LATEX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On désigne sous le nom de latex des émulsions aqueuses naturelles d'origine végétale, ayant l'aspect du lait.

Elles sont caractéristiques d'un certain nombre de familles possédant des formations sécrétrices spéciales, les canaux laticifères. Certains latex ont un intérêt pharmacologique ou industriel.

Les composées liguliflores (pissenlit, laitue) laissent s'écouler un latex blanc lorsqu'on sectionne leurs tiges ou leurs feuilles. Les papavéracées sécrètent du latex à partir duquel on obtient, chez Papaver somniferum, l'opium. On trouve encore du latex chez les moracées (lait du figuier, ou Ficus carica L. ; « lait d'higuron », anthelmintique, fourni par F. glabrata Kunth), chez les apocynacées (latex renfermant des hétérosides cardiotoniques), chez les papayacées intertropicales (le latex desséché du papayer, ou Carica papaya L., fournit une enzyme protéolytique utilisée en thérapeutique pour favoriser la digestion).

photographie : Récolte du latex

Récolte du latex

Homme récoltant du latex qui coule le long du tronc incisé d'un hévéa (Sri Lanka). 

Afficher

Le latex des euphorbiacées a joué un rôle industriel important puisque celui de l'hevea, grand arbre des régions tropicales, obtenu par incision de son tronc, coagule en formant un caillot, le caoutchouc.

Le caoutchouc est lui-même un polymère de l'isoprène (ou polyprène).

—  Philippe BOUCHET

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LATEX  » est également traité dans :

BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 6 213 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cacao et caoutchouc »  : […] Parallèlement à celle du café, la culture du cacao s'est développée autour de la petite ville d'Ilhéus au sud de Bahia. La production brésilienne (dont Ilhéus représente 95 p. 100) est passée de 316 000 quintaux en 1913 (4 e  rang dans le monde) à 1 280 000 en 1937 (2 e rang). Les romans de Jorge Amado décrivent la société cacaoyère d'Ilhéus La collecte du caoutchouc est restée limitée à la forêt […] Lire la suite

ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS, 
  • Françoise KATZANEVAS
  •  • 7 914 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les caoutchoucs à usages généraux »  : […] Cette catégorie comprend les caoutchoucs de grande consommation, utilisés principalement dans l'industrie du pneumatique . Le caoutchouc naturel ou polyisoprène représente 44,6 p. 100 de la consommation française. Il est tiré actuellement exclusivement d'un arbre, l' Hevea brasiliensis . À l'état solide, il provient de la coagulation et du séchage d'un produit tiré de son écorce : le latex. Le l […] Lire la suite

EUPHORBIALES ou TRICOQUES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 697 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les Crotonées »  : […] Presque toutes tropicales, les Crotonées sont nombreuses et diverses ; à cette section appartiennent les Euphorbiacées économiquement importantes. Le genre Ricinus comprend une seule espèce : R. communis , arbuste à feuilles palmatilobées originaire de l'Inde, aujourd'hui naturalisé dans toutes les régions chaudes. Les fleurs, apétales, groupées en grappes de cymes unisexuées, présentent un calic […] Lire la suite

GUTTA-PERCHA

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 195 mots

Matériau jaunâtre ou brunâtre, ayant l'apparence du cuir, la gutta-percha provient du latex de certains arbres de Malaisie, du Pacifique Sud et d'Amérique du Sud, en particulier Pallaquium oblongifolia et, jadis, P. gutta . Pour recueillir le latex, on abat l'arbre et on découpe des anneaux dans l'écorce ; quand on le cultive en plantations, les feuilles fraîches sont rassemblées, hachées et broy […] Lire la suite

SÉCRÉTIONS VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET, 
  • Jean-Charles MESTRE
  •  • 2 802 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications pharmaceutiques et industrielles »  : […] Les sécrétions végétales présentent des propriétés aussi diverses que leur nature chimique ; elles ont été utilisées depuis longtemps tant en pharmacie (cf. médicaments , pharmacologie ) qu'à des usages industriels. Parmi les principales sécrétions d'intérêt pharmaceutique, on peut citer la résine des poils sécréteurs des sommités fleuries du chanvre indien, responsable des propriétés stupéfiante […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe BOUCHET, « LATEX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/latex/