NU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une comparaison entre les sculptures paléolithiques qui représentent le nu féminin et certaines peintures modernes comme le Nu bleu de Matisse, la Femme dans un fauteuil de Picasso ou des sculptures comme la Femme couchée de Henry Moore conduit à admettre que, quoique le but des images préhistoriques soit autre que celui des artistes modernes (la Vénus stéatopyge était un symbole de fertilité), on se trouve dans ces deux cas en face de représentations qui n'ont rien à voir avec le nu que les musées de la tradition humaniste ont rendu familier.

La Vénus de Willendorf

Photographie : La Vénus de Willendorf

Photographie

La Vénus de Willendorf, art gravettien, 30000-25000 av. J.-C. Calcaire. Hauteur: 10, 4 cm. Musée d'Histoire naturelle, Vienne, Autriche. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Occident vit encore, ou plutôt a vécu jusqu'à hier, sur l'héritage grec. Mais aujourd'hui, la Vénus de Milo est devenue la victime du kitsch, elle est employée comme marque de fabrique pour des cosmétiques, et peu de gens se rendent compte qu'à l'origine de ce qui a été longtemps un des fondements de l'art occidental, le nu, il y a une disposition psychologique propre aux Grecs.

La Vénus de Milo

Photographie : La Vénus de Milo

Photographie

La Vénus de Milo, sculpture grecque, vers 100 av. J.-C., marbre. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

L'idée grecque du nu et son évolution

Chez les Grecs, le culte de la nudité totale était une conséquence de leur sens de la perfection humaine, et possédait donc un aspect éthique, non seulement physique : leur profonde conscience de ce qui était implicite dans la beauté physique leur fit éviter la sensualité et l'esthétisme. Cette fusion du physique et du psychique leur permit de donner une forme humaine à des idées abstraites. Alors furent créées les statues de divinités qui ont obsédé l'imagination de l'Occident pendant des siècles.

Ces œuvres revêtirent ensuite de nouveaux contenus éthiques, tant chrétiens qu'héroïques, jusqu'au moment où, impuissantes à exprimer une idée, elles se réduisirent à une enveloppe de perfection formelle (trop souvent un masque vide) à la période néo-classique. Mais ce masque avait été à l'origine cette « cuirasse esthétique » d'un principe moral qu'est le corps divin de l'Apollon grec dérivé du premier beau nu dans l'art, l'éphèbe de Kritios (env. 480 av. J.-C., musée de l'Acropole à Athènes). Dans son David, Donatello n'a retenu de l'Antiquité que le culte de la beauté physique ; q [...]

David, Donatello

Photographie : David, Donatello

Photographie

Donatello, David. Vers 1430-1433. Bronze. Museo nazionale del Bargello, Florence, Italie. 

Crédits : Leemage/ Corbis/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

La Vénus de Willendorf

La Vénus de Willendorf
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Vénus de Milo

La Vénus de Milo
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

David, Donatello

David, Donatello
Crédits : Leemage/ Corbis/ Getty Images

photographie

Vénus endormie, Giorgione

Vénus endormie, Giorgione
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancien professeur à l'université de Rome

Classification

Autres références

«  NU  » est également traité dans :

BUTŌ

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 3 828 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le créateur d'une nouvelle danse  »  : […] Hijikata Tatsumi a imprégné de sa personnalité le mouvement pionnier du butō. De son vrai nom Yoneyama Kunio, il naît le 9 mars 1928 à Akita, dans la région du Tōhoku, un territoire rizicole soumis aux intempéries et aux rigueurs hivernales. C'est là qu'il assiste au kagura (danse liturgique shinto), à des cérémonies de marionnettes chamaniques et à des danses funéraires. Il commence son apprent […] Lire la suite

MODE - Histoire et composantes

  • Écrit par 
  • Catherine ORMEN
  • , Universalis
  •  • 12 465 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La construction de l'apparence »  : […] En 2006, plus de 67 p. 100 des Français pratiquent un sport. Or l'incidence de la pratique sportive sur la silhouette est double : d'une part, elle façonne un corps différent, d'autre part, elle induit de nouvelles exigences vestimentaires. Pratique hédoniste, le sport passionne déjà l'élite anglophile de la Belle Époque et commence à nécessiter un habillement spécifique. Les modes « sportives » […] Lire la suite

NUDITÉ ET PUDEUR (H. P. Duerr) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 054 mots

Publiées à Bâle à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les grandes études de Norbert Elias sur La Civilisation des mœurs et La Dynamique de l'Occident ont été accessibles au public français au cours des années 1970. Complétée par La Société de cour (1969, trad. franç. 1974), cette contribution capitale à l'anthropologie historique a fourni une présentation générale et une explication global […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Birmanie. Gestes de détente de la part du nouveau chef de la junte. 23-24 avril 1992

politiques. L'ancien Premier ministre, U Nu, détenu depuis décembre 1989, est libéré le lendemain. Aung San Suu Kyi, chef de l'opposition et Prix Nobel de la paix en 1991, en résidence surveillée depuis juillet 1989, est autorisée à recevoir des visites de sa famille. […] Lire la suite

Birmanie. Nomination de Maung Maung à la présidence de la République et poursuite des manifestations. 3-29 août 1988

l'organisation d'un référendum sur le multipartisme. Mais les manifestants ne désarment pas et réclament le départ de Maung Maung. Le 29, l'opposition se regroupe dans une Ligue pour la démocratie et la paix présidée par Mahn Win Maung, un ancien chef de l'État, mais dont le véritable leader est U Nu […] Lire la suite

Pour citer l’article

Mario PRAZ, « NU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nu/