IDÉOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le problème de la définition des concepts occupe une place importante en science politique ou politologie. F. Bertier constate que « dans les sciences, on s'attache de plus en plus à la précision, et qu'on en arrive même à remplacer, en logique formelle, les mots, trop vagues, par des symboles mieux définis ; dans le langage politique, au contraire, continue de régner la plus néfaste confusion ». A. L. Kroeber et Clyde Kluckhohn ont pu réunir plusieurs centaines de définitions divergentes de la culture ; une entreprise analogue concernant l'idéologie donnerait sans doute le même résultat. De plus, le concept d'idéologie, infiniment plus politisé que celui de culture, est guetté par le dogmatisme ; on présente souvent une définition ni plus ni moins relative qu'une autre mais sacralisée par l'aval d'une autorité, ce qui permet de taxer ensuite d'ignorance ou de confusion les tenants des définitions déviantes. Aussi la meilleure – sinon l'unique – façon d'accéder à un début d'objectivité est-elle de rassembler les définitions divergentes pour en dégager un « type idéal », conçu en fonction de sa seule valeur instrumentale. À l'exigence chimérique d'une objectivité absolue, on oppose ainsi une subjectivité acceptée et « fonctionnalisée ».

Un moment arrive, certes, où les résultats d'un grand nombre de recherches confirmées aboutissent à des définitions acceptées par tout le monde. Ce stade est atteint en sciences naturelles et dans le secteur quantifié des sciences humaines, mais la politologie en est encore bien loin ; existe-t-il seulement une définition unanimement admise de concepts aussi importants que ceux de « fascisme », de « gauche » ou de « droite » ? Ignorer ce fait, c'est se donner une dangereuse illusion de « scientificité ». Dès lors, on s'étonnera moins de la place consacrée ici à la recherche d'une définition ; pour une étude de sociologie politique, cette recherche n'est pas à proprement parler le préalable du travail scient [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages





Écrit par :

  • : docteur en médecine, docteur ès lettres, professeur émérite de sociologie à l'université d'Amiens

Classification


Autres références

«  IDÉOLOGIE  » est également traité dans :

ALTHUSSER LOUIS (1918-1990)

  • Écrit par 
  • Saül KARSZ, 
  • François MATHERON
  •  • 4 564 mots

Dans le chapitre « Science, idéologie, pratique sociale »  : […] On attribue souvent à Althusser le principe d'une séparation tranchée entre « science » et « idéologie ». Dans Pour Marx et Lire « Le Capital » , « science » désigne à la fois le projet marxiste de produire des connaissances objectives et l'inscription de ce projet dans le camp des sciences effectives. D'où l'insistance sur la rigueur des concepts, des méthodes et des objets, et l'accent mis sur […] Lire la suite

ANTAL FREDERICK (1887-1954)

  • Écrit par 
  • Nicos HADJINICOLAOU
  •  • 763 mots

Fils de la bourgeoisie aisée de Budapest, Frederick Antal est à la fois le premier en date et le plus important historien d'art marxiste, et on peut le considérer comme le fondateur d'une histoire de l'art matérialiste libérée de tout esprit spéculatif. Cet homme, qui a participé activement, en 1919, à l'instauration de la République des soviets de Hongrie et qui a dû quitter successivement la Hon […] Lire la suite

ARCHITECTURE & ÉTAT AU XXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Anatole KOPP
  •  • 3 946 mots
  •  • 3 médias

L'intervention de l' État dans le domaine de l' architecture ne constitue pas un phénomène nouveau. De tout temps et sous tous les régimes, l'État est intervenu dans la mesure où toute réalisation architecturale met en cause les intérêts de couches de population bien plus larges que celles qui sont directement concernées par la construction d'un édifice. C'est l'objet de cette intervention et les […] Lire la suite

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 276 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le poids des armes »  : […] Au commencement était le combat, pour lequel, qu'on le veuille ou non, l'armée est organisée. Sans doute n'est-ce pas sa seule mission, ni sa seule perspective, à l'heure notamment où tant de militaires sont voués au maintien de l'ordre, s'adonnent à des tâches scientifiques ou subalternes, gèrent des personnels sans vocation guerrière ou sont paralysés par la dissuasion. Mais le combat, in fine , […] Lire la suite

ARON RAYMOND (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 6 089 mots

Dans le chapitre « Pluralisme et libéralisme »  : […] Y a-t-il une rationalité historique ? Un sens de l'histoire, une ruse de la raison ne sauraient s'entendre que dans une perspective infinie et pour la totalité achevée de l'humanité. Ici et maintenant, les conduites individuelles ou celles des groupes déterminés ne se réfèrent qu'à une rationalité partielle (elles visent une fin) et ne définissent pas un plan universel. Au pluralisme des sujets, q […] Lire la suite

BAUDRILLARD JEAN (1929-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BUSSIÈRE
  •  • 1 040 mots
  •  • 1 média

Sociologue et philosophe, Jean Baudrillard est né le 20 juillet 1929 à Reims dans une famille d'origine paysanne. Fils unique et studieux, il est remarqué par ses instituteurs, qui soutiennent son dossier de bourse. Il intègre le lycée Henri-IV, à Paris, où il prépare le concours d'entrée à l'École normale supérieure, qu'il interrompt pour devenir ouvrier. Cette expérience terminée, il achève ses […] Lire la suite

BONHEUR (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 588 mots

Dans le chapitre « Bonheur et fuite du temps »  : […] Conscience d’être situé à mi-chemin de l’animalité et de la divinité, conscience de la mort dont l’homme ressent qu’elle est à la fois un privilège qui le situe au-dessus des bêtes et la source de son malheur, tout nous ramène, quand il s’agit du bonheur, à la question de la fuite du temps. Situer le bonheur dans la chaîne du temps semble le principal défi qu’ont dû relever les philosophes. En dép […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 266 mots

Dans le chapitre « La lutte de classes : un credo politique »  : […] Postuler que le conflit est un élément constitutif de toute société n'est pas faire preuve d'une audace intellectuelle excessive. Comment, après tout, la machine sociale fonctionnerait-elle sans une « différence de potentiel », sans un déséquilibre interne producteur du mouvement et de l'ordre ? Et comment l'existence individuelle et collective des hommes serait-elle pensable sans la catégorie de […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La conception objectiviste »  : […] L'autre conception, dont notre analyse s'éloigne, peut être nommée, à l'inverse, objectiviste. Elle ne définit le conflit de classes que par le fonctionnement d'un système économique, ce qui est indispensable, en effet, pour comprendre les mécanismes de la domination d'une classe et pour analyser les rapports sociaux de travail, mais ce qui dissocie complètement les rapports de classes et l'action […] Lire la suite

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la théorie des idéologies à la sociologie de la connaissance »  : […] C'est le philosophe allemand Max Scheler qui propose les termes Wissensociologie et Soziologie des Wissens dans un ouvrage collectif paru en 1924, dont le programme inclut à la fois la détermination sociale de la vérité (ou de la connaissance du vrai) et de toutes les formes d'illusions sociologiquement conditionnées. Construisant à la fois sur les apports de la phénoménologie et sur ceux de la […] Lire la suite

CONSPIRATIONNISME

  • Écrit par 
  • Emmanuel TAÏEB
  •  • 6 437 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une idéologie politique »  : […] Pour les acteurs sociaux et politiques qui y recourent, le complotisme est un outil qui leur permet d’entrer ou d’exister dans les champs politique et médiatique, et de tenter d’y imposer leurs idées. Ainsi, contrairement aux simples rumeurs qui sont des fabrications collectives du corps social, dont on ne trouve jamais la source originelle, le discours complotiste prend la forme de livres, de vid […] Lire la suite

CRITIQUE DE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 5 021 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La « politique des auteurs », un concept en extension »  : […] Fondée à Lyon en 1952 par Bernard Chardère, puis installée à Paris en 1956, la revue Positif s'est toujours défendue de pratiquer une « politique des auteurs » au sens strict où l'entendaient les Cahiers , auxquels ils s'opposaient délibérément. L'esprit de la revue est marqué très tôt par le surréalisme et un engagement politique à gauche – alors prôné par Sartre, Simone de Beauvoir ou Camus –, […] Lire la suite

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le féminisme »  : […] Sur le modèle proposé par Simone de Beauvoir dans Le Deuxième Sexe (1949), on a analysé le sexe ( gender ) comme construction sociale distincte du sexe biologique ( sex ). Aux États-Unis, où le mouvement féministe a pris son essor dans les années 1960, on a dénoncé les stéréotypes féminins et l'oppression des femmes dans une société jugée patriarcale. Cela a donné lieu à une critique idéologiqu […] Lire la suite

CULTURE - Nature et culture

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 880 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La chasse au « naturel » hypocrite »  : […] Dans ses Mythologies , Roland Barthes fait un usage critique de la distinction nature/culture et vise un autre usage que d'autres font – mais, eux, subrepticement – de cette distinction et qui consiste moins à abolir celle-ci qu'à faire passer le contenu de l'un des termes sous l'emprise apparente de l'autre. Par son analyse sémiologique du langage de la culture de masse, Barthes montre par quel […] Lire la suite

DÉGÉNÉRÉ ART

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 816 mots
  •  • 1 média

L'expression « art dégénéré » doit sa fortune à l'exposition Entartete Kunst que les nazis organisèrent en 1937 à Munich. La dégénérescence n'est pas la décadence. Cette dernière notion implique dans une visée spenglerienne un affaiblissement des cultures, analogue au vieillissement auquel sont voués les corps, mais non une dénaturation. La dégénérescence, l' Entartung , terme emprunté à la biolo […] Lire la suite

DICTIONNAIRE

  • Écrit par 
  • Bernard QUEMADA
  •  • 7 981 mots

Dans le chapitre « Dictionnaire et société »  : […] Toutes les langues n'ont pas été « dictionnarisées », toutes les communautés n'ont pas réalisé leur propre dictionnaire, mais plus une société se développe et se complexifie, plus ses connaissances sont étendues et diversifiées, plus les dictionnaires jouent un rôle important. Le caractère social du dictionnaire tient à ce qu'il est perçu comme la somme des connaissances partagées par une commun […] Lire la suite

DOGMATISME

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 1 132 mots

Au sens le plus général, « dogmatisme » est devenu le synonyme d'intransigeance, d'autoritarisme, d'étroitesse d'esprit et de raideur : il est le fait de quiconque « dogmatise », c'est-à-dire affirme sans preuve, ne tolère aucune discussion, parle d'un ton tranchant, porte des jugements péremptoires. En philosophie, dogmatisme s'est d'abord opposé à scepticisme ou à pyrrhonisme (du nom de Pyrrhon […] Lire la suite

DROIT - Droit comparé

  • Écrit par 
  • Horatia MUIR WATT
  •  • 7 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La détermination du droit objet de la comparaison  »  : […] La démarche comparatiste suppose défini le droit en tant que matière de la comparaison, de façon à établir les limites de la recherche juridique comparative par rapport à d'autres champs de connaissance scientifique. À cet égard, les exigences sont de deux ordres. Tout d'abord, le comparatiste doit être prêt à accepter que les frontières du droit soient variables selon les différents systèmes, et […] Lire la suite

EUGÉNISME

  • Écrit par 
  • André PICHOT, 
  • Jacques TESTART
  • , Universalis
  •  • 4 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un succès fondé sur la non-scientificité »  : […] Ce sont les lois hygiéniques pastoriennes (vaccinations, déclarations des maladies contagieuses, quarantaines, etc.) qui servirent de modèle aux législations eugénistes. Cependant, si les bases scientifiques de l'hygiénisme pastorien étaient bien établies, celles de l'eugénisme étaient imaginaires et fantasmatiques. Outre les préoccupations économiques, la dimension idéologique était primordiale. […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16 mai - 3 juin 2020 • France - Rwanda • Arrestation en France de Félicien Kabuga.

des mille collines qui propageait une idéologie anti-tutsi et d’avoir lui-même supervisé des massacres. Le 3 juin, la cour d’appel de Paris autorise le transfert de Félicien Kabuga devant le MTPI.  [...] Lire la suite

4-10 septembre 2019 • Vatican - Afrique • Visite du pape François au Mozambique, à Madagascar et à Maurice.

la mondialisation, la corruption, la déforestation et la pauvreté. À Port Louis, François loue la « diversité réconciliée » de l’île de l’océan Indien, mais déplore « une croissance économique [qui] ne profite pas toujours à tout le monde ». Interrogé, lors de son voyage de retour, sur l’hostilité des catholiques conservateurs américains à son égard, il déclare que « quand la doctrine ruisselle d’idéologie, il y a la possibilité d’un schisme ».  [...] Lire la suite

25-27 mars 2019 • France • Accusation de <it>«</it><it> </it><it>blackface</it><it> </it><it>»</it> portée contre une représentation des <it>Danaïdes.</it>

de la Culture Franck Riester « condamnent fermement cette atteinte sans précédent à la liberté d’expression et de création », affirmant que, « en ayant empêché cette pièce d’être jouée au nom d’une idéologie militante, ces perturbateurs font le jeu de la discrimination et de l’exclusion qu’ils prétendent combattre ».  [...] Lire la suite

19 mai 2017 • Suisse • Retrait de Martin Bäumle de la direction des Vert’libéraux.

Martin Bäumle annonce son retrait de la présidence du Parti vert’libéral (PVL) qu’il avait fondé à Zurich en juillet 2007 pour se démarquer de l’idéologie des Verts, trop orientée à gauche selon lui. Une assemblée des délégués doit désigner son successeur en août. Martin Bäumle est député au Conseil national.  [...] Lire la suite

3-10 février 2017 • France • Attentat manqué contre le musée du Louvre.

pour tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste. Il a déclaré aux enquêteurs qu’il voulait porter une atteinte matérielle au musée du Louvre, « symbole de la France », en réaction à l’intervention française en Syrie. Il affirme adhérer à l’idéologie de l’organisation État islamique sans pour autant avoir agi sur ordre de celle-ci.  [...] Lire la suite

3-6 février 2015 • Jordanie • Vives réactions à l'assassinat du pilote prisonnier de l'État islamique.

le prédicateur Abou Mohamed al-Maqdissi, théoricien d'Al-Qaida et opposant au régime, mais hostile à l'E.I. Le 5, celui-ci dénonce, lors d'une émission télévisée populaire, l'idéologie et les pratiques de l'E.I. Après la proclamation d'un « califat » par Abou Bakr al-Baghdadi en juin 2014, de nombreux [...] Lire la suite

14-27 janvier 2014 • France • Conférence de presse du président François Hollande.

» ou « une idéologie », François Hollande se définit comme « social-démocrate » et « patriote ». Ce tournant de l'Élysée en faveur de l'entreprise suscite des divisions, tant à gauche qu'à droite. Le 27, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ouvre la concertation sur le « pacte de responsabilité » avec les partenaires sociaux.  [...] Lire la suite

10-24 juillet 2013 • France • Dissolution de groupes d'extrême droite.

. Le 24, le gouvernement ordonne la dissolution de L'Œuvre française, le plus ancien groupuscule d'extrême droite, et de l'organisation Les Jeunesses nationalistes. Les deux associations sont accusées de « propager une idéologie xénophobe et antisémite, des thèses racistes et négationnistes ».  [...] Lire la suite

11 avril 2006 • Espagne • Inculpation des responsables des attentats de Madrid.

marocain déjà responsable des attentats de Casablanca en mai 2003. Leurs auteurs auraient été inspirés par l'idéologie d'Al-Qaida, sans être liés directement au réseau dirigé par Oussama ben Laden.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Joseph GABEL, « IDÉOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ideologie/