PHYTOPATHOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Diversité des agents pathogènes

Dans le cadre des agents pathogènes, on réserve généralement le terme de parasites aux microorganismes – champignons, oomycètes, bactéries, mollicutes (très petites bactéries dépourvues de paroi cellulaire rigide) – et aux virus et viroïdes, même si des agents phytophages (nématodes, insectes et autres ravageurs) et des plantes parasites peuvent également provoquer des dégâts importants dans les cultures. Un bilan approximatif des parasites fait état d’au moins 8 000 espèces de microorganismes filamenteux (champignons et oomycètes), d’environ 200 espèces de bactéries et mollicutes, et de plus de 500 virus et viroïdes. Outre leur taille (quelques nanomètres à quelques micromètres), qui est de dix à vingt fois inférieure à celle d’une cellule végétale typique, ces parasites se différencient par leur structure et leur appartenance. Ainsi, les champignons et les oomycètes sont des organismes eucaryotes constitués de filaments (pluricellulaires ou tubulaires coenocytiques) appelés hyphes, organisés en mycélium dont les noyaux renferment les chromosomes. Les bactéries et les mollicutes sont quant à eux des organismes procaryotes (sans noyau différencié) unicellulaires et contenant un chromosome éventuellement assorti de plasmides (petits ADN circulaires). Enfin, les virus et les viroïdes ne présentent pas de structure cellulaire (ce ne sont pas des organismes) et leur matériel génétique (ARN ou ADN) est réduit. N’étant pas autotrophes, tous ces parasites dépendent d’une source extérieure (hôte, milieu) pour se nourrir et se reproduire. Bon nombre d’entre eux – essentiellement les champignons et les oomycètes – sont des parasites facultatifs, c’est-à-dire qu’ils sont capables de se développer alternativement sur de la matière organique inerte (débris végétaux, par exemple) ou en parasite sur une plante hôte. D’autres sont des parasites obligatoires, ne se développant que sur de [...]


Médias de l’article

Mildiou

Mildiou
Crédits : A. & H.-F. Michler/ Science Photo Library/ Biosphoto

photographie

Mosaïque du tabac

Mosaïque du tabac
Crédits : N. Cattlin/ Visuals Unlimited/ Corbis

photographie

Cloque du pêcher

Cloque du pêcher
Crédits : canoniroff/ Shutterstock

photographie

Graphiose de l’orme

Graphiose de l’orme
Crédits : R. Tidman/ CORBIS

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PHYTOPATHOLOGIE  » est également traité dans :

ACARIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CONNAT, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Acariens et maladies »  : […] Les acariens sont à l'origine de nombreuses maladies ou nuisances chez l'homme, les animaux et les plantes. Chez l'homme, les deux maladies les plus connues sont la maladie de Lyme et la gale. La première, rencontrée essentiellement dans les zones tempérées, est une infection bactérienne dont les atteintes chroniques peuvent être redoutables. Elle est propagée par les tiques qui transmettent, lor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acariens/#i_19812

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 467 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Actinomycètes pathogènes »  : […] Peu de maladies des plantes sont provoquées par les Actinomycètes. Notons une gale de la pomme de terre ( potato scab ) causée par Streptomyces scabies et une gale de la patate douce ( S. ipomoeae ). Des Streptomyces peuvent aussi s'attaquer à la betterave à sucre et à de jeunes plants de pommiers et d'érables à sucre. De plus, Nocardia vaccinii est la cause d'une gale des myrtilliers. De nomb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinomycetes/#i_19812

AGROMÉTÉOROLOGIE

  • Écrit par 
  • Emmanuel CHOISNEL, 
  • Emmanuel CLOPPET
  •  • 6 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Rôle du climat en phytopathologie »  : […] Les conditions météorologiques peuvent jouer un rôle prépondérant dans le déroulement d'une séquence épidémique. Le climat agit en effet à la fois sur la plante et sur l'agent pathogène (champignon, bactérie, virus, etc.). Ainsi la température conditionne en partie, d'une part, le déroulement du cycle de développement de l'organisme pathogène, d'autre part, le calendrier phénologique de la plante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agrometeorologie/#i_19812

AGRONOMIE

  • Écrit par 
  • Stéphane HÉNIN, 
  • Michel SEBILLOTTE
  •  • 9 159 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Lutte contre les parasites et les virus »  : […] Progressivement, on est arrivé à comprendre et à rationaliser les techniques de l'agriculture traditionnelle ; mais, parallèlement, l'homme avait eu à faire face à certaines difficultés. Depuis les temps les plus reculés, les cultures ont été l'objet d'attaques de parasites, d'abord attribuées à la malédiction céleste ; mais l'homme s'est rapidement aperçu qu'au moins les causes secondes étaient l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agronomie/#i_19812

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 258 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Larves phytophages »  : […] Elles ont une importance considérable en entomologie agricole car elles peuvent attaquer toutes les parties du végétal : racine, tige, feuille, fruit. Les larves de tipules qui vivent dans les matières végétales en décomposition, l'humus, s'en prennent aux racines des végétaux les plus divers, provoquant des dégâts dans les herbages, les trèfles, les Graminées ou les cultures maraîchères. Mais les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dipteres/#i_19812

ÉLICITINES

  • Écrit par 
  • Pierre RICCI
  •  • 683 mots

La résistance des plantes aux micro-organismes pathogènes met en jeu leur aptitude à percevoir une grande diversité de molécules étrangères en tant que signaux ( éliciteurs ) activant des mécanismes de défense. Les élicitines (découvertes au centre I.N.R.A. d'Antibes à la fin des années 1980) sont de petites protéines sécrétées par un groupe de champignons Oomycètes ( Phytophthora, Pythium ) parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elicitines/#i_19812

FORÊTS - Dépérissement des forêts

  • Écrit par 
  • Maurice BONNEAU, 
  • Guy LANDMANN
  •  • 5 648 mots

Au début des années 1980, les médias se font l'écho d'un dépérissement inquiétant affectant les forêts européennes et dont la pollution atmosphérique serait la cause principale. D'ambitieux programmes de recherches sont alors lancés et des réseaux de surveillance mis en place. Les données acquises depuis lors ont montré qu'il n'y a pas « un » dépérissement généralisé mais plutôt divers dépérissem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-deperissement-des-forets/#i_19812

FRUITS

  • Écrit par 
  • Jean-Luc REGNARD, 
  • Roger ULRICH
  • , Universalis
  •  • 7 953 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Conduite et entretien du verger »  : […] L' intensification des techniques de production a fait abandonner, à partir des années 1950, les vergers jardinés et les formes sujettes à des tailles de fructification très courtes et sévères, au profit de vergers de plein vent, en « buissons », ou en « gobelets »), formes fruitières soumises à des tailles longues. À partir des années 1960, pour des raisons d'organisation du travail et d'économie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fruits/#i_19812

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 278 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Intérêt des plantes transgéniques »  : […] Dans le domaine de la recherche fondamentale, les plantes transgéniques fournissent un outil adapté à l'étude précise des séquences régulant l'expression des gènes, qu'il s'agisse des promoteurs, des séquences activatrices ou enhancers ou encore des séquences inhibitrices ou silencers. Pour ce faire, des gènes comportant des portions de ces séquences sont introduits, et les conséquences de leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_19812

HÊTRAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 506 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Régression et renaissance »  : […] En de vastes régions comprises dans le domaine de la hêtraie, celle-ci a disparu, ou subsiste sous forme de lambeaux, entre lesquels s'étendent des prairies, parfois de maigres friches où la pierre perce de toutes parts, à la suite de la ruine du sol due au déboisement et aggravée par le surpâturage : c'est le cas des montagnes méditerranéennes. Les indices d'un retour possible à la hêtraie peuven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetraies/#i_19812

HOMOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 2 545 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les cicadelles »  : […] D'innombrables petites espèces d'Homoptères peuplent les prairies où on les voit sauter en quantité devant les pas du promeneur. La plupart d'entre elles appartiennent à la famille des Jassidés, qui comprend plus de 4 000 espèces. Ce sont les cicadelles vraies qui sont le plus souvent inoffensives ; certaines d'entre elles s'attaquent aux cultures et il en est même de redoutables car elles sont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homopteres/#i_19812

LÉPIDOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 679 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les phytophages »  : […] Les chenilles défoliatrices commettent des dégâts les plus spectaculaires et comptent parmi les grands ennemis des cultures fruitières et des forêts. La phalène hiémale ( Cheimatobia brumata ) est un papillon grisâtre présentant un dimorphisme sexuel notable : le mâle a des ailes normalement développées, la femelle est presque aptère ; les adultes apparaissent à l'automne et l'hibernation a lieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepidopteres/#i_19812

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les différentes catégories de biopesticides »  : […] On distingue généralement deux types de biopesticides : ceux qui sont à base d'organismes vivants et ceux qui sont à base de substances biologiques naturelles. La première catégorie inclut des organismes procaryotes ou eucaryotes. Une grande diversité d'organismes biologiques sont ainsi utilisés dans des formulations parmi lesquels : – des bactéries pathogènes d'insectes (dites entomopathogènes) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutte-biologique/#i_19812

MALADIES ÉMERGENTES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Ivan SACHE
  •  • 2 546 mots
  •  • 2 médias

Les végétaux, comme les animaux et les hommes, sont victimes de maladies causées par des agents pathogènes (essentiellement champignons, bactéries et virus). Une maladie est dite émergente lorsqu'elle était, avant sa détection, soit totalement inconnue, soit restreinte à certaines zones géographiques, ou encore considérée comme disparue ou bien contrôlée. Par sa nouveauté, une maladie émergente v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-emergentes-vegetales/#i_19812

MYCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY, 
  • Gabriel SEGRETAIN
  • , Universalis
  •  • 6 989 mots

Dans le chapitre «  Mycoses des plantes »  : […] On estime actuellement que 20 p. 100 environ de la production végétale mondiale est détruite chaque année, soit en cours de végétation, soit après la récolte (pendant les transports ou la conservation), par divers parasites (insectes, champignons, bactéries, virus). Parmi ces derniers, les champignons jouent un rôle prépondérant par les nombreuses mycoses (encore appelées maladies cryptogamiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycoses/#i_19812

MYXOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Louis FAUREL
  •  • 2 027 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Plasmodiophorales »  : […] Les Plasmodiophorales comportent une quinzaine d'espèces seulement, toutes parasites d'autres végétaux où elles provoquent souvent des tumeurs importantes par hypertrophie des tissus malades. Elles sont classées en quelque dix genres : Octomyxa et Woronina , parasites des Vaucheria et Saprolegnia  ; Lignera , Molliarda , Sorosphaera , Tetramyxa , etc., parasites des plantes supérieures. L'ordr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myxomycetes/#i_19812

NÉMATHELMINTHES

  • Écrit par 
  • Alain KERMARREC
  •  • 7 051 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Phytoparasitisme »  : […] Les Nématodes phyto- et zooparasites présentent tous les échelons de l'escalade dans la nuisance vis-à-vis de leur hôte. La rhizosphère des plantes, cultivées ou sauvages, est un biotope recherché par les Tylenchides et certains Dorylaimides. Ces formes sont munies d'un stylet ou d'un odontostyle, à l'aide duquel elles ponctionnent les sucs des cellules racinaires. Certains Tylenchides pénètrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nemathelminthes/#i_19812

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les métaux alcalins »  : […] Le potassium est indispensable aux divisions cellulaires : il est d'ailleurs surtout abondant dans les tissus en voie de prolifération active. Il semble intervenir directement dans les synthèses organiques supérieures : formation des polyosides (glucides, comme l'amidon, de poids moléculaire élevé) et formation des protéines. Il stimule l'action de certaines enzymes, en particulier les kinases, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_19812

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effets toxiques et toxi-infectieux »  : […] De nombreux Champignons et Bactéries pathogènes sont, en réalité, des saprophytes : ayant pénétré dans l'hôte par ses orifices naturels ou par des blessures, ils produisent une toxine diffusible. Chez les animaux, cette exotoxine se répand très vite par voie sanguine, entraînant rapidement la mort (diphtérie, tétanos). Chez les végétaux, sans milieu intérieur, la diffusion lente crée, autour de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme/#i_19812

PARASITISME ET SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 281 mots
  •  • 1 média

Au xvi e  siècle, pour Hieronymus Bock (dit Tragus), les champignons, « enfants des dieux », sont des produits engendrés par l'humidité et la moisissure. Cependant, en 1729, Pier Antonio Micheli recueillait des spores et obtenait un développement du mycélium. Un siècle plus tard, Christian Gottfried Ehrenberg (1795-1876) et René Joachim Henri Dutrochet (1776-1847) analysèrent, respectivement en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme-et-symbiose/#i_19812

THYSANOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 334 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rôle économique des Thysanoptères »  : […] En Californie, le Thrips du poirier ( Taeniothrips inconsequens ) commet des dégâts importants sur les poiriers et les pruniers, tandis que Scirtothrips citri est nuisible aux Citrus. Liothrips oleae s'attaque aux oliviers en Espagne, en Italie et en Palestine. Sur les céréales on a cité un assez grand nombre d'espèces qui sont sans doute moins nuisibles qu'il semblait à première vue, car elles n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thysanopteres/#i_19812

TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Jean ROUSSAUX
  •  • 6 453 mots
  •  • 5 médias

Parmi les atteintes pathogènes affectant les végétaux, certaines touchent plus particulièrement la croissance et la morphogenèse : ce sont les galles – encore appelées cécidies – et les tumeurs. Il s'agit soit de nodules ou de proliférations tissulaires anarchiques provoquées par des champignons, des bactéries, des virus ou des facteurs génétiques, soit de formations hautement organisées dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-et-galles-vegetales/#i_19812

VIGNES ET VINS

  • Écrit par 
  • Michel BETTANE, 
  • Jean BRANAS, 
  • Pascal RIBEREAU-GAYON
  • , Universalis
  •  • 9 650 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Pathologie et parasitologie »  : […] Parmi les accidents, les gelées de printemps sont évitées par des procédés de réchauffement de l'atmosphère, efficaces mais coûteux. Les fortes gelées d'hiver requièrent la protection des souches en Europe centrale et en Russie. Quant à la grêle, l'incertitude des méthodes de lutte justifie l'assurance. À ces méfaits naturels s'ajoute la pollution industrielle qui est due notamment aux fumées d'us […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vignes-et-vins/#i_19812

VIROÏDES

  • Écrit par 
  • Thierry CANDRESSE
  •  • 2 112 mots
  •  • 3 médias

Découverts au début des années 1970, les viroïdes forment un petit groupe d’agents pathogènes particulièrement originaux. Connus uniquement chez les plantes supérieures, ils sont caractérisés par un très petit génome (environ 250 à 400 nucléotides), dix fois moins important que ceux des plus petits virus. Parmi la trentaine de viroïdes recensés, plusieurs sont responsables de graves maladies chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroides/#i_19812

VIROSES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves TEYCHENEY
  •  • 4 018 mots
  •  • 2 médias

À l'instar de tous les organismes vivants, les plantes, qu'elles soient sauvages ou cultivées, sont sensibles à de nombreux virus : la classification actuelle fait état de trente-trois genres de virus affectant les plantes, répartis en neuf familles. L'impact des maladies virales, ou viroses, est très variable selon la gravité des symptômes provoqués et l'importance économique de la ou des plantes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-vegetales/#i_19812

Voir aussi

CHIMIOTACTISME    HYPHES    SPORE

Pour citer l’article

Marie-Thérèse ESQUERRÉ-TUGAYÉ, « PHYTOPATHOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytopathologie/