BRATISLAVA, anc. PRESBOURG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Slovaquie : carte administrative

Slovaquie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bratislava, Slovaquie

Bratislava, Slovaquie
Crédits : K. Kur/ Getty

photographie


Depuis la scission de la Tchécoslovaquie, le 1er janvier 1993, Bratislava (425 500 hab. en 2003) est devenue la capitale de la République slovaque. Au bord du Danube, à proximité des frontières autrichienne et hongroise, la ville se trouve dans une position excentrée par rapport au territoire national. À l’extrémité des Petites Carpates, en aval du confluent de la Morava, la ville est née sur un défilé rocheux qui rend le fleuve aisément franchissable. Au contact de plusieurs régions (Carpates, plaine danubienne, bassins de Vienne et de Moravie) et à la croisée de grandes routes, Bratislava (Pozsony en hongrois, Presbourg en allemand) a joué un rôle important au cours de l’histoire.

Slovaquie : carte administrative

Slovaquie : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Slovaquie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Bratislava, Slovaquie

Bratislava, Slovaquie

Photographie

Le Danube et le nouveau pont, vus depuis le château de Bratislava. 

Crédits : K. Kur/ Getty

Afficher

À partir de 1536, la ville a été capitale royale de la Hongrie (jusqu’en 1783), puis siège de la Diète et résidence du primat, l’archevêque d’Esztergom (jusqu’au début du xixe s.). De 1563 à 1830, les rois et reines de Hongrie y ont été couronnés dans la cathédrale gothique Saint-Martin. Sous le règne de l’impératrice Marie-Thérèse, la ville démolit ses murailles et se couvre de palais baroques ; elle atteint 33 000 habitants en 1782. Enjeu stratégique durant les guerres napoléoniennes, Presbourg voit sa citadelle détruite par un incendie en 1811. Avec la révolution industrielle et le développement des transports modernes (navigation fluviale et chemin de fer), les premières manufactures s’implantent et la ville compte 80 000 habitants au milieu du xixe siècle. En janvier 1919, la ville, qui prend le nom de Bratislava, devient partie intégrante de la nouvelle Tchécoslovaquie et s’épanouit en tant que principal centre politique, économique et culturel slovaque. Bratislava est promue en 1938 capitale d’un État slovaque, satellite de l’Allemagne ; elle le reste jusqu’en 1945. Sous le régime communiste, la ville poursuit son développement éco [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRATISLAVA, anc. PRESBOURG  » est également traité dans :

DANUBE

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 505 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Danube de toutes les Hongries »  : […] C'est environ 1 000 kilomètres après sa source que le Danube quitte le monde germanique et alpin pour entrer dans le milieu carpatique. Le fleuve pénètre d'abord en Slovaquie, dont il arrose la capitale, Bratislava (447 000 habitants en 2005). Après la prise de Budapest par les Ottomans en 1541, la ville était devenue la capitale de la Hongrie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danube/#i_42142

SLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Fedor BALLO, 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL
  • , Universalis
  •  • 9 287 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les questions du développement territorial »  : […] Les disparités économiques régionales sont considérables et se traduisent par des différences de niveaux de revenus et de taux de chômage (18 p. 100 en moyenne). Tributaires des industries en reconversion, les bassins industriels de la vallée du Váh, spécialisés dans l'industrie mécanique (de Tren v cín à Pova v zska Bystrica), ceux de Slovaquie c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovaquie/#i_42142

TCHÉCOSLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Michel LARAN, 
  • Jacques RUPNIK
  •  • 12 872 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Slovaquie : la question de la fédération »  : […] Bien que seule parmi les réformes décentralisatrices de 1968 à survivre à la « normalisation » des années 1970, la fédéralisation fut mise en place dans un contexte politique marqué par le retour au centralisme. Un an à peine après son entrée en vigueur (1 er  janv. 1969), la loi fédérale fut amendée dans le sens d'un « renforcement des fonctions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchecoslovaquie/#i_42142

Pour citer l’article

Marie-Claude MAUREL, « BRATISLAVA, anc. PRESBOURG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bratislava-presbourg/