ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

John Boyd Dunlop

John Boyd Dunlop
Crédits : Hulton Getty

photographie

Variation du module du caoutchouc naturel et du polystyrène

Variation du module du caoutchouc naturel et du polystyrène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Influence de la température sur les propriétés de rupture

Influence de la température sur les propriétés de rupture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Taux de noir de carbone et propriétés de rupture

Taux de noir de carbone et propriétés de rupture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Les différentes familles d'élastomères

On compte une vingtaine de familles d'élastomères et dans certaines de ces familles dix à vingt grades différents. C'est dire que les méthodes actuelles de polymérisation permettent, de plus en plus, la fabrication de produits sur mesure répondant à la fois aux problèmes de mise en œuvre et aux propriétés recherchées.

La classification courante consiste à séparer les caoutchoucs en trois catégories (les sigles utilisés sont ceux qui sont recommandés par la norme ISO 1629 de 1995) :

– les caoutchoucs à usages généraux, qui sont représentés par le caoutchouc naturel (NR) et le polyisoprène de synthèse (IR), les copolymères de butadiène styrène (SBR) et les polybutadiènes (BR) ;

– les caoutchoucs spéciaux, qui sont les co- ou terpolymères d'éthylène propylène et diène (EPM et EPDM), les copolymères d'isobutylène isoprène, chlorés ou bromés (IIR, BIIR, CIIR), les copolymères de butadiène acrylonitrile (NBR), et les polychloroprènes (CR) ;

– les caoutchoucs très spéciaux, qui rassemblent les caoutchoucs de silicone (VMQ, FVMQ), les élastomères fluorés (FKM), les polyéthylènes chlorés et chlorosulfonés (CM, CSM), les polyacrylates (ACM), les copolymères éthylène acétate de vinyle (EVM) et l'éthylène acrylate de méthyle (AEM), les caoutchoucs nitrile hydrogénés (HNBR) et les caoutchoucs d'épichlorhydrines (CO, ECO, GECO), les polyuréthanes malaxables (AU, EU).

On peut ajouter à cette classification les élastomères thermoplastiques qui forment une catégorie à part. En effet, par rapport aux caoutchoucs précédemment cités, ces élastomères n'ont pas besoin d'être vulcanisés et se mettent en œuvre comme les thermoplastiques. Ils seront traités dans le chapitre 5.

Les deux premières familles de caoutchouc représentent 94 p. 100 de la consommation française. La troisième famille regroupe les élastomères à hautes performances thermiques et/ou chimiques indispensables et sont en plein développement sur le marché.

La grande majorité des élastomères est synthétisée à partir de monomères issus des dérivés pétroliers et par polymérisation, soit radical [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS  » est également traité dans :

ANILINE

  • Écrit par 
  • Alain TRINQUIER
  •  • 1 380 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] Les utilisations industrielles de l'aniline sont nombreuses . Elle permet la synthèse de produits pharmaceutiques, comme l'acétanilide (a), analgésique ; ou l'atoxyl, sel de sodium de l'acide anilarsinique (b), utilisé dans le traitement de la maladie du sommeil et de la syphilis ; ou d'intermédiaires comme la phénylhydrazine (c), préparée par hydrogénation du diazoïque de l'aniline, et servant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aniline/#i_10055

ANTIOXYGÈNES

  • Écrit par 
  • Robert PANICO
  •  • 2 343 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Applications des antioxygènes »  : […] Pour qu'un antioxygène puisse être considéré comme satisfaisant dans la pratique, il faut qu'il réponde à certaines exigences qui dépendent de son emploi particulier. Les principaux critères sont : la solubilité dans le produit à protéger, la volatilité faible, la stabilité à la lumière, l'absence de coloration propre, d'odeur, de goût, de toxicité et de propriétés irritantes pour la peau. En outr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antioxygenes/#i_10055

AUTOMOBILE - Technologie

  • Écrit par 
  • Georges BRESSON, 
  • Jean-Pierre CAPET, 
  • François de CHARENTENAY, 
  • Thierry HALCONRUY, 
  • Frédéric RIVAS, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET
  • , Universalis
  •  • 15 836 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Les pneumatiques »  : […] Le pneumatique se compose de plusieurs éléments dont les principaux sont l'enveloppe et la chambre à air. L' enveloppe est l'élément principal de l'ensemble pneumatique à qui elle confère la majorité de ses caractéristiques. Quelles que soient les particularités de sa structure interne et la qualité des matériaux qui la compose, on distingue dans une enveloppe trois parties […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-technologie/#i_10055

COLLAGE, physique

  • Écrit par 
  • Jacques COGNARD
  •  • 6 456 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'interphase microcomposite sur les surfaces inorganiques »  : […] Le collage des métaux, des verres et des céramiques est plus compliqué. Il se produit au voisinage de l'interface des réactions avec la colle qui créent une couche perturbée, l'« interphase », dont la constitution assure la liaison. L' adhésion du caoutchouc aux fils d'acier laitonnés des pneus à carcasse radiale illustre le concept d'ancrage par réaction avec le substrat. Le caoutchouc, qui joue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collage-physique/#i_10055

DIÈNES & POLYÈNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 2 253 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Préparations »  : […] Les diènes conjugués contiennent deux doubles liaisons séparées par une simple liaison. Le butadiène-1,3 et le 2-méthylbutadiène-1,3 ou isoprène sont les deux plus importants diènes conjugués. Le premier est une matière intermédiaire industrielle essentielle pour la fabrication d' élastomères. Le second est le monomère duquel dérivent formellement de nombreuses substances naturelles de la famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dienes-et-polyenes/#i_10055

INVENTION DU PNEUMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

Un vétérinaire écossais, John Boyd Dunlop, invente un bandage en caoutchouc pour les roues du tricycle de son fils, sans avoir connaissance des travaux de Robert William Thomson. Ce dernier avait, en effet, déposé un brevet sur une roue dite « en cuir remplie d'air », brevet tombé vite dans l'oubli. Dunlop, qui sait depuis longtemps travailler les feuilles de caoutchouc pour se confectionner des g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invention-du-pneumatique/#i_10055

MATIÈRE (physique) - État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 602 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les polymères solides »  : […] Jusqu'à présent, nous n'avons abordé que des solides constitués avec des atomes d'un très petit nombre d'espèces chimiques différentes ou avec des molécules comportant un petit nombre d'atomes. Les solides polymériques sont construits à l'aide de très grosses molécules, des macromolécules, elles-mêmes formées par la répétition en ligne d'un groupe d'atomes, appelé monomère. Pour apprécier l'impor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-solide/#i_10055

MÉCANIQUE - Liaisons mécaniques

  • Écrit par 
  • Armand GIET
  •  • 9 082 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Liaisons complètes élastiques »  : […] Dans le cas des liaisons complètes élastiques, on intercale entre les deux pièces à assembler un matelas élastique lié rigidement à chacune d'elles. Le degré d'efficacité de la liaison n'est pas modifié, mais l'obstacle élastique n'assure plus aux pièces une position relative indépendante de l'importance des sollicitations. Les déformations sont limitées mais ne sont pas négligeables ; elles sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-liaisons-mecaniques/#i_10055

POLYMÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 5 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Grandes classes de polymères »  : […] Polyéthylène . Hans von Pechmann (1850-1902) le prépara fortuitement par chauffage de diazométhane CH 2 N 2 en 1898. Ses collègues Eugen Bamberger (1857-1932) et Friedrich Tschirner caractérisèrent le composé blanc et cireux comme de composition (–CH 2 –) n . En 1933, le matériau fut redécouvert par Eric William Fawcett (1908-1987) et Reginald O. Gibson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymeres/#i_10055

SILICIUM

  • Écrit par 
  • Jacques DUNOGUÈS, 
  • Michel POUCHARD
  •  • 5 600 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les silicones »  : […] Les principaux dérivés organosiliciés industriels sont les silicones (l'une des origines de ce nom viendrait de silicon , traduction anglaise du mot silicium) dont la production mondiale, en constante expansion, avoisinerait annuellement le million de tonnes. Les méthylsilicones sont, de très loin, les plus abondantes. Leur préparation est indiquée dans le tableau . Cette m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silicium/#i_10055

Voir aussi

ACRYLONITRILE    BUTADIÈNE    BUTYLCAOUTCHOUC    CAOUTCHOUC NATUREL    CATALYSEURS    INDUSTRIES CHIMIQUES    COPOLYMÈRE    HÉVÉA    ISOBUTYLÈNE    ISOPRÈNE    PERFORMANCES technologie    PÉTROCHIMIE    PNEUMATIQUE    POLYBUTADIÈNE    POLYCHLOROPRÈNE    POLYÉTHYLÈNE    POLYISOPRÈNE    POLYMÉRISATION    POLYSILOXANE    PROPYLÈNE    S.B.R.    SILICONES    TERPOLYMÈRES    MATÉRIAUX THERMOPLASTIQUES

Pour citer l’article

Christian HUETZ DE LEMPS, Françoise KATZANEVAS, « ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastomeres-caoutchoucs/