DIALECTIQUE

Articles

  • DIALECTIQUE, notion de

    • Écrit par Marie GAUTIER
    • 1 610 mots

    La dialectique se conçoit, à l'origine, comme art du dialogue, c'est-à-dire comme mise en œuvre d'un dialogue effectif devant aboutir à un accord entre les interlocuteurs. Le but de cette entreprise est de parvenir au vrai, grâce à une mise à l'épreuve des arguments en présence. Comme l'exprime...

  • DIALECTIQUE

    • Écrit par Étienne BALIBAR, Pierre MACHEREY
    • 8 037 mots
    • 2 médias

    Le terme « dialectique » dérive du mot composé grec διαλ́εγειν (dialegein), qui indique dès le départ que son sens n'est pas simple. La signification la plus courante de λ́εγειν, c'est « parler » et le préfixe δια indique l'idée d'un rapport ou d'un ...

  • ABÉLARD PIERRE (1079-1142)

    • Écrit par Jean JOLIVET
    • 1 335 mots
    • 1 média
    L'œuvre conservée d'Abélard comprend essentiellement : a) deux séries de gloses sur les classiques de la dialectique connus à l'époque (Isagoge de Porphyre ; Catégories et Interprétation d'Aristote ; divers traités de Boèce), qui datent de la première partie de sa vie ; vers 1136, sans...
  • ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

    • Écrit par Miguel ABENSOUR
    • 7 899 mots
    • 1 média
    Ultérieurement, cette orientation de l'interprétation vers le matérialisme produira chez Adorno l'idée de dialectique négative en tant que dialectique du non-identique. Seule en effet une dialectique matérialiste est de nature à rester fidèle à ce qui est sans intention, dans la mesure où, se détournant...
  • ANTIQUITÉ - Naissance de la philosophie

    • Écrit par Pierre AUBENQUE
    • 11 137 mots
    • 8 médias
    ...Socrate historique, qui, comme on sait, n'a rien écrit. Il semble en tout cas que Socrate ait innové sur trois points : 1. Il met au point une méthode, la dialectique, qui, grâce à un jeu progressif de questions, démasque les faux savoirs de l'adversaire ; instrument de mise à l'épreuve et de critique, la...
  • ARISTOTÉLISME

    • Écrit par Hervé BARREAU
    • 2 242 mots
    • 1 média

    L'aristotélisme est la doctrine d'Aristote (385 env.-322 av. J.-C.), telle qu'elle résulte de l'ensemble des œuvres conservées d'Aristote, publiées par Andronicos de Rhodes, au premier siècle avant notre ère. Ces ouvrages, formés de notes de cours, écrites par l'auteur mais non destinées...

  • ARISTOTE

    • Écrit par Pierre AUBENQUE
    • 23 786 mots
    • 2 médias
    ...d'éviter, quand nous soutenons un argument, de rien dire nous-mêmes qui y soit contraire » (I, 1, 100 a 18 sqq.). Cette méthode est ce qu'Aristote appelle la dialectique, parce qu'elle fixe les règles de la pensée dialoguée. À la différence du monologue rhétorique, celle-ci trouve dans la présence critique de...
  • BENJAMIN WALTER (1892-1940)

    • Écrit par Philippe IVERNEL
    • 2 747 mots
    • 1 média
    De cet arrachement, il donne une version spécifique en précisant : « L'exploitation des éléments oniriques lors du réveil est le paradigme de la dialectique. » C'est aussi que le rêve comporte tout un imaginaire à libérer des puissances mythiques réactivées par la crise de la modernité ou...
  • BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

    • Écrit par Jean FILLIOZAT, Pierre-Sylvain FILLIOZAT
    • 10 641 mots
    • 1 média
    Le Madhyamaka est à l'origine d'un grand développement de la dialectique dans les écoles bouddhiques. Il utilise principalement deux méthodes critiques. L'une est d'ordre ontologique. L'être propre n'est pas dans les choses. Est donc vide toute thèse établie à propos de choses vides par une pensée relevant...
  • BOVELLES CHARLES DE (1478-1567)

    • Écrit par Pierre MAGNARD
    • 1 163 mots

    Naître à Saint-Quentin dans une vieille famille picarde, grandir sous la protection de François et Charles de Hallewin, évêques d'Amiens et de Noyon, être l'élève de Jacques Lefèvre d'Étaples au collège du Cardinal-Lemoine avant d'en devenir l'un des maîtres,...

  • CHRYSIPPE (281-208 av. J.-C.)

    • Écrit par Pierre HADOT
    • 284 mots

    Philosophe grec, Chrysippe a joué un rôle capital dans la formation du système stoïcien. De son œuvre immense (705 livres selon Diogène Laërce, Vie des philosophes, livre VII, 180) il ne reste que des fragments (réunis par H. von Arnim, Stoicorum veterum fragmenta, 4 vol., Leipzig, 1903-1924),...

  • DÉMONSTRATION (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 085 mots
    Malgré leur caractère hypothétique, les mathématiques offrent à Platon un modèle dont il va s’inspirer en « mettant en scène » les dialogues de son maître Socrate dont il aurait été le témoin. Dans ces dialogues, qualifiés d’« aporétiques » (adjectif issu d’un mot grec signifiant « sans...
  • DEVENIR

    • Écrit par Jacques d' HONDT
    • 3 142 mots
    Pour comprendre, autant que possible, le devenir, Hegel mit au point la dialectique dont certains de ses prédécesseurs avaient élaboré des rudiments.
  • DIALOGUE

    • Écrit par Françoise ARMENGAUD, Robert MISRAHI
    • 4 421 mots
    • 1 média
    ...aporie, déploiement d'un problème sans solution, se développe peu à peu non seulement l'ironie mais encore l'amour. Comme la philosophie et comme l'amour, le dialogue est une réalité dialectique et médiatrice, faite de mouvement et de manque, visant l'être et la plénitude.
  • ENGELS FRIEDRICH (1820-1895)

    • Écrit par Étienne BALIBAR, Pierre MACHEREY
    • 2 671 mots
    • 1 média
    ...reconnaissance du caractère essentiellement politique de toute philosophie. D'où l'œuvre philosophique d'Engels (l'Anti-Dühring, les manuscrits de la Dialectique de la nature, et Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande, 1888) qui pose ces problèmes en fonction d'un thème privilégié...
  • FRANCFORT ÉCOLE DE

    • Écrit par Gerhard HÖHN
    • 2 789 mots
    • 1 média
    Les instruments de la théorie critique ont dès lors besoin d'être affinés. Les concepts traditionnels de la dialectique et du matérialisme, étant donné que ceux-ci doivent avoir pour moteur la souffrance, se révèlent inopérants parce que trop positifs et trop affirmatifs, c'est-à-dire trop optimistes....
  • HAMELIN OCTAVE (1856-1907)

    • Écrit par Jean-Louis DUMAS
    • 333 mots

    Professant un idéalismedialectique, Octave Hamelin enseigna la philosophie à l'université de Bordeaux, puis à l'École normale supérieure et à la Sorbonne. Il écrivit notamment : Essai sur les éléments principaux de la représentation (1907), Le Système de Descartes (1911),...

  • HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

    • Écrit par Jacques d' HONDT, Yves SUAUDEAU
    • 11 852 mots
    • 1 média
    Ce qui, après tant d'années, inquiète et instruit le plus communément, c'est ce que l'on appelle, avec Hegel, la dialectique. Celle-ci consiste d'abord dans une « manière de penser » (Denkart), différente de la manière la plus ordinaire. De même que Descartes « s'est rencontré,...
  • HEURISTIQUE

    • Écrit par Jean-Pierre CHRÉTIEN-GONI
    • 8 426 mots
    • 3 médias
    ...de faire une place aux techniques qui permettent de découvrir les choses que l'on ignore. On peut d'ailleurs considérer que c'est une des tâches de la dialectique de proposer des méthodes de « trouvailles », pour utiliser l'expression juste et imagée du père Le Blond. Certes, la dialectique se distingue...
  • INDIVIDU

    • Écrit par Catherine CLÉMENT
    • 4 620 mots
    Le modèle hégélien s'impose par sa pertinence en ce qui concerne l'individualité ; la dialectique qui conduit la négativité de l'immédiat au savoir totalement médiatisé va du moins différencié au plus différencié : le savoir absolu contient toutes les différences. C'est dire que la...
  • INFINI RÉGRESSION À L'

    • Écrit par Universalis
    • 840 mots

    Parce qu'expliquer c'est remonter du présent à ce qui l'a précédé, du composé au simple, la régression à l'infini est un procédé logique qui tente de rencontrer une limite ou un terme premier ne dépendant plus d'aucune condition. L'impossibilité d'accomplir ainsi la régression, s'agissant...

  • LIBERTÉ

    • Écrit par Paul RICŒUR
    • 11 649 mots
    • 1 média
    ...Répondre à cette question, c'est en même temps reconnaître la nature véritable du discours qui seul convient à ce second niveau du problème de la liberté. Pour Hegel, ce discours ne peut être que dialectique, c'est-à-dire un art de surmonter les contradictions par le moyen de médiations et de synthèses de...