INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La scission syndicale n'a jamais été un objectif stratégique de l'Internationale communiste. Et cependant, du 3 au 19 juillet 1921, se tient à Moscou le congrès constitutif de l'Internationale syndicale rouge. Le schisme était certes prévisible, mais les bolcheviks avaient souvent pensé, dans un premier temps, regrouper partis et syndicats dans une même internationale, comme cela s'était produit en fait depuis les conférences de Zimmerwald et de Kienthal en 1915 et en 1916. Par ailleurs, l'Internationale communiste ne pouvait tolérer la politique, qualifiée de « collaboration de classe », de la Fédération syndicale internationale dans les organismes internationaux, telles la Société des Nations et l'Organisation internationale du travail. Aussi, au IIe congrès de l'Internationale communiste, des syndicalistes russes, italiens, français, espagnols, bulgares, yougoslaves, publiaient une déclaration qui, dénonçant la pseudo-neutralité syndicale (l'apolitisme) et la pratique réformiste des dirigeants de la Fédération syndicale internationale, appelait les révolutionnaires à militer dans les syndicats réformistes, à refuser toute pratique scissionniste, et créaient un Comité d'action et de lutte internationale pour la transformation dans ce sens du mouvement syndical. Le raidissement des dirigeants réformistes ne pouvait qu'accentuer la tendance à la création d'une internationale regroupant les militants syndicaux révolutionnaires.

Le congrès constitutif de l'Internationale syndicale rouge se donne donc un programme marxiste de lutte de classe et de dénonciation du réformisme. Il axe son effort vers la coordination et l'unification des syndicats révolutionnaires existants et des minorités syndicales. Il établit une liaison très étroite avec l'Internationale communiste, liaison « pratique et organique », mais affirme toujours son refus de la scission systématique : « Non pas détruire les syndicats existants, mais les conqué [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE  » est également traité dans :

FÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE (F.S.I.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 837 mots

Très tôt le mouvement syndical a senti la nécessité de se regrouper par-delà les frontières nationales. Mais les premières associations se forment sur la base des fédérations de métiers : ainsi se créent les fédérations professionnelles internationales des mineurs, des métallurgistes, des travailleurs des transports. De nombreuses tentatives, émanant notamment des centrales syndicales scandinaves, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federation-syndicale-internationale/#i_47095

INTERNATIONALES SOCIALISTES ET SYNDICALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 840 mots

28 septembre 1864 Naissance à Londres de l'Association internationale des travailleurs, qui sera dissoute douze ans plus tard, le 15 juillet 1876. 2-7 septembre 1872 Le congrès de La Haye exclut les anarchistes de Michel Bakounine et décide le transfert de l'Internationale à New York. 14-21 juillet 1889 Naissance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationales-socialistes-et-syndicales-reperes-chronologiques/#i_47095

SYNDICALISME

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE, 
  • Thomas LOWIT
  •  • 13 169 mots

Dans le chapitre « Rôle international du syndicalisme »  : […] La Première Guerre mondiale, qui avait entraîné l'éclatement d'un certain nombre de centrales syndicales nationales, a aussi engendré un pluralisme syndical international. La première internationale syndicale née en 1913 disparaît dès le mois d'août 1914, mais une série de conférences préparent sa reconstitution, qui se réalise en août 1919 à Amsterdam. L'année d'après se forme à La Haye une Conf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/#i_47095

Pour citer l’article

Paul CLAUDEL, « INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationale-syndicale-rouge/