CERVEAU HUMAIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'imagerie médicale et le cerveau

L'existence des relations entre le cerveau et la pensée a alimenté de nombreuses querelles philosophiques, et ce en raison de l'absence de techniques d'observation du fonctionnement normal de cet organe. À la fin du xixe siècle, physiologistes (C. S. Roy et C. S. Sherrington, 1890) et neurochirurgiens ont établi que les fonctions supérieures du cerveau coïncidaient avec des modifications localisées de la circulation sanguine cérébrale et que des stimulations ou des lésions du cortex pouvaient provoquer l'interruption ou un trouble de leur exécution (P. Broca, 1861). Jusqu'aux années 1980, cette dernière approche, appelée neuropsychologie, a constitué la méthode expérimentale prédominante pour l'étude des relations entre structures et fonctions cérébrales. Elle est cependant limitée du fait de la variabilité entre individus et, dans le temps, des lésions et des troubles fonctionnels associés, et, plus fondamentalement, parce qu'elle tente d'inférer le fonctionnement du cerveau normal à partir de l'observation de dysfonctionnements de cerveaux lésés. Des études chez l'animal ont certes permis d'obtenir de nombreuses données sur l'organisation de certaines fonctions cérébrales mais leur extrapolation au cerveau humain reste sujette à caution compte tenu des importantes différences, anatomiques et fonctionnelles entre le cerveau de l'homme et celui des animaux.

Dans ce contexte, la mise au point au cours des années 1990 de techniques d'imagerie numérique tridimensionnelle, permettant d'observer de façon externe chez l'homme vivant l'organisation fonctionnelle de son cerveau, a constitué une véritable révolution. La tomographie par émission de positons (T.E.P.), l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (I.R.M.F.) et la magnétoencéphalographie (M.E.G.) sont désormais à même de fournir des cartes spatio-temporelles des événements électriques et métaboliques en rapport avec les activités mentales.

Imagerie par I.R.M. d'un cerveau humain

Imagerie par I.R.M. d'un cerveau humain

Photographie

L'imagerie par résonnance magnétique nucléaire permet d'identifier les différents tissus qui composent un organe. Dans ce cas particulier, on réalise des photographies des différences de contraste sur des sections successives du cerveau humain allant du sommet du crâne à la base du crâne.... 

Crédits : F. Kondratenko/ Shutterstock

Afficher

Image 3D

Image 3D

Photographie

Reconstitution des structures cérébrales montrant (en bleu, à droite) une tumeur empiétant sur les ventricules cérébraux (en vert). 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Événements mesurables de l'activité cérébrale

L'exécution d'une fonction cérébrale repose sur une séquence temporelle d'activités de cellu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 26 pages



Médias de l’article

Anatomie cérébrale humaine

Anatomie cérébrale humaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Cerveau humain

Cerveau humain
Crédits : Visuals Unlimited/ Corbis

photographie

Cerveau basal

Cerveau basal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paul Broca

Paul Broca
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 9 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de Créteil (Université Paris-XII), médecin des Hôpitaux de Paris
  • : professeur des Universités (histoire et philosophie des sciences) à l'université de Picardie Jules Verne, Amiens
  • : docteur en médecine, professeur associé au Collège de médecine des Hôpitaux de Paris
  • : chef d'unité à l'Institut Pasteur, directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur des Universités, praticien hospitalier, docteur en biomathématiques, ancien élève de l'École nationale supérieure (maths), directeur du groupe d'imagerie neurofonctionnelle (UPRES 2127), directeur scientifique du G.I.P. Cyceron
  • : professeur des Universités, praticien hospitalier à l'université de Paris-XI, directeur de l'Institut de neurobiologie Alfred-Fessard

Classification


Autres références

«  CERVEAU HUMAIN  » est également traité dans :

CERVEAU ET LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Jean-François DÉMONET
  •  • 2 863 mots
  •  • 5 médias

De tous les moyens dont dispose l’être humain pour communiquer avec ses semblables, le langage est le plus efficace. Comme la bipédie, le langage oral est un comportement universel, au développement spontané dans notre espèce et, sauf à être empêchées par la maladie, les prémices de cette fonction peuvent être mises en évidence dès avant la naissance.Le langage se compose d’un ensemble hiérarchisé […] Lire la suite

CERVEAU ET PRODUCTION ÉCRITE

  • Écrit par 
  • Marieke LONGCAMP, 
  • Jean-Luc VELAY
  •  • 1 195 mots
  •  • 1 média

L’écriture est à la fois langage et motricité. Langage, car pour exprimer des idées il faut choisir les mots, former des phrases grammaticalement correctes, respecter l’orthographe. Motricité, car il faut coordonner finement les mouvements des doigts et du poignet pour tracer ces mots sur le papier. Écrire implique donc une cascade de processus cognitifs, […] Lire la suite

CERVEAU ET NOMBRES

  • Écrit par 
  • Mauro PESENTI
  •  • 977 mots

La cognition numérique est l'ensemble des processus permettant à l'être humain de quantifier des objets ou des événements, de reconnaître un nombre, d'accéder à sa signification quantitative ou encyclopédique, ou de résoudre des problèmes arithmétiques. Pour comprendre comment ces compétences sont implémentées dans le […] Lire la suite

CERVEAU ET FONCTIONNEMENT EXÉCUTIF

  • Écrit par 
  • Fabienne COLLETTE
  •  • 1 079 mots

Le fonctionnement exécutif renvoie à un ensemble de processus cognitifs dont le rôle principal est de faciliter l’adaptation de la personne aux situations nouvelles et/ou complexes, en particulier lorsque les habiletés cognitives « surapprises » ne sont plus suffisantes. L’identification des substrats cérébraux de ces processus de haut niveau fait l’objet de recherches intensives depuis le début d […] Lire la suite

CERVEAU ET GESTES

  • Écrit par 
  • Didier LE GALL, 
  • François OSIURAK
  •  • 912 mots
  •  • 1 média

Notre cerveau possède deux systèmes d’action qui se distinguent selon la nature des gestes à réaliser : des gestes utiles pour atteindre et saisir des objets versus des gestes dédiés à l’utilisation d’objets comme outils. […] Lire la suite

CERVEAU ET BILINGUISME

  • Écrit par 
  • Jean-Marie ANNONI
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

On sait, depuis les découvertes de Paul Broca en 1861 et de Carl Wernicke en 1874, et des recherches successives, que le système langagier chez le droitier monolingue repose essentiellement sur un réseau fronto-temporo-pariétal gauche. Ce constat est vrai pour plus de 90 p. 100 des sujets droitiers et environ 75 p. 100 des gauchers. En ce qui concerne les […] Lire la suite

CERVEAU ET ÉMOTION

  • Écrit par 
  • Patrik VUILLEUMIER
  •  • 1 618 mots
  •  • 1 média

L’étude des mécanismes cérébraux des émotions, chez l’homme et l’animal, a explosé au début du xxie siècle, après avoir été souvent ignorée par les neurosciences comparativement à d’autres processus mentaux ou comportementaux, notamment en raison d’une définition des émotions souvent centrée sur leurs composantes subjectives, donc essentiellement priv […] Lire la suite

CERVEAU ET MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 1 025 mots

Identifier les zones du cerveau qui traitent la musique et préciser leur rôle respectif dans la perception, la mémoire, les émotions et la pratique musicale font l’objet de nombreux travaux en neuroscience de la musique. C’est à partir de l’observation des patients présentant […] Lire la suite

MÉMOIRE ÉPISODIQUE ET CERVEAU

  • Écrit par 
  • Béatrice DESGRANGES
  •  • 1 178 mots
  •  • 1 média

Les premières connaissances sur les structures cérébrales impliquées dans la mémoire épisodique proviennent de la neuropsychologie lésionnelle. Le rôle clé de l'hippocampe, au sein du circuit de Papez (qui comprend aussi les corps mamillaires et le thalamus), est bien établi, notamment grâce à l’étude de patients amnésiques tels que H. M. L'imagerie fonction […] Lire la suite

VISUALISATION DE L'ACTIVITÉ DU CERVEAU

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 6 298 mots
  •  • 5 médias

Comment voir ce qui se passe dans le cerveau, lorsque nous ressentons, pensons ou agissons ? Jusqu’au début des années 1950, on devait se contenter des enregistrements de l’activité électrique du cerveau, comme les tracés d’électroencéphalographie. Depuis cette époque, de considérables progrès technologiques et le développement des recherches scientifiques sur les activités cérébrales ont démontré […] Lire la suite

ACALCULIES

  • Écrit par 
  • Mauro PESENTI
  •  • 985 mots

Dans le chapitre « Causes »  : […] L'acalculie est observée à la suite d' atteintes cérébrales diverses (traumatisme crânien, accident vasculaire cérébral, tumeur, maladie dégénérative, altération métabolique) chez environ 60 p. 100 des patients en cas de lésion touchant l'hémisphère gauche et environ 15 p. 100 en cas de lésion droite. Les observations de patients ont montré les effets dramatiques des lésions touchant les aires par […] Lire la suite

ALEXIES

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre de PARTZ
  •  • 1 650 mots

Dans le chapitre « Dyslexies acquises et neurosciences »  : […] Les dyslexies acquises de l’adulte présentent un intérêt non négligeable pour la recherche en neurosciences, qui s’intéresse entre autres aux soubassements neuronaux de l’activité de lecture. Différentes techniques d’imagerie cérébrale permettent d’identifier les circuits cérébraux activés lorsque les lecteurs habiles ou les patients dyslexiques sont engagés dans une activité de lecture silencieu […] Lire la suite

ALZHEIMER MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE
  •  • 1 863 mots

Dans le chapitre « Altérations anatomopathologiques »  : […] La maladie se caractérise par une atrophie cérébrale diffuse prédominant dans les régions pariéto-occipitales du cerveau et respectant les zones de projection. Cette atrophie s'accompagne de lésions histopathologiques caractéristiques : extracellulaires, les plaques séniles, et intracellulaires, la dégénérescence neurofibrillaire. Les plaques séniles sont des dépôts extracellulaires de substance […] Lire la suite

AMNÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 1 104 mots

Les amnésies constituent un terme générique qui s’applique à de multiples situations pathologiques : une maladie neurodégénérative, comme la maladie d’Alzheimer, un traumatisme crânien, les conséquences de lésions focales de diverses origines, comme une pathologie infectieuse, vasculaire, tumorale, carentielle, etc. Tout en étant le symptôme, parfois central, d’une maladie, ces amnésies sont tout […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « Le connexionnisme »  : […] L’émergence des modèles connexionnistes dans le courant des années 1980 est venu renforcer la réalité psychologique des schémas et modèles culturels en leur conférant une réalité neurophysiologique. Très succinctement, les modèles connexionnistes décrivent les phénomènes mentaux et comportementaux comme le produit émergeant d’activation et de création de réseaux de neurones. Ils se distinguent ai […] Lire la suite

APATHIE

  • Écrit par 
  • Martial VAN DER LINDEN
  •  • 690 mots

Pour les philosophes de la Grèce antique, l’apathie renvoyait à l’insensibilité ou à l’impassibilité devant les passions et, en ce sens, elle avait une connotation positive, puisque censée combattre l’influence néfaste des passions sur la raison. Dans son acception courante actuelle, elle a acquis une signification négative et est associée au manque d’énergie et d’initiative ou à l’indifférence. […] Lire la suite

APHASIE

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 983 mots

Ainsi nommée en 1864 par le clinicien Armand Trousseau en opposition au terme aphémie retenu à la même époque par Paul Broca et au terme alalie proposé plusieurs décennies auparavant par Jacques Lordat, l’aphasie est un trouble de la production et (ou) de la compréhension du langage oral et (ou) écrit consécutif à une lésion cérébrale le plus souvent située dans l’hémisphère gauche du cerveau et […] Lire la suite

APPRENTISSAGE DES LANGUES ÉTRANGÈRES

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 1 239 mots

Les recherches sur l’apprentissage des langues étrangères ont d’abord été liées au domaine de la psycholinguistique, puis à celui du bilinguisme. Elles prennent actuellement davantage en compte les concepts de la psychologie cognitive : modalités d’apprentissage, automatisation, coût cognitif. En lien avec la psycholinguistique, on a montré que la structuration progressive du système de la langue […] Lire la suite

APPRENTISSAGE PROFOND ou DEEP LEARNING

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 2 649 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réseaux de neurones formels »  : […] L’histoire des réseaux de neurones formels remonte à 1943, avant même la construction des premiers ordinateurs électroniques, alors que l’on commence seulement à fabriquer des calculateurs électromécaniques au moyen de relais téléphoniques. L’idée de dresser un parallèle entre ces machines et le cerveau humain traverse les pensées du mathématicien américain Walter Pitts (1923-1969) qui, âgé d’à p […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

André BOURGUIGNON, Jean-Claude DUPONT, Cyrille KOUPERNIK, Pierre-Marie LLEDO, Bernard MAZOYER, Jean-Didier VINCENT, « CERVEAU HUMAIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/