MORALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le problème philosophique du fondement de la morale

La morale cosmique

Aucune morale concrète n'apparaît comme particulière aussi longtemps qu'elle est simplement vécue et n'a pas besoin d'être défendue contre d'autres morales qui existent à côté d'elle et mettent, par leur existence même, en doute sa validité. Le problème naît, dans les situations caractérisées plus haut, là où aucun système ne réussit à s'isoler ou à éliminer tous les autres au moyen de la lutte violente contre ceux qu'on appelle les barbares, les infidèles, les sauvages, les dégénérés, etc. C'est dans de telles situations que prennent naissance une observation plus ou moins systématique des phénomènes de cet ordre et une science des morales. Ce sont des situations de crise, dans lesquelles l'individu ne sait plus ce qu'il faut faire, quelle décision prendre, à quel dieu se vouer. Il se peut (et le cas sera statistiquement normal) que l'individu choisisse arbitrairement, parce qu'il ne peut pas éviter tout choix. Mais la réflexion sur la pluralité des morales peut aussi se saisir elle-même, se retourner comme réflexion sur elle-même et demander si le choix est nécessairement arbitraire ou si une justification est possible qui ne serait pas du type de celles qu'offrent les morales de fait, toutes suspectes parce que toutes mises en doute ou non reconnues par d'autres, également humaines. En d'autres termes, on renonce à opter pour tel bien fondamental contre tel autre regardé comme mal ou comme faux bien, on ne se contente pas d'étudier les multiples biens (fondamentaux) sur lesquels les hommes s'orientent pour régler leurs conduites et prendre leurs décisions : on veut savoir ce qui est bien en soi, le bien qu'il faut poursuivre, encore que l'humanité tout entière l'ignore ou le méconnaisse. On ne se satisfait pas des justifications, de fait et historiques, dont aucun système moral n'est dépourvu : le dieu de l'un est diable pour l'autre ou n'est qu'une invention, consciente ou non ; l'appel à la permanence immémoriale est à la disposition de tous, l'intérêt social est invoqué par tout le monde sa [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 24 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MORALE  » est également traité dans :

MORALE (sociologie)

  • Écrit par 
  • Gérôme TRUC
  •  • 1 343 mots

Désignant l’ensemble des normes et des valeurs qui régissent les comportements des membres d’une même société les uns à l’égard des autres, la morale touche au cœur même de la sociologie. À la centralité conférée initialement par Émile Durkheim à l’étude objective du « fait […] Lire la suite

GÉNÉALOGIE DE LA MORALE, Friedrich Nietzsche - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 793 mots

Dans le chapitre « L’esprit de ressentiment »  : […] « Dans quelles conditions l’homme s’est-il inventé à son usage ces deux évaluations : le bien et le mal. Et quelles valeurs ont-elles par elles-mêmes ?  » C’est en « médecin de la civilisation » que Nietzsche porte son diagnostic : tout ce qui, jusqu’à présent, s’est annoncé comme morale n’est que signe de décadence, symptômes d’une vie affaiblie. Les origines du symptôme sont multiples, voire hét […] Lire la suite

TRAITÉ DU DÉLIRE, APPLIQUÉ À LA MÉDECINE, À LA MORALE ET À LA LÉGISLATION

  • Écrit par 
  • Arianna SFORZINI
  •  • 972 mots

Dans le chapitre « Délire et folie »  : […] Fodéré est convaincu que folie, crime et civilisation constituent trois phénomènes interdépendants. Ce ne sont pas la pauvreté et le défaut d’instruction qui conduisent aux actes criminels ou aux comportements délirants. Bien plutôt, le progrès et la diffusion des biens et des savoirs – dans la mesure où ils entraînent l’illusion d’une « indépendance religieuse, morale et matérielle » – sont les c […] Lire la suite

INTRODUCTION AUX PRINCIPES DE LA MORALE ET DE LA LÉGISLATION, Jeremy Bentham - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 071 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un exercice de la raison classificatoire »  : […] De taille volumineuse, l' Introduction se compose de dix-sept chapitres qu'on peut ramener à quatre parties traitant successivement : du principe d'utilité et des conduites adverses (chap. i et ii ) ; des sources et de la mesure des plaisirs et des douleurs (chap. iii à v ) ; des actes délictueux (chap. vi à xii ) ; et des sanctions (chap. xiii à xvii ). « La nature a placé l'humanité sous l'é […] Lire la suite

DROIT - Théorie et philosophie

  • Écrit par 
  • Jean DABIN
  •  • 20 060 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Droit et morale »  : […] Reprenant, pour la détermination du contenu des règles, le parallèle précédemment esquissé, du point de vue formel, entre le droit et la morale, les différences suivantes apparaissent. 1. Tandis que la règle de droit est un instrument – parmi d'autres, relevant de la politique générale – de réalisation effective du bien public, la règle morale n'a pas de fonction instrumentale : elle explicite sim […] Lire la suite

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 382 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le privilège de la liberté »  : […] En faisant ainsi valoir la supériorité de la fonction pratique de la raison sur sa fonction théorique, la philosophie critique a conscience de revenir des vaines spéculations où les écoles s'étaient fourvoyées aux saines convictions du bon sens auxquelles tout homme est attaché, et d'en révéler les solides fondements. Ainsi la raison la plus commune n'a pas tort de donner deux sens au verbe devoi […] Lire la suite

CARE, philosophie

  • Écrit par 
  • Sandra LAUGIER
  •  • 3 849 mots
  •  • 2 médias

Depuis quelques années, le care suscite une curiosité et une perplexité motivées entre autres par son nom, un terme anglais laissé non traduit, car impossible à rendre en français par un seul mot, tant il engage de notions variées : celles du soin, du souci, de la proximité, du fait de se sentir concerné, donc d'attitudes ou de dispositions morales ( care about , for ), mais aussi celles de l'act […] Lire la suite

CONFUCIUS & CONFUCIANISME

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 14 466 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La morale du junzi »  : […] Mais la vertu, la correction morale dépendent strictement de la qualité, de l'ordre du langage. Quand tout va mal dans une principauté, quand les mœurs y sont corrompues, les princes indignes de leur fonction, et que par conséquent le peuple ne sait plus où situer le bien et le mal, un seul remède : « Rendre correctes les dénominations ». Une fois définis les concepts, l'homme de qualité veille t […] Lire la suite

MŒURS

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 7 982 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La morale subjective et la moralité réalisée »  : […] Montesquieu reconnaît aux mœurs et aux manières une constance et une consistance qui les constituent comme des objets naturels. C'est pourquoi il recommande aux législateurs de n'aborder les coutumes des peuples que d'« une main tremblante ». Mais sa prudence et son empirisme laissent en suspens le statut de ces règles coutumières qui parmi d'autres déterminations gouvernent les hommes. Il est cla […] Lire la suite

JANKÉLÉVITCH VLADIMIR (1903-1985)

  • Écrit par 
  • Pierre-Alban GUTKIN-GUINFOLLEAU
  •  • 3 320 mots
  •  • 1 média

Relativement méconnu par rapport à ses contemporains (Jean-Paul Sartre, Maurice Merleau-Ponty, Albert Camus ou encore Emmanuel Lévinas), Vladimir Jankélévitch est l’auteur d’une œuvre monumentale qui traverse le xx e  siècle et qui embrasse tous les champs classiques de la philosophie : la morale, la métaphysique et l’esthétique, avec une place particulière pour la musique. Son œuvre est invaria […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Refus de la procédure de plaider-coupable défendue par Vincent Bolloré dans une affaire de corruption au Togo. 26 février 2021

correctionnel en raison de leur gravité. Le tribunal homologue en revanche la convention judiciaire d’intérêt public négociée par le PNF et le groupe Bolloré, mis en examen des mêmes chefs d’accusation en tant que personne morale, soit le versement d’une amende de 12 millions d’euros. […] Lire la suite

Pérou. Destitution du président Martín Vizcarra. 9-17 novembre 2020

Le 9, le Parlement vote la destitution du président Martín Vizcarra pour « incapacité morale permanente ». Celui-ci est accusé de corruption pour des faits qui n’ont encore fait l’objet d’aucune enquête judiciaire. Il avait échappé en septembre à une première tentative de destitution, sur un […] Lire la suite

Pérou. Échec de la procédure de destitution du président Martín Vizcarra. 10-18 septembre 2020

affaire de corruption liée au constructeur brésilien Odebrecht. Il défend un programme anticorruption. Le 11, une motion de censure est déposée au Parlement contre Martín Vizcarra pour « incapacité morale ». L’opération apparaît comme une tentative supplémentaire de certains parlementaires […] Lire la suite

France. Début du déconfinement. 3-31 mai 2020

et morale » de la réouverture des classes et critiquent l’absence de moyens supplémentaires. Le 4, le Sénat rejette, par 89 voix contre 81 et 174 abstentions, le plan de déconfinement du gouvernement approuvé par l’Assemblée nationale fin avril. L’avis du Parlement sur ce texte est consultatif. Le 6 […] Lire la suite

Sanctions contre des dignitaires. 16 février - 13 mars 2019

est « encore plus grave et scandaleux dans l’Église, parce qu’en contradiction avec son autorité morale et sa crédibilité éthique ». L’absence d’annonce de mesures concrètes déçoit les associations de victimes. Le 26, la presse australienne, jusque-là légalement tenue au secret, rend compte du jugement rendu […] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric WEIL, « MORALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/morale/