LIBAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique libanaise (LB)
Chef de l'ÉtatMichel Aoun (depuis le 31 octobre 2016)
Chef du gouvernementHassan Diab (depuis le 21 janvier 2020)
CapitaleBeyrouth
Langue officiellearabe 2
Note : Selon l'article 11 de la Constitution, une loi devra déterminer les cas où il sera fait usage de la langue française. Cette loi n'a toujours pas vu le jour
Unité monétairelivre libanaise (LBP)
Population6 173 000 (estim. 2019)
Superficie (km2)10 452

Développement et démocratie

La République triomphante (1943-1966)

Les premières années de l'indépendance sont celles de l'apprentissage de la démocratie et de l'enthousiasme pour les libertés, symbolisé par l'influence intellectuelle du Cénacle libanais. Pourtant, le président Bechara el-Khoury (1943-1952) profite de la faiblesse de l'administration naissante et use de ses pouvoirs étendus pour favoriser son entourage familial. Les législatives de 1947 donnent la majorité à ses partisans qui votent l'année suivante une modification de la Constitution et la reconduction de son mandat. Ces élections sont tellement entachées de fraude que les accusations de népotisme et de corruption dressent contre le président un front d'opposition qui obtient sa démission en septembre 1952.

Un autre maronite d'envergure, aux sympathies probritanniques, Camille Chamoun, lui succède dans une atmosphère de crise. Porté par le consensus éphémère de ses pairs et assisté d'un Premier ministre modéré, Sami Solh, il met en œuvre une série de réformes : nouvelle loi électorale qui affaiblit l'oligarchie traditionnelle ; réorganisation de la justice ; octroi du vote aux femmes ; plus grande liberté pour la presse ; nationalisation de services publics. En fait, ces mesures confirment le système de division communautaire et renforcent les prérogatives présidentielles, exploitées au profit de la famille et de la clientèle de Chamoun. D'autre part, celui-ci infléchit la politique extérieure du Liban dans un sens pro-occidental : alors qu'une vague de nationalisme arabe enfle après la naissance d'Israël (14 mai 1948), la défaite de Palestine (1949) et surtout l'agression tripartite, franco-israélo-britannique, sur Suez (oct. 1956), les liens du Liban avec les États-Unis se resserrent. Chamoun se rend à Ankara au lendemain de la signature par la Turquie du pacte de Bagdad (1955), reçoit la même année un prêt de 27 millions de dollars de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 40 pages

Médias de l’article

Liban : carte physique

Liban : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Liban : drapeau

Liban : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Liban : répartition territoriale des principales communautés

Liban : répartition territoriale des principales communautés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Temple de Bacchus, Baalbek, Liban

Temple de Bacchus, Baalbek, Liban
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 18 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur des Universités en science politique, Institut d'études politiques, Grenoble
  • : chercheur à la Fondation nationale des sciences politiques, docteur en science politique
  • : chargé de recherches au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  LIBAN  » est également traité dans :

LIBAN, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AKKAR PLAINE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 114 mots

Vaste plaine située en bordure de la Méditerranée entre le Liban et le djebel Alaouite, le Akkar s'adosse à l'est aux plateaux basaltiques du seuil de Homs. Le Naḥr al-Kābir le traverse en le partageant entre la Syrie (au nord) et le Liban (au sud). Bien que la plus grande partie de la plaine soit en territoire syrien, le nom de Akkar tend à être réservé au secteur libanais. Malgré d'incontestable […] Lire la suite

ANTI-LIBAN

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 316 mots

Djābāl al-Charqui (Montagne orientale), l'Anti-Liban, chaîne de montagnes du Moyen-Orient, parallèle à la chaîne du Liban dont elle est séparée par l'étroite plaine de la Bekaa, culmine au Talaat Mūsā (2 629 m) en Syrie. Cette vaste voûte anticlinale, très lourde, affectée de quelques ondulations, est interrompue au nord par la trouée de Tripoli-Homs et séparée au sud de l'Hermon par l'ensellement […] Lire la suite

ARAFAT YASSER (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 1 389 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps de la lutte armée »  : […] Le Mouvement de libération de la Palestine, communément appelé Fatah (la conquête), naît en réalité de la fusion de plusieurs groupuscules qui ont vu le jour dans le Golfe. Le mouvement, qui obtient le soutien initial de l'Irak et de l'Algérie de Ben Bella, lance sa première opération de commando en janvier 1965 sous l'impulsion de Khalil al-Wazir (le futur Abou Jihad), le seul à avoir déjà fait […] Lire la suite

ASSAD BACHAR AL- (1965- )

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Universalis
  •  • 2 000 mots
  •  • 1 média

Président de la République arabe syrienne depuis 2000, Bachar al-Assad, né en septembre 1965, est resté longtemps à l'écart des cercles de pouvoir. Son père, le président Hafez al-Assad, traumatisé au début des années 1980 par les conflits de succession frisant la guerre civile au cœur même du régime à l'heure de son très grave accident de santé, prépare son fils aîné Bassel pour lui succéder. Le […] Lire la suite

BAALBEK

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET
  •  • 717 mots
  •  • 2 médias

Anciennement Héliopolis, Baalbek, ville du Liban, est située au pied du versant occidental de l'Anti-Liban, en bordure de la riche plaine de la Beqaa, où coule l'Oronte dans son cours supérieur. Là se trouvait le célèbre sanctuaire de Jupiter, ou plutôt de la triade héliopolitaine, dont les ruines colossales subsistent aujourd'hui. Le nom de Baalbek remonte à l'époque phénicienne ( Baal Beqaa , le […] Lire la suite

BEKAA ou BEQAA

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 617 mots

Plaine étroite (de 8 à 15 km) et allongée sur 120 kilomètres entre le Liban et l'Anti-Liban, la Bekaa (de l'arabe al-Baq’ , la plaine ; ancienne Koilé Syria, ou Syrie Creuse) est à la fois un synclinal et un fossé-faille prolongeant le fossé du Jourdain. Sa partie centrale est parfaitement plate et assez marécageuse : située à quelque 800 ou 900 mètres d'altitude, elle se relève jusqu'au seuil de […] Lire la suite

BEYROUTH

  • Écrit par 
  • Éric VERDEIL
  •  • 1 001 mots
  •  • 1 média

Le nom de la ville en arabe, Bayrut, a probablement une origine hébraïque : be'erot, qui signifie « puits ». La ville est bâtie à l'abri d'un cap protégeant des vents du sud-ouest un emplacement propice au mouillage. Vers le sud et l'est, ce site se prolonge par une vaste zone de plaines et de collines peu élevées. Placée sur la voie de passage des invasions, la ville est un enjeu pour les conqué […] Lire la suite

CHAMOUN CAMILLE (1900-1987)

  • Écrit par 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 1 027 mots

Le dirigeant libanais Camille Chamoun était né avec le siècle dans une famille politique. À seize ans, il suit son père en Anatolie où viennent de le déporter les autorites ottomanes. Revenu au Liban, Chamoun poursuit des études de droit. Loin de se consacrer au seul barreau, il se lance dans la politique. Il écrit au Réveil , est élu en 1929 député du Mont-Liban. Ministre en 1938, il est en 1943 […] Lire la suite

CHOUF

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 274 mots

Région traditionnelle de la montagne libanaise située au sud-est de Beyrouth, entre le djebel Barouk (1 980 m) et la mer Méditerranée, profondément entaillée par les gorges du Nahr Damour et de ses affluents. Le Chouf est copieusement arrosé et porte une abondante végétation méditerranéenne. Avant la guerre, son originalité tenait à sa population : c'était là le foyer des Druzes, installés depuis […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Liban. Verdict du procès de l’attentat contre l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. 18 août 2020

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) siégeant à La Haye (Pays-Bas) rend son verdict dans le procès de l’attentat qui avait coûté la vie à l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, en février 2005. Chef de l’opération meurtrière, Salim Ayyash est reconnu coupable, en son absence, d’acte terroriste […] Lire la suite

Liban. Explosion dévastatrice et meurtrière dans le port de Beyrouth. 4-31 août 2020

trentaine de pays et d’organisations internationales promettent une aide d’urgence de plus de 250 millions d’euros au Liban, lors d’une visioconférence organisée par la France et l’ONU, exigeant que celle-ci soit « fournie directement à la population libanaise, avec le maximum d’efficacité […] Lire la suite

Liban. Reprise du mouvement de contestation. 27 avril 2020

Alors que les mesures de confinement imposées pour lutter contre la Covid-19 commencent à être levées, le mouvement de contestation né en octobre 2019 reprend, alimenté par la crise économique. Celle-ci s’est encore aggravée en raison de l’arrêt de l’activité durant le confinement. Les protestataires s’en prennent au secteur bancaire et notamment au gouverneur de la Banque centrale Riad Salamé, ac […] Lire la suite

Liban. Défaut de paiement de la dette publique. 9 mars 2020

L’État n’honore pas, pour la première fois de son histoire, l’échéance de sa dette. Celle-ci atteint près de 170 p. 100 du PIB. « Nous ne pouvons pas payer les créanciers étrangers, alors que […] certains [Libanais] sont dans l’incapacité de subsister et de répondre à leurs besoins les plus élémentaires », déclare le Premier ministre Hassan Diab. […] Lire la suite

Liban. Reprise de la contestation et nomination du gouvernement. 14-21 janvier 2020

Du 14 au 19, la mobilisation antisystème, qui s’était affaiblie les semaines précédentes, reprend, donnant lieu à des scènes de violence inédites depuis le début du mouvement de protestation, en octobre 2019. Les participants à cette « semaine de la colère » continuent de dénoncer l’aggravation de la situation économique et la paralysie de la situation politique qui perdure, alors que le Premier m […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe DROZ-VINCENT, Elizabeth PICARD, Éric VERDEIL, « LIBAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/liban/