MÉMOIRE ÉPISODIQUE ET CERVEAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les premières connaissances sur les structures cérébrales impliquées dans la mémoire épisodique proviennent de la neuropsychologie lésionnelle. Le rôle clé de l'hippocampe, au sein du circuit de Papez (qui comprend aussi les corps mamillaires et le thalamus), est bien établi, notamment grâce à l’étude de patients amnésiques tels que H. M. L'imagerie fonctionnelle cérébrale chez le sujet sain a non seulement conforté ces connaissances, mais les a aussi amplifiées, en permettant de visualiser « directement » les structures associées aux différents processus mnésiques en fonction de leurs rôles spécifiques (par exemple, encodage et récupération). Enfin, les études d’imagerie des années 2010 ont aussi démontré l’importance des relations (la connectivité) structurales et fonctionnelles : si l’hippocampe reste la structure clé de la mémoire épisodique, il ne peut jouer ce rôle qu’au sein d’un réseau neuronal étendu.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : directrice de recherche, Institut national de la santé et de la recherche médicale

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Béatrice DESGRANGES, « MÉMOIRE ÉPISODIQUE ET CERVEAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-episodique-et-cerveau/