RÉVÉLATION

La tradition islamique

Dans le judaïsme, la révélation est centrée sur un peuple ; dans le christianisme sur la personne du Christ ; dans l'islam sur un livre, le Coran. L'islam ne distingue pas, comme font le judaïsme et le christianisme, entre révélation et inspiration. Le texte inspiré s'identifie avec la révélation (waḥī). Il est tenu pour avoir été dicté mot à mot à Mahomet.

Le Coran est considéré comme étant la parole même de Dieu. Il reconnaît qu'il y a eu des révélations antérieures, la Torah et l'Évangile, et il s'appuie sur elles, mais il tient qu'elles ont été « manipulées » par la main des hommes et que les livres qui les transmettent ont été falsifiés. Aussi le Coran est-il seul parole authentique, révélation, « sceau de la prophétie ».

Le Coran est loi divine, sharī‘a. C'est lui qui opère la distinction entre le bien et le mal, de sorte qu'il n'est pas possible de mettre une hiérarchie entre les préceptes. Sans doute, la tradition établit-elle un ordre entre les sourates et un partage entre celles de La Mecque et celles de Médine ; elle tient compte aussi des circonstances historiques et sociales et connaît des versets « abrogeants », des versets « abrogés ». Mais cette abrogation (naskh) survenue en raison des circonstances fut un acte divin ; elle ne saurait résulter d'une herméneutique au sens moderne du mot. Le texte du Coran est « inimitable » et « intangible » ; un verset ne peut être éclairé que par les autres versets.

Quand, à défaut de critère herméneutique reconnu, il fallut interpréter la révélation de Mahomet, ce qui s'avéra nécessaire dès la deuxième génération, une grave controverse divisa l'islam. On eut recours d'abord au précédent constitué par les façons d'agir du Prophète lui-même (sunna), en consultant ses anciens compagnons à titre de témoins. La conduite à adopter fut ainsi indiquée par le consensus (idjmā') des anciens. Telle est la position des « sunnites », qui s'appuie sur les traditions gardées dans la communauté. Cependant, le critère d'interprétation ne fut pa[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur du Centre d'études Istina et de la revue Istina

Classification


Autres références

«  RÉVÉLATION  » est également traité dans :

ALBALAG ISAAC (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 307 mots

Philosophe et traducteur juif, qui a vécu probablement en Catalogne. Son œuvre principale est la traduction du Magasid al-Falasifa d'al-Ghazali, à laquelle il a joint des notes critiques réunies sous le titre de Tiqqun ha-De‘et (éd. critique G. Vajda, Jérusalem, 1973) et destinées à définir les rôles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albalag-isaac/#i_3862

ÂME

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 6 032 mots

Dans le chapitre « La notion d'âme dans la révélation judéo-chrétienne »  : […] opère la glorification et l'incorruptibilité du corps de l'homme. À l'inverse, donc, de la philosophie grecque, la révélation chrétienne enseigne une sorte de transformation de l'âme et du corps dans l'immortalité divine. Aussi la résurrection des corps a-t-elle été la première pierre d'achoppement pour les philosophes païens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ame/#i_3862

ANTHROPOMORPHISME

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 553 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Extension de la forme humaine à des domaines non humains »  : […] va se trouver modifiée et compliquée si l'on quitte la réflexion rationnelle pour la Révélation. Par définition, elle écarte l'idée que le lien religieux soit dû à l'invention humaine ; ce sont plutôt ses modalités, image et langage, à la fois à la mesure du Dieu qu'elles manifestent et à la mesure de l'homme à qui elles le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropomorphisme/#i_3862

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 992 mots

Dans le chapitre « La littérature apocalyptique »  : […] cvi, 19 ; cviii, 7). On y verrait que la « révélation » totale, y compris celle des choses ultimes de l'histoire, a été transmise à Hénoch par les anges, qui ont libre accès aux écritures célestes, les seules qui, à l'instar du Temple, soient désormais vraies. L'acte médiateur de cette transmission y est la vision, avec ou sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_3862

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 292 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le deuxième discours théorique : la « balāġa » »  : […] ) du texte coranique. C'est par le biais de cette question que le discours rhétorique rencontre le discours théologique. La révélation est au principe de cette rencontre ou, plus exactement, ce qui dans la révélation implique une certaine irréductibilité du fait ou du phénomène au sens. La problématique théologique de la révélation (waḥy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_3862

AVERROÈS, arabe IBN RUSHD (1126-1198)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 3 289 mots

Dans le chapitre « Philosophie et religion »  : […] qu'il refuse mais qu'il connaît assez à fond pour la critiquer de l'intérieur ; la révélation coranique et la philosophie d'Aristote, qu'il accepte intégralement l'une et l'autre comme deux expressions différentes du vrai. On aura relevé au passage la comparaison de la chauve-souris : Averroès ne croit pas que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/averroes/#i_3862

AVICENNE, arabe IBN SĪNĀ (980-1037)

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 8 898 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Intelligence et illumination »  : […] avec l'Esprit-Saint que le Coran, de son côté, identifie avec Gabriel, l'Ange de la révélation. De cette dernière Intelligence émanent non plus une Intelligence unique et une Âme unique ; mais, trop éloignée du Principe, sa vertu émanatrice se fragmente en la multitude des âmes humaines. Elle est celle dont l'« illumination […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avicenne/#i_3862

BAUER BRUNO (1809-1882)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 649 mots

Philosophe hégélien, historien, exégète critique des textes bibliques et des Évangiles, Bruno Bauer est né à Eisenberg en 1809. Il mourra à Rixdorf (Berlin) en 1882. Traditionnellement rangé dans la droite hégélienne, par référence à Marx qui l'accable de railleries dans La Sainte Famille, il se contente en fait de perpétuer la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-bauer/#i_3862

BIBLE - L'inspiration biblique

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 4 579 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le magistère ecclésiastique : élaboration dogmatique de la doctrine de l'inspiration »  : […] écho, soit partiellement, soit très largement, aux déclarations officielles de 1893. L'enjeu était grave : toucher à l'origine divine de la Bible inspirée, c'était toucher à la Révélation, c'est-à-dire au fondement même de la foi chrétienne. Ainsi, tout ce qui avait été défini par l'Église relativement à l'inspiration, au caractère propre et à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-l-inspiration-biblique/#i_3862

BULTMANN RUDOLF (1884-1976)

  • Écrit par 
  • André MALET
  •  • 2 306 mots

Dans le chapitre « L'historien et le théologien »  : […] La révélation ainsi conçue est le seul vrai miracle et elle n'a pas besoin des signes visibles qui remplissent le Nouveau Testament dans ses couches secondaires. Cela veut dire, pour se borner aux points les plus importants, que Jésus est né de parents ordinaires et de façon ordinaire (les récits de l'enfance sont des légendes tardives). Cela veut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-bultmann/#i_3862

CHIISME ou SHĪ‘ISME

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN, 
  • Yann RICHARD
  •  • 9 425 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le phénomène religieux shī‘ite en son essence »  : […] » révélé par un prophète. Il procède du fait que la première et la plus urgente question devant laquelle le « Livre saint révélé » mette la communauté du Livre est celle-ci : quel en est le sens vrai ? Ce sens vrai est-il ce qu'énonce l'apparence littérale, extérieure ou exotérique (ẓāhir) ? Ou bien cette apparence littérale n'est-elle que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiisme-shi-isme/#i_3862

CHRISTIANISME

  • Écrit par 
  • Pierre LIÉGÉ
  • , Universalis
  •  • 7 122 mots

Dans le chapitre « La révélation chrétienne »  : […] apparaît encore le christianisme au regard des sciences humaines de la religion : une religion parmi d'autres, quoique spécifique à bien des égards. Tel n'est pas le point de vue des chrétiens eux-mêmes, qu'il importe d'accueillir si l'on veut soupçonner ce que le christianisme prétend être : la révélation absolue, universelle, de Dieu à l'humanité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christianisme/#i_3862

CORAN (AL-QURĀN)

  • Écrit par 
  • Régis BLACHÈRE, 
  • Claude GILLIOT
  •  • 13 328 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exégèse coranique en son état « classique » »  : […] Elle sait se faire très précise, par exemple, dans le rappel des « circonstances de la révélation » d'un grand nombre de versets ; par là, elle se donne la force de persuasion qu'a un fait « historique ». Les récits sur les causes de la révélation constituent autant de « paradigmes de contemporanéité » : ce que le Prophète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coran/#i_3862

DIEU - L'affirmation de Dieu

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 7 985 mots

Dans le chapitre « Un Dieu trop humain ? »  : […] de Barth qui défend lui-même un objectivisme théologique, mais au sens où, par la Révélation, Dieu se donne vraiment à l'homme comme un objet à connaître. Cependant, c'est surtout Rudolf Bultmann qui a montré comment la connaissance de Dieu échappe au schéma « sujet-objet » de la pensée métaphysique. Selon lui, parler « sur » Dieu n'a aucun sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-l-affirmation-de-dieu/#i_3862

DOGME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 2 650 mots

Dans le chapitre « Sens général »  : […] Quels que soient les développements qu'il comporte, le dogme est toujours caractérisé par sa relation étroite avec la Révélation. C'est l'intelligence que l'Église prend de la parole de Dieu à tel moment de l'histoire, en raison de la nécessité d'écarter telle erreur par une formulation plus juste ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dogme/#i_3862

DUNS SCOT JEAN (1266 env.-1308)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  • , Universalis
  •  • 6 225 mots

Dans le chapitre « La foi et la raison (positions comparées de Thomas d'Aquin et de Duns Scot) »  : […] La question est de savoir s'il y a place, à côté de la réflexion naturelle, pour une révélation surnaturelle. Longtemps on s'était plutôt demandé quelle aide le théologien pouvait recevoir de la philosophie ; l'invasion d'Aristote conduit en quelque sorte à renverser le problème. Les condamnations de 1277 prouvent, en effet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-duns-scot/#i_3862

FOI

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 468 mots

Dans le chapitre « La source de la foi chrétienne »  : […] le principe sur lequel repose la doctrine de l'Église, à savoir que la plénitude de la révélation a été transmise par les Apôtres. « Le Seigneur, écrit saint Irénée, a donné à ses Apôtres toute la puissance de l'Évangile. C'est par eux que nous connaissons la vérité qui est la doctrine du Fils de Dieu » (Adversus Haereses, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foi/#i_3862

HALLÉVI JUDA (1075 env.-1141)

  • Écrit par 
  • Charles TOUATI
  •  • 1 138 mots

Dans le chapitre « La philosophie et le peuple d'Israël »  : […] Dieu a fait irruption dans l'histoire : il s'est révélé à tout un peuple sur le mont Sinaï. Cette théophanie est un événement irréfutable dont furent témoins des centaines de milliers d'hommes à l'esprit critique aiguisé qui avaient été élevés en Égypte dans l'idée que Dieu ne peut adresser la parole aux hommes, et qui ne s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juda-hallevi/#i_3862

HERMÉTISME

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 4 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La littérature hermétique »  : […] et religion : la connaissance ne peut être obtenue que par une révélation accordée par un dieu ou un prophète « théopneuste ». Elle sera donc le fruit d'exercices de piété et d'ascèse plutôt que d'une réflexion rationnelle. Elle se présente comme une gnose fondamentalement opposée à la science de type aristotélicien. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermetisme/#i_3862

HYMNES ESSÉNIENS

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 768 mots

Parmi les manuscrits trouvés dans la grotte I de Qumrān figurait un recueil d'hymnes (en hébreu Hodayot, ce qu'on pourrait traduire par « actions de grâces »), rouleau en très mauvais état, dont on a réussi à reconstituer dix-huit colonnes et dont soixante-six fragments restent difficilement utilisables. Il semble que le rouleau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hymnes-esseniens/#i_3862

IRÉNÉE DE LYON (130 env.-env. 208)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 882 mots

Dans le chapitre « Thèmes propres à Irénée »  : […] à devenir un « monothéisme hiérarchique » selon lequel la réalité divine comporte des hypostases hiérarchisées. La révélation de Dieu ne se limite donc plus au Christ historique. Elle peut s'accomplir par une action du Verbe sur les intelligences. Toutefois, elle est toujours une grâce. Selon la grandeur de la réalité divine, Dieu est toujours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irenee-de-lyon/#i_3862

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dieu, ses envoyés, les livres sacrés, les anges »  : […] La révélation des livres sacrés est conçue comme venant intégralement d'En Haut, sans que le prophète y joue le moindre rôle actif : il ne fait que recevoir des textes, qu'il répète. Les grands envoyés – Moïse, Jésus, Muḥammad – ont ainsi transmis respectivement la Torah, l'Évangile (au singulier), le Coran. D'autres livres plus anciens – d'Adam, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_3862

ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

  • Écrit par 
  • Chafik CHEHATA, 
  • Roger DELADRIÈRE, 
  • Daniel GIMARET, 
  • Guy MONNOT, 
  • Gérard TROUPEAU
  •  • 12 202 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La théologie »  : […] connaître Dieu, son existence, sa nature, son comportement vis-à-vis des êtres créés. La révélation coranique ne peut à cet égard que confirmer ce que la raison a établi, et il suffira donc, en cas de contradiction apparente, de l'« interpréter » convenablement. Sur le plan normatif, il en va de même : notre intelligence est en mesure de connaître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-sciences-religieuses-traditionnelles/#i_3862

ISLAM (La religion musulmane) - L'étude de l'islam et ses enjeux

  • Écrit par 
  • Mohammed ARKOUN, 
  • Universalis
  •  • 6 982 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De l'approche sociologique à l'analyse sémiotique »  : […] et domine encore les théologies de l'histoire largement répandues dans les sociétés du Livre. La notion de révélation introduit, en effet, l'idée d'un cheminement partiellement dévoilé de la volonté de Dieu dans l'histoire des hommes, ce qu'on nomme l'économie divine du salut. Ceux-ci, recevant donc leurs normes et leurs finalités d'en haut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-l-etude-de-l-islam-et-ses-enjeux/#i_3862

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 232 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les origines néo-testamentaires »  : […] puisse leur permettre à eux aussi de traverser la mort même. Que, donc, faisant ainsi l'œuvre de Dieu, il était la révélation et l'action, « l'incarnation » et la présence de Dieu même. Et que cela s'avérait précisément dans ce qu'il réalisait ici et maintenant pour le salut de ceux qui, le suivant, croyaient et croient en lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/#i_3862

JUDAÏSME - La religion juive

  • Écrit par 
  • Georges VAJDA
  •  • 6 502 mots
  •  • 1 média

gouverne par sa providence ; cet Être est censé communiquer avec l'humanité par sa parole révélée, dont les destinataires privilégiés appartiennent, de naissance ou par adhésion volontaire, à un groupe particulier, objet de « l'élection divine » : « la nation d'Israël » (à ne pas confondre avec l'État, de fondation récente, qui a pris ce nom) ou, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-la-religion-juive/#i_3862

JUDAÏSME - Histoire des Hébreux

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 036 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La civilisation juive »  : […] à l'Antiquité, mais encore leur mode de vie et de pensée est demeuré vivant. La racine de cette culture est la révélation de Dieu faite à tout le peuple au pied du Sinaï. Chaque juif en est le détenteur, et aucun ne peut s'en prévaloir de manière exclusive. À travers les livres bibliques, le Nouveau Testament, les écrits de Flavius Josèphe et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-des-hebreux/#i_3862

LIVRE RELIGIONS DU

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 554 mots

Trois religions, le judaïsme, le christianisme et l'islam, se sont structurées et, par-delà toutes les scissions (karaïsme, protestantisme, shī‘isme, etc.) que chacune a pu connaître, se sont confirmées dans leur unité au cours des longs siècles de leur histoire par le double effet, inspirateur et régulateur, d'un livre. Cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religions-du-livre/#i_3862

MAHOMET ou MUḤAMMAD (571?-632)

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 4 075 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La secte mekkoise »  : […] chrétiens et de leurs imitateurs arabes, dans une caverne d'une montagne proche. Il y méditait en s'y livrant à des pratiques d'ascétisme. Un jour, vers l'an 610, il eut une vision « comme le surgissement de l'aube », il entendit une voix, il vit, selon la tradition, l'archange Gabriel (Djibrīl en arabe) qui lui transmettait des paroles de Dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahomet-muhammad/#i_3862

MÉTAPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 9 361 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Métaphysique et théologie chez saint Thomas »  : […] Chez saint Thomas, cependant, une telle théologie ne peut prétendre à une totale indépendance : elle doit se subordonner à la théologie révélée. Et c'est la théologie révélée qui fournira souvent la solution de problèmes qui, pour notre seule raison, seraient définitivement insolubles. Une telle conception se retrouvera chez Malebranche et chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphysique/#i_3862

MYSTÈRE

  • Écrit par 
  • Édouard JEAUNEAU
  •  • 2 537 mots

Dans le chapitre « Les théologiens modernes »  : […] Pour les modernes, les mystères sont des « dogmes révélés, que le fidèle doit croire, mais qu'il ne peut comprendre » (A. Lalande, Vocabulaire technique et critique de la philosophie). Si élémentaire soit-elle, une telle définition n'est pas en désaccord avec l'enseignement que les théologiens catholiques dispensaient en la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mystere/#i_3862

PÉCHÉ

  • Écrit par 
  • Jacques POHIER
  •  • 6 302 mots

Dans le chapitre « Péché et révélation »  : […] péché. En tout cas, cela explique que dans le christianisme le péché soit l'objet d'une révélation par Dieu et ne puisse être connu que par elle : de même que l'Alliance ne peut être connue de l'homme que si Dieu la lui révèle, de même le péché, qui met à mal l'Alliance, ne peut être connu que si Dieu le révèle. Plus même, puisque c'est Dieu qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peches/#i_3862

PROPHÉTISME

  • Écrit par 
  • Julien FREUND
  •  • 4 063 mots

Le prophétisme manifeste à travers les siècles la croyance en une révélation et la permanence du type de connaissance obtenue par cette voie, soit sous la forme de l'annonce d'une révélation nouvelle qui donne naissance à une autre religion, à l'exemple de l'islam ou plus récemment du mormonisme ; soit sous celle d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prophetisme/#i_3862

RAISON

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 13 167 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La raison pervertie et la foi »  : […] Un changement radical intervient avec l'avènement des religions révélées. Certes, le monde est l'œuvre d'un Dieu créateur et, en tant que tel, il est parfait et entièrement raisonnable. Mais la chute du premier homme a tout bouleversé : non seulement la vue immédiate du monde en son unité et sa beauté est refusée à la raison humaine déchue par sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raison/#i_3862

SOHRAWARDĪ ou SUHRAWARDĪ SHIHĀBODDĪN YAHYĀ (1155-1191)

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET
  •  • 5 030 mots

Dans le chapitre « La sagesse orientale »  : […] elles ne sont pas, par essence, différentes du verbe inférieur qu'est l'intellect humain. L'illumination est la révélation de cette identité voilée par notre vie matérielle : « Quant aux humains, ils sont une seule et même espèce. Celui qui a l'esprit est, eo ipso, verbe, ou, mieux dit, ces deux noms ne désignent qu'une seule et même réalité et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sohrawardi-suhrawardi/#i_3862

SRUTI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 459 mots

La tradition hindoue, sous sa forme la plus orthodoxe, classe en deux grandes catégories les textes religieux qu'elle tient pour normatifs : ceux qui relèvent de la Shruti (śruti) et ceux qui appartiennent à la Smriti (smṛti). Ce dernier terme, dont le sens premier est « mémoire », regroupe tous les textes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sruti/#i_3862

SUGER (1081-1151)

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 1 995 mots

Dans le chapitre « Symbolisme sugérien de la révélation »  : […] La symbolique incorporée dans les programmes de construction et de décoration à Saint-Denis renoue, par l'intermédiaire de l'esthétique dionysienne des « lumières », avec la typologie qui servit de méthode iconographique à l'art paléochrétien et à l'art carolingien. Elle est fondée sur la correspondance entre les signes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suger/#i_3862

SUNNISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 618 mots

Dans le chapitre « L'acceptation du Coran »  : […] Le Coran est la Parole éternelle et incréée de Dieu. Il est présenté par Dieu lui-même, comme une révélation « en arabe clair ». En réalité, le texte coranique pose bien des problèmes de compréhension. Les docteurs distinguent les versets clairs (muḥkama) et les versets ambigus (mutashābiha). De ces derniers, disent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sunnisme/#i_3862

THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Claude GEFFRÉ, 
  • Jacques POULAIN
  •  • 13 334 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La scientificité du langage théologique »  : […] de « Dieu ». Ce discours n'est pas métathéologique mais reste analogue à celui de la révélation en ce qu'il est, en son existence et en son contenu, un acte inséré dans l'histoire du salut et parce qu'il doit s'assurer de sa compatibilité avec le message de l'Écriture. Il doit également garantir la possibilité de transcrire ses vérités générales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie/#i_3862

THÉOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 5 365 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Herméneutique théosophique et discours mythique »  : […] l'homme et l'univers étant considérés comme les symboles de Dieu), et sur une révélation due à une illumination. Dans le cas de la théosophie, cette interprétation porte sur les mystères intérieurs à la divinité elle-même – c'est la théosophie au sens restreint – ou sur ceux-ci et l'univers entier – c'est la théosophie au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theosophie/#i_3862

TŌRAH

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 2 861 mots
  •  • 3 médias

Le judaïsme se distingue des autres religions révélées par le fait qu'il place au centre de la révélation la Tōrah, la «  Loi ». Non qu'il faille confondre Loi et légalisme : à côté des prescriptions religieuses, éthiques et sociales, la Tōrah ne cesse de parler, à travers les récits qui la composent, du « Dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torah/#i_3862

TRADITIONALISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 372 mots

Doctrine selon laquelle les formes politiques et religieuses doivent être conservées, dès lors qu'elles sont traditionnelles, consacrées par le passé. Qu'on échoue à les justifier intellectuellement n'est pas une objection, car leur valeur ne tient pas au fait qu'on peut les vérifier ou non par voie critique (enquête et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traditionalisme-philosophie/#i_3862

UPANIṢAD

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 566 mots

latine fondée sur une version persane. Parmi les textes de la Śruti (Révélation), elles étaient ceux que, lors d'une récitation védique, l'on disait en dernier : on les nomme, pour cela, vedānta, « fin du Veda », au sens étymologique de l'expression. Aux spéculations sur le sacrifice et l'ordre cosmique rencontrées dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/upanisad/#i_3862

VATICAN (IIe CONCILE DU)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 6 131 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La quatrième session (14 sept.-8 déc. 1965) et la clôture du concile »  : […] sur l'apostolat des laïcs, qui n'avait jamais rencontré d'opposition sérieuse, et la constitution dogmatique sur la Révélation (Dei verbum), un très beau texte, dû en bonne partie au père Betti, dans lequel le pasteur Max Thurian voit « une étape décisive vers l'unité des chrétiens ». Enfin, le 7 décembre, furent publiés les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vatican-iie-concile-du/#i_3862

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 407 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Genres littéraires »  : […] [ṛṣi]) sont seulement des médiateurs, des instruments de la Révélation, chargés d'en communiquer la teneur à l'humanité au tout début du cycle (dans l'« âge d'or » qui l'inaugure). Le Veda étant essentiellement de nature verbale, le mot même qui désigne cette Révélation est śruti (audition) et, si l'on dit aussi que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_3862

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard DUPUY, « RÉVÉLATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/revelation/