LEIBER FRITZ (1910-1992)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écrivain américain Fritz Leiber est surtout connu pour ses récits de science-fiction innovants, qu'ils mêlent aventures et sorcellerie médiévales, ancrent l'épouvante dans le monde contemporain ou empruntent à la veine satirique.

Fritz Reuter Leiber Junior naît le 24 décembre 1910 à Chicago. Fils de comédiens, il étudie à l'université de sa ville natale, où il obtient une licence de philosophie en 1932, puis au séminaire de l'Église épiscopale de 1932 à 1933. Il décroche quelques rôles au théâtre et au cinéma avant de publier sa première nouvelle, Two Sought Adventure, dans le magazine Unknown en 1939. Il y introduit deux héros de cape et d'épée qui deviendront célèbres : le Souricier gris et Fafhrd seront en effet les personnages centraux des histoires de fantasy du Cycle des Épées, rassemblées sous les titres The Three of Swords (1989) et Swords' Masters (1990). Fritz Leiber est également l'un des premiers à situer ses récits d'épouvante dans un décor urbain moderne : il ouvre la voie avec la nouvelle Smoke Ghost (1941) et poursuit dans cette direction avec ses premiers romans, tels que Gather, Darkness ! (1950, À l'aube des ténèbres). On y voit des savants inventer, pour imposer leur dictature, une nouvelle religion qui s'appuie sur des « miracles » scientifiques. De son côté, Conjure Wife (1953, Ballet de sorcières) est adapté à plusieurs reprises au cinéma.

Au début des années 1950, à l'apogée du maccarthysme, Fritz Leiber laisse transparaître ses convictions libérales dans ses textes violemment satiriques. Il dénonce en effet une Amérique en ruine et en proie au chaos, comme dans la nouvelle Coming Attraction (1950) et dans le roman The Green Millennium (1953, Le Millénaire vert). Cette veine satirique est plus édulcorée dans les ouvrages de fiction ultérieurs, tels que The Silver Eggheads (1961, Génies en boîte), qui s'en prend au monde de l'édition, et A Specter Is Haunting Texas (1969, Un spectre hante le Texas), où l'auteur tourne en dérision la guerre, le racisme et l'hypocrisie. Fritz Leiber publie par la suite certaines de ses meilleurs nouvelles, notamment Gonna Roll the Bones (1967), Ill Met in Lankhmar (1970, parue en France dans le recueil Le Livre de Lankhmar sous le titre « Mauvaise Rencontre à Lankhmar ») et Belsen Express (1975, traduite en français sous le même titre dans le recueil Le Pouvoir des marionnettes). Il meurt le 5 septembre 1992 à San Francisco.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LEIBER FRITZ - (1910-1992) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-leiber/