AGAMEMNON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Masque dit d’Agamemnon

Masque dit d’Agamemnon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tombeau d'Agamemnon à Mycènes

Tombeau d'Agamemnon à Mycènes
Crédits : Dagli Orti/ The Art Archive/ Picture Desk

photographie


Roi de Mycènes et d'Argos, fils d'Atrée, et frère de Ménélas. Après le meurtre d'Atrée par Thyeste et son fils Égisthe, Agamemnon et Ménélas se réfugièrent chez Tyndare, roi de Sparte, et épousèrent ses filles, Clytemnestre et Hélène. Clytemnestre donna à Agamemnon un fils, Oreste, et trois filles, Iphigénie, Électre et Chrysothémis. Avec l'assistance de son frère, Agamemnon reconquit le trône de son père et devint le prince le plus puissant de Grèce.

Masque dit d’Agamemnon

Masque dit d’Agamemnon

photographie

Après Troie, son exploration du monde homérique conduisit l'archéologue Heinrich Schliemann à Mycènes, où il crut découvrir le tombeau d'Agamemnon. Masque funéraire provenant de la Tombe V de Mycènes. XVIe siècle avant J.-C. Or. Hauteur : 31 cm. Musée national, Athènes. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Lors de l'enlèvement d'Hélène, Agamemnon demanda aux princes du pays de s'allier pour faire une guerre de représailles contre les Troyens. Lui-même fournit cent navires et fut choisi comme commandant en chef des forces confédérées. La flotte se réunit dans le port d'Aulis, en Béotie, mais ne put partir, soit qu'il n'y eût pas de vent, soit à cause de vents contraires envoyés par Artémis, pour venger une offense qu'Agamemnon lui avait faite. Pour apaiser sa colère, Agamemnon dut lui sacrifier sa propre fille, Iphigénie.

À la prise de Troie, Cassandre, fille de Priam, fut attribuée à Agamemnon. Lorsqu'il rentra en Argolide, Égisthe, qui dans l'intervalle avait séduit Clytemnestre, le massacra ainsi que ses compagnons. Eschyle attribuait ce meurtre à Clytemnestre seule, qui aurait tué aussi Cassandre. On sait comment, par la suite, ce meurtre fut vengé par Oreste.

Tombeau d'Agamemnon à Mycènes

Tombeau d'Agamemnon à Mycènes

photographie

Également appelée trésor d'Atrée, ce monument découvert par Heinrich Schliemann en 1876 est l'un des plus beaux exemples de tombe à tholos (voûte intérieure en encorbellement) édifiée à l'époque mycénienne, vers 1250 avant J.-C. 

Crédits : Dagli Orti/ The Art Archive/ Picture Desk

Afficher

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

6-19 mars 1989 • Grèce • Le gouvernement socialiste discrédité par le scandale Koskotas.

Papandréou. Dans l'entretien, le banquier déclare avoir versé 3 milliards de drachmes (120 millions de francs) à ce dernier, et 500 millions de drachmes au ministre de la présidence du Conseil, Agamemnon Koutsoyorgas, numéro deux du gouvernement. Le 14, Agamemnon Koutsoyorgas présente sa démission [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« AGAMEMNON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/agamemnon/