PHÉNOMÉNOLOGIE

Husserl

Les « Recherches logiques »

C'est dans les Recherches logiques (1900-1901), « ouvrage inaugural », que le projet et les thèses essentielles de la phénoménologie sont exposés pour la première fois ; leur portée excède donc largement ce qui en fait l'objet principal : le problème du statut d'une logique pure comme théorie de la science. Husserl y déploie d'abord une critique du psychologisme, qui a fait date. Les concepts, jugements, raisonnements dont la logique se préoccupe sont des réalités psychiques ; or, puisque tout travail sur une matière présuppose la connaissance des propriétés constitutives de celle-ci, la logique devra reposer sur la psychologie. Le psychologisme recherchera donc les lois réelles selon lesquelles s'enchaînent des processus de conscience pour donner lieu à tel jugement vrai ; la logique sera, selon l'expression de Lotze, une « physique de la pensée ». La critique de Husserl va essentiellement prendre appui sur le sens de la loi logique, tel qu'il est à l'œuvre dans les actes qui la visent, sens qui est accessible à une intuition. Or, dans l'activité logique, la loi apparaît comme une réalité idéale, qui transcende les actes d'appréhension ou d'expression singuliers. La loi logique se donne comme valable a priori et donc universellement ; elle n'implique dans son contenu aucune référence à une quelconque matter of facts. Il s'agit donc de distinguer l'appréhension de la loi, qui est un vécu psychologique, du sens idéal qui est visé ou atteint par elle.

À la faveur de cette critique du psychologisme, Husserl met en évidence une dimension idéale de signification qu'il reconnaîtra, par-delà le domaine formel de la logique, au cœur de chaque type de réalité. Tout existant doit être caractérisé par un noyau de sens invariant, une essence dont il dépend en son être : la

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en philosophie, professeur émérite de la faculté de philosophie de l'Institut catholique de Paris, titulaire de la chaire "Romano Guardini" à l'université Humboldt de Berlin (2009-2012)
  • : agrégé et docteur en philosophie, maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  PHÉNOMÉNOLOGIE  » est également traité dans :

ACTE, philosophie

  • Écrit par 
  • Paul GILBERT
  •  • 1 282 mots

Dans le chapitre « L'acte d'être »  : […] de nos actions affectives et rationnelles en lesquelles l'être, ou l'acte, s'expose. La phénoménologie contemporaine insiste semblablement sur un acte originaire, sur un apparaître qui se livre ou se « donne » dans l'apparence (Jean-Luc Marion). Les apparences ne sont pas en soi trompeuses ; ce qui est, est en apparaissant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acte-philosophie/#i_3975

ALTRUISME

  • Écrit par 
  • Guy PETITDEMANGE
  •  • 3 312 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Autrui : l'obligation et la trace »  : […] Indétachable de la tradition phénoménologique (Husserl, Heidegger) mais aussi de la tradition juive pharisienne, la pensée de Levinas se développe non pas à partir d'une déception de la raison, mais d'une sorte de désaveu de son désir premier, celui de l'absolument autre, « le désir métaphysique ». Le Bien chez Platon, l'idée cartésienne de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altruisme/#i_3975

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 671 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le comportement animal »  : […] C'est à la phénoménologie qu'il revient d'avoir ouvert la voie la plus féconde dans la compréhension de la singularité de la vie animale, en ruinant, par le type même des questions qu'elle pose, cette ontologie renversée qui, pour la métaphysique, qualifie l'animalité. C'est, entre autres, pour ne pas avoir regardé l'animal pour lui-même, dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animalite/#i_3975

BLUMENBERG HANS (1920-1996)

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 1 214 mots

Comme Husserl, Blumenberg veut « sauver les phénomènes », mais en les immergeant dans l'histoire. Dans son ouvrage posthume, Zu den Sachen und Zurück (Aux choses mêmes et retour), 2002, il exige que la phénoménologie fasse droit à tout ce qui ne relève pas de l'immédiateté de l'évidence eidétique : le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-blumenberg/#i_3975

BRENTANO FRANZ (1838-1917)

  • Écrit par 
  • Samuel Hugo BERGMAN
  •  • 1 608 mots

Dans le chapitre « La « science de l'avenir » »  : […] Cette conception de la psychologie exercera une influence décisive sur la phénoménologie de Husserl, qui postule une connaissance a priori, fondée sur l'intuition directe des faits de conscience. Brentano apprendra à Husserl que la question descriptive, le « quoi », précède et rend possibles celles sur le « comment » et sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-brentano/#i_3975

BUYTENDIJK FREDERIK (1887-1974)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 1 277 mots

Occupant une place particulière parmi les meilleurs psychologues contemporains, le savant hollandais F. J. J. Buytendijk, qui fut pendant de longues années professeur aux universités de Nimègue et d'Utrecht, peut difficilement être rangé dans une école. On ne peut pas non plus le considérer comme un éclectique préoccupé de psychologie générale. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederik-buytendijk/#i_3975

CARTÉSIANISME

  • Écrit par 
  • Pierre GUENANCIA
  •  • 1 862 mots

Dans le chapitre « La « révolution » cartésienne et ses suites »  : […] Le même geste se retrouve, de façon également complexe, avec la phénoménologie d'Edmund Husserl (1859-1938), explicitement placée, par une sorte de geste militant, sous le patronage du cartésianisme, comme en témoigne le titre des conférences – Méditations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartesianisme/#i_3975

COGNITION INCARNÉE

  • Écrit par 
  • Rémy VERSACE
  •  • 1 274 mots

qu'un obstacle est placé entre nous et cet objet. De la même manière, il a été montré que l'expérience phénoménologique accompagnant une facilité (ou dextérité) d'un traitement (perceptif, moteur, conceptuel, etc.), souvent appelée « fluence », peut être attribuée par l'individu au caractère agréable de la situation (modification du ressenti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-incarnee/#i_3975

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La phénoménologie »  : […] La phénoménologie s'est efforcée de surmonter l'opposition du réalisme et de l'idéalisme, en proposant une interprétation de la connaissance qui élimine l'idée de représentation. Le concept central de la phénoménologie est celui d'intentionnalité. La conscience n'est ni la pure présence à soi d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_3975

CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 10 466 mots
  •  • 1 média

La description phénoménologique rigoureuse des structures de l'être et du devenir conscients peut seule aider, avec Husserl, par exemple, à la conciliation de ces deux prises de vue contradictoires sur la « conscience ». Celle-ci, en effet, en tant qu'elle est l'organisation même de l'être psychique constitue le « lieu » des relations du sujet à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience/#i_3975

CORPS - Soma et psyché

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 3 215 mots

Dans le chapitre « Fondements nouveaux d'une théorie du corps »  : […] des recherches phénoménologiques dont le chemin a été tracé par Husserl. Avec la phénoménologie husserlienne, le corps ne peut plus être pensé indépendamment de la triple question de la constitution de l'Autre comme fondement du soi, de l'intersubjectivité comme condition de l'objectivité des phénomènes (le monde), de l'inhérence du corps à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-soma-et-psyche/#i_3975

CRÉATION - Création et créativité

  • Écrit par 
  • Bernard BOURGEOIS
  •  • 4 319 mots

Dans le chapitre « Phénoménologie de la création humaine »  : […] Pour saisir le phénomène contradictoire de la création, il faut procéder dialectiquement, en nouant entre eux les moments opposés qu'il manifeste à tous ses niveaux et dans tous ses aspects. La création est le drame qui met aux prises l'homme et son milieu, l'homme et son œuvre, et enfin l'homme et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-creation-et-creativite/#i_3975

LA CRISE DES SCIENCES EUROPÉENNES ET LA PHÉNOMÉNOLOGIE TRANSCENDANTALE, Edmund Husserl - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 809 mots

La réflexion ultime d'Edmund Husserl (1859-1938), l'auteur des Méditations cartésiennes et fondateur de la phénoménologie, au moment où l'Allemagne plonge dans le nazisme, porte sur la Krisis, « crise » des sciences qui met en péril son projet propre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-crise-des-sciences-europeennes-et-la-phenomenologie-transcendantale/#i_3975

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les modèles « gnostiques » ou indéterminés »  : […] (et nécessaire et suffisante) la reconstruction du contexte historique de l'œuvre ; la phénoménologie supposait que le trajet de la précompréhension à l'explicitation pouvait être reparcouru en sens inverse par l'interprète sympathique. Le cercle herméneutique, de Schleiermacher à Dilthey et Husserl, permettait de passer du présent au passé, ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_3975

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 005 mots

Dans le chapitre « Approche phénoménologique »  : […] La phénoménologie de Husserl constitue à cet égard une exploration à nouveaux frais de la croyance-opinion (enrichie par sa traversée des philosophies du sujet issues du Cogito cartésien). À nouveaux frais, en ce sens que la phénoménologie tente d'échapper à l'opposition fondamentale, à savoir l'opposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croyance/#i_3975

DOXA, sociologie

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 699 mots

le terme a servi à caractériser une modalité préréflexive de rapport au monde fondée sur l’arrière-plan d’évidences du « monde de la vie » à la fois omniprésentes et inaperçues (jugements, évaluations et attentes implicites). Dans The Phenomenology of the Social World (1967), Alfred Schütz a proposé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doxa-sociologie/#i_3975

DURÉE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 954 mots

Cette notion indique l'idée de persistance d'un phénomène, de maintenance temporelle d'une réalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duree/#i_3975

PSYCHOLOGIE DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • David SANDER
  •  • 5 819 mots

Dans le chapitre « L’émotion est-elle une réaction corporelle ? »  : […] La réaction corporelle se mesure principalement de deux manières, l’une phénoménologique et l’autre psychophysiologique. En ce qui concerne la phénoménologie, des questions concernant la perception que les individus ont de leurs changements corporels leur sont posées (par ex. « avez-vous frissonné ? »). Les études en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-des-emotions/#i_3975

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'épistémologie « post-kantienne » »  : […] L'épistémologie des phénoménologues, en un tout autre sens, est dans le même cas. Elle prétend non seulement dégager des formes, mais encore décrire des contenus a priori de la pensée scientifique. En un autre sens encore, l'épistémologie positiviste d'Auguste Comte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie/#i_3975

ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 348 mots

Dans le chapitre « L'esthétique subjectiviste »  : […] esthétique s'accomplit dans un retour à l'être sauvage où le sujet et l'objet ne sont pas encore séparés. Lorsque la phénoménologie prend le relais de cette psychologie, comme elle prend chez Bachelard le relais de la psychanalyse, elle rencontre le même problème : la conscience n'est pas souverainement donatrice de sens, elle reconnaît un sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-esthetique-et-philosophie/#i_3975

ESTHÉTIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 11 894 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les esthétiques du sujet »  : […] Les esthétiques de style phénoménologique héritent, dans une certaine mesure, de cette défiance à l'égard de l'œuvre. Elle est, certes, un objet ; mais qu'elle soit, précisément, objet esthétique, cela interdit de négliger le point de vue du spectateur. On décrit donc cet objet esthétique comme un quasi-sujet (M. Dufrenne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-histoire/#i_3975

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 6 286 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Philosophie analytique et philosophie continentale »  : […] différentes en philosophie de l'esprit. Sur ce terrain, qui a succédé à celui de la philosophie du langage, elles rencontrent des questions auxquelles la philosophie européenne, en particulier la phénoménologie ou les courants issus de Franz Brentano, s'était elle-même attaquée autour de l'intentionnalité. Cela ne signifie pas que l'opposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-philosophie/#i_3975

ETHNOMÉTHODOLOGIE

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 2 353 mots

Dans le chapitre « Le souci d'une observation concrète de la vie sociale »  : […] Présentées en 1967 dans l'ouvrage Studies in Ethnomethodology, les recherches de Harold Garfinkel ont été très largement inspirées au départ par la phénoménologie sociale d'Alfred Schütz, sociologue et philosophe autrichien qui a essayé d'articuler la pensée d'Edmund Husserl et celle de Max Weber. Par la suite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnomethodologie/#i_3975

L'ÊTRE ET LE NÉANT, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 768 mots
  •  • 1 média

C'est durant la « drôle de guerre » que Jean-Paul Sartre (1905-1980) élabore cette somme d'« ontologie phénoménologique » qui paraît en 1943 sous le titre de L'Être et le Néant. Essai d'ontologie phénoménologique, donnant à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-etre-et-le-neant/#i_3975

ÉVÉNEMENT, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 1 927 mots

Dans le chapitre « L'événement contre la métaphysique »  : […] Dans cette redécouverte de la notion d'événement, la phénoménologie contemporaine n'est pas en reste. Ce qui retient l'attention des phénoménologues, ce ne sont pas les événements anonymes de la nature ou de l'histoire, attestant que quelque chose s'est passé. Certains événements rendent possible une scansion du temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evenement-philosophie/#i_3975

EXISTENCE PHILOSOPHIES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean WAHL
  •  • 6 149 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'existentialisme en procès »  : […] La phénoménologie avait été conçue par Husserl comme une philosophie des essences ; Sartre et Merleau-Ponty ont tenté de faire ce que le premier a appelé une ontologie phénoménologique, et, apparemment, cette ontologie phénoménologique débouche sur des phénomènes insaisissables pour la représentation, mais qui nous mettent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-l-existence/#i_3975

FINK EUGEN (1905-1975)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 849 mots

Entre Husserl et Heidegger, Fink occupe une place singulière dans le mouvement phénoménologique. Après des études de philosophie, d'histoire et d'économie aux universités de Münster et de Berlin, c'est à Fribourg-en-Brisgau qu'il s'installe. Là, il devient, à vingt-trois ans (il est né à Constance en 1905), assistant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugen-fink/#i_3975

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Représentationalisme et intentionnalité »  : […] mais privée de toute structuration interne (de toute bildende Kraft). La légalisation et la détermination physique des phénomènes entrent dès lors en conflit avec l'idée d'une phénoménalisation objective. L'idée d'un monisme naturaliste conduit à remettre en question ces conséquences inéluctables de toute approche représentationaliste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_3975

GARFINKEL HAROLD (1917-2011)

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 1 725 mots

Dans le chapitre « Situations »  : […] de l'accomplissement situé des actions sociales. Cela vaut en particulier pour la phénoménologie de Schütz. Il ne reprend pas ses concepts tels quels pour voir abstraitement comment s'ordonne le réel une fois analysé sous leurs auspices. Sa démarche consiste bien plus à les « empiriciser », c'est-à-dire à les traiter comme indiquant des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-garfinkel/#i_3975

GESTALTISME

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 595 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un double courant originel : Wilhelm Wundt et Franz Brentano »  : […] Éléments de psychophysique), paraît en 1860. La psychologie de Brentano inaugure le mouvement phénoménologique, dont le théoricien et véritable fondateur sera Edmund Husserl. Elle a, en outre, déterminé le développement d'un groupe moins connu, celui de l'école autrichienne, dont les principaux représentants appartiennent à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestaltisme/#i_3975

GRANEL GÉRARD (1930-2000)

  • Écrit par 
  • Dominique JANICAUD
  •  • 653 mots

Philosophe au style éclatant, Gérard Granel a fait une carrière universitaire classique qui ne correspond qu'à une facette de sa forte personnalité. Traducteur, il fut aussi éditeur, polémiste, penseur d'avant-garde faisant converger de manière originale la phénoménologie heideggérienne avec le néo-marxisme de Gramsci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-granel/#i_3975

HARTMANN NICOLAÏ (1882-1950)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 217 mots

Philosophe allemand, né à Riga et mort à Göttingen, Nicolaï Hartmann, par la manière dont il aborde les problèmes de l'être et de la connaissance, se rattache au courant de la phénoménologie. Après des études à Saint-Pétersbourg, il fut l'élève de Hermann Cohen et de Paul Natorp, deux maîtres de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolai-hartmann/#i_3975

HEIDEGGER MARTIN

  • Écrit par 
  • Jean BEAUFRET, 
  • Alphonse DE WAELHENS, 
  • Claude ROËLS
  •  • 5 249 mots
  •  • 1 média

Heidegger est celui qui, au sortir de la phénoménologie de Husserl, s'est porté phénoménologiquement au cœur de la question de l'être comme question du sens de l'être. Cette question est la question de Être et Temps. « Le temps, tel qu'il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-heidegger/#i_3975

HENRY MICHEL (1922-2002)

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 750 mots

dans la Résistance, il passe l'agrégation de philosophie en 1945. Son cursus universitaire s'achève avec une thèse monumentale intitulée L'Essence de la manifestation (1963), doublée d'une Philosophie et phénoménologie du corps, dans laquelle il propose une relecture phénoménologique de Maine de Biran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-henry/#i_3975

HISTORICITÉ

  • Écrit par 
  • Hans Georg GADAMER
  •  • 6 442 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La phénoménologie et les philosophies de l'existence »  : […] De l'historicité, il a été aussi question dans un autre ensemble systématique de la philosophie de cette époque ; ainsi chez Bergson et dans l'idée, dont l'influence est durable, d'une phénoménologie génétique et constitutive, telle que l'a développée Edmund Husserl. La question qui dirigeait les recherches de ce dernier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicite/#i_3975

HOMME - La réalité humaine

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 14 324 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le débat avec Freud »  : […] d'une dichotomie ruineuse dont on a ici recherché l'origine et mesuré certains ravages. On contestera peut-être que la phénoménologie se soit proposé de restaurer, contre le subjectivisme, la condition charnelle de l'homme. Mais n'est-ce pas oublier l'incessant combat que livre Husserl, et dès les premières années de sa carrière philosophique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-la-realite-humaine/#i_3975

HUSSERL EDMUND

  • Écrit par 
  • Gérard GRANEL
  •  • 8 638 mots

Dans le chapitre « La « fondation platonicienne de la logique » »  : […] La question sur le sens et le fondement de la modernité, en laquelle se rassemblent toutes les autres questions de la phénoménologie, s'est d'abord jouée pour Husserl, à l'époque des Logische Untersuchungen (1900), dans une sorte de marginalité indéterminée et précieuse par rapport aux deux disciplines modernes qui seules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmund-husserl/#i_3975

HUSSERL EDMUND, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 198 mots

Fondateur de la phénoménologie, Husserl est, par l'ampleur de son œuvre et son influence, l'un des plus importants philosophes du xxe siècle. C'est contre la menace du « psychologisme », réduisant les idéalités à de pures productions psychologiques, et contre le relativisme, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/husserl-e-en-bref/#i_3975

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expression onirique : psychanalyse et phénoménologie »  : […] matière, celui de Sartre dans L'Imaginaire. « Psychologie phénoménologique de l'imagination », le sous-titre de l'essai fixe en effet les limites de l'entreprise : elle vise essentiellement à « décrire » la grande fonction « irréalisante » de la conscience ou « imagination », et « son corrélatif noématique, l'imaginaire ». De fait, aucun aperçu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_3975

INFINI, philosophie

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉVINAS
  •  • 6 339 mots

Dans le chapitre « Le fini sans infini »  : […] ouverte sur un univers infini et, prudence plutôt que sagesse, consciente de son inachèvement essentiel. Dans la phénoménologie husserlienne, on retrouve la façon kantienne de décrire le fini indépendamment de l'infini et la thèse sur l'appartenance à chaque forme d'objectivité de modes finis d'appréhension, marquant l'objectivité même des objets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infini-philosophie/#i_3975

INTENTIONNALITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 282 mots

Notion phénoménologique dérivée d'une notion scolastique. La philosophie du Moyen Âge appelait intentio (intention) l'application de l'esprit à un objet ; dans cette application, l'esprit tend vers l'objet, il se dirige vers lui. S' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intentionnalite-philosophie/#i_3975

INTERACTION, sciences humaines

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la genèse phénoménologique à la psychanalyse de l'interaction »  : […] Qu'il y ait correspondance de la représentation sociale de l'interaction à la constitution phénoménologique d'autrui, telle que la présente en un texte fameux la cinquième Méditation cartésienne de Husserl, ressort de la constitution du concept évoquée, d'après Ormond, par le Traité de Park et Burgess. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interaction-sciences-humaines/#i_3975

INTÉRIORITÉ

  • Écrit par 
  • Étienne BORNE
  •  • 5 258 mots

Dans le chapitre « Du positivisme à la pensée contemporaine »  : […] et de divin, et l'objectivité devenant retournement et dégradation par rapport à une subjectivité première. L'intériorité de type bergsonien apparaît comme substantialiste et chosiste à la phénoménologie contemporaine, mais lorsque Husserl et ses continuateurs souvent hétérodoxes réinventent sous les figures les plus diverses le traditionnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interiorite/#i_3975

INTUITION

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 568 mots

Dans le chapitre « Vers une intuition non catégorielle de la vie et du sens »  : […] l'objet que comme une médiation du concret par le formel, il s'annonce comme un retour au concret et veut mettre la conscience dans un rapport direct avec la réalité. Il se dessine dans un certain climat implicite du phénoménisme anglais et explicite ses thèmes dans la doctrine bergsonienne de la conscience ou dans la phénoménologie husserlienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intuition/#i_3975

JUGEMENT

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 858 mots

Dans le chapitre « Concept et jugement »  : […] Le projet d'un idéalisme concret tel que la phénoménologie le propose reprend à son compte une part de ces thèmes. Le pouvoir de la conscience constituante, dans le langage de Husserl, s'exprime dans l'apophansis, la capacité du jugement qui transporte la relation sur les plans multiples de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jugement/#i_3975

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 534 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Phénoménologie du langage »  : […] La phénoménologie issue de Husserl peut être interprétée, après l'essor de la linguistique et face à la philosophie analytique, comme une tentative pour résoudre le paradoxe central du langage. Ce paradoxe est celui-ci : d'une part, le langage n'est pas premier, ni même autonome ; il est seulement l'expression seconde d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_3975

LÉVINAS EMMANUEL (1905-1995)

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 3 188 mots

pour autrui, doit être reconnue comme la vraie « philosophie première » digne de ce nom. Disciple de Husserl et de Heidegger, il est le pionnier de la phénoménologie française. C'est la découverte précoce de l'horreur nazie qui l'amène à remettre en cause un certain nombre d'évidences sous-jacentes à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-levinas/#i_3975

MALDINEY HENRI (1912-2013)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 759 mots

C'est en 1973, seulement, que paraît le premier livre d'Henri Maldiney, Regard Parole Espace, la même année qu'un recueil d'hommages, Présent à Henri Maldiney qui, s'ouvrant sur un texte de Francis Ponge, célébrait son « vif et comme torrentiel désir de communication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-maldiney/#i_3975

MARION JEAN-LUC (1946-    )

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 063 mots

Sans conteste l'un des plus brillants philosophes de sa génération, Jean-Luc Marion, né à Meudon le 3 juillet 1946, a suivi un parcours universitaire sans faute : l'École normale supérieure, où il étudie avec Louis Althusser et Jacques Derrida, l'agrégation, le doctorat. Il enseigne ensuite à l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-marion/#i_3975

MÉDITATIONS CARTÉSIENNES, Edmund Husserl - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 977 mots

Les Méditations cartésiennes marquent une étape importante dans l'œuvre d'Edmund Husserl (1859-1938), le créateur de la phénoménologie. C'est d'abord l'un des rares exposés synthétiques et introductifs qu'il ait tenté de cette dernière, la plupart de ses écrits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meditations-cartesiennes/#i_3975

MERLEAU-PONTY MAURICE (1908-1961)

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

L'œuvre de Merleau-Ponty représente un moment essentiel dans le développement de la phénoménologie. Husserlien, il n'a pourtant jamais accepté le moi transcendantal et a exprimé toujours davantage sa méfiance à l'égard d'une conscience conçue comme absolument transparente à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-merleau-ponty/#i_3975

MINKOWSKI EUGÈNE (1885-1972)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 313 mots

Psychiatre français d'origine polonaise. Après des études médicales à Kazan (Russie), Minkowski se spécialise en psychiatrie à Berlin avec le professeur Ziehen et à Zurich avec Bleuler. Engagé volontaire dans l'armée française en 1915, il se fixe, à la fin de la Première Guerre mondiale, à Paris où, après sa naturalisation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-minkowski/#i_3975

MOI

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 12 469 mots

Dans le chapitre « Mirages de la pureté »  : […] passé, sans retomber dans les apories de la fluctuation incessante, sans revenir à un état présocratique de la philosophie ? La démarche phénoménologique, telle que Husserl l'expose dans les Méditations cartésiennes, le permet ; en fait, elle suppose la distinction entre une « théorie du moi, pôle de ses actes et substrat des habitus », dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi/#i_3975

MONDE

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 5 934 mots

La phénoménologie a montré que le rapport à un monde est constitutif de l'existence humaine. En s'efforçant d'expliciter ce rapport, elle a forgé un concept de monde qui peut être considéré comme fondamental, en ce sens qu'il exprime la structure essentielle visée plus ou moins confusément dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monde/#i_3975

MORT - Les interrogations philosophiques

  • Écrit par 
  • René HABACHI
  •  • 7 527 mots

Dans le chapitre « Mort et temporalité : mort propre et mort d'autrui »  : […] De toute façon, une phénoménologie pour qui l'« être-avec » est une structure de l'existant, comme le Mitsein de Heidegger, voit celle-ci se renverser en « mourir-avec », si bien qu'on ne peut plus se demander, de la mort propre ou de la mort d'autrui, laquelle fonde l'autre. Elles se fondent réciproquement (cf. J. Guillaumin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-interrogations-philosophiques/#i_3975

NEUROSCIENCES SOCIALES

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 3 146 mots
  •  • 1 média

ici, c’est une chose d’assumer que tout phénomène psychosocial est sous-tendu par des mécanismes biologiques, c’en est une autre de prétendre qu’une région du cerveau ou un circuit particulier serait la base d’entités phénoménologiques aussi complexes que la confiance en soi, l’amour parental ou le raisonnement moral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-sociales/#i_3975

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Phénoménologie et ontologie »  : […] Un nouvel accès à l'ontologie est ouvert par la phénoménologie, science descriptive des traits essentiels de l'expérience prise dans son intégralité. On peut y venir en partant de la discussion précédente : la possibilité que le langage se réfère à la réalité suppose que nous soyons déjà tournés vers la réalité et reliés à elle par divers liens que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ontologie/#i_3975

PATOČKA JAN (1907-1977)

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 1 202 mots

Philosophe tchèque de réputation mondiale, signataire du Manifeste de la Charte 77, Jan Patočka était venu étudier à Paris en 1929. Il est alors introduit par Alexander Koyré et par Georges Gurvitch à la philosophie phénoménologique allemande et assiste aux Pariser Vorträge de Husserl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-patocka/#i_3975

PEIRCE CHARLES SANDERS

  • Écrit par 
  • Gérard DELEDALLE
  •  • 3 101 mots

Dans le chapitre « Le phénoménologue »  : […] Peirce donna à sa théorie des catégories le nom de phénoménologie ou de phanéroscopie. Cette phénoménologie ne doit rien cependant à celle de Husserl. Il cite ce dernier une fois, en 1906, mais c'est pour lui reprocher de prétendre se garder du psychologisme et d'y sombrer lui-même. Peirce n'a employé le terme « phénoménologie » que pendant une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-sanders-peirce/#i_3975

PENSÉE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 8 283 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pensée, machines et fonctionnalisme »  : […] sur l'incarnation des processus de pensée dans un corps et retrouvent l'inspiration de phénoménologues comme Merleau-Ponty, pour lesquels la condition nécessaire de toute pensée est son implication dans un « monde » ou un arrière-plan de pratiques. Par définition, les programmes d'intelligence artificielle en semblent incapables, comme en témoigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pensee/#i_3975

PERCEPTION

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 093 mots

étrangère aux actes mêmes. Pour ces raisons, la critique introduite par l'étude phénoménologique des perceptions n'a guère été comprise de ceux qui interprètent comme une négation toute volonté de radicalité. L'étude de la perception entraîne, quoi qu'on fasse, une confusion entre le vécu et l'intelligible, confusion d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perception/#i_3975

PHÉNOMÈNE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DUMONT
  •  • 3 344 mots

Dans le chapitre « La notion de phénoménologie »  : […] Le mot de phénoménologie, sans doute créé par J. H. Lambert (Neues Organon, 1764), signifie théorie de l'apparence. La conclusion de Lambert est que le monde des corps ne se montre à nous que comme une apparence. La formule précédait de dix-sept ans la première édition de la Critique de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomene/#i_3975

PHÉNOMÉNOLOGIE, mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Michel SALANSKIS
  •  • 1 341 mots

La phénoménologie, courant majeur de la philosophie au xxe siècle, a donné lieu à un regard sur les mathématiques, non seulement parce que, philosophie absolument générale, elle ne jugeait rien comme étranger à sa compétence, mais aussi parce que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie-mathematique/#i_3975

PHÉNOMÉNOLOGIE DE LA PERCEPTION, Maurice Merleau-Ponty - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 943 mots
  •  • 1 média

Brutalement interrompue par la mort, l'œuvre de Maurice Merleau-Ponty (1908-1961) reste dominée par une philosophie de la conscience, inspirée de la phénoménologie de Husserl, et dont la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie-de-la-perception/#i_3975

PHÉNOMÉNOLOGIE DE L'ESPRIT, Georg Wilhelm Friedrich Hegel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 796 mots
  •  • 1 média

Une des œuvres les plus difficiles et les plus diversement interprétées de G. W. F. Hegel (1770-1831), la Phénoménologie de l'esprit (1807), ne peut être abordée sans guides sûrs. S'agit-il, en effet, d'un préambule au système ou bien, déjà, d'une première version du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie-de-l-esprit/#i_3975

PHILOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques BILLARD, 
  • Jean LEFRANC, 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 21 040 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La philosophie en dialogue »  : […] tendances qui ont marqué les périodes antérieures restent fécondes et dominantes : la phénoménologie, qui a exploré le moment du sensible dans les processus de connaissance, en remettant en cause les frontières entre l'objet et le sujet, met en valeur, notamment à partir du fonds Husserl, de nouveaux pans de l’œuvre. Elle s'étend à de nouveaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie/#i_3975

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Phénoménologie et logique »  : […] Dans cette référence phénoménologique, s'il peut être utile de souligner la dépendance par rapport à Georges Politzer, c'est que l'intérêt logique de Lacan ne l'a précisément assumée que pour la dépasser. Le réalisme freudien dénoncé par Politzer dans l'épistémologie de la Traumdeutung traduit, en effet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_3975

RÉALISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 966 mots

Dans le chapitre « Les thèses métaphysiques du réalisme »  : […] Faut-il compléter le tableau ? Sartre affirme que la phénoménologie de Husserl dépasse l'opposition entre réalisme et idéalisme. La conscience y est un absolu ; elle est définie par l'intentionnalité au lieu d'être une boîte fermée qui contient les représentations ou objets mentaux, comme dans l'idéalisme traditionnel ; l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-philosophie/#i_3975

RÉALITÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 4 964 mots

Dans le chapitre « De Berkeley à Kant »  : […] Et sans doute les descriptions que phénoménologues et existentialistes donnent de la conscience diffèrent-elles de celles de Berkeley. L'univers de ces philosophes n'est plus l'univers plat des idées berkeleyennes, et, cette fois, on nous parle de transcendance et de dépassement. Mais il ne s'agit jamais que de la transcendance de l'esprit par soi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realite/#i_3975

RECHERCHES LOGIQUES, Edmund Husserl - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 955 mots

La première édition, à Halle, des Recherches logiques (Logische Untersuchungen) date de 1900-1901 et fonde véritablement la phénoménologie, tout comme L'Interprétation des rêves de Freud (1900) fonde la psychanalyse. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-logiques/#i_3975

RÉDUCTION EIDÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 342 mots

Dans la phénoménologie de Husserl, la réduction eidétique consiste en une méthode grâce à laquelle le philosophe passe de la conscience des objets individuels et concrets au royaume transempirique des pures essences et atteint ainsi une intuition de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reduction-eidetique/#i_3975

RÉDUCTION PHÉNOMÉNOLOGIQUE ou TRANSCENDANTALE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 513 mots

Processus spécifique de la phénoménologie de Husserl, la réduction phénoménologique — ou réduction transcendantale — consiste en un effort pour arriver à la source de la signification du monde vécu à travers un mouvement qui fait qu'on cesse de voir celui-ci d'une manière naturelle et quotidienne pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reduction-phenomenologique-transcendantale/#i_3975

SARTRE JEAN-PAUL

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME, 
  • Juliette SIMONT
  •  • 8 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pour-soi et en-soi »  : […] âme et du corps. Un tel dualisme serait incompatible avec l'acquis fondamental de la phénoménologie, à savoir cette unité relationnelle que constitue l'être-au-monde. Il y aurait une tension, dans L'Être et le Néant, entre les nombreuses et fécondes descriptions phénoménologiques (du corps, de l'être-pour-autrui, de la mauvaise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-sartre/#i_3975

SCHELER MAX (1874-1928)

  • Écrit par 
  • Daniel CHRISTOFF
  •  • 2 381 mots

Dans le chapitre « Phénoménologie et connaissance »  : […] Dans la phénoménologie, Scheler avait d'emblée reconnu une méthode plus précise que celle de son premier maître Eucken pour dépasser l'empirisme et pour saisir les actes de visée émotionnelle et leurs objets. Mais, attaché surtout, comme les phénoménologues de Munich, à l'étude des essences, opposé au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-scheler/#i_3975

SCHÜTZ ALFRED (1899-1959)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 191 mots

Sociologue et philosophe américain d'origine autrichienne, Alfred Schütz a élaboré une approche phénoménologique des sciences sociales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-schutz/#i_3975

SCIENCES - Sciences et discours rationnel

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 6 601 mots

Dans le chapitre « Le type herméneutique »  : […] : soit comme prolongement d'une théorie de l'intentionnalité, soit comme théorie interprétative. La première conception est celle que l'on trouve dans la psychologie phénoménologique, qui tente de comprendre le comportement en y retrouvant les modalités concrètes de la vie intentionnelle (dont le concept est fourni par la phénoménologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-sciences-et-discours-rationnel/#i_3975

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 644 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le souci de l'intelligibilité »  : […] Une première possibilité consiste à introduire une ontologie concrète cachée « sous » la phénoménologie globale donnée. C'est ainsi que procède l'atomisme : les mouvements locaux des atomes expliquent les propriétés globales des corps. La localisation peut aussi résulter de la construction d'une structure abstraite locale « au-dessus » d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_3975

STEIN EDITH (1891-1942)

  • Écrit par 
  • Philibert SECRETAN
  •  • 834 mots

Philosophe d'origine juive, Edith Stein fit ses premières études universitaires à Breslau, sa ville natale. En 1911, elle rejoint Husserl et son école à Göttingen ; en 1915, elle s'engage comme aide-infirmière dans un hôpital militaire ; en 1916, elle présente sa thèse de doctorat sur l'Einfühlung ou « empathie », et accepte la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edith-stein/#i_3975

STUMPF CARL (1848-1936)

  • Écrit par 
  • Pierre LECOCQ
  •  • 379 mots

Un des fondateurs de la psychologie de la forme, théorie qu'il appliqua, en particulier, à l'étude de la musique. Né dans une famille de médecins, Carl Stumpf s'oriente très tôt vers des préoccupations scientifiques, mais s'intéresse aussi beaucoup à la musique. À sept ans, il étudie le violon et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-stumpf/#i_3975

TEMPS

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Olivier COSTA DE BEAUREGARD
  •  • 14 773 mots

Dans le chapitre « Husserl »  : […] On sait que l'objet de la phénoménologie husserlienne est de retrouver les data phénoménologiques, qui sont recouverts, dans la pensée commune et scientifique, par les objectivités du monde de la nature, mais qui sont les véritables sources de celles-ci. La méthode que la phénoménologie utilise dans ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps/#i_3975

TOTALITÉ ET INFINI, Emmanuel Lévinas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 711 mots

Dans le chapitre « Une pensée du visage »  : […] Tout comme Kant, Lévinas ne cherche pas à constituer une morale. Plutôt, il en cherche le sens ou les conditions de possibilités à partir d'analyses de style phénoménologique, d'approches concrètes dont la fécondité et l'originalité font le prix d'une œuvre qui, quoique difficile, a fini par conquérir de nombreux lecteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/totalite-et-infini/#i_3975

TWARDOWSKI KASIMIERZ (1866-1938)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 515 mots

Philosophe polonais, né à Vienne, K. Twardowski passe son doctorat de philosophie en 1892 ; en 1895, il obtient une chaire de philosophie à l'université de Lwow où il enseigne jusqu'en 1930. Son rôle pédagogique est essentiel ; c'est lui qui forme les représentants de la philosophie polonaise du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kasimierz-twardowski/#i_3975

VÉRITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Antonia SOULEZ
  •  • 10 663 mots

Dans le chapitre « De la distinction entre le vrai dans l'être et le vrai dans la pensée à la critique de la vérité comme adéquation »  : […] Par ce rappel, Heidegger entend rétablir l'arrière-plan phénoménologique de la définition de la vérité et de la fausseté comme modalités de la pensée (Métaphysique, E, 4, 1028 aI) résidant dans le discours qui énonce un jugement, arrière-plan qui, insiste-t-il, n'a pas échappé à Aristote, bien au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verite/#i_3975

VOLONTÉ

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 8 783 mots

Dans le chapitre « Le noyau phénoménologique »  : […] Au terme de ce parcours à travers quelques-uns des contextes philosophiques, on peut se demander s'il existe une signification stable qui permette de dire qu'il s'agit chaque fois du même phénomène. Par deux voies différentes, la phénoménologie, à la suite de Husserl, et la philosophie du langage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volonte/#i_3975

WEIZSÄCKER VIKTOR VON (1886-1957)

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 763 mots

L'œuvre de V. von Weizsäcker est, au même titre que celle de Kurt Goldstein, issue de l'observation neurologique. Elle tend comme telle à l'instauration d'une psychologie centrée sur le sujet vivant, c'est-à-dire vers cette biologie particulière de la conduite qui n'est pas concevable comme un pur domaine d'application de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viktor-von-weizsacker/#i_3975

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean GREISCH, Renaud BARBARAS, « PHÉNOMÉNOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie/