CÉZANNE PAUL (1839-1906)

Médias de l’article

Neige fondue à l'Estaque, P. Cézanne

Neige fondue à l'Estaque, P. Cézanne
Crédits : E. Lessing/ AKG

photographie

La Montagne Sainte-Victoire, P. Cézanne

La Montagne Sainte-Victoire, P. Cézanne
Crédits : The Bridgeman Art Library/ Getty

photographie

Autoportrait, P. Cézanne

Autoportrait, P. Cézanne
Crédits : AKG

photographie

Les Grandes Baigneuses, P. Cézanne

Les Grandes Baigneuses, P. Cézanne
Crédits : AKG

photographie


La popularité de Cézanne n'a probablement jamais été aussi grande qu'un siècle après la première grande exposition que lui consacra son marchand, Ambroise Vollard, en 1895, et qui le révéla véritablement à ses contemporains. La reconnaissance avait été longue à lui venir : elle fut d'abord le fait de jeunes peintres comme Émile Bernard ou Maurice Denis qui virent en lui un maître autant qu'un précurseur, puis de quelques rares critiques perspicaces, Gustave Geffroy, Thadée Natanson, Roger Marx, Rilke. Le rôle des amateurs est tout aussi essentiel, de son vivant comme après sa mort : Victor Chocquet, Auguste Pellerin, Albert Barnes ont, chacun à sa manière, contribué à donner sa stature définitive à un peintre dont ils possédèrent des ensembles exceptionnels. Décrié à ses débuts, et encore assez tard dans sa vie, Cézanne est aujourd'hui une figure capitale de l'histoire de l'art. Sa participation au mouvement impressionniste, somme toute relativement mineure, compte moins ici que la place qu'il occupe entre le xixe et le xxe siècle, entre d'une part le romantisme de Delacroix et le réalisme de Courbet, qui le marquèrent si fortement à ses débuts, et, de l'autre, les mouvements de la peinture contemporaine depuis le cubisme qui, à des degrés divers, se réclamèrent tous plus ou moins de lui.

Il n'est pas sûr que le bruit fait maintenant autour de son œuvre aurait vraiment réjoui le Cézanne des dernières années, qui redoutait par-dessus tout qu'on le récupérât, qu'on lui mît “le grappin dessus”. La peinture fut pour lui avant tout un travail d'ouvrier, un travail solitaire, sauf à de rares moments, presque pénible, pratiqué sans interruption. De même le dessin, dont on oublie trop souvent qu'il s'agit d'un élément essentiel de son processus créatif. Il plaçait très haut les fins de l'art, voulant produire des tableaux “qui soient un enseignement”. Aussi ces derniers sont-ils de plus en plus réfléchis au fur et à mesure qu'il vieillit, mûris dans l'introspection d'un art [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  CÉZANNE PAUL (1839-1906)  » est également traité dans :

CONVERSATIONS AVEC CÉZANNE, Émile Bernard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FRONTISI
  •  • 987 mots
  •  • 1 média

Deux publications paraissent en 1978, indispensables à la connaissance de Cézanne : l'une, due à John Rewald , rassemble plus de deux cents lettres ; la seconde, Conversations avec Cézanne, se présente comme un emboîtement de textes. D'abord les introductions, notes et notices de l'éditeur, Michael Doran, bibliothécaire au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conversations-avec-cezanne/#i_8370

LES GRANDES BAIGNEUSES (P. Cézanne)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 204 mots
  •  • 1 média

On s'accorde aujourd'hui à penser que la version des Grandes Baigneuses conservée au Philadelphia Museum of Art (Philadelphie) est la dernière version d'un thème cher à Paul Cézanne (1839-1906). C'était en tout cas celle qui restait à sa mort dans son atelier des Lauves à Aix-en-Provence. Elle est d'ailleurs moins achevée que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-grandes-baigneuses/#i_8370

PAUL CÉZANNE ET LE THÈME DES BAIGNEUSES ET DES BAIGNEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 606 mots

1867 Cézanne peint pour son ami de jeunesse Émile Zola L'Enlèvement (King's College, en dépôt au Fitzwilliam Museum, Cambridge), au sujet en réalité mal défini, mais qui manifeste son souci de peindre le nu , et de l'inscrire dans un paysage, dans cette toile, la campagne aixoise. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-cezanne-et-le-theme-des-baigneuses-et-des-baigneurs-reperes-chronologiques/#i_8370

ART (L'art et son objet) - Le faux en art

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 6 714 mots

Dans le chapitre « Signature et histoire de l'œuvre »  : […] descendants de cousins ou d'amis de Corot qui ont beaucoup servi, ou encore ce cocher de Cézanne qui fournissait, paraît-il, les croûtes attribuées, il n'y a pas si longtemps, au maître d'Aix, qu'on proposait dans sa ville natale, quand elles ne venaient pas de l'atelier d'un carrier, chez lequel Cézanne aurait déposé des toiles. On exploite aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-le-faux-en-art/#i_8370

CUBISME

  • Écrit par 
  • Georges T. NOSZLOPY, 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 445 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le précubisme »  : […] et au cours desquelles prirent forme les principes fondamentaux du cubisme. L'œuvre de Cézanne et l'art primitif, particulièrement la sculpture « nègre », constituaient les influences majeures de l'époque, c'est pourquoi on appelle parfois période cézannienne, ou période nègre, les débuts du cubisme. On peut alors noter une tendance à interpréter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cubisme/#i_8370

DE CÉZANNE À PICASSO. CHEFS-D'ŒUVRE DE LA GALERIE VOLLARD (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 152 mots

quelque bruit dans les milieux de l'art. Quelques mois plus tard, il agit de même avec Cézanne, dont il s'est en quelque sorte assuré l'exclusivité en se rendant à Aix et dont il devient le premier défenseur et l'infatigable promoteur dans les années qui suivent. Sa stratégie, désormais bien établie, se fonde d'abord sur un très vaste stock, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-cezanne-a-picasso-chefs-d-oeuvre-de-la-galerie-vollard/#i_8370

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 325 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Esthétique »  : […] simplement plus proche, il a changé de sens. Rien ne l'indique mieux que ces paroles de Cézanne : « Longtemps je suis resté sans pouvoir peindre la Sainte-Victoire, parce que j'imaginais l'ombre concave, comme les autres qui ne regardent pas ; tandis que, tenez, regardez, elle est convexe, elle fuit de son centre [...]. Vous le voyez comme moi. C' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/#i_8370

FRIESZ OTHON (1879-1949)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 296 mots

Né au Havre, Othon Friesz fut, en compagnie de Raoul Dufy dont il restera l'ami, élève du peintre local Charles Lhuillier, auprès de qui il prit le goût du dessin. À Paris, il préfère la fréquentation du Louvre aux leçons du peintre académique Léon Bonnat, et adhère rapidement à l'esthétique fauve, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/othon-friesz/#i_8370

GOWING LAWRENCE (1918-1991)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 772 mots

enclins à en percevoir le mécanisme interne. Le premier texte paru de lui en français, « Cézanne : la logique des sensations organisées », dans la revue Macula, donne toute la mesure de l'intelligence visuelle de Gowing : même si l'on est parfois en désaccord avec la manière dont les tableaux et les aquarelles sont analysés, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-gowing/#i_8370

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 469 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La réaction contre l'impressionnisme »  : […] Cézanne n'a pas eu, dans ses commencements, des visées aussi lucides et résolues. Aussi bien cet homme de réflexion et qui créera un nouveau classicisme n'a-t-il jamais œuvré que dans le doute, le scrupule, la patience, la recherche passionnée d'une impossible « réalisation ». S'il s'est trouvé dans le groupe des impressionnistes, c'est sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_8370

MONDRIAN PIET (1872-1944)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 4 067 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Découverte du cubisme »  : […] où il expose Évolution, en 1911, Mondrian découvre tout à la fois Cézanne et le cubisme cézannien de Braque et de Picasso, et ce choc déclenche chez lui le processus qui le conduira à l'abstraction. Il s'aperçoit qu'on ne peut atteindre le but qu'il s'est fixé, peindre l'« universel », en personnifiant l'idée de l'absolu sur le mode allégorique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piet-mondrian/#i_8370

MORANDI GIORGIO (1890-1964)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 1 098 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] On pourrait toutefois retenir une autre suggestion visant à mettre en lumière l'influence qu'a pu exercer Paul Cézanne sur Morandi. En découvrant les reproductions des tableaux du peintre d'Aix dans un petit livre de Vittorio Pica, Morandi prend conscience des limites imposées par les futuristes. C'est le début d'une approche qui le mènera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-morandi/#i_8370

NATURE MORTE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 5 709 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « XIXe et XXe siècles : déclin et retour de l'objet »  : […] Pour Cézanne, qui réussit une synthèse de la « petite sensation » et d'une démarche intellectuelle lucide, la nature morte est un motif comme un autre, équivalent à un corps humain ou à une montagne, mais qui se prête particulièrement bien à des recherches sur l'espace, la géométrie des volumes, le rapport entre couleur et forme : « quand la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-morte/#i_8370

PAUL KLEE. L'IRONIE À L'OEUVRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Claude FRONTISI
  •  • 1 150 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des questions en suspens »  : […] cubisme reprend un topos de l’historiographie française. Or, après s’être référé à Van Gogh comme une bonne partie de l’Europe avant-gardiste, c’est vers Cézanne que Klee se tourne délibérément dès 1909. Il n’est que de lire son Journal et de regarder. Ainsi, en 1913, Im Steinbruch (Dans la carrière) parachève la démonstration, depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-klee-l-ironie-a-l-oeuvre/#i_8370

GÉNÉALOGIE DES DEMOISELLES D'AVIGNON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 756 mots

Octobre1907 L'ouvrage d'Émile Bernard Souvenirs sur Paul Cézanne et lettres inédites contient cette maxime de Cézanne généralement interprétée comme les prémices du cubisme : « Tout dans la nature se modèle selon la sphère, le cône et le cylindre. Il faut apprendre à peindre ces figures simples, on pourra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genealogie-des-demoiselles-d-avignon-reperes-chronologiques/#i_8370

PISSARRO CAMILLE (1830-1903)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 461 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Techniques, styles, sujets »  : […] style unique, évoluant plus particulièrement au gré de ses rencontres. Son compagnonnage avec Cézanne, des années 1860 aux années 1880, est le mieux connu. « Cézanne [...] a subi mon influence à Pontoise et moi la sienne », écrira-t-il encore à Lucien. « Ce qu'il y a de curieux, c'est que dans cette exposition de Cézanne chez Vollard [il s'agit de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-pissarro/#i_8370

PSYCHANALYSE & PEINTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 7 908 mots

Dans le chapitre « Une esthétique « économique » libidinale »  : […] objet esthétique. L'élément d'incertitude plastique que nous repérons dans la peinture de Cézanne, est-ce qu'il ne faut pas le rattacher à un « refus » – conscient ou non, peu importe – d'« instancier » l'œuvre, un refus de la placer dans un espace de donation ou d'échange, un désir de « ne pas » la mettre en circulation dans le réseau finalement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-peinture/#i_8370

REWALD JOHN (1912-1994)

  • Écrit par 
  • Françoise CACHIN
  •  • 980 mots

L'historien de l'art John Rewald est né le 12 mai 1912 à Berlin, d'un père allemand et d'une mère russe, tous deux d'origine juive. Il est mort le 2 février 1994 d'une crise cardiaque au Lenox Hill Hospital de New York. Ces deux dates et ces deux lieux laissent déjà entendre ce que fut son itinéraire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-rewald/#i_8370

ROUAULT GEORGES (1871-1958)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 670 mots

Dans le chapitre « Style et technique »  : […] cézanienne de la forme et de la couleur (Fille au miroir, 1906). Cézanne, auquel il consacre quelques pages dans ses Souvenirs intimes, est l'une des clefs de l'œuvre de Rouault : outre certaines particularités (ses nus et ses bleus notamment), ce dernier est redevable au maître d'Aix d'un sens de l'harmonie et de l'équilibre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-rouault/#i_8370

STYLE, ARTISTE ET SOCIÉTÉ, Meyer Schapiro - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 302 mots

Dans le chapitre « Critique et déconstruction »  : […] En revanche, dans l'étude sur la signification des pommes chez Cézanne, Schapiro retrace la généalogie des thèmes qui s'emboîtent, tels des motifs gigognes, dans l'œuvre du peintre : scènes d'orgie et pastorales, bacchanales et baigneuses, nus féminins et natures mortes. Cézanne serait ainsi parvenu à discipliner ses rêveries érotiques de jeunesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-artiste-et-societe/#i_8370

WANG LES QUATRE (XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Françoise DENÈS
  •  • 4 458 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Wang Yuanqi et Cézanne »  : […] Les critiques occidentaux ont rapproché l'œuvre de Wang Yuanqi et celle de Cézanne. Cette comparaison apparaît aussi stimulante que fondée. Les deux peintres ont consacré leur vie à l'étude des maîtres anciens, tout en s'attachant à ancrer leur art dans la nature et en recommandant à leurs élèves d'observer inlassablement les effets changeants du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang-les-quatre/#i_8370

Voir aussi

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « CÉZANNE PAUL - (1839-1906) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-cezanne/