AU-DELÀ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Usité comme adverbe, au-delà signifie plus loin, et, comme locution prépositive, plus loin que telle limite — de l'ordre du physique, de l'imaginable, du concevable — qu'on dépasse intentionnellement. Portée à l'absolu, cette dernière intention est créatrice d'objet : pris substantivement, le terme désigne alors un autre monde ou un état du monde opposé à l'actuel, ainsi que les sujets censés le hanter selon des modalités spécifiques d'existence. D'abord spontanément vécu dans la conscience mythique, inséparable d'ailleurs de l'en-deçà, l'au-delà assure une fonction d'engagement équilibré dans un environnement dont l'homme doit se concilier les forces ambivalentes. L'au-delà est assumé et spécifié par les religions, qui le voient comme séjour — plus ou moins séparé du monde présent — des êtres divins ou divinisés, donc heureux (Éden, Paradis, etc.). Certaines croyances affectent d'un coefficient négatif un secteur déterminé de l'au-delà : vie diminuée dans le vieux sheôl hébraïque, vie torturée dans l'enfer (chez les chrétiens, par exemple) par le remords et les peines dues à une vie pécheresse. L'objectivation d'un au-delà du vécu actuel a toujours trouvé et trouve encore ses détracteurs et ses défenseurs, tout aussi convaincus, et d'aucuns soutiennent la possibilité, grâce à des techniques appropriées, d'une communication avec l'au-delà (spiritisme). La métaphysique, prétendant « donner à l'homme une initiation qui est la contrepartie de celle qui était administrée dans les mystères antiques » (E. W. Beth), fournit une rationalisation de l'au-delà, purifiée, en intention, des anthropomorphismes les plus voyants. Les penseurs d'inspiration ouvertement théologique (Anselme de Cantorbéry, Thomas d'Aquin) trouvent là une confortation à leur foi. D'autres, moins directement dépendants des influences religieuses, proposent de l'au-delà diverses représentations, réduites aux seuls pouvoirs et critères de la raison — spéculative (Platon, les néo-platoniciens, qui situent l'Un-Bien « au-delà de l'essence » ; les grands cartésiens ; Rousseau) ou pratique (Kant). D'autres admettent un au-delà réel, mais sans rapport avec l'homme (épicurisme). D'autres enfin rejettent la notion, soit parce qu'incompatible avec l'unité corporelle d'un cosmos excluant toute transcendance (stoïcisme), soit parce que religieuse par essence, donc projective et aliénante (marxisme).

—  Lucien JERPHAGNON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  AU-DELÀ  » est également traité dans :

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 319 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les représentations primitives »  : […] sépulture rituelle s'accroît ; de l'autre, la stratification de l'au-delà en demeures « infernales » et demeures « paradisiaques » se fait de plus en plus radicale. La sépulture rituelle devient la condition sine qua non pour atteindre le pays des ombres. Le voyage du mort et la topographie de la nouvelle demeure sont décrits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfers-et-paradis/#i_3746

ESCHATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 6 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dialectique de l'eschatologie chrétienne »  : […] Mais le purgatoire n'a pas tardé à suivre, tant il est vrai que ce système des lieux de l'au-delà formait un tout cohérent dont aucun élément ne pouvait être modifié, encore moins supprimé, sans retentissement sur les autres. Ainsi, après avoir pratiquement absorbé l'enfer et connu l'apogée de sa popularité vers le milieu du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschatologie/#i_3746

ITINÉRAIRE ou VOYAGE SPIRITUEL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 093 mots
  •  • 1 média

Visite de l'au-delà dès ce monde et route vers l'au-delà dans ce monde répondent à la même démarche spirituelle. Dans toutes les grandes civilisations est attestée l'unité de ces deux fonctions mystiques du voyage chamanique du double et du cheminement initiatique. Ainsi, la littérature de l'ancien Orient a fait passer les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/itineraire-voyage-spirituel/#i_3746

LES PORTES DU CIEL. VISIONS DU MONDE DANS L'ÉGYPTE ANCIENNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Julie MASQUELIER-LOORIUS
  •  • 1 089 mots

La deuxième section présente l'accès à la vie éternelle, rendu possible par le franchissement des portes de l'au-delà, de la Douat, dont l'apparence, très variable, est évoquée dans diverses compositions funéraires (comme le Livre pour sortir le jour plus connu sous l'appellation Livre des Morts) développées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-portes-du-ciel-visions-du-monde-dans-l-egypte-ancienne/#i_3746

MORT - Les sociétés devant la mort

  • Écrit par 
  • Louis-Vincent THOMAS
  •  • 8 192 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La réincarnation »  : […] force vitale supérieure à celle du vieillard). Elle permet, en outre, de rattacher plus intimement le monde d'ici-bas à celui de l'au-delà, d'autant que le même sujet se réincarne, la plupart du temps, plusieurs fois, voire indéfiniment. Chez les Ashanti du Ghāna, c'est le « sang » qui renaît dans la lignée utérine, tandis que le « principe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-societes-devant-la-mort/#i_3746

ORPHISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 1 641 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les lamelles d'or »  : […] Grèce (Pétilia, Thourioi) et en Crète (Éleutherna). Enterrées avec l'initié, ces lamelles d'or portent, gravées, les formules qui serviront à leur propriétaire de mot de passe dans l'au-delà. L'âme s'y présente comme « fils de la Terre et du Ciel étoilé » ; elle demande aux dieux infernaux de lui donner à boire l'eau fraîche qui coule du lac de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme/#i_3746

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 748 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Lieux d'accomplissement eschatologique »  : […] conduisent pour le réaliser deviennent, dans la conscience collective, des portes d' au-delà. Lieux saints par excellence, puisqu'ils sont ceux du triomphe sur la mort et que l'on y peut, presque de plain-pied, entrer dans l'éternité bienheureuse. On les retrouve naturellement dans les attentes messianiques, habituelles au monde des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_3746

SURVIE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 547 mots

Le terme de survie appartient, dès son attestation la plus ancienne, au domaine du droit et de la jurisprudence. On appelle gain de survie une disposition prévoyant que les avantages de l'un des conjoints passeront à celui qui lui survivra. Les biens matériels que, de facto, le défunt perd avec la vie se trouvent ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/survie/#i_3746

Pour citer l’article

Lucien JERPHAGNON, « AU-DELÀ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/au-dela/