Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉQUATEUR

Nom officiel

République de l'Équateur (EC)

    Chef de l'État et du gouvernement

    Daniel Noboa (depuis le 23 novembre 2023)

      Capitale

      Quito

        Langue officielle

        Espagnol 1

          Unité monétaire

          Dollar des États-Unis (USD)

            Population (estim.) 17 340 000 (2024)
              Superficie 256 700 km²

                « Vous vous trouvez à la moitié du monde », a proclamé le président populiste Abdalá Bucaram, en 1996, lors de son discours d'investiture. L'Équateur (15,2 millions d'habitants en 2012), en effet, ne doit pas son nom à un passé chargé d'histoire comme la plupart de ses voisins, mais à un repère géographique, la ligne équinoxiale qui le traverse au nord. Une situation géographique devenue source d'orgueil pour ce petit pays. Car l'Équateur fait figure de nain au regard de ses voisins, même si ses 273 560 km2 le placent dans la moyenne européenne. Le Brésil en 1904, la Colombie en 1916 puis le Pérou en 1942 lui ont retiré la majeure partie de son territoire, essentiellement en Amazonie.

                Équateur : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                Équateur : carte physique

                Équateur : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                Équateur : drapeau

                L'Équateur tire également sa fierté d'une exceptionnelle diversité naturelle et culturelle. L'orient amazonien, les régions andines, les provinces côtières du Pacifique et l'archipel des Galápagos offrent des contrastes saisissants, qui se reflètent également dans l'économie et la politique. Ceux-ci posent, du reste, la question de la réalité de l'identité nationale équatorienne. À la lumière de l'antagonisme entre côte et Andes, entre Guayaquil, capitale économique, et Quito, capitale politique, la vision régionale tend à l'emporter.

                Géographie

                Riverain du Pacifique, entre Colombie et Pérou, traversé par la cordillère des Andes et par l'équateur éponyme, c'est le plus petit des États andins (273 560 km2) mais le plus densément peuplé d'Amérique du Sud (55 hab./km2).

                Une exceptionnelle diversité géographique

                L'extrême diversité des milieux de ce territoire restreint tient à son appartenance à plusieurs grands domaines de la biosphère : l'aire andine où l'étagement en altitude se combine avec la transition entre montagnes tropicales sèches et équatoriales humides ; le bassin amazonien ; la côte du Pacifique où l'on passe, en 300 kilomètres du sud au nord, du semi-désert à la forêt dense. L'ampleur et le resserrement en latitude de ces transitions écologiques sont en relation avec la convergence, au large du golfe de Guayaquil, du courant froid de Humboldt et du courant chaud nord-équatorial. Avec, pour corollaire, un régime d'oscillation climatique périodique, qui se manifeste par le phénomène d'El Niño aux conséquences parfois désastreuses (pluies torrentielles et inondations qui peuvent succéder à des phases de forte sécheresse).

                Le pays s'organise en quatre grandes unités paysagères.

                Volcan Cotopaxi - crédits : De Agostini/ Getty Images

                Volcan Cotopaxi

                Les Andes équatoriennes ou Sierra (environ 100 000 km2, 42 % de la population) sont étroites d'une centaine de kilomètres. Les bassins internes, densément peuplés, sont encadrés par deux cordillères dont les hautes terres, couvertes de páramos (formation végétale humide située à plus de 3 500 mètres d'altitude), sont dominées, au nord, par une trentaine de volcans, les plus élevés couverts de glaciers, le Chimborazo (6 310 m), le Cayambe, et plusieurs en activité, le Cotopaxi (5 897 m), le Tungurahua ou le Pichincha dominant Quito, la capitale.

                L' Amazonie ou Oriente (environ 85 000 km2, 5 % de la population), drainée par le Napo, le Pastaza et le Santiago, est couverte de forêts primaires, diminuées par des fronts pionniers en lisière andine.

                La Côte ou Costa (environ 80 000 km2, 53 % de la population), est constituée de plaines (bassin du Guayas) et de collines tropicales qui sont polarisées par Guayaquil, port et métropole économique du pays.

                Enfin, l'archipel des Galápagos (8 010 km2, 26 600 hab. en 2012), à 900 km à l'ouest de la côte, est un point chaud de l'écorce terrestre (volcanisme sous-marin émergé) et un laboratoire de l'évolution des espèces, unique au monde et déclaré patrimoine de l'humanité par l'UNESCO en 1978.

                De forts clivages[...]

                La suite de cet article est accessible aux abonnés

                • Des contenus variés, complets et fiables
                • Accessible sur tous les écrans
                • Pas de publicité

                Découvrez nos offres

                Déjà abonné ? Se connecter

                Écrit par

                Classification

                Pour citer cet article

                Jean-Paul DELER, Encyclopædia Universalis, Yves HARDY, Catherine LAMOUR et Emmanuelle SINARDET. ÉQUATEUR [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

                Article mis en ligne le et modifié le 09/03/2023

                Médias

                Équateur : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                Équateur : carte physique

                Équateur : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                Équateur : drapeau

                Volcan Cotopaxi - crédits : De Agostini/ Getty Images

                Volcan Cotopaxi

                Autres références

                • ÉQUATEUR, chronologie contemporaine

                  • Écrit par Universalis
                • AMÉRINDIENS - Hauts plateaux andins

                  • Écrit par
                  • 4 689 mots
                  ...de foudre » sont prises pour des balles lancées par l'apôtre Santiago, muni de son arquebuse. Ramassées, elles seront utilisées à des fins divinatoires. En Équateur, des pierres taillées datant de l'époque préhispanique servent d'« armes » aux guérisseurs. Les tessons et les monnaies coloniales sont également...
                • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

                  • Écrit par , , , , , , et
                  • 24 158 mots
                  • 23 médias
                  En Équateur, les Andes comprennent une Cordillère occidentale et une Cordillère royale, séparées par une dépression centrale de haute altitude (3 000 m environ).
                • AMÉRIQUE LATINE - La question indienne

                  • Écrit par
                  • 2 825 mots
                  • 2 médias
                  ...première dans l'histoire démocratique de ce pays –, le 18 décembre 2005. Ailleurs, en revanche, l'entrée en politique des Indiens laisse un goût amer. En Équateur, l'alliance entre le mouvement indien et des colonels de l'armée de terre tourne au fiasco moins d'un an après les élections générales d'octobre...
                • AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

                  • Écrit par
                  • 6 741 mots
                  • 2 médias
                  ...des affaires de l'Église. Son successeur renoua les relations avec Rome et obtint le rétablissement du patronat, inscrit dans la Constitution de 1844. En Équateur, de 1859 à 1875, Gabriel García Moreno, un ancien séminariste, fonde une sorte de théocratie autoritaire. Il ne rompt pas avec Rome, mais...
                • Afficher les 27 références