ALLEMAGNELes institutions

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom officielRépublique fédérale d'Allemagne (DE)
Forme de gouvernementrépublique fédérale avec deux chambres législatives (Bundesrat, ou Conseil fédéral [69 1], Bundestag allemand [631 2])
Note : Tous les membres sont nommés par l'administration des Länder.
Chef de l'ÉtatFrank-Walter Steinmeier (depuis le 19 mars 2017)
Chef du gouvernementAngela Merkel (depuis le 22 novembre 2005)

Le pouvoir judiciaire

La Loi fondamentale comporte une partie ix consacrée au pouvoir judiciaire (articles 92 à 104 L.F.). Ces dispositions constitutionnelles fixent les principes généraux de l’organisation juridictionnelle et soulignent le rôle prépondérant de la Cour constitutionnelle fédérale.

L’organisation juridictionnelle

L’article 95 alinéa 1 L.F. distingue cinq « domaines » juridiques distincts : les juridictions ordinaire, administrative, financière, du travail et sociale. Font partie du droit public les juridictions administrative, financière et sociale, les juridictions du travail et ordinaire relevant quant à elles du droit privé et du droit pénal. Chacun de ces ordres de juridiction est dominé par une cour fédérale : la Cour fédérale de justice (Bundesgerichtshof), le Tribunal fédéral administratif (Bundesverwaltungsgericht), la Cour fédérale des finances (Bundesfinanzhof), la Cour fédérale du travail (Bundesarbeitsgericht) et le Tribunal fédéral du contentieux social (Bundessozialgericht). Ces cours fédérales constituent le sommet des cinq ordres juridictionnels qui se caractérisent en principe – sauf pour la juridiction financière – par l’existence de trois degrés, les deux niveaux inférieurs – la première instance et l’appel – étant organisés au niveau des États fédérés.

La Cour constitutionnelle fédérale (Bundesverfassungsgericht)

En Allemagne, l’organisation constitutionnelle se caractérise depuis 1949 par la position particulière de la Cour constitutionnelle fédérale. L’étendue de ses compétences en fait le garant par excellence de l’État de droit (Rechtsstaat). Cette notion essentielle s’exprime d’abord dans la définition générale du régime allemand : « Le pouvoir législatif est lié par l’ordre constitutionnel, les pouvoirs exécutif et judiciaire sont liés par la loi et le droit » (article 20 alinéa 3 L.F.). Le principe de l’État de droit transparaît également dans l’affirmation de la portée effective des droits fondamentaux (Grundrechte), dès le premier article de la Constitution : « Les droits fondamenta [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en droit public à l'université Montesquieu-Bordeaux-IV

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Stéphane SCHOTT, « ALLEMAGNE - Les institutions », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-les-institutions/