SOLSMicrobiologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Interaction entre la microflore et les autres composantes

Interaction entre la microflore et les autres composantes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sols : cycle du carbone

Sols : cycle du carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cycle de l'azote

Cycle de l'azote
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Sols : cycle de l'azote

Sols : cycle de l'azote
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Tous les types de micro-organismes existent dans les sols. Ce sont soit des eucaryotes (champignons, algues et protozoaires), soit des procaryotes (bactéries et cyanobactéries). Leur biodiversité est considérable. Leur distribution est fonction non seulement de la présence de substrats énergétiques (essentiellement des résidus végétaux) et d'éléments minéraux, mais aussi de nombreux facteurs physiques et chimiques caractérisant chaque sol, notamment la structure, l'aération, le pH, la température et la teneur en eau. En général, les champignons contribuent pour plus de la moitié de la biomasse microbienne dans le sol. Mais, dans les sols hydromorphes, les algues ont tendance à proliférer en surface et les bactéries anaérobies en profondeur. Les virus sont souvent associés aux argiles à partir desquelles ils peuvent pénétrer dans les racines des plantes par des blessures. Le sol renferme aussi des enzymes libres, qui sont soit intracellulaires, c'est-à-dire incluses dans des cellules encore vivantes ou mortes, soit extracellulaires, c'est-à-dire à l'état libre ou adsorbées sur les colloïdes argileux. En plus de la microflore, le sol héberge une microfaune composée de nématodes, vers de terre et autres invertébrés (en particulier des insectes) qui peuvent aussi jouer un rôle considérable.

La microbiologie du sol est une des branches de l'écologie microbienne qui a essentiellement pour objectif l'étude du rôle des micro-organismes dans le sous-écosystème (dénommé système sol-plante) constitué par le sol, la microflore, la faune du sol et les plantes. Les micro-organismes du sol y jouent deux rôles essentiels : d'une part, ils sont responsables de maintes transformations chimiques et même physiques qu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au C.N.R.S. ingénieur agronome, ingénieur des Eaux et Forêts

Classification


Autres références

«  SOLS  » est également traité dans :

SOLS - Diversité des sols

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Les sols (ou couvertures pédologiques) sont fondamentalement très divers, et ce à différentes échelles : à l'échelle du globe terrestre, en fonction des grandes zones climatiques, mais aussi, au sein d'un même paysage, à l'échelle d'un versant. Cette diversité résulte de leurs processus de formation (processus dits pédogénétiques) qui dépendent de plusieurs facteurs, actifs (climat, tectonique, ru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-diversite-des-sols/

SOLS - Biodynamique

  • Écrit par 
  • François TOUTAIN
  •  • 4 644 mots

Les sols se forment dans la zone d'interface lithosphère-atmosphère où se développent les organismes vivants de la biosphère. La biodynamique des sols étudie les transformations liées à l'activité des organismes vivants (flore, microflore, faune) et à la présence de matière organique qui apporte à l'écosystème matière et énergie.Une partie de l'énergie sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-biodynamique/

SOLS - Propriétés physiques et mécaniques

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 3 384 mots
  •  • 8 médias

Du point de vue de ses propriétés physiques et mécaniques, le sol peut être considéré comme un système poreux à trois phases : solide, liquide, gazeuse.Certaines des caractéristiques de ce système sont permanentes ; c'est le cas de la constitution physique du matériau : granulométrie, morphologie et espèce minéralogique des particules élémentaires. De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-proprietes-physiques-et-mecaniques/

SOLS - Physico-chimie

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHET
  •  • 1 554 mots
  •  • 1 média

Parmi les constituants des sols, les colloïdes argileux et humiques (cf. argiles, humus), étroitement associés, possèdent des propriétés d'échange d'anions et surtout de cations comparables à celles des résines échangeuses d'ions (cf. échangeurs d'ions). La capacité d'échange, le pH et le degré de saturation en cations métalli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-physico-chimie/

SOLS - Amélioration et travail

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 1 724 mots
  •  • 3 médias

L'aménagement d'un terrain agricole en vue d'une production déterminée consiste à mettre en œuvre différentes techniques qui visent, les unes, à amener les facteurs de croissance (eau, éléments minéraux) à un niveau convenable, les autres, à créer des conditions de milieu telles que la plante puisse utiliser au mieux les facteurs de croissance disponibles. Outre les techniques de fertilisation et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-amelioration-et-travail/

SOLS - Dégradation des sols

  • Écrit par 
  • Mireille DOSSO
  •  • 4 892 mots
  •  • 10 médias

Les plantes ne s'enracinent généralement pas directement dans la roche, mais dans le sol : c'est grâce à ce milieu tampon, situé entre les roches et l'atmosphère, que la vie peut se développer. Fondamentalement, le sol, milieu naturel, est à la racine de la vie terrestre et il en dépend. En effet, sous l'action […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-erosion/

ABSORPTION VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Jean-Pierre RONA
  •  • 4 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Facteurs de l'environnement »  : […] La succion du sol correspond à un potentiel de rétention qu'exerce le sol sur l'eau. Elle s'oppose au potentiel hydrique de la plante et tend à diminuer la vitesse d'absorption de l'eau. Cette vitesse est nulle lorsque les valeurs des deux potentiels sont égaux. Lorsqu'un sol est convenablement irrigué, sa succion est faible (environ — 0,1 Mpa) ; mais elle diminue rapidement avec le dessèchement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/absorption-vegetale/#i_12451

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 467 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Rôle écologique des Actinomycètes »  : […] Nous avons vu précédemment qu'on trouve des Actinomycètes presque partout dans la nature. Ils sont présents dans des sols polaires gelés en permanence tout comme dans des sols désertiques chauds et secs, dans le pétrole brut, les sols hautement contaminés avec des métaux lourds, les lacs extrêmement alcalins et les lacs salés. Par contre, ils semblent être absents des eaux minières très acides (pH […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinomycetes/#i_12451

AFFAISSEMENTS DU SOL

  • Écrit par 
  • Pierre DUFFAUT
  •  • 2 163 mots
  •  • 1 média

Pour l'homme, le sol donne l'image même de la stabilité. Ni les modifications locales par érosion ou sédimentation ni les séismes ne mettent en cause cette référence. Alors, quand le sol se dérobe, l'homme est désemparé. Certes, la géologie enseigne que partout le sol monte ou descend – par exemple, les Pays-Bas s'enfoncent et la Scandinavie remonte –, mais généralement à une échelle de temps qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaissements-du-sol/#i_12451

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « La terre »  : […] La majeure partie de l'Afrique se compose d'un socle ancien, ou bouclier, d'origine précambrienne, à partir duquel se sont formés les reliefs actuels. Longtemps soudées à la masse africaine, la péninsule arabique et l'île de Madagascar s'en sont détachées lors de l'ouverture de la mer Rouge et du canal de Mozambique, résultat de la tectonique des plaques. Le bouclier africain a connu au cours du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_12451

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La végétation et les sols »  : […] Sur le plan de la nature et de la répartition de la végétation, l'Allemagne présente tous les caractères d'une zone de transition. Climat, relief, roches, sols, activités humaines expliquent sa répartition. À l'origine, la forêt domine presque partout. La fin des glaciations a provoqué une conquête forestière quasi générale, mais avec un nombre de formations moins riches qu'à l'époque tertiaire. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-aspects-naturels-et-heritages/#i_12451

AMMONIFICATION ou AMMONISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La microflore ammonifiante »  : […] Bien qu'un mécanisme photochimique puisse contribuer, dans les eaux, à assurer l'ammonification, celle-ci est essentiellement de nature biologique, au moins dans les sols. Le fait est démontré par la sensibilité du phénomène vis-à-vis des facteurs qui limitent la vie (ex. température, aération, humidité) et par l'isolement des germes responsables. La propriété de détacher la fonction amine des am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonification-ammonisation/#i_12451

ANNÉLIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 7 458 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Habitat et nutrition »  : […] La plupart des Oligochètes vivent soit dans la vase des eaux douces (Limicoles) soit dans la terre humide (Terricoles). Parmi les Limicoles, certaines espèces sont capables d'une nage serpentiforme : c'est le cas, par exemple, des Naïs munies de soies allongées. Dans la famille des Naididae , certaines formes construisent des tubes muqueux garnis de par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annelides/#i_12451

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie environnementale

  • Écrit par 
  • Stéphanie THIÉBAULT
  •  • 4 211 mots

Dans le chapitre « Les méthodes de l'archéologie environnementale »  : […] Depuis l'aube de l'humanité, l'environnement de l'homme a profondément varié. Les milieux, les paysages, les écosystèmes dans lesquels les sociétés humaines ont évolué nous sont aujourd'hui connus plus précisément. L'histoire de l'environnement est une entreprise multidisciplinaire qui réunit à la fois l'étude des changements écologiques et les interactions, complexes, entre les hommes et leur mil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-methodes-et-techniques-l-archeologie-environnementale/#i_12451

ARGILES

  • Écrit par 
  • Daniel BEAUFORT, 
  • Maurice PAGEL
  •  • 2 644 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Argiles, pédogenèse et climatologie »  : […] Les minéraux des roches plutoniques, volcaniques et métamorphiques étant pour la plupart instables dans les conditions superficielles, ils se transforment lors des interactions entre la roche, l'air, l'eau et les organismes et donnent des minéraux argileux. La réaction principale étant l'hydrolyse c'est-à-dire l'altération par l'eau d'un minéral primaire pour donner un minéral secondaire et une s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argiles/#i_12451

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Les sols »  : […] La répartition des sols est en rapport avec la nature du sous-sol rocheux et les conditions climatiques. La grande superficie occupée par les croûtes ( duricrust ) souligne le rôle important joué par les variations climatiques du Quaternaire dans la formation des sols actuels. Les sols de la zone aride, qu'ils soient rocheux ou sableux, ne sont pas utilisés par l'agriculture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_12451

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Rôle des bactéries dans le cycle de la matière »  : […] Tous les éléments constitutifs de la matière vivante subissent une transformation cyclique, passant sans cesse de l'état minéral à l'état organique et vice versa. Grâce à l'énergie solaire, les plantes vertes, par assimilation chlorophyllienne, procèdent à « l'organisation » de la matière, autrement dit à la transformation de substances minérales simples en dérivés organiques. Dans les matières or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_12451

BANQUE DU SOL

  • Écrit par 
  • Pierre SPITZ
  •  • 1 060 mots

Utilisée pour la première fois par le législateur américain en 1956 avec le Soil Bank Act , l'expression « Banque du sol » recouvre de façon stricte une institution ayant pour objet la mise en réserve de superficies cultivables aux États-Unis, cela dans le but de réduire le volume des récoltes comme de maintenir les revenus des agriculteurs. Conçu en 1954 et soutenu par l'Ame […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-du-sol/#i_12451

BIODÉPOLLUTION

  • Écrit par 
  • Sylvain CHAILLOU, 
  • Jérôme COMBRISSON
  •  • 2 986 mots

Dans le chapitre « La biodépollution des sols »  : […] La contamination des sols a des conséquences directes sur le fonctionnement du sol et ses caractéristiques, et des conséquences indirectes sur la biosphère et l'atmosphère. Cette pollution, en raison de la saturation des sols, peut poser de graves problèmes lorsqu'elle atteint une nappe d'eau souterraine qui est employée pour l'usage domestique. Comme pour l'eau, le processus le plus naturel de dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodepollution/#i_12451

CASTANOZEM ou KASTANOZEM

  • Écrit par 
  • Yolande LUBIN
  •  • 70 mots

Dans la nomenclature pédologique internationale proposée, révisée en 1988, par la F.A.O. à la suite de l'élaboration de la carte mondiale des sols en 1974 (153 unités pédologiques regroupées en 28 catégories principales), le terme « castanozem » (ou kastanozem) désigne la catégorie des sols châtains de steppe, rangés, dans la classification française, parmi les sols isohumiques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castanozem-kastanozem/#i_12451

CLIMAX

  • Écrit par 
  • Yolande LUBIN
  •  • 660 mots

Emprunté à la phytosociologie, le terme « climax » désigne l'ensemble sol-végétation caractérisant un milieu donné et parvenu, en l'absence de perturbations extérieures, à un état terminal d'évolution. Le climax du sol ou pédoclimax est constitué par le profil pédologique en équilibre, par l'intermédiaire de l'humus, avec la végétation stable ou climacique, non modifiée par l'homme. Dans le cas d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climax/#i_12451

CORINE LAND COVER

  • Écrit par 
  • Mireille DOSSO
  •  • 290 mots

L'expression Corine Land Cover désigne une base de données géographiques sur l' occupation des sols qui est élaborée dans le cadre du programme européen de coordination de l'information sur l'environnement ( Corine ). Cette information de référence pour trente-huit États européens permet le suivi de l'occupation des terres. L'Agence européenne pour l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corine-land-cover/#i_12451

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 5 448 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Écologie de la biodiversité et environnement »  : […] La relation entre la diversité biologique (biodiversité) et le fonctionnement des écosystèmes est une des questions les plus actuelles de l'écologie aujourd'hui. En effet, outre les enjeux intellectuels de compréhension et de simulation de la dynamique des écosystèmes, sont apparus depuis la fin des années 1980 des enjeux environnementaux cruciaux. Il est aujourd'hui incontestable que la Terre es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosystemes/#i_12451

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Évolution progressive »  : […] Il s'agit d'un phénomène universel (sous climat forestier), comprenant dans tous les cas des phases presque identiques. Ainsi, les sables siliceux continentaux, secs et nus, se peuplent de façon parallèle dans la région parisienne et à l'est des Grands Lacs canadiens (tabl. 4 ). L'installation progressive de la forêt provoque, outre l'arrivée d'une faune subordonnée qui participe activement aux cy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_12451

FORÊTS - Dépérissement des forêts

  • Écrit par 
  • Maurice BONNEAU, 
  • Guy LANDMANN
  •  • 5 648 mots

Dans le chapitre « La pollution acide et la pauvreté des sols »  : […] Les gaz polluants émis par les sources domestiques ou industrielles (SO 2 , NO x ) sont transformés dans l'atmosphère en acides sulfurique et nitrique. Les pluies ainsi que les aérosols (fines particules) qui se déposent sur le feuillage des forêts apportent donc à l'écosystème forestier en général, et au sol en particulier, des quantités de protons (H + […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-deperissement-des-forets/#i_12451

GEEST

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 244 mots

Mot allemand issu du frison güst (infertile), la « geest » qualifie des « pays », des régions de la grande plaine du Nord, principalement en Basse-Saxe. L'emploi du terme a été généralisé par les géographes qui, dans cette grande plaine d'origine glaciaire, distinguent, par l'examen de la nature du sol et de l'hydrographie, trois types de paysages : la geest qui a la plus gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geest/#i_12451

GÉOLOGIE - Géologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 5 630 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le lien avec les autres disciplines »  : […] Les sciences de la Terre sont au carrefour de plusieurs disciplines, intégrant la problématique et les méthodes de chacune d'elles. Le lien avec la paléontologie humaine est assez direct si l'on considère que les ancêtres de l'Homme et des grands singes sont des fossiles parmi d'autres. Ce lien s'est développé de façon originale à travers l'étude du contrôle géologique des mouvements des populati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-contemporaine/#i_12451

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 585 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Variations climatiques et températures superficielles »  : […] Le régime des températures extérieures du globe, dans l'hydrosphère et l'atmosphère, peut s'étudier en faisant abstraction des phénomènes internes, qui ne relèvent ces températures que de quelques centièmes de degré au plus. La météorologie et l'océanographie s'intéressent à ce régime, qui est dominé par le rayonnement reçu du Soleil (2 cal  .  min —1   .  cm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_12451

GLACE

  • Écrit par 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 7 960 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Glace dans le sol »  : […] Lorsqu'un sol humide gèle, l'eau afflue par capillarité vers le front de gel, faisant gonfler le sol. Si la nappe phréatique est proche et le sol suffisamment perméable (formé de limon, et non d'argile), il peut ainsi se former dans le sol de volumineuses lentilles de glace pure. Ce sont les lentilles de glace se formant sous les chaussées qui, lorsqu'elles fondent au dégel, provoquent la formati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glace/#i_12451

HERBACÉS GROUPEMENTS

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 5 036 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Formations des régions sèches »  : […] La sécheresse relative clairsème ou efface la forêt qui, selon le degré d'aridité, fait place à la savane ou à la « prairie », à la steppe, au désert. L'influence combinée de la température et de la répartition des précipitations apparaît clairement par confrontation des indices climatiques (de Martonne, Emberger), des diagrammes xérothermiques de Gaussen et Banyouls, ou des aires ombrothermiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupements-herbaces/#i_12451

HÊTRAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 506 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hêtraies de plaine »  : […] Les grands massifs de hêtres du nord et de l'ouest du Bassin parisien ont au premier abord un aspect uniforme. Sous la futaie régulière, due en réalité à l'action du forestier, les arbustes sont rares ou absents, à l'exception parfois de quelques houx ou même de l'if, sempervirents. La strate herbacée, rare ou dispersée dans les hêtraies sèches (parfois presque nues), dense quand elle dispose de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetraies/#i_12451

HUMUS

  • Écrit par 
  • Philippe DUCHAUFOUR
  •  • 4 679 mots
  •  • 3 médias

L'humus est la matière organique transformée par voie biologique et chimique et incorporée à la fraction minérale du sol, avec laquelle elle contracte des liens physico-chimiques plus ou moins étroits. Par extension, le mot « humus » désigne l'ensemble de la matière organique du sol, y compris les résidus d'origine végétale, peu transformés et incomplètement incorporés au sol minéral : c'est dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humus/#i_12451

LATÉRITE

  • Écrit par 
  • Jocelyne VUILLEUMIER
  •  • 210 mots

C'est H. Buchanan qui, en 1807, a introduit le terme latérite (de later , brique) pour désigner un matériau rouge, durcissant à l'air et servant, en Inde, à construire des maisons. Ce terme a ensuite servi à qualifier tout matériau rouge se formant en pays tropical. La latérite provient de l'altération superficielle des roches silicatées ou carbonatées sous l'action des agent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laterite/#i_12451

MAGHREB - Géographie

  • Écrit par 
  • Olivier PLIEZ, 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 7 252 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un problème crucial, l'eau, et un milieu fragile »  : […] Le climat influe sur les activités humaines, surtout agricoles, à travers l'eau, les sols et le couvert végétal . Le Maghreb dispose d'un potentiel hydraulique appréciable. Le Maroc y apparaît favorisé grâce aux plateaux calcaires des chaînes du Moyen et du Haut Atlas et à la couverture neigeuse qui y résiste plusieurs mois. Mais l'irrégularité et l'agressivité des oueds sont une sérieuse contrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-geographie/#i_12451

MANGROVES

  • Écrit par 
  • Frédéric BALTZER, 
  • Georges MANGENOT, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 133 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pédologie »  : […] La mangrove dans son ensemble est liée à la zone haute de l'estran. Chaque espèce de palétuvier se répartit préférentiellement sur une bande de terrain de part et d'autre d'une courbe de niveau bien déterminée. L'altitude de la courbe définit la fréquence, la durée et la profondeur des immersions par les marées. Ces paramètres régissent, à leur tour, la saturation du sol en eau, la salinité de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mangroves/#i_12451

MARAIS & VASIÈRES

  • Écrit par 
  • Fernand VERGER
  •  • 3 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les marais intérieurs »  : […] Les marais intérieurs ont des conditions de formation assez semblables à celles des lacs auxquels ils succèdent souvent. Quelques-uns d'entre eux sont dus à des causes internes, comme la subsidence (marais de la cuvette du Tchad, en Afrique). Les causes ressortissant à la géodynamique externe sont plus variées. Certains marais sont provoqués par l'évolution fluviale : ce sont les marais de bras m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marais-et-vasieres/#i_12451

MARS, planète

  • Écrit par 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Olivier de GOURSAC, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 18 406 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Les traces d'écoulements »  : […] C'est donc depuis les missions Viking et Mars Global Surveyor que l'on a identifié des formations trahissant le rôle actif de l'eau à la surface de Mars : –  Des traces d'inondations catastrophiques ayant sculpté les paysages dans les derniers milliards d'années ont été mises en évidence. Ces chenaux , ressemblant à de vastes fonds de rivières asséchées, se sont formés de deux façons : par vidange […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-planete/#i_12451

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les ions minéraux »  : […] Parmi les facteurs chimiques, il faut surtout citer certains ions minéraux dans le sol (où ils peuvent conditionner la présence de beaucoup d'organismes, surtout végétaux) et dans l'eau (où ils exercent aussi une action indirecte sur la solubilité des gaz et d'autres substances). Parmi les anions, à part le chlore, dont l'abondance caractérise sols et eaux « salés », et l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-ecologie/#i_12451

MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 6 518 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Importance écologique des Monilophytes »  : […] Le cycle de vie des Monilophytes requiert la présence d’eau lors de la fécondation. Pour cette raison, on considère souvent les Monilophytes comme des plantes inféodées aux milieux humides, et il est vrai qu’elles y prospèrent. Dans les forêts tropicales humides et tempérées humides, les Monilophytes – dont surtout les fougères – forment une grande composante du sous-bois et de la flore épiphyte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monilophytes-polypodiophytes/#i_12451

MONTAGNES - Le milieu montagnard

  • Écrit par 
  • Pierre BARRERE
  •  • 2 856 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les étages biogéographiques en montagne »  : […] L'étagement des paysages montagnards correspond à la zonation climatique altitudinale, comme le montre, par exemple, la montagne alpine . L'homme a installé les cultures dans les vallées et sur les premières pentes (étage collinéen) ; il a défriché une forêt de feuillus, assez voisine de celle des plaines, mais où les espèces mieux adaptées aux fortes précipitations comme divers chênes l'emporten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-le-milieu-montagnard/#i_12451

PÉDOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 9 867 mots
  •  • 2 médias

La pédologie est définie essentiellement par son objet : c'est la science des sols, de même que la géologie est la science des roches constituant la croûte terrestre et la biologie la science des êtres vivants. C'est l'étude de l'organisation (structures et fonctionnement) des sols, de leurs propriétés, de leur distribution dans l'espace et de leur évolution dans le temps. Née officiellement en 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedologie/#i_12451

PÉRIGLACIAIRE DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 5 781 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Processus morphogéniques »  : […] Les processus morphogéniques s'exercent sur les éléments des roches meubles comme sur les débris fournis par la gélifraction. Les plus efficaces d'entre eux dépendent étroitement du gel. La cryoturbation représente la gamme de phénomènes les plus remarquables et les plus spécifiques du domaine périglaciaire. À son origine, il y a la pénétration du gel dans le sol, à une vit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-periglaciaire/#i_12451

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Passage des polluants de l'atmosphère dans l'eau et les sols »  : […] Fort heureusement, à quelques rares exceptions près, les polluants atmosphériques ne séjournent pas indéfiniment dans l'air. Les précipitations et les mécanismes de dépôt sec des particules les ramènent à la surface du sol et/ou dans l'hydrosphère. Les particules solides sont entraînées mécaniquement ou par dissolution ; les substances gazeuses sont également dissoutes dans les eaux pluviales. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_12451

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 7 038 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Milieu bioclimatique »  : […] Les liens entre l'érosion et la sédimentation se manifestent aussi dans une perspective bioclimatique, car les systèmes morphogéniques dépendent étroitement des climats et des couvertures végétales correspondantes, tant au point de vue de leur agressivité qu'à celui de leurs caractéristiques. Cette dépendance s'exprime d'abord au niveau des processus d'attaque des roches mères. Sur un versant à v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/#i_12451

ROCHES LUNAIRES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les brèches et les sols »  : […] Tous ces bombardements de la surface lunaire ont, d'une part, provoqué la fragmentation, la pulvérisation, le transport à plus ou moins grande distance, donc le mélange des roches ignées et de leurs dérivés choqués ; d'autre part, ils ont contribué à compacter le sol, à souder entre eux, par compression et par échauffement plus ou moins intense, les différents fragments ; les brèches en sont le r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-lunaires/#i_12451

SUCCION, physiologie végétale

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 478 mots

On nomme succion l'attraction exercée par un système sur l'eau extérieure, rapportée à la surface de contact : elle est l'équivalent d'une pression négative. Comme synonyme on utilise souvent le signe international DPD : déficit de pression de diffusion, en anglais diffusion pressure deficit . Elle s'exprime en bars ou en atmosphères (1 bar = 10 6 dy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/succion-physiologie-vegetale/#i_12451

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 881 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le sol »  : […] Le sol résulte de l'action simultanée de facteurs climatiques et biologiques sur la roche mère. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_12451

VÉGÉTAL - Phytosociologie

  • Écrit par 
  • Marcel GUINOCHET
  •  • 5 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Signification et dynamique des associations végétales »  : […] L'implantation, la croissance, le développement et la reproduction d'un végétal sont sous l'étroite dépendance de son environnement, c'est-à-dire de tout ce qui lui est immédiatement extérieur : organismes et milieu physique (sol, eau, air). À cet égard, chaque espèce réagit différemment, selon, en quelque sorte, son propre tempérament. Un individu d'association est donc le résultat d'un triage p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetal-phytosociologie/#i_12451

VÉGÉTATION

  • Écrit par 
  • Henri GAUSSEN
  •  • 2 812 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classification et étude statique »  : […] La classification des types physionomiques de la végétation a naturellement tenté de nombreux auteurs. Celle qu'a adoptée après plusieurs essais (1964, 1965, 1971) le Comité de l'U.N.E.S.C.O., auquel participent des spécialistes de diverses régions du monde, comprend cinq classes de formations (forêts fermées, forêts claires, buissons et fourrés, sous-arbrisseaux et landes basses, végétation herba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetation/#i_12451

Voir aussi

Pour citer l’article

Yvon DOMMERGUES, « SOLS - Microbiologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-microbiologie/