BOINEBROKE JEAN DE (mort en 1285/86)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Illustre membre d'un lignage qui domine la draperie douaisienne à la fin du xiiie siècle, Jean de Boinebroke représente l'aristocratie marchande de cette époque, maîtresse de l'économie urbaine, méprisante à l'égard des artisans et tenant les leviers de la vie politique. Boinebroke est un gros drapier, c'est-à-dire qu'il produit ou achète la laine brute, la fait filer, carder, teindre, tisser dans ses ateliers ou par de petits artisans qui dépendent de lui ; il vend ensuite ses draps dans les foires. Par là, il tient sous sa dépendance tout un secteur de la vie économique. Avec ses gains, il a acheté des terres et des maisons, dans et hors la ville et, gros propriétaire foncier, il a droit à une charge d'échevin qui lui permet de tenir l'administration et la justice. Sa fortune s'arrondit encore par les prêts considérables qu'il consent, notamment au comte de Flandre. Sa réparation testamentaire, pratique courante à l'époque, montre comment il a usé des pouvoirs détenus par lui. Innombrables sont les plaignants qui viennent après sa mort raconter comment ils furent traités et réclamer ce que Boinebroke avait indûment saisi. On peut étudier par ces documents la manière dont les marchands banquiers de ce temps traitaient leurs concitoyens plus faibles et usaient de leur triple rôle d'employeur, de propriétaire et de magistrat. Elle explique les révoltes urbaines de la dernière partie du Moyen Âge. Boinebroke est connu surtout par les publications de l'historien français contemporain Georges Espinas, spécialiste d'histoire urbaine médiévale, notamment dans son ouvrage La Vie urbaine à Douai au Moyen Âge dont le premier tome, Sire Jehan Boinebroke (1913), lui est consacré.

—  Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOINEBROKE JEAN DE (mort en 1285/86)  » est également traité dans :

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « Les premiers capitalistes »  : […] Ces luttes prennent un caractère aigu dans les régions industrielles, notamment en Flandre et en Italie. Une réglementation minutieuse, émanant des bourgeois eux-mêmes et variant selon les villes, prévenait dans une large mesure les tentatives d'accaparement et de monopole propres à permettre l'expansion de certaines fortunes aux dépens des autres ; les prescriptions de l'Église, interdisant le pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgeoisie-francaise/#i_20159

Pour citer l’article

Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS, « BOINEBROKE JEAN DE (mort en 1285/86) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-boinebroke/