SCIENCE-FICTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une galaxie littéraire

Parallèlement, elle a beaucoup élargi ses perspectives et son registre littéraire. La génération des années 1930 (Jack Williamson, Catherine Moore, Stanley Weinbaum, John W. Campbell) a ouvert la voie à l'« âge d'or » de la revue Astounding (Robert Heinlein, Isaac Asimov, A. E. van Vogt, James Blish, Lester del Rey, Clifford Simak), mais ce sont les disciples de Lovecraft, héritiers lointains du gothique, qui lui confèrent ses lettres de noblesse littéraires (Robert Bloch, Henry Kuttner, Theodore Sturgeon, Fritz Leiber, Ray Bradbury). Les années 1950 sont celles du grand épanouissement : la revue Galaxy redécouvre l'ironie de Swift et de Voltaire avec Robert Sheckley, Fredric Brown, Kurt Vonnegut, Pohl et Kornbluth, William Tenn, Alfred Bester ; la science-fiction devient capable d'exprimer aussi l'horreur froide (Richard Matheson, Damon Knight), la poésie (Philip José Farmer, Cordwainer Smith), la mélancolie (Robert Silverberg) et la psychose (Philip K. Dick, Daniel Galouye). Même la deuxième génération d'Astounding (Jack Vance, Poul Anderson, Frank Herbert, Harry Harrison) est irriguée par ce supplément d'inspiration : Herbert bat tous les records de popularité avec Dune, le Guerre et Paix de notre temps.

À ce stade, la science-fiction est sur le fil du rasoir. L'optimisme scientifique laisse à croire que tout est possible : Campbell rêve de transformer la fratrie en technocratie occulte ; van Vogt, Asimov et Heinlein, plus prudents, développeront respectivement une sagesse liée à la science, une œuvre de vulgarisation et des romans pour la jeunesse. Il s'agit là d'éducation, donc d'appel à la croyance : au milieu des années 1940, la science-fiction approche la dimension du mythe. Ap [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages



Médias de l’article

Interstellar, de Christopher Nolan

Interstellar, de Christopher Nolan
Crédits : Paramount/ Warner Brothers/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Matrix, de Larry et Andy Wachowski, 1999

Matrix, de Larry et Andy Wachowski, 1999
Crédits : Jasin Boland / Roadshow Film Limited / Album/ akg-images

photographie

Ghost in the shell, de Oshi Mamoru, 1995

Ghost in the shell, de Oshi Mamoru, 1995
Crédits : Bandai/Kodansha/Production I.G. / The Kobal Collection/ Aurimages

photographie

Memento, de Christopher Nolan, 2000

Memento, de Christopher Nolan, 2000
Crédits : NEWMARKET CAPITAL GROUP / Ronald Grant Archive/Mary Evans Picture Library / Photononstop

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  SCIENCE-FICTION  » est également traité dans :

2001, L'ODYSSÉE DE L'ESPACE, film de Stanley Kubrick

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 187 mots

Dans les années 1960, marquées par la guerre froide, deux grands thèmes hantent le monde occidental : le risque d'une apocalypse nucléaire, objet d'innombrables films, et la conquête spatiale, sous la forme d'une compétition entre Russes et Américains – compétition à laquelle met fin l'alunissage, en 1969, de la capsule Apollo-11. Stanley Kubrick (1928-1999) avait traité le premier thème dans Dr  […] Lire la suite

2001, L'ODYSSÉE DE L'ESPACE (S. Kubrick)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 217 mots

Le cinéma de science-fiction a beaucoup perdu de sa vigueur et de sa vitalité, lorsque Stanley Kubrick (1928-1999) se lance dans l'aventure de 2001 : a Space Odyssey , dont le succès va redonner au genre une nouvelle vie pour plusieurs décennies. Selon Jacques Goimard, il s'agit du « premier film depuis Intolérance qui soit à la fois, une superproduction et un film expérimental ». S'il recourt au […] Lire la suite

AD ASTRA (J. Gray)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 992 mots
  •  • 1 média

Dans le premier long-métrage de James Gray, Little Odessa (1994), Joshua Shapira (Tim Roth), tueur sans envergure, revenait dans le quartier de son enfance et, de petit frère admiratif en mère mourante et aimante, allait jusqu’à contraindre à s’agenouiller son père démissionnaire et haï (Maximilian Schell) pour un meurtre symbolique. Un quart de siècle et sept longs-métrages plus tard, dans Ad […] Lire la suite

ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER, film de Ridley Scott

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 933 mots

Ancien élève du Royal College of Art de Londres, Ridley Scott travailla d'abord pour la B.B.C., comme décorateur de plateau puis, au milieu des années 1960, comme réalisateur. Il poursuivit sa carrière en dirigeant des spots publicitaires, avant de tourner son premier film, Duellistes , en 1977. Nombre des œuvres qu'il signa depuis lors sont devenues des objets de culte. De par le monde, des centa […] Lire la suite

ANDERSON POUL (1926-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

Écrivain américain de science-fiction et de fantasy né le 25 novembre 1926 à Bristol (Pennsylvanie), mort le 31 juillet 2001 à Orinda (Californie). Poul William Anderson publie son premier récit de science-fiction alors qu'il est étudiant à l'université du Minnesota. Après avoir obtenu d'un diplôme de physique en 1948, il devient journaliste indépendant. Écrivain prolifique, il publie plusieur […] Lire la suite

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Décalages et marginalité »  : […] Entre le « développement de genres mineurs » (B. Bergonzi) et la « documentation pour chapelles », le roman anglais a pourtant trouvé un espace où évoluer. Signes de l'éclatement de la veine réaliste, certains genres ont pris une grande importance : le roman universitaire, avec David Lodge ( Changing Places , 1975 ; Small World , 1984 ; Nice Work , 1988) et Malcolm Bradbury ( The History Man , 19 […] Lire la suite

ARIOSTE L' (1474-1533)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  • , Universalis
  •  • 6 206 mots

Dans le chapitre « La variété de l'ouvrage »  : […] Ce défi est un premier trait de grand art. L'esthétique humaniste de la variété, entendue comme un signe de maîtrise et un facteur essentiel d'intérêt, est toujours vivante à l'époque où s'élabore le poème. L'Arioste appartient à la génération où se rencontrent les derniers représentants de la culture désintéressée du Quattrocento et les annonciateurs d'une culture didactique non dénuée de fins pr […] Lire la suite

ASIMOV ISAAC (1920-1992)

  • Écrit par 
  • Lucie CHENU
  •  • 1 075 mots

Dans le chapitre « Une œuvre monumentale »  : […] Dès onze ans, Isaac Asimov écrit. Ses premières nouvelles de science-fiction sont publiées en 1939. Dans la science-fiction des années 1930, le robot était dangereux, se retournant contre son créateur, à l'instar du Golem. Asimov rompt avec cette idée, imaginant un support physiologique (le « cerveau positronique ») et un conditionnement psychologique (les trois lois de la robotique) qui s'énonc […] Lire la suite

BABYLON BABIES (M. G. Dantec)

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 743 mots

De tout temps, des écrivains ont tenté de se projeter dans le futur par le biais du roman. Maurice G. Dantec appartient à cette lignée de visionnaires. Il avait longuement développé ce qu'il appelait « les enjeux de l'acte littéraire, en cette fin de siècle et de millénaire » dans l'article « La Fiction comme laboratoire anthropologique expérimental » paru dans un numéro des Temps modernes (n o   […] Lire la suite

BALLARD JAMES GRAHAM (1930-2009 )

  • Écrit par 
  • Denis GUIOT
  •  • 1 196 mots

James Graham Ballard fut un des grands écrivains du xx e  siècle et, sans nul doute, celui qui a affirmé le plus nettement l'adéquation fine de la science-fiction avec notre époque : « Le „fait“ capital du xx e  siècle est l'apparition de la notion de possibilité illimitée . Ce prédicat de la science et de la technologie appelle la vision d'un passé brutalement mis entre parenthèses – le passé n'e […] Lire la suite

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 298 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les fondateurs »  : […] La bande dessinée japonaise existait bien avant sa découverte par l'Occident. C'est en 1914 que l'éditeur Kodansha fonde son premier illustré pour la jeunesse, et en 1923 apparaissent des phylactères dans Shō -Chan No Bōken de Katsuichi Kabashima (1888-1965), histoire merveilleuse d'un petit garçon qui visite des mondes parallèles en compagnie de son écureuil. Le premier manga célèbre est Noraku […] Lire la suite

BARJAVEL RENÉ (1911-1985)

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 424 mots

Né à Nyons, René Barjavel devient d'abord employé de banque, puis il choisit le journalisme sans gloire de la province, et travaille au Progrès de l'Allier au début des années 1930. Alors qu'il est critique de cinéma au Merle blanc d'avant guerre, il entre chez Denoël comme chef de fabrication. La guerre arrive. Commence une période de sa vie qui sera beaucoup reprochée à l'écrivain : celle où s […] Lire la suite

BIENVENUE À GATTACA (A. Niccol)

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 1 319 mots

Chaque société construit en rêve une utopie diffuse, correspondant à la vision du monde idéal reçue parmi ses membres ; et une anti-utopie généralement plus claire, sortie d'un effort critique plus difficile à effectuer, qui offre une vision apocalyptique du même univers. Un tel cheminement est difficile à embrasser d'un seul coup d'œil, car l'utopie et l'anti-utopie sont le fruit de deux passage […] Lire la suite

BLADE RUNNER 2049 (D. Villeneuve)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 978 mots
  •  • 2 médias

Si on a proposé à Ridley Scott d’adapter le roman de Philip K. Dick Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques   ? (1966), c’est qu’il avait déjà à son actif deux films importants. Après un long passage par la télévision et la publicité, le cinéaste anglais avait réalisé Les Duellistes (1976), adaptation d’une nouvelle de Joseph Conrad et prix de la première œuvre au festival de Cannes. Pui […] Lire la suite

BOULLE PIERRE (1912-1994)

  • Écrit par 
  • Roger BOZZETTO
  •  • 661 mots

Avant de choisir la littérature, Pierre Boulle — né à Avignon — connaît une vie aventureuse en Malaisie, où il entame à partir de 1938 une carrière d'ingénieur dans les plantations de caoutchouc. Il y demeure jusqu'en 1947 et combat sur place contre l'armée japonaise. On le décore de la croix de guerre et de la médaille de la Résistance. Rentré en France à partir de 1948, il devient alors un écriv […] Lire la suite

BOUSSENARD LOUIS (1847-1910)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 190 mots
  •  • 1 média

Romancier populaire français, Louis Boussenard est, avec des auteurs comme Paul d'Ivoi, le capitaine Danrit, René Thévenin, l'un des piliers de la revue pour la jeunesse que fut Le Journal des voyages (fondé en 1877). Outre Le Tour du monde d'un gamin de Paris (publié en feuilleton de 1878 à 1880), il a écrit plusieurs romans d'aventures qui, sans être à proprement parler d'anticipation, ont par […] Lire la suite

BRADBURY RAY (1920-2012)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 636 mots

Né le 22 août 1920 à Waukegan (Illinois), lecteur depuis l'enfance de textes fantastiques et d'ouvrages de science-fiction, Bradbury publie ses premiers récits à partir de 1938, dans des fanzines (revues ronéotypées éditées par des amateurs de science-fiction) de la région de Los Angeles. Ses véritables débuts professionnels datent de 1941 (une nouvelle dans Super Science Stories ) ; son nom appa […] Lire la suite

BURROUGHS EDGAR RICE (1875-1950)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 506 mots

Né à Chicago dans une famille aisée, Edgar Rice Burroughs se destine tout d'abord à la carrière militaire, mais son échec au concours d'entrée de West Point, en 1895, l'amène à y renoncer et, pour vivre, il doit exercer de très nombreux métiers : il est ainsi chercheur d'or, surveillant dans les trains, vendeur au porte-à-porte. En avril 1912, il fait paraître son premier roman dans la revue popul […] Lire la suite

CAMERON JAMES (1954- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 916 mots

Avec John McTiernan ( Predator , 1987) et Paul Verhoeven ( Total Recall , 1990), James Cameron est le meilleur représentant du nouveau cinéma d'action américain, essentiellement axé sur des thèmes empruntés à la science-fiction. Il a su mettre à profit les nouvelles technologies (images de synthèse, trucages électroniques) pour nourrir des fables inquiétantes sur le devenir de l'humanité et les ra […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Roger BOZZETTO, Jacques GOIMARD, « SCIENCE-FICTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/science-fiction/