MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE, Karl Marx et Friedrich EngelsFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Œuvre de commande, le Manifeste est rédigé par Marx et Engels (Marx en étant le principal rédacteur) en 1848, à la demande de la Ligue des communistes dont le premier congrès s'est tenu à Londres en 1847. La Ligue rompt avec la tradition des sociétés secrètes ouvrières et décide d'inscrire son action dans le cadre des luttes de masse et du chartisme. En écho à cette évolution, le texte de Marx abandonne le genre des professions de foi politiques : il se présente comme une analyse théorique en même temps que comme un programme politique. Affirmant, à la veille de 1848, l'idée d'une révolution communiste imminente et nécessaire, le texte de Marx dépasse néanmoins largement les circonstances de sa rédaction.

Manifeste du Parti communiste

Photographie : Manifeste du Parti communiste

Frontispice de la première édition du Manifeste du Parti communiste de Karl Marx et Friedrich Engels, publié à Londres en 1848. 

Crédits : AKG

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE, Karl Marx et Friedrich Engels  » est également traité dans :

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 745 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conception marxiste des classes sociales »  : […] Contrairement à une opinion courante, Karl Marx n'a pas « découvert » les classes sociales : « en ce qui me concerne, écrivait-il en 1852 à Joseph Weydemeyer, ce n'est pas à moi que revient le mérite d'avoir découvert l'existence des classes dans la société moderne, pas plus que la lutte qu'elles s'y livrent. Des historiens bourgeois avaient exposé bien avant moi l'évolution historique de cette […] Lire la suite

COMMUNISME DANS LE MONDE JUSQU'À LA CHUTE DE L'URSS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 720 mots

1848 Karl Marx et Friedrich Engels font paraître le Manifeste du parti communiste , dans lequel ils en appellent à une union internationale des travailleurs contre la bourgeoisie capitaliste. Septembre 1864 Création à Londres de la I re  Internationale, qui est dissoute dès 1876 au terme de nombreuses dissensions internes. Juillet 1889 Création à Paris de la II e  Internationale, dont le pacifi […] Lire la suite

MARX KARL (1818-1883)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 534 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La jeunesse (1818-1846) »  : […] À l'époque de la jeunesse de Karl Marx, la contradiction principale d'où résultent les caractéristiques de l'histoire européenne commence seulement à se manifester comme contradiction de la bourgeoisie capitaliste et du prolétariat industriel. Son développement est extrêmement inégal. En Allemagne, où Marx reste jusqu'à la fin de 1843, la bourgeoisie n'est dominante qu'en Rhénanie où Marx est né ; […] Lire la suite

OUVRIER MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • Bernard PUDAL
  •  • 10 990 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La première moitié du XIXe siècle »  : […] Une première période débute à la fin de la crise révolutionnaire et des guerres de l'Empire, et se termine autour de 1848. Dès l'abord, un fait la caractérise : la très forte poussée du mouvement ouvrier anglais. En 1833 est créée sous l'influence d'Owen la Grand National Consolidated Trades Union qui, très rapidement, arrive à grouper 500 000 adhérents. Après son échec, dû à la répression, l'Ang […] Lire la suite

PROLÉTARIAT & PROLÉTARISATION

  • Écrit par 
  • Serge MALLET
  •  • 9 632 mots
  •  • 4 médias

« Que les classes dirigeantes tremblent à l'idée d'une révolution communiste ! Les prolétaires n'y ont à perdre que leurs chaînes, ils ont un monde à gagner » (Karl Marx, Friedrich Engels, Manifeste du Parti communiste , 1848 ). Avec le Manifeste , le prolétariat fait son entrée dans l'histoire comme classe porteuse de l'avenir. Jusqu'à la I re Internationale, les penseurs et écrivains révolution […] Lire la suite

SOCIÉTÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 579 mots

Dans le chapitre « La monnaie, une commune mesure »  : […] Sans l’existence d’une monnaie, jamais les échanges n’auraient pu s’intensifier et se mondialiser comme ils l’ont fait au cours de l’histoire. La monnaie parvient à rendre « commensurables » des produits aussi différents que des légumes et des chaussures. Aristote en fut le premier théoricien : « Ainsi la monnaie est une sorte d’intermédiaire qui sert à apprécier toutes choses en les ramenant à […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25 novembre 2018 France. Élection de Fabien Roussel à la tête du Parti communiste français.

Le trente-huitième congrès du Parti communiste français réuni à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) désigne le député du Nord Fabien Roussel au poste de secrétaire national en remplacement de Pierre Laurent. Le texte défendu par ce dernier avait été mis en minorité en octobre au profit d’un manifeste présenté par Fabien Roussel et André Chassaigne. […] Lire la suite

4-6 octobre 2018 France. Désaveu par la base de la direction du PCF.

Du 4 au 6, les adhérents du Parti communiste français (PCF), consultés sur le texte devant servir de « base commune » de discussion en vue de la préparation du congrès prévu en novembre, rejettent le texte présenté par le Conseil national dirigé par Pierre Laurent. Ils adoptent le texte intitulé Pour un manifeste du Parti communiste du xxie siècle proposé par le président du groupe communiste à l’Assemblée nationale André Chassaigne et le chef de la fédération du Nord Fabien Roussel. […] Lire la suite

2-27 février 1990 Bulgarie. Validation des réformes par le Parti communiste

Le 2 s'achève le XIVe congrès « extraordinaire » du Parti communiste bulgare (P.C.B.), qui s'est ouvert le 30 janvier à Sofia. Malgré les désaccords entre les réformateurs et les conservateurs encore puissants, un Manifeste pour un socialisme démocratique a été adopté, dans lequel l'adhésion à la politique de perestroïka est clairement affirmée. Alexandre Lilov est élu à l'unanimité secrétaire général, en remplacement de Petûr Mladenov, qui conserve par ailleurs ses fonctions de chef de l'État, désormais dissociées de celles de dirigeant du parti. […] Lire la suite

8-30 novembre 1988 France. Regain d'agitation sociale dans le secteur public

À l'origine de plusieurs mouvements de grève, la centrale dirigée par Henri Krasucki apparaît comme l'instrument du Parti communiste dans le bras de fer qui l'oppose au Parti socialiste, en particulier à propos des négociations sur les accords locaux pour les élections municipales de mars 1989. Le 17, les fédérations de fonctionnaires, à l'exception de la C. […] Lire la suite

8-24 janvier 1981 France. Préparation de l'élection présidentielle

Le 24, le Parti socialiste, réuni en congrès extraordinaire à Créteil (Val-de-Marne), entérine le choix de François Mitterrand comme candidat. Ce dernier obtient 83,64 p. 100 des votes des militants. Lionel Jospin, membre du secrétariat national du P.S., est désigné pour lui succéder au poste de premier secrétaire du parti. Un manifeste rassemblant les grandes options socialistes pour la campagne présidentielle est également adopté. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Isabelle GARO, « MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE, Karl Marx et Friedrich Engels - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/manifeste-du-parti-communiste/