour réglementer leur profession et défendre leurs intérêts. Sous l'influence d'idéologies et de régimes d'inspiration fasciste, des théories politiques et sociales « corporatistes » ont conduit, non seulement à glorifier un prétendu idéal d'ordre et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corporations/#i_3476

DANDOLO ENRICO (1108 env.-1205)

  • Écrit par 
  • Freddy THIRIET
  •  • 501 mots

Issu d'une famille restée assez obscure jusqu'au xi e  siècle, Enrico Dandolo n'apparaît dans l'histoire vénitienne qu'en 1155 : il est alors giudice et semble fait pour les seconds rôles. La crise orientale qui éclate en 1171 lui donne l'occasion de servir sa patrie : la perte de tant de richesses, les atteintes portées à la vie et aux activités des marchands vénitiens en Romanie par Manuel Comn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-dandolo/#i_3476

ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE L'OCCIDENT ET BYZANCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 324 mots

992 En échange du prêt de sa flotte pour transporter des troupes byzantines vers l'Italie, Venise reçoit, par un chrysobulle, un privilège : Basile II abaisse à 2 sous d'or les droits de passage payés par les Vénitiens à la douane d'Abydos. 1054 Schisme de Michel Cérulaire. Premier symptôme de l'incompréhension entre Rome et Byzance, cette crise n'a pas été vécue alors comme une rupture définiti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echanges-commerciaux-entre-l-occident-et-byzance-reperes-chronologiques/#i_3476

FLORENCE RÉPUBLIQUE DE

  • Écrit par 
  • Charles-Marie de LA RONCIÈRE
  •  • 4 486 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'ascension et le pouvoir de Côme »  : […] La famille Médicis est, au xiv e  siècle, une des plus importantes du popolo , mais elle n'exerce pas d'influence particulière. Salvestro de Médicis, favorable en 1378 à une réforme démocratique des institutions, fonde la fortune politique de la famille grâce à l'appui que cette attitude lui vaut dans le petit peuple ; Jean, fils de Bicci (mort en 1429), chef avisé de l'une des compagnies les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-de-florence/#i_3476

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 949 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un nouveau paysage »  : […] Les progrès français sont pourtant décisifs dans tous les domaines. Les surfaces cultivées augmentent, base d'une économie restée essentiellement rurale et pratiquant surtout des méthodes extensives. Les forêts reculent, telles celles de l'Île-de-France, comme l'Yveline, la Bière, la Laye, la Loge qui, à la suite de défrichements systématiques, sont devenues au xiii e  siècle les forêts de Ramboui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-naissance-d-une-nation/#i_3476

GÊNES

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 716 mots
  •  • 3 médias

Héritière d'une puissante république marchande indépendante jusqu'à la fin du xviii e  siècle, Gênes est le premier port maritime d'Italie et la cinquième ville du pays (640 000 hab. en 2005). Genuensis , ergo mercator ( Génois, donc marchand) : le mot caractérise aussi l'histoire même de Gênes. Cette histoire est celle d'une communauté d'aventuriers et de marchands, quittant un sol ingrat pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes/#i_3476

GUILDE ou GILDE

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 366 mots

Organisation de solidarité groupant, dès l'époque carolingienne, dans l'Europe du Nord-Ouest, des hommes ayant des intérêts communs (marchands, artisans, paysans même) et mal garantis par les liens de dépendance et de protection du système féodo-vassalique. Les guildes (ou gildes) se multiplient aux x e et xi e  siècles, surtout aux Pays-Bas et en Rhénanie, en Angleterre et dans la France du Nord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guilde-gilde/#i_3476

HANSE

  • Écrit par 
  • René FEDOU
  •  • 3 196 mots
  •  • 1 média

L'histoire a retenu quatre hanses, ou groupements de marchands, et plus spécialement de marchands à l'étranger. Il y eut la hanse des marchands de l'eau, dont les membres jouissaient du monopole de navigation sur la Seine entre Paris et Mantes. Dirigée et animée par des marchands parisiens, elle donna naissance, à la fin du xiii e siècle, à une municipalité parisienne ayant à sa tête le prévôt de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanse/#i_3476

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « L'administration des communes »  : […] La participation active des citoyens au gouvernement de leur cité caractérise le mouvement communal. Est citoyen quiconque prend part aux charges de la ville et y réside depuis quelques années. L'assemblée populaire, ou arengo , détient le pouvoir de décision aux premiers temps de la commune. Puis des conseils la remplacent ; ils aident dans leur gestion les consuls, élus en nombre variable pour u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_3476

JUSTINIEN Ier (482-565)

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  •  • 2 243 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prospérité commerciale et essor intellectuel »  : […] L'Orient asiatique restait actif et prospère, et la Méditerranée, rendue au commerce international par la défaite vandale, était sillonnée par les marchands de Syrie et d'Égypte qui entretenaient un commerce important avec l'Occident, notamment avec la Gaule mérovingienne, où ils écoulaient le papyrus, les verreries syriennes, les produits des cultures de luxe (huile, vins fins, fruits secs), les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justinien-ier/#i_3476

LATINS D'ORIENT ÉTATS

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'implantation des Latins »  : […] L'origine des Latins établis en Orient était variée : on devine seulement une prédominance des Normands de Sicile à Antioche et des Provençaux à Tripoli. Mais c'est le royaume de Jérusalem qui recueillit sans doute les colons les plus nombreux, en raison de l'attrait des Lieux saints. Les Latins restaient cependant une minorité. Dans les campagnes, où ils mirent sur pied un réseau défensif très de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-latins-d-orient/#i_3476

LONDRES

  • Écrit par 
  • Roland MARX, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 9 604 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « De la fondation à la fin du Moyen Âge »  : […] Au mythe de la Troja Nova qui fait remonter Londres à une époque plus ancienne que Rome, on préférera la réalité : Londres est née après la conquête romaine en 43 avant notre ère, d'abord camp militaire, bientôt cité commerciale et centre administratif (Londinium) ; ses premiers murs datent du iii e  siècle et sa population aurait alors avoisiné les 30 000 habitants ; déjà, sa fonction portuair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/londres/#i_3476

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Renaissance de la piraterie (Ve-Xe s.) »  : […] Le déferlement des peuples germaniques sur tout l'Occident et l'Empire eut pour principal effet sur l'histoire de la Méditerranée de faire de l'Europe latine un monde campagnard et continental. Les habitudes instaurées par Rome d'utiliser des produits de provenance lointaine et apportés par la mer, l'huile, le papyrus, les épices orientales, furent longues à se perdre : au vii e  siècle, alors que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_3476

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 559 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'œuvre gengiskhanide et sa légende »  : […] On compte généralement au nombre des grandes réussites de l'ère gengiskhanide la pax mongolica , qui, étendue sur le continent eurasiatique des bords du Pacifique aux rives du Don et de l'Oka, permit une circulation des hommes, des idées, des marchandises, des arts et des sciences sans autre exemple dans l'histoire. Il en est ainsi, en effet, surtout dans les premiers temps du régime. Grâce à un s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-histoire/#i_3476

MÜNSTER

  • Écrit par 
  • Francis RAPP
  •  • 980 mots
  •  • 3 médias

Ville située sur l'Aa et le canal de Münster, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Münster doit son origine à une station fortifiée franque du viii e  siècle dont Charlemagne fit vers 792 le siège d'un évêché. Le nom primitif de Mimigernaford ou Mimigardeford est remplacé au x e  siècle par Mon[a]stere ( monasterium ). Très vite, s'y développe un marché qui se transforme en ville (1137). L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/munster/#i_3476

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 720 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Marchands et armateurs scandinaves »  : […] Pourtant, le littoral atlantique n'échappait pas à l'expansion économique du xvi e  siècle et les comptoirs hanséatiques reculaient sous la poussée des actifs marchands et armateurs scandinaves. Même le quai germanique de Bergen n'échappait pas à cette pénétration. Mais les rouliers hollandais vinrent bientôt remplacer les Hanséates pour s'implanter dans toutes les activités économiques norvégien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norvege/#i_3476

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 696 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De l'Antiquité à la période ottomane »  : […] Au cours de ces siècles, malgré les obstacles naturels (courants et vents saisonniers souvent violents, côtes inhospitalières), malgré les vicissitudes politiques, la navigation en mer Rouge ne cesse de s'affirmer. Si, dans un premier temps, les marins se limitent aux rivages de cette mer semi-fermée, une fois surmontés les périls de la porte des Lamentations, ils poursuivent, avec plus ou moins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-rouge/#i_3476

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « L'Angleterre normande »  : […] Vainqueur à Hastings, en 1066, d'un autre prétendant, Harold de Wessex, lui-même tout juste victorieux de Harold Hardrada de Norvège, Guillaume le Conquérant succède au dernier roi saxon, Édouard le Confesseur . Il a réussi la dernière invasion du sol britannique de l'histoire, et son expédition est immortalisée par la tapisserie de Bayeux. Les Normands apportent avec eux un système féodal qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_3476

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 527 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La civilisation des anciens Slaves »  : […] Sur la civilisation primitive des Slaves, on ne possède que des indications dispersées. On peut supposer malgré tout avec vraisemblance qu'ils étaient des cultivateurs sédentaires de caractère pacifique, trait qui expliquerait leur successive incorporation dans des formes politiques créées par les Scythes, les Sarmates, les Goths, les Huns et les Alains, enfin les Avars. Peuple nombreux et prolif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_3476

TONLIEU

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 56 mots

Au Moyen Âge, les tonlieux sont les taxes indirectes sur les marchandises ; ces taxes sont perçues lors du transport, au passage des ports, des ponts, etc., et lors des transactions sur les lieux de marché. Par la suite, et jusqu'à la Révolution, le « tonlieu » ne désigna plus que les droits de marché. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonlieu/#i_3476

TRAITÉ DES MONNAIES, Nicolas Oresme - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 993 mots

Dans le chapitre « L'ouvrage d'un scolastique »  : […] Oresme est un scolastique, il exerce d'ailleurs dans sa vie des responsabilités universitaires à la tête du collège de Navarre, et son domaine de réflexion est vaste puisqu'il publie des écrits mathématiques qui font de lui le premier théoricien moderne de la notion de division. Il s'exprime suivant les modalités et la présentation de l'époque qui exigent que l'on enchaîne les citations d'Aristote […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-monnaies/#i_3476