Peintres européens, xixe s.


AMAURY-DUVAL EUGÈNE EMMANUEL PINEU-DUVAL dit (1808-1885)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 442 mots

Sans doute l'un des plus originaux et des mieux doués des élèves d'Ingres, Amaury-Duval se contenta d'une carrière honorable et discrète. Peintre à la production rare, appartenant par sa famille à l'intelligentsia parisienne (son père, membre de l'Institut, fondateur de la Décade philosophique, rédacteur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amaury-duval/#i_0

APPIANI ANDREA (1754-1817)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 517 mots

Parmi les représentants majeurs du néo-classicisme , on doit à coup sûr compter Andrea Appiani. Aux côtés d'un Giani, plus tendu et brutal, d'un Camuccini, plus maniérisant, Appiani est en Italie dans la lignée de Mengs et d' Angelica Kauffmann le représentant d'un art où le retour à l'antique passe, entre autres, par une méditation des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-appiani/#i_0

BAKST LÉON (1866-1924)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 290 mots
  •  • 1 média

Peintre et décorateur russe né le 27 janvier 1866 (8 février du calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg , mort le 28 décembre 1924 à Paris. De son vrai nom Lev Samoïlovitch Rosenberg, Léon Bakst suit des cours à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg, dont il est renvoyé pour avoir peint une Pietà trop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-bakst/#i_0

BAUDRY PAUL (1828-1886)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 550 mots

Dans le kaléidoscope de la peinture du xixe siècle, Paul Baudry représente une des tendances qui a le moins bien survécu : celle d'une peinture décorative fortement inspirée des exemples vénitiens et romains, reprenant les registres d'une mythologie aimable ou de l'allégorie la plus traditionnelle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-baudry/#i_0

BAZILLE FRÉDÉRIC (1841-1870)

  • Écrit par 
  • Alain MADELEINE-PERDRILLAT
  •  • 2 472 mots
  •  • 5 médias

Un peintre qui eut la chance de rencontrer très tôt Monet et Renoir, et de travailler avec eux, la chance de voir son talent vite reconnu par Émile Zola et par de bons critiques comme Edmond Duranty et Zacharie Astruc, la chance aussi de n'avoir jamais été dans le besoin ; mais qui eut le malheur de disparaître très jeune, moins de quatre ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-bazille/#i_0

BERNARD ÉMILE (1868-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 378 mots

Peintre lillois qui vient à Paris en 1881 et fréquente l'atelier de Cormon où il rencontre Van Gogh et Toulouse-Lautrec. Exclu de l'atelier en 1886, Émile Bernard voyage en Normandie et en Bretagne, fait la connaissance de Schuffenecker, puis, lors de son retour à Pont-Aven en 1888, se lie durablement avec Gauguin. Après des débuts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-bernard/#i_0

BESNARD ALBERT (1849-1934)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 487 mots
  •  • 1 média

Malgré ses réussites officielles (prix de Rome en 1874, il sera directeur de la villa Médicis), Besnard est resté, au milieu des mouvements artistiques de son temps, un indépendant. Par l'enseignement de Jean Bremond, un des plus discrets mais non des moins doués des élèves d'Ingres, il se rattache, certes, à la tradition d'un art construit ; mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-besnard/#i_0

BLAKE WILLIAM (1757-1827)

  • Écrit par 
  • Claude DOUBINSKY, 
  • Régine LUSSAN
  •  • 5 483 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un art insolite »  : […] L'art de Blake est à la fois une révolte contre l'art du passé et celui de son époque ; il condamne surtout l'art mondain de Reynolds, mais il renie aussi la peinture à l'huile des grands maîtres vénitiens et flamands, qualifiant les œuvres de Rubens et de Rembrandt de « barbouillage ». Dans ses aquarelles et dans ses détrempes, Blake veut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blake-william-1757-1827/5-un-art-insolite/

BOILLY LOUIS LÉOPOLD (1761-1845)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 437 mots
  •  • 1 média

L'œuvre de ce peintre s'étend sur plus de soixante-dix ans et compte plusieurs milliers de toiles, de dessins et de lithographies, précieux témoignages des mœurs de la société française du règne de Louis XVI à la monarchie de Juillet. Boilly a fait remarquer très jeune ses dons de portraitiste, qui excelle aussi dans les petits tableaux, voire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-leopold-boilly/#i_0

BOLDINI GIOVANNI (1842-1931)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 576 mots

Né à Ferrare en Italie, Boldini est initié par son père, peintre de son métier, aux techniques de la peinture et à l'iconographie traditionnelle de la Renaissance. En 1858, le jeune homme affirme une parfaite maîtrise des moyens d'expression picturale (Autoportrait à seize ans, 1858, coll. part.), et ses connaissances se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-boldini/#i_0

BONHEUR MARIE ROSALIE dite ROSA (1822-1899)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 440 mots
  •  • 1 média

La Bordelaise Rosa Bonheur a sans doute été, plus que Troyon par exemple, le peintre animalier le mieux aimé et le plus célèbre de la seconde moitié du xixe siècle. L'impératrice Eugénie, puis le président Carnot ne se déplacèrent-ils pas pour lui conférer la croix, puis la rosette de la Légion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonheur-marie-rosalie-dite-rosa/#i_0

BONHOMMÉ FRANÇOIS (1809-1881)

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 393 mots

L'histoire de l'art doit retenir le nom de François Bonhommé parce qu'il fut le premier peintre de l'industrie et parce qu'il a consacré la quasi-totalité de son œuvre à l' illustration de la première révolution industrielle. Cette œuvre n'est pas seulement un témoignage historique unique sur une révolution de l'ordre technologique. Elle marque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-bonhomme/#i_0

BONINGTON RICHARD PARKES (1802-1828)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 980 mots
  •  • 2 médias

Peintre anglais, contemporain de la grande génération de peintres romantiques français, Bonington exerça sur elle une influence originale et considérable, et contribua plus que personne à l'initier aux formules de la peinture romantique anglaise, mises au point un quart de siècle plus tôt par Constable, Turner et Lawrence. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-parkes-bonington/#i_0

BONNARD PIERRE (1867-1947)

  • Écrit par 
  • Gérard BERTRAND
  •  • 3 604 mots

Pierre Bonnard est un des peintres les plus importants de la première moitié du xxe siècle et l'un des plus grands coloristes de la peinture occidentale. Après avoir été l'un des principaux représentants du nabisme, il évolue vite vers une peinture très personnelle. D'abord confinée dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bonnard/#i_0

BONNARD. L'ŒUVRE D'ART, UN ARRÊT DU TEMPS (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 990 mots

Au terme de longs mois de travaux, le musée d'Art moderne de la Ville de Paris a choisi de rouvrir ses portes avec une importante exposition consacrée, du 2 février au 7 mai 2006, à Pierre Bonnard (1867-1947). Il faut remonter à 1984 pour trouver rassemblé à Paris un ensemble aussi considérable des œuvres de l'artiste, avec l'exposition organisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonnard-l-oeuvre-d-art-un-arret-du-temps/#i_0

BONNAT LÉON (1833-1922)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 508 mots
  •  • 1 média

Originaire de Bayonne, Bonnat fait ses études de peintre à Madrid où sa famille est installée, et c'est à l'Académie San Fernando qu'il est l'élève de Federico de Madrazo. Bonnat est en contact direct avec la peinture réaliste espagnole, à une époque où des peintres comme Manet, Carolus-Duran, Ribot tournent leurs regards vers Ribera ou Velázquez. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-bonnat/#i_0

BOUDIN EUGÈNE (1824-1898)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 459 mots
  •  • 1 média

Fils d'un marin de Honfleur, Eugène Boudin, un des précurseurs de l' impressionnisme , exerce la profession de papetier-encadreur au Havre. En 1849, il se rend à Paris pour y étudier la peinture sous la direction d'Eugène Isabey, qui construisait ses tableaux selon un système chromatique vif et clair. Ce n'est que dix ans plus tard que Boudin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-boudin/#i_0

BOUGUEREAU WILLIAM (1825-1905)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 479 mots
  •  • 1 média

Par sa formation et surtout par les étapes de sa carrière soigneusement franchies, William Bouguereau appartient à la peinture académique française qui a eu droit à tous les triomphes officiels comme au mépris et à l'oubli des historiens de l'art moderne. Après un apprentissage à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux, le jeune peintre originaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-bouguereau/#i_0

BOULANGER LOUIS (1806-1867)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 391 mots

Avec Célestin Nanteuil, Eugène et Achille Devéria, Louis Boulanger appartient à cette pléiade de peintres-graveurs étroitement liés au mouvement romantique, dont ils sont les fidèles illustrateurs et compagnons de combat, tandis que Delacroix mène, avec la liberté du génie, une carrière beaucoup plus indépendante. C'est en 1824 que Boulanger, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-boulanger/#i_0

BRION GUSTAVE (1824-1877)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 830 mots

Comme Schuler (qui fut d'abord un illustrateur), Brion est un peintre de l'Alsace, dont l'œuvre, après 1870, touche le public du Salon par la fibre patriotique des « provinces perdues ». Né à Rothau dans les Vosges dans une famille où l'on se faisait volontiers pasteur, il était le petit-neveu de Frédérique Brion, l'amie de Goethe. En 1831, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-brion/#i_0

BROWN FORD MADOX (1821-1893)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 330 mots
  •  • 1 média

Peintre britannique né le 16 avril 1821 à Calais (France), mort le 6 octobre 1893 à Londres. Ford Madox Brown étudie l'art à Bruges et Anvers de 1837 à 1839. Ses premières œuvres sont marquées par une palette sombre et un sentiment dramatique, en parfait accord avec les sujets byroniens qu'il peint à Paris dans les années 1840-1843 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ford-madox-brown/#i_0

BURNE-JONES sir EDWARD COLEY (1833-1898)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 488 mots
  •  • 1 média

Élève et disciple de Rossetti, Edward Burne-Jones paraît dominer et dépasser les règles, peut-être trop contraignantes, de la confrérie préraphaélite. Celle-ci, fondée en 1848, se proposait de rénover les thèmes et les modes d'expression de l'art anglais très soumis à l'emprise de la Royal Academy. Des peintres tels que Hunt, Millais ou Rossetti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burne-jones-sir-edward-coley/#i_0

BÖCKLIN ARNOLD (1827-1901)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 314 mots

Peintre suisse allemand. Böcklin est le plus célèbre représentant dans son pays d'une tendance idéaliste de la peinture illustrée aussi par Anselm Feuerbach et par Hans von Marées . Après des débuts difficiles, Böcklin connaît en Allemagne une véritable gloire. Jusqu'au milieu du xxe siècle, plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnold-bocklin/#i_0

CABANEL ALEXANDRE (1823-1889)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 1 126 mots

Faut-il adopter vis-à-vis du peintre Alexandre Cabanel l'attitude de « juste mesure » que réclamait Lafenestre dans son livre, La Tradition dans la peinture française : « [Le peintre n'est pas à] placer aussi haut que l'ont pu rêver un instant ses admiratrices des deux mondes, ni aussi bas que le voudraient voir précipiter les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-cabanel/#i_0

CAILLEBOTTE GUSTAVE (1848-1894)

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 2 414 mots
  •  • 1 média

Gustave Caillebotte tient une place qui n'est pas séparable de l'histoire de l' impressionnisme . Il en fait intimement partie en tant que peintre, collectionneur, mécène, organisateur ayant activement participé à cinq des huit expositions de la Société anonyme coopérative en 1876, 1877, 1879, 1880, 1882. Le peintre meurt à quarante-cinq ans en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-caillebotte/#i_0

CAROLUS-DURAN CHARLES ÉMILE AUGUSTE DURAND dit (1837-1917)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 478 mots

Peintre glorieux de la IIIe République, Carolus-Duran expose au Salon, de 1866 à 1889, et termine sa carrière couvert d'honneurs comme directeur de l' académie de France à Rome . Comme peintre officiel, il est surtout le portraitiste de la haute société de son temps, rôle qu'il partage avec Léon Bonnat . Comme lui, il a eu, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolus-duran/#i_0

CARRAND LOUIS (1821-1899)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 245 mots

La campagne de Lyon, entre le Rhône et la Saône, dans le climat vaporeux qui baigne les coteaux et les petites montagnes (les « monts »), a inspiré, dans la seconde moitié du xixe siècle qui vit l'essor du paysage, un groupe de peintres régionaux : François Vernay, Auguste Ravier, Louis Carrand. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-carrand/#i_0

CARRIÈRE EUGÈNE (1849-1906)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 390 mots
  •  • 2 médias

Formé dans l'atelier de Cabanel, Carrière a connu, après 1870, des débuts difficiles de lithographe commercial. Ses premiers tableaux exposés (La Jeune Mère, 1879, Avignon) se caractérisent déjà par l'intimisme discret qui marquera la plupart de ses sujets. C'est dans les années 1880 qu'il élabore peu à peu une manière très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-carriere/#i_0

CASPAR DAVID FRIEDRICH ET LE PAYSAGE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 854 mots

1797 Élève à l'Académie de Copenhague, Friedrich exécute ses premières œuvres importantes, une série d'aquarelles représentant des vues de parcs de la ville ou de ses environs, qui dénote son goût précoce pour la peinture de paysage et pour l'émotion procurée par la nature, même modifiée par l'homme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspar-david-friedrich-et-le-paysage-reperes-chronologiques/#i_0

CHASSÉRIAU THÉODORE (1819-1856)

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 991 mots
  •  • 2 médias

Le siècle du peintre Théodore Chassériau a souvent lu dans son œuvre multiple la conciliation de tendances opposées. Élève d'Ingres, l'artiste aurait associé la couleur de Delacroix au dessin de son maître. Certains pourtant, comme Théophile Gautier, exégète fidèle et avisé, avaient saisi la singularité d'une sensibilité personnelle, ouverte aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasseriau-theodore-1819-1856/#i_0

CHENAVARD PAUL (1807-1895)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 546 mots

Penseur autant que peintre, Chenavard, qui fut l'ami estimé de Delacroix, illustre, dans ses ambitions comme dans son échec, le problème de la peinture à tendance philosophique qui est un des plus curieux moments de l'art du xixe siècle. Lyonnais, Chenavard relève des cercles religieux et mystiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-chenavard/#i_0

CHINTREUIL ANTOINE (1814-1873)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 792 mots

Né à Pont-de-Vaux dans l'Ain, Antoine Chintreuil se forme à Paris à partir de 1838. Il est curieux que ce paysagiste n'ait pas été attiré par les peintres paysagistes de l'école de Lyon (Appian, Carrand, Ravier, Vernay), ville toute voisine de Pont-de-Vaux. Il choisit plutôt de s'installer à Paris, et la réputation de Corot n'y est peut-être pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-chintreuil/#i_0

CLAUDE MONET ET L'IMPRESSIONNISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 561 mots

1862-1863 Monet, à Paris, se lie avec Bazille, Renoir et sans doute Sisley qui fréquentent comme lui l'atelier de Gleyre : c'est un des groupes d'artistes à l'origine du mouvement impressionniste. 1865 Monet commence Le Déjeuner sur l'herbe (fragments au musée d'Orsay), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-monet-et-l-impressionnisme-reperes-chronologiques/#i_0

CLAUS ÉMILE (1849-1924)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 148 mots
  •  • 1 média

Peintre flamand de tradition impressionniste, spécialisé dans l'interprétation du paysage plat, humide et vaporeux que traverse la Lys en Flandre occidentale (La Grève ensoleillée, musées royaux des Beaut-Arts, Bruxelles). Émile Claus s'établit en 1888 à Deurle, dans une villa bourgeoise à l'enseigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-claus/#i_0

CONSTABLE JOHN (1776-1837)

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ
  •  • 2 225 mots
  •  • 3 médias

Peintre des vallées fraîches et fertiles du Suffolk, des ciels chargés de la Manche et de quelques monuments vénérables comme la cathédrale de Salisbury , Constable donne à voir une Angleterre paisible et apparemment somnolente . Profondément attaché à l'univers rural de son enfance, il choisit un nombre limité de sujets vibrants de résonances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-constable/#i_0

COROT JEAN-BAPTISTE CAMILLE (1796-1875)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 655 mots
  •  • 6 médias

Zola voyait en Corot un précurseur de Pissarro et de Jongkind, le premier à avoir rompu avec le paysage classique hérité de Poussin, pionnier de la peinture de plein air et du “sentiment vrai [...] de la nature” (Mon Salon. Les paysagistes, 1868). Ce jugement, fondé essentiellement sur les paysages de la dernière manière de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-corot/#i_0

COTMAN JOHN SELL (1782-1842)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 306 mots

Aquarelliste paysagiste et graveur anglais de l'école de Norwich, né le 16 mai 1782 à Norwich, dans le Norfolk, mort le 24 juillet 1842 à Londres. Vers 1798, Cotman part faire ses études à Londres, où il rencontre les peintres J. M. W. Turner et Thomas Girtin . Il expose ses aquarelles à la Royal Academy de 1800 à 1806. Certaines des œuvres de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-sell-cotman/#i_0

COURBET ET SON PUBLIC - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 550 mots

1848 Gustave Courbet (1819-1877), qui exposait au Salon depuis 1844 sans vraiment y percer, est cette année-là remarqué avec Le Violoncelliste, 1847, Stockholm Nationalmuseum. 1849 L'Après-Dînée à Ornans remporte au Salon un succès d'estime (la toile est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courbet-et-son-public-reperes-chronologiques/#i_0

COURBET GUSTAVE (1819-1877)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 3 488 mots
  •  • 3 médias

Courbet est un des peintres les plus puissants mais aussi les plus complexes du xixe siècle. Contemporain du positivisme et du matérialisme dont il partage, de la monarchie de Juillet à la IIIe République, le refus des traditions défaillantes et l'exigence d'objectivité, lié par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courbet-gustave-1819-1877/#i_0

CROSS HENRI EDMOND DELACROIX dit HENRI (1856-1910)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 313 mots
  •  • 1 média

« Mais n'est-il pas possible d'instituer un tableau de façon précise et consciente ? — M. Georges Seurat en prit l'initiative et en établit les termes dans son tableau Un dimanche à la Grande Jatte (1884-1886). » Félix Fénéon a défini ainsi le départ du néo-impressionnisme , et Henri Cross allait devenir, après sa rencontre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cross-henri-edmond-delacroix-dit-henri/#i_0

CÉZANNE PAUL (1839-1906)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 975 mots
  •  • 4 médias

La popularité de Cézanne n'a probablement jamais été aussi grande qu'un siècle après la première grande exposition que lui consacra son marchand, Ambroise Vollard , en 1895, et qui le révéla véritablement à ses contemporains. La reconnaissance avait été longue à lui venir : elle fut d'abord le fait de jeunes peintres comme Émile Bernard ou Maurice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-cezanne/#i_0

DAUBIGNY CHARLES FRANÇOIS (1817-1878)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 755 mots
  •  • 1 média

Issu d'une lignée d'artistes qui compte plusieurs peintres en miniatures, Charles François Daubigny est initié à la peinture par son père, Edme François, qui est un élève de Victor Bertin. Très jeune, il doit travailler :« Il eut à naître artiste, dans une famille d'artistes, trouver dans son berceau d'enfant deux puissances irréconciliées encore, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-francois-daubigny/#i_0

DAUMIER HONORÉ (1808-1879)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 956 mots
  •  • 2 médias

Artiste populaire s'il en fut jamais, Honoré Daumier pâtit néanmoins d'une réputation sujette à controverses : celle d'un créateur dont on a trop longtemps mesuré le talent à l'aune de ses convictions révolutionnaires. Pour y voir plus clair, il faut peut-être, dans les idées qui circulent sur Daumier, faire la part de la réalité et du mythe. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honore-daumier/#i_0

DAVID JACQUES LOUIS (1748-1825)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 4 770 mots
  •  • 6 médias

La place du peintre David n'est désormais plus discutée : il compte parmi les artistes français les plus illustres, et son rôle capital dans le renouveau classique de la fin du xviiie siècle est reconnu par tous. L'artiste est-il cependant vraiment aimé ? Les réactions parfois mitigées qui ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-louis-david/#i_0

DECAMPS ALEXANDRE (1803-1860)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 1 180 mots

Dans une lettre autobiographique adressée en 1854 au docteur Véron (Les Mémoires d'un bourgeois de Paris), Alexandre Decamps nous apprend qu'il est né à Paris, dans une famille d'origine picarde. Une vague formation chez le peintre d'architecture Étienne Bouhot, puis chez Abel de Pujol, n'influence pas le peintre autodidacte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-decamps/#i_0

DEGAS EDGAR (1834-1917)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 816 mots
  •  • 8 médias

Degas avait un souhait : « Je voudrais être illustre et inconnu. » Il fit beaucoup pour le satisfaire, notamment lorsqu'il eut dépassé la soixantaine, en paraissant s'isoler de la vie artistique et du monde parisien dont il resta, en réalité, une personnalité fort active. Pendant longtemps, la postérité a paru souscrire à son vœu : quoique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-degas/#i_0

DEGAS ET LE NU (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 088 mots
  •  • 2 médias

La place éminente qu'occupe la représentation du nu dans l'œuvre d' Edgar Degas (1834-1917) a fait l'objet pour la première fois, au musée d'Orsay à Paris (du 13 mars au 1er juillet 2012), d'une exposition conçue par George T. M. Shackelford, alors conservateur au Museum of Fine Arts de Boston, et Xavier Rey. Célèbre pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/degas-et-le-nu/#i_0

DELACROIX EUGÈNE (1798-1863)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 469 mots
  •  • 4 médias

« Quand j'ai fait un beau tableau, je n'ai pas écrit une pensée. C'est ce qu'ils disent. Qu'ils sont simples ! Ils ôtent à la peinture tous ses avantages. L'écrivain dit presque tout pour être compris. Dans la peinture, il s'établit comme un pont mystérieux entre l'âme des personnages et celle du spectateur. Il voit des figures, de la nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-delacroix/#i_0

DELAROCHE HIPPOLYTE dit PAUL (1797-1856)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 625 mots
  •  • 2 médias

« À côté de M. Ingres et de M. Delacroix qui n'avaient et ne pouvaient avoir, en raison de leur absolutisme, qu'une action circonscrite sur le goût public, il y avait place pour un artiste dont le rôle consisterait à concilier, au moins en apparence, les doctrines ennemies et à se faire l'interprète des aspirations de tous. M. Delaroche prit ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delaroche-hippolyte-dit-paul/#i_0

DENIS MAURICE (1870-1943)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 1 504 mots

Situé à la charnière du xixe et du xxe siècle, le peintre Maurice Denis a vu sa place réévaluée dans l'histoire de l'art contemporain depuis les années 1980. Alors qu'on ne connaissait plus de lui que son mot d'ordre dans lequel on lisait à tort une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-denis/#i_0

DEVÉRIA ACHILLE (1800-1857) & EUGÈNE (1805-1865)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 1 115 mots

Dans la préface d'Hernani, Victor Hugo définit le romantisme comme « la liberté dans l'art ». Le peintre Achille Devéria ne manqua pas de prendre part à la bataille du romantisme. Dès 1824, l'artiste fréquente le salon de l'Arsenal tenu par Charles Nodier ; il y retrouve le dimanche soir, parmi tant d'autres, ses amis Victor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deveria-achille-et-eugene/#i_0

DIAZ DE LA PEÑA NARCISSE VIRGILE (1807-1876)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 485 mots
  •  • 1 média

Fils d'un exilé espagnol, Narcisse Virgile Diaz de la Peña a une jeunesse errante : de Bordeaux, sa ville natale, à Paris en passant par l'Angleterre ou le Languedoc. Jeune apprenti dans une fabrique de porcelaines de Paris, il s'initie à l'emploi des couleurs et fait la connaissance des peintres Jules Dupré , Raffet, Troyon. En autodidacte, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcisse-virgile-diaz-de-la-pena/#i_0

DUPRÉ JULES (1811-1889)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 937 mots

Fort apprécié pour ses paysages, considéré souvent comme l'un des précurseurs de l'impressionnisme, Jules Dupré est issu de cette génération de peintres qui, à partir de 1830, formèrent autour de Théodore Rousseau l'école de Barbizon, l'une des tendances du courant réaliste. Le doyen des critiques réalistes, Théophile Thoré (Thoré-Bürger), ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-dupre/#i_0

EDGAR DEGAS ET LE SPECTACLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 630 mots

1868 Degas expose au Salon, pour la première fois, une scène de ballet : Portrait de Mlle Eugénie Fiocre : à propos du ballet « La Source » (the Brooklyn Museum, New York). Le tableau, qui n'évoque d'ailleurs que très lointainement la scène, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-degas-et-le-spectacle-reperes-chronologiques/#i_0

ENSOR JAMES (1860-1949)

  • Écrit par 
  • Francine-Claire LEGRAND
  •  • 1 481 mots

Artiste d'exception, Ensor, peintre et graveur belge, atteint la pleine maîtrise de ses moyens dès l'âge de vingt ans, mais sa prodigieuse imagination créatrice semble se tarir avant le tournant du xxe siècle. On a comparé sa carrière à un film montrant à l'accéléré près d'un demi-siècle de peinture, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-ensor/#i_0

FABRE FRANÇOIS-XAVIER (1766-1837)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 439 mots

Élève de David, prix de Rome en 1787, François-Xavier Fabre est, comme Wicar, l'un de ces artistes français profondément marqués par le néo-classicisme, qui menèrent en Italie la plus grande partie de leur carrière. En 1826 seulement, Fabre revint s'installer à Montpellier, sa ville natale, à laquelle il légua ses collections, comme Wicar le fit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-xavier-fabre/#i_0

FANTIN-LATOUR IGNACE HENRI (1836-1904)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 493 mots
  •  • 1 média

Peintre français. L'œuvre de Henri Fantin-Latour réalise éminemment le vœu de Baudelaire qui, dans le Salon de 1845, souhaitait l'avènement de peintres sachant exprimer la poésie de la vie moderne. Il appartient à la génération qui commence à s'affirmer vers 1860 (plus particulièrement au groupe hétéroclite qui exposa en 1863 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignace-henri-fantin-latour/#i_0

FEUERBACH ANSELM (1829-1880)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 477 mots
  •  • 2 médias

Peintre allemand, l'un des représentants, avec Böcklin et Hans von Marées , du courant idéaliste qui apparaît, entre 1850 et 1880, dans la peinture allemande. Anselm Feuerbach est le fils d'un professeur d'archéologie à l'université de Fribourg-en-Brisgau. Après des études peu profitables à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf, alors très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anselm-feuerbach/#i_0

FLANDRIN HIPPOLYTE (1809-1864) & PAUL (1811-1902)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 767 mots

Faut-il croire Henri Delaroche qui saluait Flandrin, en 1859, dans la Revue des Deux Mondes, comme « le plus grand peintre religieux que la France ait vu naître depuis Lesueur » ? Il est vrai en tout cas qu'Hippolyte Flandrin a, sous la bannière de l'ingrisme, incarné en France une renaissance de l'art religieux, comparable à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flandrin-hippolyte-et-paul/#i_0

FORAIN JEAN-LOUIS (1852-1931)

  • Écrit par 
  • Cécile COUTIN, 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 977 mots
  •  • 1 média

Peintre, dessinateur, graveur, témoin de la Belle Époque comme de la Première Guerre mondiale, Jean-Louis Forain a connu une grande célébrité de son vivant. L'artiste, reconnu dès qu'il intègre la mouvance impressionniste, l'est plus encore par l'esprit caustique des dessins qu'il donne à une presse alors à son apogée. Né à Reims le 23 octobre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-forain/#i_0

FORTUNY MARIANO (1838-1874)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 396 mots

Peintre, dessinateur et graveur, né à Reus en Catalogne. Orphelin très jeune, Mariano Fortuny y Marsal est élevé par son grand-père, qui l'initie au modelage de figurines en terre cuite. Après quelques années d'études à Barcelone, il obtient une pension de la Députation pour aller à Rome. En 1860, il est envoyé au Maroc rejoindre l'armée du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariano-fortuny/#i_0

FRAGONARD ALEXANDRE ÉVARISTE (1780-1850)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 416 mots

Le fils de Jean Honoré Fragonard, sans participer au génie de son père, a su tenir une place non négligeable dans la peinture des premières décennies du xixe siècle, illustrant en particulier ce que l'on appelle le style troubadour . « Il fut élève de son père et de David, et malheureusement, il prit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-evariste-fragonard/#i_0

FRANÇAIS FRANÇOIS LOUIS (1814-1897)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 374 mots

Né à Plombières-les-Bains, François Louis Français arriva en 1825 à Paris, où il travailla chez un libraire. Au bout de cinq ans, il put vivre de ses dessins, exécuta des vignettes sur bois pour des éditions de luxe et se fit un nom dans la lithographie. Élève de Corot, il exposa au Salon de 1857 son premier paysage, Une chanson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-louis-francais/#i_0

FRIEDRICH CASPAR DAVID (1774-1840)

  • Écrit par 
  • Julie RAMOS
  •  • 2 227 mots
  •  • 5 médias

Selon le sculpteur David d'Angers, le peintre allemand Caspar David Friedrich (1774-1840) aurait inventé la « tragédie du paysage ». Cette formule peut en effet s'appliquer à l'une des œuvres majeures de l'artiste : Le Moine au bord de la mer (1808-1810, Nationalgalerie, Berlin) qui représente une figure solitaire minuscule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspar-david-friedrich/#i_0

FROMENTIN EUGÈNE (1820-1876)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 202 mots

Issu d'une lignée de juristes et de médecins, Eugène Fromentin passe son enfance dans le domaine familial de Saint-Maurice (près de La Rochelle) et il en gardera des impressions ineffaçables. Excellent élève au collège de la ville, il se lie d'amitié avec une jeune fille, de quatre ans son aînée, qui se marie en 1834. Continuant ses études dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-fromentin/#i_0

FRÉDÉRIC LÉON (1856-1940)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 394 mots

Le peintre Léon Frédéric est l'un des représentants les plus marquants de l'école symboliste belge. Il n'est pas rare pourtant de le voir classé parmi les épigones du « réalisme » ; mais l'ambiguïté apparente de cette situation n'en est que plus caractéristique. Il suit à l'académie de Bruxelles les cours de Jean Portaels, mais un voyage en Italie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-frederic/#i_0

FÜSSLI JOHANN HEINRICH, FUSELI ou FUSELY HENRY (1741-1825)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 672 mots
  •  • 4 médias

Deux hommes ont coexisté en bonne intelligence dans la personnalité d'Heinrich Füssli. Descendant d'un graveur zurichois du xviie siècle qui avait imité avec succès Callot, fils d'un érudit qui pratiquait en amateur la peinture et entretint une longue correspondance avec Winckelmann, le jeune Füssli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fussli-fuseli-fusely/#i_0

GAUGUIN ET LE "PRIMITIVISME" - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 893 mots

1886 Gauguin vient s'établir en Bretagne, à Pont-Aven, où il séjourne de juillet à octobre, en quête d'un contact avec une civilisation encore peu marquée par le monde moderne, dans laquelle il veut refonder sa peinture et sa sculpture. Lors de son second séjour breton en 1888, il écrira : « J'aime la Bretagne : j'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gauguin-et-le-primitivisme-reperes-chronologiques/#i_0

GAUGUIN PAUL (1848-1903)

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 3 182 mots
  •  • 3 médias

Peintre maudit et martyr, Gauguin fut consacré comme l'initiateur de la peinture moderne à l'exposition du centenaire à l'Orangerie en 1949. Une partie de l'œuvre, les sculptures et les céramiques, reste encore dans le cône d'ombre projeté par le rayonnement du peintre. La personnalité de Gauguin renforce le message de ses créations, car il fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-gauguin/#i_0

GEOFFROY HENRI JULES JEAN (1853-1924)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 668 mots

Peintre et illustrateur, né à Marennes, mort à Paris où son épitaphe au cimetière de Pantin précise qu'il était le « peintre des enfants et des humbles ». Humble et laborieux, il l'était lui-même, vivant au milieu des gens du faubourg qui lui servaient de modèles. Après avoir suivi les cours de gravure et de lithographie d'Eugène Levasseur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-jules-jean-geoffroy/#i_0

GILL LOUIS ANDRÉ GOSSET DE GUINES dit ANDRÉ (1840-1885)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 154 mots

Peintre et dessinateur français. On doit à André Gill quelques peintures (certaines figurèrent au Salon entre 1875 et 1884, par exemple L'Homme ivre au Salon de 1880) et surtout une énorme production de caricatures, publiées notamment dans Le Charivari , Le Hanneton et surtout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gill-louis-andre-gosset-de-guines-dit-andre/#i_0

GIRODET (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 016 mots

La magistrale rétrospective Girodet, 1767-1824, tenue au musée du Louvre du 22 septembre 2005 au 2 janvier 2006, avant de gagner, légèrement modifiée, l'Art Institute de Chicago, le Metropolitan Museum de New York, puis le musée des Beaux-Arts de Montréal, a remporté à Paris un succès public mérité mais inattendu, l'artiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girodet/#i_0

GIRODET-TRIOSON ANNE LOUIS GIRODET dit (1767-1824)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 733 mots
  •  • 1 média

Girodet fait partie, avec Drouais, Gérard, Fabre et Gros, de la première génération des élèves de David, qui étudièrent avant la Révolution dans son atelier, non d'ailleurs sans rivalités. Mais, comme les plus doués d'entre eux, il sut s'affranchir de son maître et développer une veine très personnelle, tout en s'inscrivant dans le même cadre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girodet-trioson/#i_0

GLEYRE CHARLES (1806-1874)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 544 mots

Peintre d'origine suisse. De caractère difficile sinon hypocondriaque, travaillant lentement et peu, Gleyre n'a pratiquement laissé que le souvenir d'un tableau : Les Illusions perdues (Salon de 1843, Louvre), qui le fait assimiler actuellement à tort à un pompier. Un effort de réhabilitation ou de clarification est donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-gleyre/#i_0

GOYA FRANCISCO (1746-1828)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 2 692 mots
  •  • 7 médias

Goya tient cette gageure de jouir d'une égale popularité à l'étranger et dans sa propre patrie. Qui plus est, cette faveur générale, acquise dès son vivant, ne s'est jamais démentie. Il s'agit d'un phénomène unique dans l'histoire de l'Espagne, qui tient à la situation du peintre, d'une part vis-à-vis de son peuple, mais aussi, d'autre part, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-goya/#i_0

GRANET FRANÇOIS MARIUS (1775-1849)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 294 mots

C'est à Aix-en-Provence que Granet reçoit sa première formation dans une de ces écoles gratuites de dessin qui ont préparé toute une génération d'artistes à la fin du xviiie siècle. Il décide de devenir peintre d'histoire et de monuments, sous l'influence du paysagiste aixois Constantin. Vers la fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-marius-granet/#i_0

GREUZE JEAN-BAPTISTE (1725-1805)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 739 mots
  •  • 1 média

Vouée à l'Éros larmoyant ou à la scénographie des vertus familiales, l'œuvre de Greuze est marquée par la liaison qu'il a nouée entre moyens picturaux, superbement dominés, et thématisation littéraire. Son œuvre révèle les goûts explicités et les aliénations secrètes de la brillante société de la France des « philosophes ». Il conduisit sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-greuze/#i_0

GROS ANTOINE JEAN baron (1771-1835)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

Les parents de Gros étaient miniaturistes, et il fut grâce à eux introduit dans le milieu artistique parisien. Lui-même entra très jeune, en 1785, dans l'atelier de David, qui devait beaucoup plus tard, lors de son départ en exil, lui en confier la responsabilité. Après avoir concouru sans succès pour le grand prix de peinture (1792), il partit à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-jean-gros/#i_0

GUILLAUMIN ARMAND (1841-1927)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 332 mots

Peintre français, Guillaumin fut l'un des membres historiques du groupe impressionniste. Il prit part aux principaux épisodes de son histoire : formation à l'Académie suisse, Salon des refusés (1863), la plupart des « expositions impressionnistes » entre 1874 et 1886. Mais, à l'intérieur de ce groupe, il représente, avec ses amis Cézanne et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-guillaumin/#i_0

GUSTAVE COURBET (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 111 mots

En 1977-1978, une rétrospective mémorable des Galeries nationales du Grand Palais avait été consacrée à Gustave Courbet . Fallait-il, une génération plus tard, en organiser une autre au même endroit et selon des principes analogues, c'est-à-dire le rassemblement de l'essentiel de son œuvre ? On ne peut que répondre positivement, tant pour des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-courbet/#i_0

GUÉRIN PIERRE NARCISSE baron (1774-1833)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 658 mots

Contemporain de la seconde génération des élèves de David, active à partir de l’extrême fin du xviiie siècle, Guérin, par ses peintures, est de ceux qui se sont le plus rapprochés de lui. Il n’étudia pourtant pas dans son atelier, mais dans ceux de ses rivaux Nicolas Guy Brenet et Jean-Baptiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-narcisse-guerin/#i_0

GÉRARD FRANÇOIS baron (1770-1837)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 642 mots
  •  • 1 média

Peintre d'histoire et portraitiste dont l'activité et la faveur s'étendent de la Révolution à la Restauration, qui lui confère le titre de baron, François Gérard est né à Rome, où son père est l'intendant du cardinal de Bernis, ambassadeur de France auprès du Saint-Siège. Venu à Paris à l'âge de douze ans, il est d'abord l'élève de Pajou et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-gerard/#i_0

GÉRICAULT THÉODORE (1791-1824)

  • Écrit par 
  • Henri ZERNER
  •  • 2 714 mots
  •  • 1 média

Géricault, autant qu'Ingres, est, en France, aux origines de l'art moderne. Mort jeune à la fin d'une vie passionnée, ce peintre est de ceux qui incarnent le plus purement l'art romantique dans ce pays. Il est vrai qu'il avait un sentiment particulièrement profond de l'art antique, mais cela n'est pas contradictoire comme on l'a prétendu parfois, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-gericault/#i_0

GÉRICAULT, LA FOLIE D'UN MONDE (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 005 mots

Depuis la mémorable rétrospective de 1991 au Grand Palais, à Paris, due principalement à Régis Michel, conservateur au Louvre, il n'y avait pas eu en France de grande exposition consacrée à Géricault – hormis, en 1997, la présentation par l'École nationale supérieure des beaux-arts à Paris du très riche fonds de dessins et d'estampes appartenant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gericault-la-folie-d-un-monde/#i_0

GÉRÔME JEAN LÉON (1824-1904)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 472 mots
  •  • 4 médias

Les honneurs dont a été couvert Gérôme, sa célébrité contrastent avec la défaveur qui suivit bientôt une carrière tard prolongée. Son hostilité à l' impressionnisme (il proteste en vain, en 1884, contre l'exposition Manet à l'École des beaux-arts où il professe, mène campagne en 1894-1895 contre le legs Caillebotte) devait assimiler à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-leon-gerome/#i_0

HAYEZ FRANCESCO (1791-1882)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 496 mots
  •  • 1 média

« Un photographe de cour et un metteur en scène de mélodrames », ce jugement qui ouvre une publication à l'usage du grand public de l'œuvre complet du peintre (Classici dell'Arte, Milan, 1971) est caractéristique des sentiments partagés qu'Hayez suscite : une extrême popularité qui n'a pas, il est vrai, beaucoup franchi les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-hayez/#i_0

HODLER FERDINAND (1853-1918)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  • , Universalis
  •  • 1 629 mots
  •  • 3 médias

Né à Berne et mort à Genève, Ferdinand Hodler peut être considéré comme le Puvis de Chavannes helvétique. Comme ce dernier, il est un des grands rénovateurs de la peinture décorative monumentale et son art est fortement symbolique, mais il possède une tendance expressionniste proprement allemande, qui transparaît notamment dans la part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-hodler/#i_0

HUBERT ROBERT, 1733-1808. UN PEINTRE VISIONNAIRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Marie-Josèphe BONNET
  •  • 1 013 mots
  •  • 1 média

Avec Hubert Robert (1733-1808). Un peintre visionnaire, le musée du Louvre, associé à la National Gallery of Art de Washington, présentait du 9 mars au 30 mai 2016 la première exposition monographique du grand peintre des Lumières depuis le bicentenaire de sa naissance. On peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-robert-1733-1808-un-peintre-visionnaire/#i_0

HUET PAUL (1803-1869)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 358 mots

Un des premiers peintres français de la génération romantique à avoir consacré son œuvre au paysage. Paul Huet, d'abord élève du néo-classique Guérin puis de Gros, rencontre Delacroix et le paysagiste anglais Bonington. Ses premières œuvres, à la technique large et nerveuse, témoignent d'une sensibilité tourmentée (Les Ormes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-huet/#i_0

HUNT WILLIAM HOLMAN (1827-1910)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 284 mots
  •  • 2 médias

Peintre britannique, né le 2 avril 1827 à Londres, mort le 7 septembre 1910 à Londres. En 1843, William Holman Hunt entre à l'école de la Royal Academy où il se lie d'amitié avec le peintre John Everett Millais , avec lequel il fondera en 1848 la Confrérie préraphaélite. L'œuvre de Hunt Hireling Shepherd (« Le Mauvais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-holman-hunt/#i_0

INGRES ET LE NU - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 481 mots

1808 Ingres, pensionnaire de l'Académie de France à Rome à la villa Médicis, présente comme étude obligatoire deux nus, La Baigneuse Valpinçon et Œdipe et le Sphynx (tous deux au musée du Louvre). La Baigneuse inaugure une série poursuivie par l'artiste durant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingres-et-le-nu-reperes-chronologiques/#i_0

INGRES JEAN AUGUSTE DOMINIQUE (1780-1867)

  • Écrit par 
  • Jean LACAMBRE
  •  • 2 419 mots
  •  • 6 médias

Proclamé l'émule, l'égal de Raphaël, celui qui fut, selon Castagnary, « le messie du classicisme », apparaît malgré lui comme l'un des initiateurs du romantisme et du réalisme en France. Déjà, en 1855, Baudelaire remarquait dans son compte rendu de l'Exposition universelle : « Aux gens du monde, M. Ingres s'imposait par un emphatique amour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-auguste-dominique-ingres/#i_0

INGRES et L'ILLUSION GRECQUE. INGRES ET L'ANTIQUE (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 987 mots

Deux expositions, l'une à Paris, l'autre à Montauban et en Arles, ont ramené en 2006 « Monsieur Ingres » sous les feux de l'actualité, sans qu'il ait été besoin pour cela d'une quelconque date anniversaire. On ne peut que s'en féliciter, tant le calendrier des manifestations culturelles tend à devenir purement commémoratif, au risque d'une trop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingres-l-illusion-grecque-ingres-et-l-antique/#i_0

ISABEY JEAN-BAPTISTE (1767-1855)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 486 mots
  •  • 2 médias

« Peintre en miniature » — comme il est simplement gravé sur la tombe du Père-Lachaise où repose également son fils Eugène (1803-1886), le peintre romantique — mais aussi, selon la titulature dont il bénéficie sous le Premier Empire, « peintre dessinateur du cabinet de S.M. l'Empereur, des cérémonies et relations extérieures », Jean-Baptiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-isabey/#i_0

JOHN CONSTABLE ET LA CAMPAGNE ANGLAISE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 570 mots

1776 Naissance de Constable à East Bergholt, dans le Suffolk, où son père est propriétaire, en particulier de moulins. Il grandit dans la vallée de la Stour, une petite rivière, où il habitera pendant longtemps à l'âge adulte, et d'où il tirera le sujet de certains de ses tableaux les plus célèbres (comme les nombreuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-constable-et-la-campagne-anglaise-reperes-chronologiques/#i_0

JONGKIND JOHAN BARTHOLD (1819-1891)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 388 mots
  •  • 2 médias

Huitième enfant d'une famille paysanne, Jongkind entre à l'académie de La Haye à dix-sept ans. Il apprend alors la technique du dessin , mais surtout de l'aquarelle d'après nature. Lors d'un premier séjour en France, il se lie en 1846 avec Isabey qui lui fait découvrir les couleurs et les effets de lumière des plages normandes. En 1862, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johan-barthold-jongkind/#i_0

KHNOPFF FERNAND (1858-1921)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 622 mots
  •  • 1 média

Pur produit de la haute bourgeoisie catholique, aristocrate fortuné d'ascendance germanique, premier adepte de Péladan à Bruxelles, misogyne hautain, solitaire et raffiné, trop attaché à sa sœur Marguerite (son modèle privilégié) pour supporter le mariage au-delà de quelques mois, mobilisé en permanence par un sens aigu du paraître, Fernand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-khnopff/#i_0

LACOMBE GEORGES (1868-1916)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 314 mots

Trois rencontres auront marqué la vie de Georges Lacombe : celles de Sérusier en 1892, de Gauguin un an plus tard, de Théo van Risselberghe en 1904. Lacombe adopta très vite les idées de Paul Sérusier et s'intégra aux nabis . Ses tableaux s'inspirent de la technique des teintes plates cernées de lignes décoratives, dans l'esprit des paysages de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lacombe/#i_0

LANDON CHARLES-PAUL (1760-1826)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 551 mots

Peintre, critique d'art et éditeur. Élève de F.-A. Vincent et de J.-B. Regnault (dont les ateliers étaient rivaux de celui de David), Landon remporta le grand prix de Rome en 1792 et exposa au Salon jusqu'en 1812 des tableaux mythologiques et des allégories. Son style précieux, à la composition harmonieuse et au coloris frais, est empreint de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-paul-landon/#i_0

LANGLOIS EUSTACHE HYACINTHE (1777-1837)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 584 mots

« Je désirais mettre à la suite de saint Julien le vitrail de la cathédrale de Rouen ; il s'agissait de colorier la planche qui se trouve dans le livre de Langlois, rien de plus. Et cette illustration me plaisait précisément parce que ce n'était pas une illustration, mais un document historique. En comparant l'image au texte, on se serait dit : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eustache-hyacinthe-langlois/#i_0

LAWRENCE sir THOMAS (1769-1830)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 579 mots
  •  • 3 médias

Peintre anglais. Bien que Thomas Lawrence ait exécuté quelques peintures d'histoire au début de sa carrière (Homère récitant ses poèmes, exposé en 1791, coll. Kincaid-Lennox, Downton Castle), sa production presque entière se compose de portraits. Lawrence est, dans ce domaine, le successeur immédiat de Reynolds et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-sir-thomas/#i_0

LEBOURG ALBERT (1849-1928)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 324 mots

Peintre français. Les conflits parfois dramatiques de l'avant-garde et de la tradition, dans le dernier quart du xixe siècle, risquent de cacher l'accord qui exista parfois entre l' impressionnisme et certains tempéraments d'artistes, rebutés par la production académique, mais plus sensibles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-lebourg/#i_0

LENBACH FRANZ SERAPH VON (1836-1904)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 342 mots
  •  • 1 média

Peintre allemand, Lenbach est le portraitiste officiel et mondain de la fin du xixe siècle dans son pays. Après des études techniques, pendant lesquelles il s'essaie déjà à l'art de peindre, il entre à Munich dans l'atelier de Piloty, représentant de la peinture historique, qui l'emmène à Rome en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-seraph-von-lenbach/#i_0

LES VOYAGES DE TURNER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 951 mots

1794 Première excursion de Turner, dans le centre de l'Angleterre, dans le seul but de trouver des paysages ou des monuments susceptibles d'être gravés. Elle sera suivie de nombreuses autres, toujours en Grande-Bretagne, pays alors en guerre avec la France où il ne lui est pas possible de se rendre comme sur le reste du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voyages-de-turner-reperes-chronologiques/#i_0

LIEBERMANN MAX (1847-1935)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 362 mots

Peintre allemand, l'un des représentants, avec Slevogt et Corinth, de ce que l'on appelle à tort l' impressionnisme allemand. Né à Berlin, fils d'une riche famille de fabricants, Liebermann fait ses études, de 1868 à 1872, à l'École des beaux-arts de Weimar. Très impressionné par Mihaly Munkácsy, qu'il rencontre à Düsseldorf, il peint en 1872 ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-liebermann/#i_0

LUCE MAXIMILIEN (1858-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 408 mots

« Maximilien Luce. Un nouveau venu, un brutal et un loyal au talent fruste et musculeux. Dans des mansardes sans femmes, un ouvrier nu-torse se débarbouille, un autre trempe une croûte dans un bol. Les plus lépreux abords des fortifications, il les peint... » En prenant ces quelques notes à la troisième exposition de la Société des artistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilien-luce/#i_0

LÉPINE LOUIS STANISLAS (1835-1892)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 202 mots

Peintre français. Ce petit maître, élève de Corot, à qui sont dues presque toutes les formules de son art, illustre admirablement, dans d'étroites limites, une certaine tradition du paysage naturaliste français au xixe siècle : celle dont la prédilection se porte sur les éléments mobiles et fluides de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-stanislas-lepine/#i_0

MAILLOL ARISTIDE (1861-1944)

  • Écrit par 
  • Antoinette LE NORMAND-ROMAIN
  •  • 1 547 mots

C'est en 1905 seulement, après la parution des articles d'Octave Mirbeau, de Gide et de Maurice Denis, et le Salon d'automne où était présenté le plâtre de la Méditerranée, que Maillol s'imposa comme un sculpteur à la position originale rompant avec l'académisme et avec le lyrisme expressif de Rodin. Révélant en son auteur un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristide-maillol/#i_0

MAKART HANS (1840-1884)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 371 mots
  •  • 1 média

Peintre d'histoire autrichien, Makart est l'un des plus brillants représentants de la grande peinture décorative en Europe autour de 1870. Après des débuts difficiles, il connut une carrière fulgurante interrompue par une mort prématurée. Faute de moyens, il dut interrompre ses études à l'académie des Beaux-Arts de Vienne . Le prince-évêque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-makart/#i_0

MANET À LA MARGE DE L'IMPRESSIONNISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 347 mots

1859 Après avoir étudié dans l'atelier de Thomas Couture (1850-1856), Manet (1832-1883), qui a l'habitude de faire des copies au Louvre, y rencontre Fantin-Latour (1857) puis Degas. 1861 Manet expose pour la première fois au Salon. Il cherchera toujours à participer à cette manifestation, malgré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manet-reperes-chronologiques/#i_0

MANET ÉDOUARD

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 3 191 mots
  •  • 7 médias

Longtemps défini par sa modernité et quelque peu statufié dans ce rôle, Édouard Manet se situe toujours au cœur d'une interprétation générale de l'art du xixe siècle, mais exposé de manière plus libre à l'exercice du jugement avec le renouveau des études historiques consacrées à ses contemporains, ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-manet/#i_0

MANET-VELÁZQUEZ. LA MANIÈRE ESPAGNOLE AU XIXe siècle (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 178 mots

Le musée d'Orsay à Paris, du 16 septembre 2002 au 5 janvier 2003, puis le Metropolitan Museum à New York (24 février-8 juin 2003), ont accueilli une exposition consacrée à l'influence de la peinture espagnole sur la peinture française du romantisme à la fin du xixe siècle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manet-velazquez-la-maniere-espagnole-au-xixe-siecle/#i_0

MANET. LES NATURES MORTES (exposition)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 958 mots

Les natures mortes occupent dans l'œuvre de Manet une place considérable : un cinquième de ses tableaux relèvent spécifiquement de ce genre, qui est également présent dans certains portraits ou certaines compositions plus ambitieuses de l'artiste. L'une de ses œuvres les plus célèbres, Le Déjeuner sur l'herbe, autrefois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manet-les-natures-mortes/#i_0

MARILHAT PROSPER (1811-1847)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 449 mots

L'orientalisme français a été trop longtemps réduit à quelques noms (Delacroix et Chassériau presque exclusivement, Decamps pour mémoire, Fromentin, car on se souvient de l'auteur de Dominique) pour qu'on ne voie pas avec satisfaction l'intérêt se porter sur d'autres artistes : Marilhat bien sûr, mais aussi Adrien Dauzats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosper-marilhat/#i_0

MARÉES HANS VON (1837-1887)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 334 mots

Peintre allemand, Hans von Marées est le meilleur représentant du courant idéaliste de la peinture allemande dans le troisième quart du xixe siècle, courant qu'illustrèrent aussi Arnold Böcklin et Anselm Feuerbach. Après une première formation à Berlin, il vint à Munich, où le mécène Adolf Friedrich […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-von-marees/#i_0

MAUFRA MAXIME (1861-1918)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 228 mots

Lancé par un article d'Octave Mirbeau après une exposition chez Le Barc de Bouteville (1894), Maufra a d'abord fait partie, avec des peintres comme Moret et Chamaillard, du groupe le moins bien connu de l' école de Pont-Aven , plus lié à Émile Bernard qu'à Gauguin qu'il ne suit d'ailleurs pas au Pouldu. Après avoir ainsi souscrit à l'esthétique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-maufra/#i_0

MEISSONIER JEAN-LOUIS ERNEST (1815-1891)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 674 mots
  •  • 1 média

« Le succès qu'il obtient, les honneurs dont on l'accable me font toujours chercher en lui un homme que je ne trouve pas » : ce scepticisme de Zola, proféré dès 1867, marque bien la paradoxale situation de Meissonier. Peintre admiré, adulé, dont les toiles valaient si cher qu'il n'entra en force au Louvre qu'en 1909, grâce au legs du richissime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-ernest-meissonier/#i_0

MENZEL ADOLPH VON (1815-1905)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 367 mots
  •  • 2 médias

Peintre et graveur allemand. Menzel est le plus célèbre peintre berlinois de la seconde moitié du xixe siècle. Fils d'un imprimeur lithographe venu s'établir à Berlin en 1790, il travailla d'abord avec lui ; ses premiers essais de peinture à l'huile datent de 1836 et il n'eut guère dans ce métier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-von-menzel/#i_0

MEUNIER CONSTANTIN (1831-1905)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 370 mots

Sculpteur et peintre belge. Dès sa jeunesse, Meunier a été profondément marqué par les maîtres du réalisme français et belge dont il allait, dans une large mesure, poursuivre l'inspiration jusqu'à la fin du siècle : son ami Charles de Groux (1825-1870), le « peintre des malheureux » ; Millet, dont les sujets paysans sont très tôt connus et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-meunier/#i_0

MILLAIS JOHN EVERETT (1829-1896)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 462 mots
  •  • 2 médias

Peintre et illustrateur anglais, né le 8 juin 1829 à Southampton (Hampshire), mort le 13 août 1896 à Londres. John Everett Millais s'installe à Londres en 1838 et rentre à l'âge de 11 ans à l'école de la Royal Academy. Extrêmement précoce, il remporte tous les prix académiques. En 1848, il s'associe avec deux autres artistes, William Holman Hunt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-everett-millais/#i_0

MILLET / VAN GOGH (exposition)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 930 mots

Aussi instructive que riche en œuvres de haute qualité, l'exposition Millet/Van Gogh, présentée au musée d'Orsay du 14 septembre 1998 au 3 janvier 1999, aurait pu, a priori, sembler dépourvue d'intérêt véritable. Quiconque connaît tant soit peu la personnalité de Van Gogh sait en effet qu'il nourrissait pour Millet une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/millet-van-gogh/#i_0

MILLET JEAN-FRANÇOIS (1814-1875)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 975 mots
  •  • 2 médias

La peinture de Millet, longtemps très populaire, a été appréciée en vertu de critères d'ordre social ou moral, mais rarement en tant qu'œuvre plastique : c'est ce qu'a justement entrepris la critique récente. Par ses origines, comme par l'univers de toute son œuvre, Millet fait figure de personnalité à part, généralement estimée pour ses qualités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-millet/#i_0

MONET CLAUDE (1840-1926)

  • Écrit par 
  • Françoise CACHIN
  •  • 2 116 mots
  •  • 5 médias

Le mot fameux de Cézanne résume parfaitement le génie de Monet : « Monet, ce n'est qu'un œil, mais quel œil ! » En privilégiant les effets lumineux et la matière picturale, qui n'étaient jusque-là, dans l'histoire de la peinture, que des moyens au service d'une représentation, le maître de l' impressionnisme entame, le premier, le processus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-monet/#i_0

MONET IN THE 20th CENTURY et MONET, LE CYCLE DES NYMPHÉAS (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 965 mots

L'installation de Monet à Giverny, dans l'Eure, en 1883, aurait pu n'être que temporaire, mais elle devint définitive avec l'achat de sa maison, en 1890, dont il agrandit le jardin, à partir de 1893, par un bassin aux nymphéas. Il lui restait plus de trente ans à vivre (il meurt en 1926), mais, curieusement, cette période où il va « au-delà de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monet-in-the-20th-century-monet-le-cycle-des-nympheas/#i_0

MONTICELLI ADOLPHE (1824-1886)

  • Écrit par 
  • Françoise LEMPERT
  •  • 326 mots

L'œuvre de Monticelli surprend par le grand nombre d'influences dont elle témoigne. Le personnage de l'artiste lui-même exprime cet éclectisme : ami de Díaz de la Peña, il admire Rubens, Véronèse et Watteau ; lié à Cézanne, il est admiré par Van Gogh. On retrouve dans toutes ses peintures des affinités plus ou moins grandes avec ces artistes, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-monticelli/#i_0

MOREAU GUSTAVE (1826-1898)

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis MATHIEU
  •  • 2 078 mots
  •  • 2 médias

L'histoire de l'art n'a longtemps reconnu à Gustave Moreau que le mérite d'avoir été le professeur de Rouault, de Matisse, de Marquet. Quant au peintre, une boutade de Degas tenait lieu de jugement : « Il met des chaînes de montre aux dieux de l'Olympe. » Seuls des surréalistes comme André Breton ou Salvador Dalí, fascinés par ses évocations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-moreau/#i_0

MORISOT BERTHE (1841-1895)

  • Écrit par 
  • Emmanuelle AMIOT-SAULNIER
  •  • 967 mots
  •  • 2 médias

Un peu à l'écart du groupe impressionniste, comme le remarque Paul Valéry dans un texte publié à l'occasion de la rétrospective de 1941 au musée de l'Orangerie, se tient une dame : Berthe Morisot. Dans cet écart, fait de modestie et de contraintes liées à son identité de femme, tiennent toute l'ambiguïté et les défis de ce statut nouveau : être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berthe-morisot/#i_0

MORRIS WILLIAM (1834-1896)

  • Écrit par 
  • Philip Prichard HENDERSON
  •  • 1 989 mots
  •  • 2 médias

Tout à tour dessinateur, poète, romancier, traducteur, peintre, théoricien, et finalement acteur notable du mouvement socialiste anglais, William Morris fonda le mouvement Arts and Crafts en Angleterre grâce à ses créations dans divers arts décoratifs (mobilier, textile, vitrail , papier peint), bouleversant l'esthétique de l' époque victorienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-morris/#i_0

MUNCH EDVARD (1863-1944)

  • Écrit par 
  • Hans BISANZ, 
  • Frank CLAUSTRAT
  •  • 1 795 mots

Parallèlement aux grandes œuvres des écrivains scandinaves, Henrik Ibsen, August Strindberg, la production d'Edvard Munch représente la contribution inattendue de la Norvège à l'épanouissement de la peinture et de la gravure au xxe siècle. La période décisive de l'évolution de Munch fut placée sous le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edvard-munch/#i_0

NANTEUIL CÉLESTIN (1813-1873)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 395 mots

À dix-neuf ans, Célestin Nanteuil atteint en même temps la célébrité et sans doute le sommet de son talent. Ce « jeune homme moyen âge », selon l'expression de Théophile Gautier, s'impose dans ses eaux-fortes et ses lithographies comme l'interprète idéal des romantiques, de Victor Hugo à Alexandre Dumas , de Gérard de Nerval à Pétrus Borel. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestin-nanteuil/#i_0

OVERBECK JOHANN FRIEDRICH (1789-1869)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 322 mots

Peintre allemand, né le 3 juillet 1789 à Lübeck, mort le 12 novembre 1869 à Rome. Johann Friedrich Overbeck entre à l'Académie des beaux-arts de Vienne en 1806. Déçu par l'enseignement académique, il fonde avec Franz Pforr et d'autres artistes la Confrérie de saint Luc en 1809. Ce groupe de peintres, surnommés les nazaréens, veut renouer avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-friedrich-overbeck/#i_0

PAUL CÉZANNE ET LE THÈME DES BAIGNEUSES ET DES BAIGNEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 604 mots

1867 Cézanne peint pour son ami de jeunesse Émile Zola L'Enlèvement (King's College, en dépôt au Fitzwilliam Museum, Cambridge), au sujet en réalité mal défini, mais qui manifeste son souci de peindre le nu , et de l'inscrire dans un paysage, dans cette toile, la campagne aixoise. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-cezanne-et-le-theme-des-baigneuses-et-des-baigneurs-reperes-chronologiques/#i_0

PICOT FRANÇOIS-ÉDOUARD (1786-1868)

  • Écrit par 
  • Sylvain BELLENGER
  •  • 546 mots

Fils de François-André Picot, brodeur de l'empereur Napoléon Ier, le peintre François-Édouard passa son enfance dans le milieu de l'artisanat de luxe qui contribuait avec les artistes aux fastes de l'Empire. Dès quatorze ans, il entre dans les ateliers de Léonor Mérimée, secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-edouard-picot/#i_0

PIROSMANI NIKO (1862-1918)

  • Écrit par 
  • Régis GAYRAUD
  •  • 946 mots

Le peintre Nikala Pirosmanachvili (Niko Pirosmani) naquit en 1862 à Mirzaani, en Géorgie sous domination russe. Son père était un paysan pauvre, sa mère fabriquait des tapis. Orphelin à huit ans, il fut recueilli par une famille cultivée de Tiflis, apprit le russe et reçut une instruction artistique. Il semble en effet qu'il fut confié par ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niko-pirosmani/#i_0

PISSARRO CAMILLE (1830-1903)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 469 mots
  •  • 6 médias

Moins populaire que Renoir et Monet, à première vue moins raffiné ou savant que Cézanne ou Degas, Pissarro n'en est pas moins un acteur capital de l' impressionnisme , tant par son œuvre que par son rôle au sein du mouvement. Sa formation l'inscrivait directement dans la tradition du paysage français de Valenciennes à Corot, avec laquelle il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-pissarro/#i_0

PREVIATI GAETANO (1852-1920)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 574 mots

Créateur d'une peinture originale et historiquement importante, le peintre italien Gaetano Previati a accompli l'essentiel de son œuvre vers la fin du xixe siècle. En 1876 et 1877, il travaille avec le peintre Cassioli et s'installe ensuite à Milan où il fréquente l'atelier de Bertini. L'œuvre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaetano-previati/#i_0

PRUD'HON PIERRE PAUL (1758-1823)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 639 mots
  •  • 2 médias

Celui que l’on surnommait le « Corrège français » est le seul artiste d’envergure de son temps à être resté en dehors de l’influence de David. Prud’hon ne s’est imposé que très progressivement, grâce aux amateurs friands de ses petits tableaux et surtout de ses dessins, un des meilleurs aspects de son œuvre. De son vivant même, il avait alterné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-paul-prud-hon/#i_0

PUVIS DE CHAVANNES PIERRE (1824-1898)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 457 mots
  •  • 1 média

Puvis n'est pas le peintre froid et académique dont l'image s'est peu à peu imposée au public au cours du xxe siècle . Jusqu'à la dernière décennie de sa vie, son œuvre fut l'objet de vives critiques et de controverses, surtout de la part des milieux officiels. En revanche, les peintres d'avant-garde, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-puvis-de-chavannes/#i_0

RAEBURN HENRY (1756-1823)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 368 mots
  •  • 1 média

Appartenant à la génération qui suit celle de Reynolds, Henry Raeburn, peintre de portraits écossais, reste proche des types fixés par le fondateur de la Royal Academy. Il s'agit pourtant d'un artiste authentiquement « provincial », qui eut peu de contrats avec les ateliers londoniens. Sa formation fut celle d'un miniaturiste et il semble n'avoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-raeburn/#i_0

RAFFET DENIS AUGUSTE MARIE (1804-1860)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 477 mots

« Raffet ! le plus grand nom de l' estampe originale du siècle. Ce n'est pas encore assez dire : l'un des plus grands noms de l'art français. » Ce jugement hyperbolique et catégorique d'un amateur aussi averti qu'Henri Béraldi, qui a dressé le catalogue de l'œuvre gravé, doit faire réfléchir. Raffet n'est pas seulement l'épigone de Charlet dont il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-auguste-marie-raffet/#i_0

RANSON PAUL (1864-1909)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 266 mots
  •  • 1 média

Après avoir fait des études à l'école des Arts décoratifs de Limoges, sa ville natale, Ranson travaille à Paris, à l'académie Julian, où il rencontre les futurs nabis : Maurice Denis , Bonnard, Sérusier, Vuillard. Quand le groupe sera constitué, c'est dans son appartement du boulevard Montparnasse, baptisé « Temple », qu'il tiendra ses réunions. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ranson/#i_0

REDON ODILON (1840-1916)

  • Écrit par 
  • Klaus BERGER
  •  • 1 442 mots
  •  • 3 médias

Que l'imaginaire et le rêve soient, pour l'art, de plus d'importance que la représentation de la nature à la manière des impressionnistes, ses contemporains, tel est le message que nous laisse Redon. Cet artiste, discret et réservé, se donnait clairement pour but de mettre « la logique du visible au service de l'invisible ». Un monde magique où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odilon-redon/#i_0

REDOUTÉ PIERRE JOSEPH (1759-1840)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 978 mots
  •  • 1 média

Peintre de fleurs, aquarelliste, graveur, lithographe Pierre Joseph Redouté est né dans une famille de peintres. Son père Charles Joseph Redouté (1715-1776), peintre lui-même, eut en outre pour fils Antoine Ferdinand (1756-1809), peintre décorateur de théâtre, et Henri Joseph (1766-1852), qui fit partie des artistes et savants que Bonaparte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-joseph-redoute/#i_0

REGNAULT HENRI (1843-1871)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 456 mots

La mort héroïque d'Henri Regnault, engagé volontaire lors de la guerre de 1870, a donné au peintre une gloire de légende. Il y a en effet, dans cette courte destinée, bien des aspects qui rappellent Géricault, et l'on peut imaginer la place que Regnault aurait pu tenir dans l'art français s'il avait vécu plus longtemps... Fils du chimiste Victor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-regnault/#i_0

REGNAULT JEAN-BAPTISTE (1754-1829)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 527 mots

Par l'importance de son œuvre, la qualité de ses élèves (Guérin par exemple), les honneurs qu'il reçut (membre de l'Institut en 1795, décoré par Napoléon et anobli), Regnault a pu être considéré et s'est en tout cas voulu comme le rival et l'égal de David. Aussi bien, le règne et le génie davidiens ont-ils obscurci toute une famille de peintres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-regnault/#i_0

RENOIR AUGUSTE (1841-1919)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 2 837 mots
  •  • 6 médias

« Il y a eu, par un après-midi de printemps, sur la pelouse d'un champ de course, ce doux ciel clair, cet attelage arrêté, cette jeune femme heureuse. Il y a eu ces garçons et ces filles autour de la table desservie dans une lumière radieuse, et la Marne à travers les saules, et l'aile blanche entrevue d'une barque, et tous ces jeunes corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-renoir/#i_0

ROBERT LÉOPOLD (1794-1835)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 503 mots
  •  • 1 média

L'oubli dans lequel est tenu Léopold Robert contraste par trop avec la célébrité qui fut la sienne. Le Retour de la fête de la Madone de l'Arc , 1827, La Halte des moissonneurs dans les marais Pontins, 1830, furent sans doute — et grâce à la gravure — parmi les tableaux les plus populaires et les mieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-robert/#i_0

ROPS FÉLICIEN (1833-1898)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 462 mots

Peintre et graveur belge. Rops, qui avait suivi les cours de l'académie de Namur et ceux de l'atelier de Saint-Luc à Bruxelles, a manifesté très tôt des talents de dessinateur et d'illustrateur (il donne des caricatures à l'hebdomadaire satirique Uylenspigel qu'il a fondé). Après 1850, l'artiste réside tantôt à Paris, tantôt à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felicien-rops/#i_0

ROSSETTI DANTE GABRIEL (1828-1882)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 420 mots
  •  • 1 média

Au sein de la confrérie préraphaélite (Pre-Raphaelite Brotherhood), des personnalités et des talents très divers s'épanouirent. Dante Gabriel Rossetti était le fils d'un réfugié politique italien. Il passa son enfance dans un milieu saturé de littérature, où tout semblait tourner autour des écrivains italiens et anglais. Ses études d'art, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dante-gabriel-rossetti/#i_0

ROUAULT GEORGES (1871-1958)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 673 mots

Si l'historien et le critique sont en droit de se demander où se situe tel ou tel créateur dans le panorama des arts de son siècle, quelles affinités et quel rayonnement il convient de lui reconnaître, s'agissant de Rouault les questions de cet ordre semblent inadaptées. Sans avoir jamais voulu passer pour un génie excentrique, Rouault, en effet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-rouault/#i_0

ROUSSEAU HENRI (1844-1910)

  • Écrit par 
  • Dora VALLIER
  •  • 1 746 mots
  •  • 6 médias

Définir la place d'Henri Rousseau, le Douanier, l'ancêtre des peintres naïfs, dans l'histoire de l'art moderne est impossible, puisque sa peinture ne relève ni de la tradition ni de son contraire, l' avant-garde . Rousseau est tout simplement un autodidacte de génie, sans culture ni métier : d'où son originalité. C'est cette originalité, du reste, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-rousseau/#i_0

ROUSSEAU THÉODORE (1812-1867)

  • Écrit par 
  • Jeremy STRICK
  •  • 4 151 mots
  •  • 3 médias

Avec Corot, Théodore Rousseau domine la peinture de paysage française du milieu du xixe siècle. Figure symbolique de l' école de Barbizon tout comme Millet, son ami intime, il incarne la lutte de la génération de 1830 contre les conventions et les règles académiques. Malgré des appuis importants, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-rousseau/#i_0

ROWLANDSON THOMAS (1756-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 421 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur anglais. Rowlandson, sans doute le plus anglais des caricaturistes et l'héritier direct de Hogarth, commence par se former en France. Après un bref passage à la Royal Academy, il entre comme élève à l'Académie royale de Paris, où il est protégé par Pigalle (1772-1775). Ces études académiques, qui se poursuivent à la Royal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-rowlandson/#i_0

RUNGE PHILIPP OTTO (1777-1810)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 444 mots
  •  • 1 média

Le meilleur représentant avec Caspar David Friedrich du romantisme allemand en peinture. Runge s'est formé à l'Académie des beaux-arts de Copenhague (1799-1801), qui attirait à l'époque les jeunes talents de l'Allemagne du Nord, puis à Dresde (1801-1803), où il fit la connaissance de Ludwig Tieck . Il fut également lié à Goethe, après avoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philipp-otto-runge/#i_0

RÉPINE ILIA EFIMOVITCH (1844-1930)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 273 mots

Héros d'un groupe de peintres actifs en Russie à la fin du xixe siècle, les Ambulants (Peredvižniki), dont l'ambition rejoint celle de Courbet, si l'on y ajoute une forte dose de nationalisme. En Europe occidentale comme en Russie, la « modernité » en peinture naît en effet d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ilia-efimovitch-repine/#i_0

SCHEFFER ARY (1795-1858)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 344 mots
  •  • 2 médias

Peintre très célèbre de l'époque romantique, Ary Scheffer est d'origine néerlandaise mais il fait carrière en France. À Paris, où il s'installe, il devient l'élève de Guérin, expose au Salon de 1812 et se lie avec les jeunes peintres Géricault et Delacroix. Ses premières œuvres sont des scènes de genre assez mièvres, inspirées parfois de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ary-scheffer/#i_0

SCHULER THÉOPHILE (1821-1878)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 680 mots

Né à Strasbourg et fils de pasteur, Théophile Schuler est un artiste lié au mouvement dit du « romantisme alsacien », auquel se rattache également Gustave Brion , comme l'a bien montré, en 1979, l'exposition Théophile Schuler, un romantique alsacien 1821-1876, au château des Rohan à Strasbourg. Il se forma très jeune à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophile-schuler/#i_0

SCHWIND MORITZ LUDWIG VON (1804-1871)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 366 mots
  •  • 1 média

Illustrateur et peintre d'origine autrichienne dont l'art a connu jusqu'à une date récente une immense popularité dans les pays germaniques. Après des études secondaires classiques, Moritz von Schwind étudie à l'Académie des beaux-arts de Vienne tout en dessinant des vignettes, des figures de mode ou des cartes de vœux pour gagner sa vie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moritz-ludwig-von-schwind/#i_0

SEGANTINI GIOVANNI (1858-1899)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 288 mots
  •  • 1 média

Occupant une place à part dans la peinture, entre le dernier romantisme et l'éclosion du divisionnisme italien, Giovanni Segantini fut formé à l'académie de Brera à Milan, où il suivit des cours de peinture de 1875 à 1879. Vers 1880 le peintre, maître de ses moyens d'expression, se lie avec le marchand Vittore Grubicy de Dragon qui aura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-segantini/#i_0

SEURAT GEORGES (1859-1891)

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 2 530 mots
  •  • 7 médias

« Seurat est un grand peintre inconnu », écrivait Lucie Cousturier en 1921 dans une des premières biographies consacrées au peintre d'Un dimanche à la Grande Jatte. 1884 (The Art Institute, Chicago). Malgré une place très vite établie dans l'histoire de l'art moderne, notamment au moment du cubisme, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-seurat/#i_0

SIGNAC PAUL (1863-1935)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 557 mots
  •  • 2 médias

Peintre français, né à Paris. Débutant sous l'influence de Monet, Paul Signac est, en 1884, à l'âge de vingt et un ans, parmi les fondateurs de la Société des artistes indépendants, où il connaît Georges Seurat . C'est en étroite collaboration avec ce dernier que Signac va jeter les bases théoriques du néo-impressionnisme , mouvement charnière qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-signac/#i_0

SISLEY ALFRED (1839-1899)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 441 mots

« La vie et le mouvement sont nécessaires, ils dépendent de l'émotion de l'artiste, qui doit modifier sa facture selon cette émotion... » Voilà ce que disait Alfred Sisley, peintre de sentiment dans la lignée de Corot, à qui il fait souvent penser. Même délicatesse, même goût de l'harmonie, même attrait pour la transcription du jeu le plus secret […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-sisley/#i_0

SPITZWEG CARL (1808-1885)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 404 mots

Peintre munichois, Spitzweg est célèbre par ses minuscules tableaux, où la postérité s'est plu à retrouver les images du « bon vieux temps ». Bien que son talent de dessinateur se soit manifesté très tôt, il commença par embrasser la carrière de pharmacien. Ses études terminées, les loisirs d'une cure nécessitée par une longue maladie lui firent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-spitzweg/#i_0

STEVENS LES

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 315 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un marchand de tableaux, Joseph Stevens (1819-1892), peintre autodidacte né et mort à Bruxelles, est le frère aîné du peintre Alfred Stevens et du critique d'art Arthur Stevens. Il est l'un des premiers peintres du mouvement réaliste qu'on voit se développer, en Belgique comme en France, vers 1850. Il a traité un sujet privilégié, le chien, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-stevens/#i_0

STUART GILBERT (1755-1828)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 522 mots
  •  • 2 médias

Peintre américain, Stuart est formé auprès d'un maître écossais, le portraitiste Cosmo Alexander, qu'il accompagne en Écosse en 1772 ; il s'expatrie en Angleterre et en Irlande de 1775 à 1792. Si ses premiers portraits relèvent directement de la tradition archaïque des « primitifs » américains (Mrs. John Bannister et son fils, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-stuart/#i_0

SÉRUSIER PAUL (1863-1927)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 450 mots
  •  • 2 médias

Sérusier, le « nabi à la barbe rutilante », selon la dénomination des nabis eux-mêmes, est avant tout, avec Maurice Denis , le théoricien et l'« intellectuel » du mouvement. Après des études brillantes il avait été massier à l'académie Julian, où il avait retrouvé Denis, Bonnard, Ranson, Ibels. En 1888, il se rend à Pont-Aven : Gauguin le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-serusier/#i_0

THÉODORE CHASSÉRIAU (C. Peltre)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 982 mots

Beaucoup reste encore à redécouvrir ou à interpréter dans la peinture française de la première moitié du xixe siècle. C'est dire l'intérêt de la publication d'une monographie consacrée à Théodore Chassériau (Théodore Chassériau, Gallimard, Paris, 2001), écrite par Christine Peltre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-chasseriau/#i_0

THÉODORE GÉRICAULT ET LE ROMANTISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 559 mots

1812 Géricault présente au Salon Portrait de M. D***, dit aujourd'hui Officier de chasseurs à cheval chargeant (musée du Louvre). L'œuvre surprend par sa composition en diagonale et en profondeur, par la vigueur de la touche et du coloris, par l'ambiguïté du sujet, à la fois un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-gericault-et-le-romantisme-reperes-chronologiques/#i_0

TOOROP JOHANNES THEODORUS dit JAN (1858-1928)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

Peintre d'origine javanaise. Né d'un père hollandais qui était fonctionnaire et d'une mère de sang mêlé, Jan Toorop est arrivé en Hollande à l'âge de onze ans. Sa riche personnalité — il semblait, de son vivant, malaisé de parler de cet « artiste excessif et sincère » — a dominé un langage fluent, ondulant, brûlant, celui du désir : langage où la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toorop-johannes-theodorus-dit-jan/#i_0

TOULOUSE-LAUTREC HENRI DE (1864-1901)

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 2 880 mots
  •  • 7 médias

Toulouse-Lautrec , c'est une vie. Une vie singulière, entièrement commandée par un événement initial, accidentel, aux conséquences effroyables. Comme cet homme ainsi marqué d'un sceau fatal fut un artiste, on ne peut étudier son art sans tenir compte de sa biographie. Au reste, son cas est analogue à celui de quelques grands artistes et grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-toulouse-lautrec/#i_0

TROYON CONSTANT (1810-1865)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 890 mots
  •  • 2 médias

Les parents de Constant Troyon travaillaient à la manufacture de Sèvres, son père comme peintre décorateur, sa mère comme brunisseuse. L'enfant fut encouragé dans le domaine des arts par Riocreux, conservateur du Musée céramique, qui lui fit peindre des fleurs et des paysages « classiques », sous la direction d'un professeur, mais l'élève se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constant-troyon/#i_0

TURNER JOSEPH MALLORD WILLIAM (1775-1851)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 644 mots
  •  • 3 médias

Turner est, au xxe siècle, l'un des artistes anglais les plus renommés dans le monde. Il était déjà fort célèbre de son vivant, tant en Grande-Bretagne que dans le reste de l'Europe, où ses travaux avaient amplement été diffusés par la gravure . Mais il n'acquit en fait sa véritable stature qu'après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-mallord-william-turner/#i_0

VALENCIENNES PIERRE HENRI DE (1750-1819)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 550 mots

En dépit d'une formation dans l'atelier d'un peintre d'histoire, Gabriel Doyen, Pierre Henri de Valenciennes se consacre entièrement au paysage. C'est un peintre qui a beaucoup voyagé et qui possède une véritable culture encyclopédique. Sa carrière marque ses efforts pour faire triompher le genre du paysage historique : admis à l'Académie royale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henri-de-valenciennes/#i_0

VALLOTTON FÉLIX (1865-1925)

  • Écrit par 
  • Marina DUCREY
  •  • 1 080 mots
  •  • 5 médias

L’artiste d’origine suisse Félix Vallotton, né en 1865 à Lausanne, est naturalisé français en 1900. Célèbre comme graveur sur bois et illustrateur, il fut aussi un peintre en vue sur la scène artistique parisienne, même si l’indépendance qu’il affichait n’a pas toujours été comprise de la critique. Son œuvre compte plus de 1 700 peintures, près de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-vallotton/#i_0

VAN GOGH ET GAUGUIN (expositions)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 924 mots

Les neuf semaines passées ensemble par Paul Gauguin et Vincent Van Gogh à Arles, entre la fin octobre et la fin décembre 1888, ont toujours été considérées comme un des épisodes majeurs du post-impressionnisme : d'abord par l'union de deux de ses personnalités les plus marquantes, à un moment crucial, pour chacune, de son évolution artistique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/van-gogh-et-gauguin/#i_0

VAN GOGH VINCENT (1853-1890)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 694 mots
  •  • 2 médias

Bien qu'il ait manifesté dès l'enfance des dispositions pour le dessin , Van Gogh ne s'est engagé dans la peinture qu'à l'âge de vingt-sept ans, après une série d'expériences professionnelles et humaines qui furent pour lui autant d'impasses. Sur les dix années qui lui restaient à vivre, huit environ peuvent être considérées, en dépit de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-van-gogh/#i_0

VERNET ANTOINE CHARLES HORACE dit CARLE (1758-1836)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 433 mots

« Je ressemble au grand dauphin : fils de roi, père de roi, jamais roi. » Authentique ou non, ce mot de Carle Vernet donne assez bien la position d'un peintre, éminemment talentueux, comme on l'était dans cette famille, mais qui ne sut imposer sa prééminence dans aucune spécialité, comme Joseph, son père, dans le paysage, ou Horace, son fils, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vernet-antoine-charles-horace-dit-carle/#i_0

VERNET HORACE (1789-1863)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 573 mots

« Pour définir M. Horace Vernet d'une manière claire, c'est l'antithèse absolue de l'artiste ; il substitue le chic au dessin, le charivari à la couleur et les épisodes à l'unité ; il fait des Meissonier grands comme le monde » (Salon de 1846). Horace Vernet ne s'est pas encore relevé des fureurs de Baudelaire. L'éreintage est à la mesure du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horace-vernet/#i_0

VINCENT VAN GOGH : D'ARLES À AUVERS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 541 mots

20 février 1888 Van Gogh arrive à Arles sous la neige où il désire installer un « atelier du Midi ». Il commence à peindre dès le 22 février (une vieille Arlésienne, un paysage sous la neige, la boutique d'un boucher). Il loge à l'hôtel, louant à partir de mai quatre chambres dans « la Maison jaune ». Il peint sans cesse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-van-gogh-d-arles-a-auvers-reperes-chronologiques/#i_0

VROUBEL MIKHAÏL ALEXANDROVITCH (1856-1910)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots
  •  • 1 média

Peintre russe. De 1880 à 1884, Vroubel fait de brillantes études à l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg où il est l'élève de Tchistiakov. En 1884, il est invité à Kiev pour restaurer les peintures murales de l'église Saint-Cyrille (xiie s.), puis pour décorer la nouvelle cathédrale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-alexandrovitch-vroubel/#i_0

VUILLARD ÉDOUARD (1868-1940)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 1 748 mots

Les premières œuvres connues de Vuillard, après des académies qu'il signe « Vuillard, élève de M. Gérôme », datent des années héroïques, entre 1888 et 1890, où se forme le futur groupe des nabis . Son art, comme celui de Bonnard et de Roussel à la même époque, reste traditionnel et révèle l'attrait qu'exercent sur lui Chardin, les Hollandais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-vuillard/#i_0

WHISTLER JAMES ABBOTT McNEILL (1834-1903)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 215 mots
  •  • 6 médias

Américain par la naissance, français par la formation, britannique surtout par la carrière, Whistler est un des grands artistes cosmopolites du xixe siècle. Il compte également parmi ses plus fortes personnalités, et ses plus originales : sa vie ne manque ni de femmes, ni d'aventures (on a la preuve, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-abbott-whistler/#i_0

WICAR JEAN-BAPTISTE (1762-1834)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 451 mots

Le collectionneur et donateur du musée de Lille a fait oublier le peintre. Pourtant, l'élève de David, appliqué, au néo-classicisme strict sinon scolaire, qui mène en Italie une carrière plus qu'honorable, est, de par ses limites mêmes, un bon témoin de la vie artistique de son temps. D'emblée, Wicar se révèle plus volontiers dessinateur que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-wicar/#i_0

WILKIE DAVID (1785-1841)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 367 mots

Peintre et dessinateur écossais, né le 18 novembre 1785 à Cults, dans le comté de Fife, mort le 1er juin 1841 au large de Gibraltar. David Wilkie mène des études d'art à Édimbourg, puis entre en 1805 à la Royal Academy à Londres, où il expose à partir de l'année suivante. Il est élu académicien en 1811. Sa première toile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-wilkie/#i_0

WILLIAM BLAKE (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 040 mots

On a pu dire que le xviiie siècle avait autant été le siècle des Lumières que de l' illuminisme . Nul doute que William Blake (1757-1827) se situa du côté des illuminés, comme on le voit tout au long de l'exposition présentée au Petit Palais, en partenariat avec le musée de la Vie romantique, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-blake/#i_0

WINTERHALTER FRANZ XAVER (1805 ou 1806-1873)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 506 mots
  •  • 2 médias

Artiste allemand, Winterhalter est resté le peintre d'un tableau : la grande composition de L'Impératrice Eugénie et ses dames d'honneur , Salon de 1855 (palais de Compiègne). Mieux, il a été l'un des créateurs, ou l'interprète, de ce mythe qu'est devenu le « temps des crinolines ». De tels titres ne lui ont toutefois pas valu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-xaver-winterhalter/#i_0

ZIEGLER JULES (1804-1856)

  • Écrit par 
  • Stéphane GUÉGAN
  •  • 1 953 mots

Élève d'Ingres et disciple de la première heure, Jules Ziegler appartient à l'histoire du romantisme français. Il en a fréquenté les acteurs, artistes et poètes, et partagé les valeurs. Son œuvre peint, marqué par l'Espagne de Zurbarán, témoigne de l'indépendance d'esprit qui régnait parmi les représentants de l'ingrisme sous la monarchie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-ziegler/#i_0

ZIEM FÉLIX FRANÇOIS GEORGES (1821-1911)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 367 mots

Pour beaucoup, le nom de Félix Ziem se confond avec une manière et avec des sujets invariables : des rues de Venise ou de Constantinople, un faire situé quelque part entre Canaletto et Turner, le tout impavidement recommencé pendant une carrière prolongée. Certes, le peintre n'est pas très varié, certes, il a trop produit, mais on ne saurait plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-francois-georges-ziem/#i_0

ÉDOUARD VUILLARD, PEINTRE DÉCORATEUR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 723 mots

1892 Vuillard exécute sa première commande de panneaux décoratifs à Paris, six dessus-de-porte pour Paul Desmarais, un cousin de Thadée Natanson, directeur de la Revue blanche. L'année suivante, il réalise, pour le même commanditaire, un paravent, Les Couturières, où il emploie pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-vuillard-peintre-decorateur-reperes-chronologiques/#i_0

ÉLISABETH LOUISE VIGÉE LE BRUN (exposition)

  • Écrit par 
  • Marie-Josèphe BONNET
  •  • 1 038 mots

Consacrée presque exclusivement à Élisabeth Louise Vigée Le Brun (1755-1842), l’exposition du Grand Palais (23 septembre 2015-11 janvier 2016) est un véritable événement. C’est la première fois depuis sa mort que l’institution muséale française présente plus de 150 de ses œuvres, venues des collections françaises, italiennes, russes, britanniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-louise-vigee-le-brun/#i_0


Affichage 

Frédéric Bazille peignant "Le Héron aux ailes déployées", A. Renoir

Frédéric Bazille peignant "Le Héron aux ailes déployées", A. Renoir

photographie

Auguste RENOIR, Frédéric Bazille peignant "Le Héron aux ailes déployées", huile sur toile. Musée d'Orsay, Paris. 

Crédits : E. Lessing/ AKG

Afficher

Moi-même. Portrait-paysage, H. Rousseau

 Moi-même. Portrait-paysage , H. Rousseau

photographie

Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau (1844-1910), Moi-même. Portrait-paysage. Autoportrait. 1890. Musée national de Prague. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Toulouse-Lautrec

Toulouse-Lautrec

photographie

Le peintre Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901), en costume japonais, vers 1899. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Autoportrait, Paul Gauguin

Autoportrait, Paul Gauguin

photographie

Paul Gauguin (1848-1903), autoportrait avec la dédicace «.Les misérables, à l'ami Vincent.», Pont-Aven, fin septembre 1888. Huile sur toile (H. 0,45 m ; L. 0,55 m). Rijksmuseum Vincent van Gogh, Amsterdam. 

Crédits : AKG

Afficher

Rossetti et Ruskin

Rossetti et Ruskin

photographie

Dante Gabriel Rossetti (1828-1882), peintre et poète britannique (à droite) et John Ruskin (1819-1900), écrivain et critique d'art britannique, vers 1863. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Whisper of the Muse, J. M. Cameron

Whisper of the Muse, J. M. Cameron

photographie

Julia Margaret Cameron, Whisper of the Muse, 1865, tirage platine. Portrait allégorique du peintre anglais George Frederick Watts (1817-1904) recevant son inspiration d'une très jeune muse. 

Crédits : Julia Margaret Cameron/ Getty Images

Afficher

Pierre-Auguste Renoir, F. Bazille

Pierre-Auguste Renoir, F. Bazille

photographie

Frédéric BAZILLE, Pierre-Auguste Renoir, 1867. Huile sur toile, 62 cm × 51 cm. Musée d'Orsay, Paris. 

Crédits : E. Lessing/ AKG

Afficher

Autoportrait, A. Feuerbach

 Autoportrait , A. Feuerbach

photographie

Anselm FEUERBACH, Autoportrait, huile sur toile. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Frédéric Bazille peignant "Le Héron aux ailes déployées", A. Renoir

Frédéric Bazille peignant "Le Héron aux ailes déployées", A. Renoir
Crédits : E. Lessing/ AKG

photographie

 Moi-même. Portrait-paysage , H. Rousseau

Moi-même. Portrait-paysage, H. Rousseau
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Toulouse-Lautrec

Toulouse-Lautrec
Crédits : Hulton Getty

photographie

Autoportrait, Paul Gauguin

Autoportrait, Paul Gauguin
Crédits : AKG

photographie

Rossetti et Ruskin

Rossetti et Ruskin
Crédits : Hulton Getty

photographie

Whisper of the Muse, J. M. Cameron

Whisper of the Muse, J. M. Cameron
Crédits : Julia Margaret Cameron/ Getty Images

photographie

Pierre-Auguste Renoir, F. Bazille

Pierre-Auguste Renoir, F. Bazille
Crédits : E. Lessing/ AKG

photographie

 Autoportrait , A. Feuerbach

Autoportrait, A. Feuerbach
Crédits : Bridgeman Images

photographie