INTUITION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les étapes majeures d'une philosophie de l'intuition

La tradition de l'intuition intellectuelle

Cette tradition se laisse suivre, dans sa formation et ses développements, depuis la pensée antique, platonicienne et aristotélicienne, jusqu'à la pensée classique, dominée par les vues cartésiennes. Malgré la variation du thème, on peut marquer certaines dominantes : le rationalisme idéaliste, dont il est question, sépare nettement l'intuition intellectuelle, opération du νο̃υσ (nous) ou de la pensée pure, de l'intuition sensible, de l'ἀισθησις (aisthésis), bien qu'elle attribue à l'une et à l'autre un caractère surtout réceptif ; l'intuition intellectuelle est contemplation, rencontre et déploiement d'une évidence qui se donne à la pensée humaine. Il faut ajouter qu'elle contrôle le discours, de sorte que l'évidence et la démonstration ne sont pas deux genres autonomes de connaissance, mais que la seconde a surtout pour rôle de rendre la première plus explicite.

La doctrine aristotélicienne du savoir porte à un très haut degré la solidarité des composantes de celui-ci : l'expérience sensible signale ou annonce l'idée, dont la noèsis prend possession, et dont la déduction développe les implications. Dans l'économie du savoir, l'intuition intellectuelle a le rôle initiateur, elle fournit à la fois les points de départ et l'orientation de l'opération rationnelle : elle est la puissance des axiomes, des certitudes sans lesquelles la pensée n'aurait pas de garantie sur la vérité de ses concepts ; mais de plus elle contrôle et englobe le mouvement même du discours. Le syllogisme est le procédé logique qui coordonne les termes extrêmes par l'intercalation des termes moyens, mais ce faisant il déploie l'évidence des raisons, il explicite le pouvoir de l'essence qui lie les propriétés dépendantes à la substance. Il faut se placer hors de cette puissante synthèse aristotélicienne pour trouver des motifs de rupture entre l'évidence intellectuelle, l'expérience et le discours. Ainsi d[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université des sciences humaines, lettres et arts de Lille

Classification

Voir aussi

PHILOSOPHIE ANTIQUE    NOÛS    SAVOIR

Pour citer l’article

Noël MOULOUD, « INTUITION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/intuition/