CARPATES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Carpates constituent l'essentiel du système montagneux de l'Europe centre-orientale. Elles offrent la forme d'un S inversé tournant sa convexité principale vers le nord, dans la direction de la plate-forme polonaise, et l'est, vers celle de la plate-forme moldave. Sur plus de 1 500 kilomètres, cet ensemble de chaînes, de massifs, de bassins intérieurs occupe une partie du territoire de sept États et regroupe 18 millions d'habitants dans les années 2000. Demeurées, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, comme les montagnes balkaniques, un foyer d'endémies, un refuge de populations, un réservoir de richesses inexploitées, un milieu de sociétés archaïques, les Carpates étaient considérées comme un milieu « répulsif ». Les plans de développement économique dans le cadre de chacun des États se sont efforcés, avec plus ou moins de succès, d'intégrer chacune des régions carpatiques aux économies nationales, de valoriser les ressources naturelles, de transformer les populations et sociétés locales. En ce début de xxie siècle, compte tenu des profonds bouleversements politiques et économiques survenus dans la région, le stade national est dépassé par la mise en place d'une coopération interétatique dont une organisation, la Convention des Carpates, est le moteur.

Tatras (Slovaquie)

Photographie : Tatras (Slovaquie)

Parc national des Tatras, Slovaquie. 

Crédits : Brett Baunton/ Getty Images

Afficher

Une chaîne originale

Par la morphologie

Morphologiquement, les Carpates présentent des caractères mixtes ou de transition. On les considère comme le prolongement des Alpes : quelques massifs isolés des Alpes orientales autrichiennes, la chaîne de la Leitha au sud du Danube ont des traits « carpatiques ». Au nord de Bratislava, les Petites Carpates annoncent la courbure de la chaîne. À l'autre extrémité, les Carpates se rattachent aux chaînes balkaniques : la vallée du Danube ne constitue pas une vraie frontière structurale, et les Alpes de Transylvanie se poursuivent, à l'est de la vallée du Timok, par une chaîne nord-sud. On considère cependant la Stara Planina (Balkan) bulgare comme de formation et de structure fort différentes, bien que son arc prolonge celui des Carpates roumaines.

Carpates : schéma structural

Dessin : Carpates : schéma structural

Schéma structural des Carpates (M. Sandulescu, 1993). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les Carpates ont certains caractères des Alpes, mieux marqués cependant dans la genèse et la structure que dans la morphologie et le climat. Sans doute observe-t-on des paysages « alpins » dans les plus hauts massifs : crêtes et pics dentelés, formes glaciaires mieux représentées par des cirques (Tatry, Fagaras) que par des vallées en auge et des formations morainiques, vallées fortement creusées avec des replats et des gorges, bassins intérieurs profonds : mais ces traits sont ceux des Alpes orientales plutôt que des Alpes centrales et occidentales. La moitié du relief se situe à moins de 1 000 m, les plus hauts sommets ne dépassant pas 2 700 m. Point de glaciers ni de névés. L'étage alpin est fort réduit. La topographie, sauf dans les calcaires et les régions volcaniques, est massive et lourde, disloquée et discontinue.

Par la genèse

Ce qui est alpin, c'est l'histoire de la formation. Prolongement des Alpes, les Carpates sont une chaîne formée dans un bassin qui se poursuivait jusqu'au Caucase. Les sédiments, empilés et soulevés, ont été plissés et déversés vers l'extérieur de la fosse pannonienne, en suivant une lente migration vers le nord et l'est. Plis et charriages ont enrobé ou dépassé des massifs anciens, disloqués et basculés, effondrés ou relevés. Des éruptions volcaniques se sont produites le long des lignes de fractures. À une zone interne (massifs cristallins et primaires, massifs volcaniques, golfes et bassins intérieurs) s'oppose une zone externe. Celle-ci est formée de nappes et de plis, développés dans les dépôts détritiques de flysch, et représente la seule zone continue s'étendant des Petites Carpates aux Portes de Fer. Des mouvements se produisent encore à notre époque dans la zone précarpatique et le piémont roumain.

Cette mise en place s'est effectuée au cours de phases successives, dont la plus ancienne est antérieure à celle du paroxysme alpin : deux ont pris place au Crétacé moyen et supérieur, une au [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Tatras (Slovaquie)

Tatras (Slovaquie)
Crédits : Brett Baunton/ Getty Images

photographie

Carpates : schéma structural

Carpates : schéma structural
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  CARPATES  » est également traité dans :

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Géologie »  : […] La péninsule balkanique est formée par les deux branches du système alpin de la Méditerranée moyenne entourant le bassin pannonien. La branche alpidique , au nord-est, dont les structures sont déversées vers le continent européen, comprend les Carpates et le Balkan. Les Carpates dessinent une vaste courbure, de sorte qu'on y distingue les Carpates occidentales en Slovaquie et en Pologne, les Car […] Lire la suite

BANAT

  • Écrit par 
  • Violette REY
  •  • 476 mots

Région située au sud-est de la plaine hongroise, à proximité du défilé des Portes de Fer par où le Danube perce l'arc carpato-balkanique. Sa vocation de passage et de carrefour utilisée dès l'époque romaine lui a valu bien des vicissitudes au cours de l'histoire : dévastée par les Ottomans, au xvii e siècle, elle fut désertée ; l'Empire habsbourgeois la reconquit au cours du xviii e siècle, l'o […] Lire la suite

BUKOVINE ou BUCOVINE

  • Écrit par 
  • Violette REY
  •  • 253 mots
  •  • 1 média

Située sur le versant nord-est des Carpates, la province historique de Bucovine par sa position stratégique commandant le large passage qui sépare les Carpates moldaves des Carpates slovaques, fit longtemps l'enjeu des volontés expansionnistes autrichiennes et russes. Après maintes dominations successives, elle a été scindée en deux par le traité de Paris, le 10 février 1947, le Sud restant roumai […] Lire la suite

CARPATIQUE PIÉMONT

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 409 mots

Entre la Vistule (Wisla) et la San, sur quelque 15 000 kilomètres carrés, s'étend la Pologne carpatique dont le point culminant atteint 2 500 mètres dans les Tatra. À l'est, séparées des Tatra par la dépression du Podhale, les Beskides (Carpates extérieures), aux dénivellations moins accusées, forment l'épine dorsale de la chaîne polonaise : croupes arrondies, crêtes plus décharnées ; y dominent d […] Lire la suite

HONGROISE DORSALE

  • Écrit par 
  • Joseph SCHULTZ
  •  • 458 mots

Suite de montagnes basses (altitude moyenne, 500 m), la Dorsale hongroise traverse la Hongrie de part en part, de la région du lac Balaton, au sud-ouest, à la frontière russe, au nord-ouest ; elle sépare de ce fait la plaine Pannonique en deux parties, Kisalföld au nord-ouest et Nagyalföld au sud-est. Le Danube, en prenant la direction du sud dans la région de Budapest, décrit le « coude du Danube […] Lire la suite

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 954 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le cadre naturel »  : […] Avec une superficie de 237 000 kilomètres carrés, la Roumanie est un pays de taille moyenne. L'architectonique s'organise autour des Carpates, chaîne de montagnes d'orogenèse tertiaire et d'altitude peu élevée (2 543 m au mont Moldoveanu), faiblement marquée par l'empreinte glaciaire. Le pays comprend environ un tiers de montagnes, un tiers de collines, un tiers de plaines. Il se constitue d'un p […] Lire la suite

SLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Fedor BALLO, 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL
  • , Universalis
  •  • 9 290 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Un pays de montagnes »  : […] Pays de montagnes faisant partie de l'ensemble occidental de la chaîne des Carpates, le territoire slovaque est relativement enclavé. À l'ouest, les Carpates Blanches le séparent de la Moravie tchèque et de la Basse-Autriche ; au nord, les chaînes des Beskides et les monts des Tatras forment la frontière avec la Pologne ; au sud, la frontière avec la Hongrie longe la vallée du Danube et suit l […] Lire la suite

TRANSYLVANIE

  • Écrit par 
  • Violette REY
  •  • 619 mots

Occupant le centre du pays, à l'intérieur de l'arc carpatique, la Transylvanie (63 000 km 2 ) fut pourtant la région la plus tardivement rattachée au royaume de Roumanie (1918) ; très marquée par les influences occidentales, elle conserve un profil socio-économique plus complexe que celui des autres régions roumaines. Vaste cuvette d'effondrement tertiaire, la Transylvanie est ceinturée continûmen […] Lire la suite

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 641 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Un tableau régional plus complexe qu'il n'y paraît »  : […] L'ouest de l'Ukraine s'ouvre largement sur l'Europe centrale et peut être divisée en plusieurs sous-ensembles bien individualisés. Le plateau de Podolie et de Volhynie correspond à la partie occidentale des Terres noires, entre les villes de Kiev et de Lviv. C'est une région fondamentalement rurale de collines et de terres basses, où les densités de population croissent en allant vers le sud. Le […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16-28 décembre 1989 Roumanie. Renversement de la dictature de Nicolae Ceauşescu

Rentré de Téhéran, le « Génie des Carpates » justifie, dans une allocution radiodiffusée, l'intervention des forces de l'ordre, destinée à riposter contre les « groupes fascistes et antinationaux ». Le 21, au cours d'un rassemblement officiel à Bucarest, la foule conspue Nicolae Ceauşescu alors qu'il prononce un discours. Les agents de la Securitate (police politique) tirent sur les manifestants, tandis que les chars en écrasent d'autres, faisant de nombreux morts. […] Lire la suite

Pour citer l’article

André BLANC, Pierre CARRIÈRE, Mircea SANDULESCU, « CARPATES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carpates/