ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

Médias de l’article

John Boyd Dunlop

John Boyd Dunlop
Crédits : Hulton Getty

photographie

Variation du module du caoutchouc naturel et du polystyrène

Variation du module du caoutchouc naturel et du polystyrène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Influence de la température sur les propriétés de rupture

Influence de la température sur les propriétés de rupture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Taux de noir de carbone et propriétés de rupture

Taux de noir de carbone et propriétés de rupture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Les élastomères, comme les matières plastiques, font partie de la famille des polymères. Le terme « élastomère » est utilisé aujourd'hui pour désigner d'une façon générale tous les caoutchoucs, c'est-à-dire les substances macromoléculaires, naturelles ou synthétiques, possédant l'élasticité caoutchoutique.

Le terme « caoutchouc » vient du mot indien cahutchu (« bois qui pleure ») et rappelle ainsi l'origine du caoutchouc naturel, précurseur des élastomères d'aujourd'hui.

Le caoutchouc est, soit d'origine naturelle, provenant essentiellement de l'Hevea brasiliensis, soit synthétique, issu de la pétrochimie.

Les élastomères sont présents dans de nombreuses applications de la vie quotidienne et occupent une place de choix dans l'industrie.

Si les pneumatiques consomment plus de la moitié de la production des élastomères, on utilise aussi ces derniers dans un grand nombre d'autres secteurs industriels : dans l'automobile elle-même sous la forme de joints, de liaisons élastiques, de tubes et de tuyaux, de membranes ou de dispositifs antivibratoires, ainsi que dans l'industrie mécanique, dans l'industrie aéronautique, dans les transports, dans l'industrie électrique, dans le bâtiment, en médecine et en pharmacie, et même dans l'industrie nucléaire. Dans ces différentes applications, les élastomères peuvent être associés à d'autres matériaux tels que les métaux, les textiles et certaines matières plastiques.

La production mondiale des élastomères a été de 20,7 millions de tonnes brutes en 2005, mais ce chiffre peut être doublé si l'on parle de consommation en pièces finies puisque les élastomères sont utilisés « formulés », c'est-à-dire renforcés, plastifiés, protégés et vulcanisés.

De l'objet de curiosité à la matière première de l'industrie

Le caoutchouc naturel est fourni surtout par des plantes d'origine américaine. Cortés lui-même avait été séduit par les balles rebondissantes avec lesquelles jouaient les Aztèques. Ceux-ci utilisaient en fait le


pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS  » est également traité dans :

ANILINE

  • Écrit par 
  • Alain TRINQUIER
  •  • 1 381 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] L'industrie des matières plastiques utilise les résines obtenues par condensation de l'aniline et du formol. L'industrie du caoutchouc emploie des dérivés de l'aniline, soit comme antioxygènes, destinés à préserver la gomme du vieillissement par oxydation : phényl-β-naphtylamine (d) obtenue par condensation avec le β-naphtol ; soit comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aniline/#i_10055

ANTIOXYGÈNES

  • Écrit par 
  • Robert PANICO
  •  • 2 343 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Applications des antioxygènes »  : […] le « vieillissement » du caoutchouc. On utilise surtout des amines : la N-phényl-β-naphtylamine, la 4,4′-diméthoxydiphénylamine, la N,N′-diphényl-para-phénylènediamine et aussi des phénols, notamment le 2,2′-méthylène-bis-(4-méthyl-6-tert-butylphénol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antioxygenes/#i_10055

AUTOMOBILE - Technologie

  • Écrit par 
  • Georges BRESSON, 
  • Jean-Pierre CAPET, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • Thierry HALCONRUY, 
  • Frédéric RIVAS, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET
  • , Universalis
  •  • 15 847 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Les pneumatiques »  : […] Les mélanges sont élaborés à partir de caoutchoucs naturels ou synthétiques, de charges de renforcement (noir de carbone, silice), d'agents de vulcanisation et de protection. Plusieurs mélanges, dont les caractéristiques varient selon la position qu'ils occupent dans le pneumatique, sont nécessaires pour obtenir les propriétés essentielles d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-technologie/#i_10055

COLLAGE, physique

  • Écrit par 
  • Jacques COGNARD
  •  • 6 456 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'interphase microcomposite sur les surfaces inorganiques »  : […] L'adhésion du caoutchouc aux fils d'acier laitonnés des pneus à carcasse radiale illustre le concept d'ancrage par réaction avec le substrat. Le caoutchouc, qui joue le rôle de colle de réaction, est réticulé par du soufre (vulcanisation). Il n'adhère pas à la surface de l'acier. L'adhésion se produit lorsque du cuivre est présent en surface par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collage-physique/#i_10055

DIÈNES & POLYÈNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 2 254 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Préparations »  : […] diènes conjugués. Le premier est une matière intermédiaire industrielle essentielle pour la fabrication d'élastomères. Le second est le monomère duquel dérivent formellement de nombreuses substances naturelles de la famille des terpènes et des stéroïdes et que l'on désigne par le nom d'isoprénoïdes ; il est lui-même un monomère fabriqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dienes-et-polyenes/#i_10055

INVENTION DU PNEUMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

Un vétérinaire écossais, John Boyd Dunlop, invente un bandage en caoutchouc pour les roues du tricycle de son fils, sans avoir connaissance des travaux de Robert William Thomson. Ce dernier avait, en effet, déposé un brevet sur une roue dite « en cuir remplie d'air », brevet tombé vite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invention-du-pneumatique/#i_10055

MATIÈRE (physique) - État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 606 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les polymères solides »  : […] flexibles et très élastiques. Ainsi en est-il du Plexiglas et du caoutchouc, dont les Tg valent respectivement 130 et — 80 0C. En passant par Tg, les liaisons entre chaînes sont rompues par l'apport d'énergie thermique et les chaînes polymériques peuvent effectuer des mouvements relatifs les unes par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-solide/#i_10055

MÉCANIQUE - Liaisons mécaniques

  • Écrit par 
  • Armand GIET
  •  • 9 086 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Liaisons complètes élastiques »  : […] vibrations ou pour les amortir, le matelas élastique doit pouvoir dépenser l'énergie reçue. On utilise alors des matériaux amortissants, dont le coefficient de frottement intérieur est important (matériaux possédant un grand amortissement interne, tels que les caoutchoucs), ou l'on adjoint aux ressorts des dispositifs spéciaux appelés amortisseurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-liaisons-mecaniques/#i_10055

POLYMÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 5 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Grandes classes de polymères »  : […] Élastomères. Après l'avoir admiré entre les mains des Amérindiens, les conquistadors rapportèrent le caoutchouc en Europe. Les Espagnols en firent seulement des balles, pour des jeux à la cour du roi. Le caoutchouc fut redécouvert par l'académicien Charles-Marie de La Condamine (1701-1774), lors de son exploration du cours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymeres/#i_10055

SILICIUM

  • Écrit par 
  • Jacques DUNOGUÈS, 
  • Michel POUCHARD
  •  • 5 601 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les silicones »  : […] des polymères classiques : le squelette polysiloxanique formé par ces liaisons reste flexible, déformable même à basse température. On ne s'étonnera donc pas que les élastomères de silicones puissent être utilisés entre − 100 0C et + 250 0C, et que certains d'entre eux puissent être opérationnels jusqu'à − 150 0C et d'autres jusqu'à + 350 0 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silicium/#i_10055

Voir aussi

ACRYLONITRILE    ADDITIF CHIMIQUE    PRIX AGRICOLES    ALLONGEMENT science des matériaux    ÉTAT AMORPHE    ASIE DU SUD-EST    BRÉSIL économie    BUTADIÈNE    BUTYLCAOUTCHOUC    CALANDRAGE    CAOUTCHOUC NATUREL    CAOUTCHOUCS SYNTHÉTIQUES    CATALYSEURS    HISTOIRE DE LA CHIMIE    INDUSTRIES CHIMIQUES    COPOLYMÈRE    DÉFORMATIONS mécanique    DOUBLE LIAISON ou LIAISON ÉTHYLÉNIQUE    JOHN BOYD DUNLOP    ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE économie    EXTRUSION    CHARLES GOODYEAR    HÉVÉA    ISOBUTYLÈNE    ISOPRÈNE    JAPON économie    CHARLES MARIE DE LA CONDAMINE    CHARLES MAC INTOSH    SCIENCE DES MATÉRIAUX    ÉDOUARD MICHELIN    MOULAGE    NOIR DE CARBONE    PELOTE STATISTIQUE    PERFORMANCES technologie    PÉTROCHIMIE    AGRICULTURE DE PLANTATION    PLASTIFIANTS    PNEUMATIQUE    POLYBUTADIÈNE    POLYCHLOROPRÈNE    POLYÉTHYLÈNE    POLYISOPRÈNE    POLYMÉRISATION    POLYSILOXANE    PROPYLÈNE    RÉTICULATION chimie    RUPTURE technologie    S.B.R.    SERINGUEIRO    SILICONES    HISTOIRE DES TECHNIQUES XIXe s.    TEMPÉRATURE    TEMPÉRATURE DE TRANSITION    TERPOLYMÈRES    MATÉRIAUX THERMOPLASTIQUES    TRACTION science des matériaux    TRANSFORMATIONS THERMODYNAMIQUES    TRANSITION VITREUSE    VÊTEMENT    VULCANISATION

Pour citer l’article

Françoise KATZANEVAS, Christian HUETZ DE LEMPS, « ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastomeres-caoutchoucs/