DROITS DE L'HOMME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Droits politiques et sociaux

Les textes des déclarations des droits proclament les droits de l'homme, mais la réalité d'un régime politique et social ne peut être comprise que par la connaissance des garanties de l'exercice de ces droits. Ceux-ci peuvent être individuels ou collectifs, parmi eux figurent ceux que l'on peut appeler « droits politiques et sociaux ». Ils dépassent la simple affirmation ou la simple mise en œuvre des principes de liberté ou d'égalité. À la lumière de ces deux principes fondamentaux, qui conditionnent la place du citoyen dans la société et par conséquent la structure fondamentale de l'État, la situation politique de l'individu n'apparaît souvent que sous son aspect passif. Les droits politiques et sociaux impliquent en outre une prérogative positive du citoyen ou une véritable créance à l'égard de la société.

La conquête des droits politiques et sociaux est l'aspect juridique le plus éclatant du développement de la société contemporaine. Elle est, pour le citoyen, l'expression de la mise en place d'une structure démocratique de l'État. Elle s'est réalisée en deux étapes au cours des deux derniers siècles : phase de développement de la démocratie libérale (des révolutions de la fin du xviiie siècle à la Première Guerre mondiale), marquée par la revendication puis l'introduction des droits politiques dans l'ordre juridique positif, phase de perfectionnement social de la démocratie (qui se manifeste depuis un demi-siècle), se traduisant par l'affirmation et la conquête des droits sociaux.

De 1917 au début des années 1990, le problème des droits politiques et sociaux s'est posé en termes différents suivant les systèmes d'État et de droit. Les démocraties occidentales sont parvenues à une reconnaissance et à une réalisation avancées des droits politiques ; elles ont attaché une importance plus ou moins grande aux droits sociaux suivant leur degré d'imprégnation socialiste. À l'inverse, les démocraties socialistes, qui se sont souvent construites sur les ruines d'États à régime féodal ou dictatorial, ont dès leur origine porté leur effort sur [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 36 pages

Médias de l’article

Déclaration des droits de l'homme

Déclaration des droits de l'homme
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Bill of Rights de 1689

Bill of Rights de 1689
Crédits : AKG

photographie

Siège du Conseil de l'Europe, Strasbourg

Siège du Conseil de l'Europe, Strasbourg
Crédits : Conseil de l'Europe

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à la faculté de droit et des sciences économiques de Paris
  • : professeur à l'université de droit, d'économie et de sciences sociales de Paris, doyen honoraire à la faculté de droit de Strasbourg
  • : professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
  • : sénateur, recteur honoraire, professeur à la faculté de droit et des sciences économiques de Paris

Classification

Autres références

«  DROITS DE L'HOMME  » est également traité dans :

CE QUE DÉCLARER LES DROITS VEUT DIRE : HISTOIRES (C. Fauré)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 402 mots

La célébration du deuxième centenaire de la Révolution française a suscité la publication de très nombreux ouvrages, notamment sur la signification et la portée de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen adoptée par l'Assemblée nationale le 26 août 1789. En consacrant, en 1988, une première étude à ce sujet, Christine Fauré participait à […] Lire la suite

LE PROCÈS DES DROITS DE L'HOMME. GÉNÉALOGIE DU SCEPTICISME DÉMOCRATIQUE (J. Lacroix et J.-Y. Planchère)

  • Écrit par 
  • Marie GARRAU
  •  • 1 076 mots

Quelle place devrait avoir la référence aux droits de l’homme dans une politique progressiste et démocratique ? Cette question constitue l’arrière-plan des analyses du livre, riche et stimulant, de Justine Lacroix et Jean-Yves Pranchère, Le Procès des droits de l’homme. Généalogie du scepticisme démocratique (Paris, Seuil, 2016).Celui-ci s’ouvre sur le constat selon lequel, dan […] Lire la suite

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE DANS LES EMPIRES COLONIAUX EUROPÉENS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 190 mots

1789 Déclaration des droits de l'homme et du citoyen . 1791 Révolte de Saint-Domingue menée par Toussaint Louverture . 1793 Abolition de l'esclavage à Saint-Domingue. 1794 Abolition de l'esclavage dans toutes les colonies françaises. 1802 Rétablissement de l'esclavage dans les colonies françaises. 1808 Interdiction de la traite, par le Congrès des États-Unis d'Amérique. 1813 Abolition de l' […] Lire la suite

ACTION HUMANITAIRE INTERNATIONALE

  • Écrit par 
  • Pierre GARRIGUE
  • , Universalis
  •  • 7 272 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'humanitaire dans la guerre froide »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, deux événements de nature très différente ouvrent une nouvelle phase dans l'histoire du mouvement humanitaire. Le premier est l'adoption, le 10 décembre 1948, par les Nations unies de la Déclaration universelle des droits de l'homme. L'acte de 1948, s'il s'inspire des précédents des révolutions française et américaine, représente dans la vie internation […] Lire la suite

ADOPTION

  • Écrit par 
  • Pierre MURAT
  •  • 8 874 mots

Dans le chapitre « L'adoptabilité »  : […] L'adoption est aujourd'hui essentiellement conçue comme une institution de remplacement de la famille par le sang : les législations partent du postulat que la famille d'origine est le lieu normal – et normalement le meilleur – du développement de l'enfant, en conséquence de quoi la priorité dans le rattachement de l'enfant est donnée à la famille d'origine. En posant que l'enfant a « dans la mes […] Lire la suite

ALFONSÍN RAÚL (1927-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

Raúl Alfonsín, premier président argentin élu démocratiquement après la sanglante dictature militaire de 1976-1983, est mort d'un cancer, le 31 mars 2009 à Buenos Aires, à l'âge de quatre-vingt-deux ans. Né le 12 mars 1927 à Chascomús, dans la province de Buenos Aires, Raúl Ricardo Alfonsín Foulkes a été formé à l'école militaire General San Martín. Il est diplômé de droit de l'université nationa […] Lire la suite

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Malnutrition dans le monde

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 7 247 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Droit à l’alimentation »  : […] Le droit à l’alimentation est un droit de l’homme reconnu par le droit international. Selon le Comité des droits économiques, sociaux et culturels des Nations unies, « le droit à une alimentation adéquate est réalisé lorsque chaque homme, chaque femme et chaque enfant, seul ou en communauté avec autrui, a accès à tout instant, physiquement et économiquement, à une alimentation adéquate ou aux moye […] Lire la suite

AMNESTY INTERNATIONAL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 788 mots

Créé en 1961, à l'inspiration de Peter Benenson, avocat britannique, Amnesty International est une organisation internationale non gouvernementale. Cette organisation, dont le siège est à Londres, œuvre en faveur des personnes emprisonnées pour des « raisons de conscience », hommes ou femmes auxquels leurs croyances, leur origine ethnique ou leur appartenance religieuse ou politique valent de se […] Lire la suite

ASSOCIATION

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GARRIGOU-LAGRANGE, 
  • Pierre Patrick KALTENBACH
  •  • 7 053 mots

Dans le chapitre « Une liberté fondamentale »  : […] La loi du 1 er  juillet 1901 repose sur trois idées fondamentales ayant pour dénominateur commun la liberté. L'association est d'abord une convention, un contrat de droit privé soumis au principe de l'autonomie des volontés et de la liberté contractuelle. Chacun est libre d'adhérer et l'association peut choisir ses membres. La liberté d'association est de surcroît un des « principes fondamentaux […] Lire la suite

BENENSON PETER (1921-2005)

  • Écrit par 
  • Michel TAUBE
  •  • 858 mots

L'histoire retiendra certainement que Peter Benenson fut, à quarante ans, le père fondateur d'Amnesty International, son inspirateur et sa conscience. Mais l'on sait moins qu'il consacra toute sa vie aux droits humains. Petit-fils d'un banquier juif russe émigré, il naquit à Londres le 31 juillet 1921. Orphelin à neuf ans d'un père qu'il adorait, il est élevé par une mère qui le délaisse. À quinz […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Suisse. Condamnation de Berne par la CEDH. 19 janvier 2021

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) condamne la Suisse pour avoir infligé une lourde amende, convertie en peine de prison, à une jeune Roumaine qui mendiait dans la rue, à Genève, en 2011. Une législation genevoise interdit la mendicité sur la voie publique. La CEDH estime que cette […] Lire la suite

Russie. Arrestation d’Alexeï Navalny. 17-31 janvier 2021

des fonds appartenant à la société Yves Rocher Vostok. En octobre 2017, la Cour européenne des droits de l’homme a jugé ce procès non équitable et condamné Moscou à indemniser Alexeï Navalny et son frère, également condamné. Le 19, le Fonds de lutte contre la corruption, créé par Alexeï Navalny, diffuse une […] Lire la suite

Israël – Syrie. Bombardements israéliens sur la Syrie. 13 janvier 2021

L’aviation israélienne, aidée par le renseignement américain, effectue une série de bombardements contre des positions et dépôts d’armes iraniens dans le nord-est du pays, entre Deir ez-Zor et Boukamal, à la frontière avec l’Irak. L’Observatoire syrien des droits de l’homme estime le bilan de cette opération à cinquante-sept morts, ce qui fait de celle-ci l’une des plus meurtrières menée dans le pays par Israël ces dernières années. […] Lire la suite

Égypte – France. Visite du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Paris. 7 décembre 2020

des droits de l’homme en Égypte que par l’évocation de dossiers individuels. Les organisations de défense des droits de l’homme estiment à soixante mille le nombre de prisonniers politiques dans le pays. […] Lire la suite

Thaïlande. Retour de l’application de l’article punissant le crime de lèse-majesté. 30 novembre 2020

punit le crime de lèse-majesté d’une peine de trois à quinze ans de prison. Le roi Rama X avait demandé au Premier ministre Prayuth Chan-o-cha de ne plus appliquer cet article, après que le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme lui avait demandé de le supprimer en juin 2017. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges BURDEAU, Gérard COHEN-JONATHAN, Pierre LAVIGNE, Marcel PRÉLOT, « DROITS DE L'HOMME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/droits-de-l-homme/