Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LUTTE DE CLASSES

Articles

  • CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

    • Écrit par André AKOUN
    • 8 287 mots

    Les concepts de classe sociale et de lutte de classes sont les éléments d'un projet politique et non des instruments d'analyse sociologique. Est-ce à dire que les classes sociales n'existent pas ? Certes non. Mais il n'y a de classes sociales que dans la mesure où, pour reprendre la distinction hégélienne,...

  • ALTHUSSER LOUIS (1918-1990)

    • Écrit par Saül KARSZ, François MATHERON
    • 4 570 mots
    ...essentiel ou causalité expressive (comme chez Hegel), mais une articulation de causes au sein de laquelle l'économique joue un rôle déterminant. La lutte des classes est le moteur de l' histoire : y interviennent les rapports d'opposition, d'alliance et de compromis entre toutes les classes, et surtout...
  • CGT (Confédération générale du travail)

    • Écrit par Jean BRUHAT, Universalis, René MOURIAUX
    • 4 429 mots
    • 1 média
    Georges Séguy succède à Benoît Frachon en 1967. Le nouveau secrétaire général a l'ambition de renouveler le syndicalisme de lutte de classes pour répondre aux problèmes nés du post-stalinisme et aux évolutions de la société capitaliste. Le mouvement de mai-juin 1968 confirme ses intuitions. L'action...
  • CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

    • Écrit par Gérard MAUGER
    • 4 742 mots
    • 2 médias
    ...sociales : « en ce qui me concerne, écrivait-il en 1852 à Joseph Weydemeyer, ce n'est pas à moi que revient le mérite d'avoir découvert l'existence des classes dans la société moderne, pas plus que la lutte qu'elles s'y livrent. Des historiens bourgeois avaient exposé bien avant moi l'évolution historique...
  • COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

    • Écrit par Roland LOMME
    • 21 116 mots
    • 6 médias
    ...et communément admise au xixe siècle et l'ont volontiers confondue à l'État ou à la société civile, comme l'observe George Haupt. Comment concilier le fait national et la lutte des classes ? Leurs écrits ne comportent aucune réponse théorique ou pratique à la question qui divise le...
  • CONFLITS SOCIAUX

    • Écrit par Alain TOURAINE
    • 15 439 mots
    • 8 médias
    ...utilisant une partie des ressources accumulées pour son profit propre, donc d'une manière non conforme aux exigences des valeurs de progrès reconnues par la société. Lalutte des classes est présente dans toute société, puisqu'elle naît de la contradiction de la consommation et de l'accumulation.
  • CONSCIENCE DE CLASSE

    • Écrit par Michel LALLEMENT
    • 986 mots

    L’expression « conscience de classe » appartient au répertoire marxiste. Afin de définir une classe sociale, Karl Marx ne s’en tient pas à l’unique critère de la place occupée dans le rapport de production. En reprenant à son compte une sémantique hégélienne, il propose aussi de distinguer...

  • CONSENSUS

    • Écrit par André AKOUN
    • 2 723 mots
    Apparemment situé aux antipodes de cette analyse, le marxisme rapporte à la lutte des classes l'évolution de toutes les sociétés. Mais, à y regarder de plus près, la chose est moins simple. Les sociétés de lutte de classes sont des sociétés « aliénées », divisées en quelque sorte avec elles-mêmes ;...
  • DÉPÉRISSEMENT DE L'ÉTAT

    • Écrit par Jean-Marie DEMALDENT
    • 1 070 mots

    Jusqu'en 1845, Marx avait développé, en jeune hégélien de gauche, une critique purement philosophique de l'État ; L'Idéologie allemande pose les fondements d'une critique théorique, menée au nom du matérialisme historique. L'État est le produit nécessaire d'une...

  • DICTATURE

    • Écrit par Maurice DUVERGER
    • 3 317 mots
    • 1 média
    Les sociétés humaines sont caractérisées par un conflit permanent entre les privilégiés et les désavantagés, les riches et les pauvres, les oppresseurs et les opprimés. Cette lutte des classes ne correspond pas nécessairement aux schémas marxistes et elle ne repose pas forcément sur la propriété privée...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marxisme

    • Écrit par Michel ROSIER
    • 6 816 mots
    • 2 médias
    ...capitaliste, ayant acquis par un échange la force de travail du salarié, dispose de la valeur d'usage de celle-ci, c'est-à-dire de son travail et de son produit. En revanche, l'exploitation est à l'origine d'une lutte des classes. Les maîtres et les capitalistes tendent à augmenter leur plus-value en réduisant la...
  • ERFURT CONGRÈS D' (1891)

    • Écrit par Paul CLAUDEL
    • 843 mots

    Trois ans après son congrès de fondation à Gotha (1875), le Parti social-démocrate allemand se voit interdire toute activité. L'unification s'était faite sur un programme d'inspiration lassallienne, violemment critiqué par Karl Marx. La clandestinité empêche la social-démocratie...

  • FÉMINISME - France : du M.L.F. à la parité

    • Écrit par Muriel ROUYER
    • 4 272 mots
    • 1 média
    ...est à la fois l'alliée naturelle des luttes historiques du féminisme et son « ennemi principal », selon l'expression de Christine Delphy, parce qu'elle distingue toujours l'aliénation principale (de classe) de l'aliénation secondaire (patriarcale), ignorant ce que Flora Tristan (1803-1844)...
  • HIÉRARCHIE

    • Écrit par Raymond BOUDON
    • 3 998 mots
    ...groupes sociaux définis par l'organisation économique. Les notions qui distinguent le plus nettement Marx de ses prédécesseurs sont, d'une part, celle de la lutte des classes, selon laquelle les rapports entre les principales classes sociales sont essentiellement des rapports d'antagonisme, d'autre part, et...
  • INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE

    • Écrit par Paul CLAUDEL
    • 1 040 mots

    La scission syndicale n'a jamais été un objectif stratégique de l'Internationale communiste. Et cependant, du 3 au 19 juillet 1921, se tient à Moscou le congrès constitutif de l'Internationale syndicale rouge. Le schisme était certes prévisible, mais les bolcheviks avaient souvent...

  • LE 18-BRUMAIRE DE LOUIS BONAPARTE, Karl Marx - Fiche de lecture

    • Écrit par Emmanuel BAROT
    • 1 248 mots
    • 1 média

    Constitué originellement de sept articles écrits « à chaud » au début de 1852, en réaction immédiate au coup d'État perpétré en France le 2 décembre 1851 par Louis-Napoléon Bonaparte, l'ouvrage fut finalement publié en mai 1852 dans le premier numéro de la revue new-yorkaise ...

  • LEFEBVRE GEORGES (1874-1959)

    • Écrit par Guillaume MAZEAU
    • 1 276 mots
    ...société ou une classe politique peuvent s’effondrer. Dans la filiation de La Réaction thermidorienne d’Albert Mathiez (1929), il recourt à la notion de lutte des classes pour expliquer pourquoi ceux qu’il appelle Les Thermidoriens (1937) éliminent les robespierristes à l’été de 1794, enterrent la République...
  • LES LUTTES DE CLASSES EN FRANCE, Karl Marx - Fiche de lecture

    • Écrit par Éric LETONTURIER
    • 1 141 mots
    • 1 média

    Juste placé après l'exposé de sa théorie matérialiste de l'histoire et de ses analyses critiques de Feuerbach, Hegel et des socialistes utopiques (La Sainte famille, L'Idéologie allemande, Thèses sur Feuerbach, Misère de la philosophie), le présent ouvrage appartient à un ensemble...

  • LIBERTÉS PUBLIQUES

    • Écrit par Georges LESCUYER
    • 4 928 mots
    • 1 média
    ...l'homme n'étant pas situé dans son contexte social. On a présenté comme absolue une liberté qui n'est que relative et historique : n'a-t-elle pas servi à la bourgeoisie dans salutte contre la féodalité, pour établir un nouveau pouvoir qu'il était impossible de construire ouvertement sur l'argent ?
  • MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE, Karl Marx et Friedrich Engels - Fiche de lecture

    • Écrit par Isabelle GARO
    • 908 mots
    • 1 média
    « L'histoire de toute société jusqu'à nos jours est l'histoire des luttes de classes. » S'arrêtant tout spécialement sur la contradiction moderne qui oppose la bourgeoisie et le prolétariat, Marx décrit leur affrontement historique qui doit conduire à la victoire politique...
  • MAO ZEDONG ou MAO TSÉ-TOUNG (1893-1976)

    • Écrit par Yves CHEVRIER
    • 7 657 mots
    • 4 médias
    ...l'offensive de Tchang Kaï-Chek contre les Seigneurs de la guerre, il loue la violence des villageois sans se référer à la direction du P.C.C. ni au Front uni. En réalité, Mao ne s'éloigne de la pure orthodoxie prolétarienne que pour prendre acte d'une dimension plus fondamentale du léninisme : la violence féconde...