Liban, histoire


BAGDACHE KHĀLED (1912-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 482 mots
  •  • 1 média

Avocat kurde formé à Moscou, Khaled Bagdache (Khāled Bakdash) s'imposa rapidement comme le dirigeant incontesté du Parti communiste libano-syrien (fondé en 1930) et le porte-parole du mouvement communiste dans le Proche-Orient arabe. Brillant orateur, publiciste prolixe, bon tacticien, Khāled Bakdash devient en 1954 le premier député communiste du monde arabe. À l'intérieur de son parti, il instau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khaled-bagdache/#i_0

BEYROUTH

  • Écrit par 
  • Éric VERDEIL
  •  • 1 009 mots
  •  • 1 média

Le nom de la ville en arabe, Bayrut, a probablement une origine hébraïque : be'erot, qui signifie « puits ». La ville est bâtie à l'abri d'un cap protégeant des vents du sud-ouest un emplacement propice au mouillage. Vers le sud et l'est, ce site se prolonge par une vaste zone de plaines et de collines peu élevées.Placée sur la voie de passage des invasions, la ville est un enjeu pour les conquéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beyrouth/#i_0

CHAMOUN CAMILLE (1900-1987)

  • Écrit par 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 1 036 mots

Le dirigeant libanais Camille Chamoun était né avec le siècle dans une famille politique. À seize ans, il suit son père en Anatolie où viennent de le déporter les autorites ottomanes. Revenu au Liban, Chamoun poursuit des études de droit. Loin de se consacrer au seul barreau, il se lance dans la politique. Il écrit au Réveil, est élu en 192 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-chamoun/#i_0

FADLALLAH MOHAMMED HUSSEIN (1935-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots

Chef religieux chiite, le cheikh libanais d'origine irakienne Mohammed Hussein Fadlallah aurait participé, en 1957, à la fondation du parti chiite al-Dawa al-Islamiya (l'Appel de l'islam) en Irak.Né le 16 novembre 1935 à Nadjaf, au sud de Bagdad, Sayyed Mohammed Hussein Fadlallah, étudie dans une madrasa de sa ville natale. Il y reçoit les enseignements d'un gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohammed-hussein-fadlallah/#i_0

FRANGIÉ SLEIMANE (1910-1992)

  • Écrit par 
  • Georges LABAKI
  •  • 784 mots
  •  • 1 média

Né en 1910 dans la grosse bourgade chrétienne de Zghorta au nord du Liban, Sleimane Frangié, chrétien maronite, était le fils cadet d'une famille féodale ; il menait l'existence simple d'un chef local connu pour son caractère belliqueux et pour ses qualités de tireur d'élite dans son territoire de Zghorta quand son frère aîné, Hamid Frangié, qu'une brillante c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sleimane-frangie/#i_0

GEMAYEL BÉCHIR (1947-1982)

  • Écrit par 
  • Elizabeth PICARD
  •  • 1 224 mots
  •  • 1 média

Béchir Gemayel est un produit exemplaire de la petite bourgeoisie maronite au Liban. Né le 10 novembre 1947 à Bickfaya, au cœur de la montagne chrétienne, ce fils de pharmacien a suivi une filière classique : école secondaire chez les Jésuites, puis université Saint-Joseph, d'où il sortit licencié en droit en 1971. Mais ce sportif obstiné à la solide carrure m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bechir-gemayel/#i_0

GEMAYEL PIERRE (1905-1984)

  • Écrit par 
  • Elizabeth PICARD
  •  • 1 286 mots

Petits notables maronites de la prospère bourgade de Bikfaya (Metn) au cœur du Mont-Liban, les Gemayel portent le titre de cheikh. Ils affichent leur hostilité à l'égard de la puissance ottomane et leur francophilie, au point d'être contraints d'émigrer en Égypte durant la Première Guerre mondiale. À son retour à Beyrouth, Pierre, né le 1er […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-gemayel/#i_0

HARIRI RAFIC (1944-2005)

  • Écrit par 
  • Agnès FAVIER
  •  • 670 mots

Homme politique libanais. Né en 1944 dans une famille musulmane sunnite de Saïda au Sud-Liban, Rafic Hariri, fils d’ouvrier agricole, obtient son baccalauréat au Caire en 1964, puis étudie la comptabilité à l’université arabe de Beyrouth. En 1966, il émigre en Arabie Saoudite où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rafic-hariri/#i_0

HRAOUI ELIAS (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 178 mots

Homme politique libanais. Né dans une famille maronite engagée dans la vie publique, l'ex-député Elias Hraoui a conquis la notoriété en 1989, en acceptant la présidence du Liban après l'assassinat de son prédécesseur René Moawad. Son mandat marque la reprise d'une vie politique relativement normale après la guerre civile qui avait opposé pendant quinze ans (19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elias-hraoui/#i_0

JOUMBLATT ou DJOUMBLATT KAMAL (1917-1977)

  • Écrit par 
  • Lucien GEORGE
  •  • 620 mots
  •  • 2 médias

Kamal Joumblatt est mort assassiné à l'âge de soixante ans, le 16 mars 1977, au cœur de cette montagne libanaise dont il était un pur produit.La gauche, dont ce chef féodal était l'incontestable figure de proue, s'est trouvée décapitée au moment où, après la guerre intérieure de 1975-1976, elle se voyait déjà dans une bien difficile posture. Le mystère qui a entouré son assassinat a ajouté une tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joumblatt-ou-djoumblatt-kamal-1917-1977/#i_0

KARAMÉ RACHID (1921-1987)

  • Écrit par 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 1 032 mots

Rachid Karamé est né en 1921, quelques mois après que le général Gouraud eut décidé de rattacher sa ville de Tripoli au Liban. Son père, mufti de la ville, était partisan du maintien de Tripoli dans le cadre syrien. La famille Karamé reste hostile au Grand Liban jusqu'à ce que l'ensemble du sunnisme libanais s'y rattache. Le père de Rachid accepte alors de dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rachid-karame/#i_0

L'AUTRE RIVE, LE LIBAN (exposition)

  • Écrit par 
  • Hélène ERISTOV
  •  • 1 035 mots

Du 27 octobre 1998 au 2 mai 1999, l'Institut du monde arabe à Paris a présenté le patrimoine libanais dans sa diversité – outillage préhistorique, idoles phéniciennes, stèles hellénistiques, mosaïques byzantines, icônes melkites –, mais aussi dans la continuité d'une civilisation méditerranéenne où les mythes naissent des errances du commerce et de la g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-autre-rive-le-liban/#i_0

LIBAN

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Elizabeth PICARD, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 26 616 mots
  •  • 18 médias

Le Liban a toujours occupé à l'intérieur du Proche et du Moyen-Orient une place originale, en raison de sa diversité humaine et de ses liens privilégiés avec l'Occident. Aussi a-t-il longtemps joué un rôle important, sans rapport avec son poids démographique (environ 4 millions d'habitants au début du xxie siècle) et ses dimensions restreintes (10 400 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liban/#i_0

SAÏDA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 448 mots

Vieille cité méditerranéenne aujourd'hui située au Liban, Saïda (en arabe Sayda, anc. Sidon) est le centre administratif du gouvernorat (muhafazah) d'al-Janub (Liban Sud). Cette ville, aux activités de pêche et de commerce, est aussi le principal marché agricole pour l'intérieur du pays. Terminus méditerranéen de l'oléoduc long de 1 720 kil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saida/#i_0

SARKIS ELIAS (1924-1985)

  • Écrit par 
  • Elizabeth PICARD
  •  • 971 mots

Elias Sarkis, qui sera président du Liban de 1976 à 1982, naît à Chebanieh le 20 juin 1924 dans une famille maronite aux ressources modestes. Il n'est apparenté ni de près ni de loin aux grands lignages qui se partagent la direction de la communauté et le destin du Liban. Il travaille déjà, dans l'administration des chemins de fer, lorsqu'il obtient son baccal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elias-sarkis/#i_0

TYR (auj. SOUR), Liban

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 774 mots

La ville de Tyr (actuelle Sour) se dressait sur la côte méditerranéenne, à 19 kilomètres au nord de la frontière actuelle entre le Liban et Israël et à 40 kilomètres au sud de Sidon (auj. Saïda). Elle fut un grand port phénicien à partir de 2000 avant J.-C. environ et jusqu'à la fin de la période romaine.Construite en par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyr-sour/#i_0


Affichage 

1962 à 1989. De la guerre froide à la détente

1962 à 1989. De la guerre froide à la détente

vidéo

Néo-colonialisme. Choc pétrolier. Coexistence pacifique. Au lendemain de la crise des missiles de Cuba, qui a fait surgir le spectre d'une troisième guerre mondiale, la "détente" est à l'ordre du jour des relations Est-Ouest. Mais de nombreux conflits... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Liban : drapeau

Liban : drapeau

drapeau

Liban (1943). Sur la bande médiane blanche, de largeur double de celle des deux bandes rouges qui l'encadrent, un cèdre du Liban, symbole de la Montagne pérenne. La loi constitutionnelle du 7 décembre 1943 précise bien que, le drapeau ne comptant que trois couleurs – le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Nabih Berri, Émile Lahoud et Sélim Hoss

Nabih Berri, Émile Lahoud et Sélim Hoss

photographie

Le président du Parlement, le chiite Nabih Berri (à gauche), et le président de la République Émile Lahoud (au centre), pro-syrien, au côté du sunnite Sélim Hoss (à droite), nommé Premier ministre le 2 décembre 1998. Ce dernier remplace Rafic Hariri, en poste depuis 1992,... 

Crédits : R. Haidar/ AFP/ Getty

Afficher

Manifestation à Beyrouth, février 2005

Manifestation à Beyrouth, février 2005

photographie

Manifestation antisyrienne et antigouvernementale à Beyrouth, sur la place des Martyrs, le 21 février 2005. Au cours du mois, d'importants rassemblements sont organisés pour réclamer la vérité sur l'assassinat de Rafic Hariri (le 14 février), la démission des chefs des... 

Crédits : A. Haidar/ AFP/ Getty

Afficher

Passation de pouvoirs au Liban, 2 décembre 1998

Passation de pouvoirs au Liban, 2 décembre 1998

photographie

À la suite d'un conflit l'ayant opposé au nouveau président de la République Émile Lahoud, le Premier ministre en exercice depuis six ans, Rafic Hariri (à gauche), cède sa place à Sélim Hoss (à droite), le 2 décembre 1998, pour diriger le gouvernement libanais. Âgé de soixante-huit... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Enterrement de soldats libanais, juin 1998

Enterrement de soldats libanais, juin 1998

photographie

Des partisans du mouvement chiite Amal assistent, le 26 juin 1998 à Tyr, aux funérailles de neuf soldats libanais tués au Sud-Liban. Ces corps ont été rendus par Israël en échange de celui d'un soldat israëlien tué lors d'une opération le 5 septembre 1997 au Liban. 

Crédits : PA Photos

Afficher

Regain de tension au Liban-Sud, mars 1999

Regain de tension au Liban-Sud, mars 1999

photographie

Soldats israéliens s'apprêtant à riposter aux attaques du Hezbollah au Liban-Sud (Metulla, 2 mars 1999). Après la mort de quatre Israéliens, dont un général, par l'explosion d'une bombe dans la zone de sécurité qu'occupe l'État hébreu (28 février), le Premier ministre Benyamin... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Costis Stephanopoulos

Costis Stephanopoulos

photographie

Élu président de la République grecque en 1995, Costis Stephanopoulos (à gauche) est ici reçu, en 2004, par le président libanais Émile Lahoud. 

Crédits : Getty

Afficher

Portrait de Béchir Gemayel

Portrait de Béchir Gemayel

photographie

Trois ans après l'assassinat, en 1982, du président chrétien du Liban Béchir Gemayel, des portraits de celui-ci couvrent encore les murs et les bâtiments du quartier chrétien de Beyrouth Est. 

Crédits : Getty

Afficher

Saad Hariri et Michel Sleimane, Liban, 2009

Saad Hariri et Michel Sleimane, Liban, 2009

photographie

Cinq mois après les élections législatives libanaises et à la suite de multiples tractations, le nouveau cabinet est enfin formé. Il se réunit ici, le 9 novembre 2009, pour la première fois, en présence de Michel Sleimane, le président de la République (à droite) et de... 

Crédits : J. Barrak/ AFP/ Getty

Afficher

Paix en Galilée

Paix en Galilée

photographie

Des réfugiés libanais quittent Saïda, dans le sud du Liban, par le pont sur le fleuve Awali, après l'invasion des troupes israéliennes de juin 1982, lors de l'opération Paix en Galilée, qui durera jusqu'en 1985. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Rebelle druze, 1958

Rebelle druze, 1958

photographie

Un partisan de Kamal Joumblatt (1917-1977), le chef des rebelles druzes vivant dans les montagnes libanaises du Chouf, au sud-est de Beyrouth, en 1958. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Marines américains dans les rues de Beyrouth (Liban), en juillet 1958

Marines américains dans les rues de Beyrouth (Liban), en juillet 1958

photographie

Pour faire face à une insurrection de rebelles pro-nassériens, le président Camille Chamoun (1952-1958) fit appel aux troupes américaines. Le 15 juillet 1958, des milliers de soldats débarquèrent devant Beyrouth. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Affrontements au Liban, automne de 1975

Affrontements au Liban, automne de 1975

photographie

Violents affrontements dans le centre de Beyrouth, opposant les phalanges chrétiennes aux forces islamo-progressistes dans une quasi-guerre civile (octobre 1975). 

Crédits : Claude Salhani/ Sygma/ Getty Images

Afficher

Soldats irlandais de la F.I.N.U.L. en position au Sud-Liban (1987)

Soldats irlandais de la F.I.N.U.L. en position au Sud-Liban (1987)

photographie

Créée en mars 1978, la Force intérimaire des Nations unies pour le Liban (F.I.N.U.L.) doit confirmer le retrait des forces israéliennes du Sud-Liban, y rétablir la paix et la sécurité et aider le gouvernement libanais à restaurer sa souveraineté dans la région. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Intervention israélienne au Liban, 1982

Intervention israélienne au Liban, 1982

photographie

Après avoir occupé en 1978 le sud du Liban, l'armée israélienne bombarde en 1982 les fedayin regroupés autour de Yasser Arafat dans Beyrouth-Ouest. 

Crédits : PA Photos

Afficher

1962 à 1989. De la guerre froide à la détente

1962 à 1989. De la guerre froide à la détente
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Liban : drapeau

Liban : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Nabih Berri, Émile Lahoud et Sélim Hoss

Nabih Berri, Émile Lahoud et Sélim Hoss
Crédits : R. Haidar/ AFP/ Getty

photographie

Manifestation à Beyrouth, février 2005

Manifestation à Beyrouth, février 2005
Crédits : A. Haidar/ AFP/ Getty

photographie

Passation de pouvoirs au Liban, 2 décembre 1998

Passation de pouvoirs au Liban, 2 décembre 1998
Crédits : PA Photos

photographie

Enterrement de soldats libanais, juin 1998

Enterrement de soldats libanais, juin 1998
Crédits : PA Photos

photographie

Regain de tension au Liban-Sud, mars 1999

Regain de tension au Liban-Sud, mars 1999
Crédits : PA Photos

photographie

Costis Stephanopoulos

Costis Stephanopoulos
Crédits : Getty

photographie

Portrait de Béchir Gemayel

Portrait de Béchir Gemayel
Crédits : Getty

photographie

Saad Hariri et Michel Sleimane, Liban, 2009

Saad Hariri et Michel Sleimane, Liban, 2009
Crédits : J. Barrak/ AFP/ Getty

photographie

Paix en Galilée

Paix en Galilée
Crédits : Hulton Getty

photographie

Rebelle druze, 1958

Rebelle druze, 1958
Crédits : Hulton Getty

photographie

Marines américains dans les rues de Beyrouth (Liban), en juillet 1958

Marines américains dans les rues de Beyrouth (Liban), en juillet 1958
Crédits : Hulton Getty

photographie

Affrontements au Liban, automne de 1975

Affrontements au Liban, automne de 1975
Crédits : Claude Salhani/ Sygma/ Getty Images

photographie

Soldats irlandais de la F.I.N.U.L. en position au Sud-Liban (1987)

Soldats irlandais de la F.I.N.U.L. en position au Sud-Liban (1987)
Crédits : Hulton Getty

photographie

Intervention israélienne au Liban, 1982

Intervention israélienne au Liban, 1982
Crédits : PA Photos

photographie