ALGUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'idée que chacun se fait des algues est très variable, mais ces organismes sont souvent associés aux milieux aquatiques, en particulier au domaine marin. On pense, par exemple, aux varechs accompagnant les huîtres sur l'étal du poissonnier, aux laisses de mer sur la plage, au nori entourant les makis des restaurants japonais, à une partie du plancton, à des micro-organismes très toxiques rendant des fruits de mer inconsommables ou à de très beaux végétaux collés sur des abat-jour. Pour un journaliste, les algues sont surtout associées aux « marées vertes », pour un économiste, elles sont productrices de biocarburants, pour un étudiant en biologie, elles sont représentées par la microalgue modèle Chlamydomonas. Si les algues sont bien tout cela et beaucoup plus encore, elles ne constituent cependant pas, au sein de la classification du vivant, un taxon, c'est-à-dire un groupe homogène constitué par un ancêtre et tous ses descendants. En effet, elles sont réparties dans deux des trois grands domaines du monde vivant : les bactéries et les eucaryotes (le troisième domaine, les archées, ne renfermant pas d'algues). En outre, la grande majorité des algues est disséminée en plusieurs ensembles au sein des eucaryotes. Certaines sont des plantes vertes ou en sont proches. D'autres n'ont aucun lien de parenté avec les plantes. Pour un systématicien (un spécialiste de la classification des êtres vivants), les algues n'existent donc pas. Pourtant, pour un écologue, un pêcheur ou un cuisinier, ce mot a du sens car il est utilisé pour désigner une catégorie d'êtres vivants sans faire référence à leur histoire évolutive.

Des organismes difficiles à définir

On peut constater que les algues sont des organismes généralement inféodés aux milieux aquatiques. Certaines sont cependant aériennes : elles vivent hors de l'eau (sur des rochers, troncs d'arbres...) et peuvent supporter de longues périodes de sécheresse.

Comme les embryophytes – souvent nommées plantes terrestres et qui regroupent, au sens large, les mousses, les fougères et les plantes à graines –, les algues possèdent de la chlorophylle. Ce pigment vert permet aux algues et aux embryophytes de fabriquer (synthétiser) de la matière vivante à partir du dioxyde de carbone (CO2) et de l'énergie lumineuse (on parle de photosynthèse), tout en rejetant du dioxygène (l'oxygène que nous respirons). Quelques algues peuvent cependant avoir perdu cette capacité à utiliser l'énergie lumineuse au cours de l'évolution ou peuvent la perdre momentanément dans certaines conditions de vie.

Les algues se distinguent cependant des embryophytes (dont certaines espèces, comme les posidonies, se sont adaptées par la suite à la vie aquatique et même marine ; ce qui signifie que toutes les plantes aquatiques ne sont pas des algues) par un appareil végétatif (ensemble des organes d'une plante non impliqués dans la reproduction) structuré différemment. Celui-ci, nommé thalle, ne présente ni racine, ni tige, ni feuille, des éléments caractéristiques de l'appareil végétatif (appelé cormus) des embryophytes. Les organes reproducteurs des algues (cystes) sont aussi moins complexes que ceux des embryophytes. Résultant de la transformation, avec ou sans divisions cellulaires, de la totalité du contenu de la cellule mère, les cellules reproductrices des algues se trouvent donc contenues dans la paroi de cette cellule mère. Chez les embryophytes, la cellule mère se divise dans tous les plans de l'espace pour donner une enveloppe multicellulaire contenant une ou plusieurs cellules reproductrices : ce sont les gamétanges (produisant des gamètes) et les sporanges (produisant des spores), des organes particuliers constituant une caractéristique propre aux seules embryophytes.

En résumé, à condition de ne pas les considérer comme un taxon (puisqu'elles en rassemblent plusieurs non apparentés entre eux), on peut définir les algues de façon négative par rapport aux embryophytes, comme étant l'ensemble des organismes qui ne sont pas des embryophytes mais qui sont capables, comme elles, de photosynthèse oxygénique (productrice d'oxygène).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Ancienne classification du monde vivant en trois règnes

Ancienne classification du monde vivant en trois règnes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Cyanobactérie : rivulaire (Rivularia bullata)

Cyanobactérie : rivulaire (Rivularia bullata)
Crédits : B. De Reviers

photographie

Algue brune : fucus vésiculeux (Fucus vesiculosus)

Algue brune : fucus vésiculeux (Fucus vesiculosus)
Crédits : B. De Reviers

photographie

Algues et classification

Algues et classification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : enseignant-chercheur au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Autres références

«  ALGUES  » est également traité dans :

AQUACULTURE

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 11 431 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La culture des algues »  : […] Plus de deux cents genres d'algues marines benthiques, correspondant à plusieurs milliers d'espèces, ont été étudiés en vue d'une exploitation. Une quinzaine d'espèces seulement figurent dans les statistiques de la F.A.O. Les différentes utilisations de ces végétaux peuvent être regroupées autour de sept axes principaux : l'alimentation humaine, l'alimentation du bétail (farines d'algues compléta […] Lire la suite

BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Anthony SIMON
  •  • 6 496 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les filières de troisième et de quatrième génération  »  : […] Les chercheurs distinguent aujourd’hui quatre générations de biocarburants , au-delà de la génération dite « zéro », qui correspond à la transformation de céréales (orge et avoine principalement) et de fourrages en énergie animale par la nourriture d’animaux de trait. La première génération, mise en place à partir des années 1990, est fondée sur l’utilisation de parties de plantes destinées tradit […] Lire la suite

BIOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Pierre TAMBOURIN
  •  • 5 348 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les biotechnologies bleues ou aquatiques »  : […] Le domaine d'application des biotechnologies modernes dans le monde aquatique en est encore à ses balbutiements. Il regroupe diverses techniques qui permettent d'augmenter le taux de croissance des espèces aquatiques d'élevage, d'améliorer la qualité nutritive des aliments aquacoles et la santé des poissons, d'étendre la gamme des espèces aquatiques « cultivées », d'améliorer la gestion et la con […] Lire la suite

CARBURANTS POUR L'AVIATION

  • Écrit par 
  • Paul NASH, 
  • Odile PÉTILLON
  •  • 3 227 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Positionnement des différentes filières »  : […] Les essais réalisés depuis le début des années 2000, tant au sol qu'en vol, ont montré que les carburants issus de la technologie Fischer-Tropsch ou de la transformation par hydrotraitement des huiles végétales répondent totalement à l'ensemble des contraintes de l'aéronautique. Les carburants issus de la filière Fischer-Tropsch (filière dite XTL – Anything to Liquids) sont appelés CTL (Coal to L […] Lire la suite

CAULERPA TAXIFOLIA

  • Écrit par 
  • Alexandre MEINESZ
  •  • 747 mots

L' algue verte tropicale Caulerpa taxifolia est apparue en Méditerranée en 1984, au pied du Musée océanographique de Monaco où elle était cultivée dans ses aquariums. Observée sur un mètre carré cette année-là, elle s'est développée sur un hectare en 1989. Elle s'est ensuite répandue très rapidement le long des côtes françaises, italiennes, croates, espagnoles (Baléares) et tunisiennes. Durant l […] Lire la suite

CHAROPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Robert CORILLION
  •  • 2 500 mots
  •  • 2 médias

Chez les Algues vertes ou Chlorophycophytes, la classe des Charophycées constitue un groupe végétal isolé, à la fois très ancien (probablement apparu dès le Silurien supérieur) et relativement évolué. Elle comprend une seule famille, celle des Characées, avec sept genres et environ trois cents espèces, représentés principalement par les Chara et les Nitella . Par certains aspects, les Charophycée […] Lire la suite

CHLOROPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Jean FELDMANN, 
  • Francis MAGNE
  •  • 3 770 mots
  •  • 8 médias

Les Chlorophycées sont des algues vertes des eaux douces ou marines. Elles sont unicellulaires ou pluricellulaires, constituant alors des thalles d'aspects variés qui forment soit des filaments cellulaires simples ou ramifiés ( Cladophora ), en lame (ulves) ou en tube (entéromorphes), soit des filaments siphonés souvent associés entre eux pour former des thalles de formes diverses ( Codium , Hali […] Lire la suite

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 558 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et propriétés chimiques »  : […] Les chlorophylles sont les pigments verts des végétaux capables de photosynthèse. On en trouve également dans diverses bactéries qui utilisent aussi l'énergie lumineuse. Les chlorophylles les plus communes sont les chlorophylles a et b , présentes dans les chloroplastes des cellules de tous les végétaux de couleur verte : plantes à fleurs, fougères, mousses, algues vertes. Les algues brunes ( Fuc […] Lire la suite

CHRYSOPHYCÉES

  • Écrit par 
  • Pierre BOURRELLY
  •  • 2 003 mots
  •  • 5 médias

Les Chrysophycées sont des algues unicellulaires indépendantes ou vivant en colonies. Elles forment rarement un thalle de structure simple ; leurs cellules possèdent un ou plusieurs plastes jaunes ou bruns (du grec χρυσ́ος, or). Cette couleur est due à l'abondance des xanthophylles (lutéine, fucoxanthine, diadinoxanthine) et à des caroténoïdes (β-carotène) masquant les chlorophylles a et c. Les r […] Lire la suite

CYANOBACTÉRIES ou CYANOPHYCÉES, anc. ALGUES BLEUES

  • Écrit par 
  • Pierre BOURRELLY, 
  • Jean Claude LEFEUVRE
  •  • 2 716 mots
  •  • 3 médias

Les Algues bleues nommées, suivant les auteurs, Cyanophycées, Schizophycées, Myxophycées ou Cyanobactéries forment avec les Bactéries l'embranchement des Schizophytes. Trois caractères donnent à cet embranchement son originalité : les cellules ne présentent ni noyau véritable, ni plaste, il n'y a pas de reproduction sexuée. Les Cyanobactéries se distinguent des Bactéries par la présence de chlorop […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18 avril 1981 Japon. Révélation tardive de fuites radioactives

algues et le sable de la baie d'Urakoso sont évaluées à dix fois la norme. Un accident précédent – qui s'était produit en janvier – avait également été tenu secret. Les responsables de la centrale parlent de « négligence incroyable », et dans le contexte japonais, l'affaire prend des proportions considérables. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bruno DE REVIERS, « ALGUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/algues/