Liban, géographie


AKKAR PLAINE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 119 mots

Vaste plaine située en bordure de la Méditerranée entre le Liban et le djebel Alaouite, le Akkar s'adosse à l'est aux plateaux basaltiques du seuil de Homs. Le Naḥr al-Kābir le traverse en le partageant entre la Syrie (au nord) et le Liban (au sud). Bien que la plus grande partie de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plaine-du-akkar/#i_0

ANTI-LIBAN

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 322 mots

Djābāl al-Charqui (Montagne orientale), l'Anti-Liban, chaîne de montagnes du Moyen-Orient, parallèle à la chaîne du Liban dont elle est séparée par l'étroite plaine de la Bekaa, culmine au Talaat Mūsā (2 629 m) en Syrie. Cette vaste voûte anticlinale, très lourde, affectée de quelques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-liban/#i_0

BEKAA ou BEQAA

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 626 mots

Plaine étroite (de 8 à 15 km) et allongée sur 120 kilomètres entre le Liban et l'Anti-Liban, la Bekaa (de l'arabe al-Baq’, la plaine ; ancienne Koilé Syria, ou Syrie Creuse) est à la fois un synclinal et un fossé-faille prolongeant le fossé du Jourdain. Sa part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bekaa-beqaa/#i_0

BEYROUTH

  • Écrit par 
  • Éric VERDEIL
  •  • 1 009 mots
  •  • 1 média

Le nom de la ville en arabe, Bayrut, a probablement une origine hébraïque : be'erot, qui signifie « puits ». La ville est bâtie à l'abri d'un cap protégeant des vents du sud-ouest un emplacement propice au mouillage. Vers le sud et l'est, ce site se prolonge par une vaste zone de plaines et de collines peu élevées.Placée sur la voie de passage des invasions, la ville est un enjeu pour les conquéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beyrouth/#i_0

CHOUF

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 277 mots

Région traditionnelle de la montagne libanaise située au sud-est de Beyrouth, entre le djebel Barouk (1 980 m) et la mer Méditerranée, profondément entaillée par les gorges du Nahr Damour et de ses affluents. Le Chouf est copieusement arrosé et porte une abondante végétation méditerranéenne. Avant la guerre, son originalité tenait à sa population : c'était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chouf/#i_0

CROISSANT FERTILE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 396 mots

Entité géographique assez imprécise du Moyen-Orient. L'expression de Croissant Fertile, qui a surtout un intérêt historique, a été forgée par l'archéologue américain Breasted, au début du xxe siècle, pour désigner la région peuplée de sédentaires qui s'étend en fer à cheval autour de l'avancée du désert syro-arabique ou Badia ech-Cham (Chamiyé) : en g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissant-fertile/#i_0

EDDÉ RAYMOND (1913-2000)

  • Écrit par 
  • Georges LABAKI
  •  • 650 mots

Raymond Eddé est né le 15 mars 1913 à Alexandrie, en Égypte, dans une famille maronite originaire du village d'Eddé, dans le district de Djebail (Byblos) au Liban. La famille Eddé est revenue au Liban en 1920, après l'instauration du mandat français sur le pays des Cèdres. Raymond Eddé obtient en 1934 une licence en droit de l'université Saint-Joseph de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-edde/#i_0

LIBAN

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Elizabeth PICARD, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 26 616 mots
  •  • 18 médias

Le Liban a toujours occupé à l'intérieur du Proche et du Moyen-Orient une place originale, en raison de sa diversité humaine et de ses liens privilégiés avec l'Occident. Aussi a-t-il longtemps joué un rôle important, sans rapport avec son poids démographique (environ 4 millions d'habitants au début du xxie siècle) et ses dimensions restreintes (10 400 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liban/#i_0

ORONTE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 596 mots
  •  • 1 média

Rivière du Proche-Orient, l'Oronte (en arabe, Nahr al-‘Asī : « le fleuve rebelle ») est long de 570 kilomètres et présente un débit moyen de 78,5 mètres cubes par seconde. Il naît au Liban, dans la Bekaa (Ain Zerqa : la « Source bleue »), au nord du seuil de Baalbek qui le sépare du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oronte/#i_0

SAÏDA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 448 mots

Vieille cité méditerranéenne aujourd'hui située au Liban, Saïda (en arabe Sayda, anc. Sidon) est le centre administratif du gouvernorat (muhafazah) d'al-Janub (Liban Sud). Cette ville, aux activités de pêche et de commerce, est aussi le principal marché agricole pour l'intérieur du pays. Terminus méditerranéen de l'oléoduc long de 1 720 kil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saida/#i_0

TRIPOLI, Liban

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 372 mots
  •  • 1 média

Située à 90 kilomètres au nord de Beyrouth, Tripoli (en arabe Trabulus) doit son nom, d'origine grecque, signifiant les trois villes, au fait qu'elle fut le centre de la confédération phénicienne : les Sidoniens, les Tyriens et les Aradiens y occupaient trois quartiers différents, entourés chacun d'une enceinte. Fondée vers ~ 800 par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tripoli-liban/#i_0

TYR (auj. SOUR), Liban

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 774 mots

La ville de Tyr (actuelle Sour) se dressait sur la côte méditerranéenne, à 19 kilomètres au nord de la frontière actuelle entre le Liban et Israël et à 40 kilomètres au sud de Sidon (auj. Saïda). Elle fut un grand port phénicien à partir de 2000 avant J.-C. environ et jusqu'à la fin de la période romaine.Construite en par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyr-sour/#i_0