Éthique et morale


ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 693 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Animalité et éthique »  : […] Le dispositif de la différence par défaut (l'animal est privé des qualités dont l'homme est doté) a pour finalité implicite d'exclure les animaux de la communauté morale, dans le but d'en faire des choses à la disposition de l'homme. N'est-ce pas en effet en amont, du côté de l'être, que tout se décide ? La place des animaux dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animalite/2-animalite-et-ethique/

BIEN, philosophie

  • Écrit par 
  • Monique CANTO-SPERBER
  •  • 6 635 mots
  •  • 1 média

La notion de bien constitue la notion centrale de la philosophie morale depuis l'Antiquité jusqu'à la fin du xviiie siècle. En effet, le concept de bien a été traditionnellement attaché aux concepts de bonheur , de bon état de chose à maximiser, de bonnes conséquences à promouvoir ou de vie bonne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bien-philosophie/#i_0

BONHEUR

  • Écrit par 
  • André COMTE-SPONVILLE
  •  • 7 888 mots

Tout homme veut être heureux, et cela suffit peut-être à définir, au moins provisoirement, le bonheur : il est ce que chacun désire, non en vue d'une autre chose (comme on désire l'argent pour le luxe ou le luxe pour le plaisir) mais pour lui-même, et sans qu'il soit besoin – ni, d'ailleurs, possible – d'en justifier la valeur ou l'utilité. « À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonheur/#i_0

CARE, philosophie

  • Écrit par 
  • Sandra LAUGIER
  •  • 3 840 mots
  •  • 2 médias

Depuis quelques années, le care suscite une curiosité et une perplexité motivées entre autres par son nom, un terme anglais laissé non traduit, car impossible à rendre en français par un seul mot, tant il engage de notions variées : celles du soin, du souci, de la proximité, du fait de se sentir concerné, donc d'attitudes ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/care-philosophie/#i_0

CIVISME

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 4 716 mots

Le terme de civisme est un terme récent. On l'a lu chez Montesquieu, où il ne figure pas : « Cet amour [des lois], demandant une préférence continuelle de l' intérêt public au sien propre, donne toutes les vertus particulières... » ( De l'esprit des lois , IV, 5, éd. cit., p. 542). Le texte indiquant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civisme/#i_0

DEVOIR

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL
  •  • 1 120 mots

Le devoir désigne une action en tant qu'elle est non seulement justifiée mais exigible d'un point de vue moral. En ce sens, le devoir est distinct de la contrainte puisqu'il n'est pas l'effet mécanique d'une pression sur la volonté mais l'expression d'une obligation conçue et acceptée comme telle par le sujet agissant. Toute la difficulté, pour ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devoir/#i_0

ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 5 709 mots
  •  • 1 média

Le propos de cet essai est de mettre au jour l'intention éthique qui précède, dans l'ordre du fondement, la notion de loi morale , au sens formel d'obligation requérant du sujet une obéissance motivée par le pur respect de la loi elle-même. Si je parle d'intention éthique plutôt que d'éthique, c'est pour souligner le caractère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethique/#i_0

EUDÉMONISME

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 161 mots

Du grec eudaimonia (bonheur). Se dit des systèmes où l'activité morale consiste dans la recherche du bonheur , tenu pour souverain bien. Les eudémonismes diffèrent selon la définition qu'ils donnent du bonheur : harmonie de diverses vertus et dispositions (Platon) ; activité noétique et éthique accompagnée d'occurrences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eudemonisme/#i_0

EUTHANASIE

  • Écrit par 
  • Véronique RACHET-DARFEUILLE
  •  • 2 965 mots

Parmi les débats et les réformes suscités par l'emprise sans précédent des sciences et des techniques sur le corps humain, l'euthanasie est devenue une question emblématique pour les médecins, les juristes, les philosophes et parfois les sociologues, débordant le seul angle de la légalité. L'alternative « laisser vivre » ou « laisser mourir » est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euthanasie/#i_0

HONNEUR

  • Écrit par 
  • Marie-France MURAWA-WULFING
  •  • 2 362 mots

« Serment sur l'honneur », « homme d'honneur », « religion de l'honneur ». L'honneur est un mot bien souvent employé, un concept universellement admis, célébré. Qui ne se souvient de la lettre de François Ier à sa mère Louise de Savoie, au soir de la bataille de Pavie : « Madame, tout est perdu, fors l'honneur » ! Rien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honneur/#i_0

INFINI, philosophie

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉVINAS
  •  • 6 361 mots

Dans le chapitre « Infini et éthique »  : […] Dans le contexte de la connaissance où il apparut à la pensée occidentale, l'Infini absorbe le fini, se produit comme le Même surmontant l'Autre, pensée de la pensée en faisant omnitudo realitatis. Mais dans cette divinisation de l'Infini n'a-t-on pas perdu la divinité spécifiquement religieuse du Dieu qui permit à l'idée d'infini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infini-philosophie/3-infini-et-ethique/

MAL

  • Écrit par 
  • Étienne BORNE
  •  • 5 230 mots

Le propre du mal tient en ceci qu'il ne peut être nommé, pensé, vécu qu'en relation avec une certaine idée du bien. Qu'il n'y ait pas de bien en soi, que ce que les hommes appellent le bien soit relatif aux situations et aux cultures, et le mal se trouve radicalement relativisé, lui qui du coup peut être le bien d'hier, de demain ou d'ailleurs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mal/#i_0

MORALE

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 15 759 mots

Étymologiquement, « morale » vient du latin (philosophia) moralis, traduction par Cicéron, du grec ta èthica ; les deux termes désignent ce qui a trait aux mœurs, au caractère, aux attitudes humaines en général et, en particulier, aux règles de conduite et à leur justification. On réserve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morale/#i_0

PÉCHÉ

  • Écrit par 
  • Jacques POHIER
  •  • 6 323 mots

Les expériences et les notions ayant trait à l'ordre du mal sont très diverses : depuis les sentiments plus ou moins conscients de honte, d'impureté ou de culpabilité , jusqu'au jugement moral le plus élaboré de la conscience , en passant par la transgression d'une loi (loi d'un groupe social, loi de la raison ou de la nature) ou par la conviction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peches/#i_0

SAGESSE

  • Écrit par 
  • Manuel de DIÉGUEZ
  •  • 10 407 mots

« Sagesse » s'entend en plusieurs sens. Est-elle vertu , savoir, prudence, génie visionnaire, don de l'esprit, puissance prophétique, science politique ? « Moïse alla s'instruire dans la sagesse des Égyptiens » signifie seulement que ce grand législateur était devenu un savant. Les Grecs ont qualifié la sagesse de vertu, afin de la distinguer de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sagesse/#i_0

VALEURS, sociologie

  • Écrit par 
  • Patrick PHARO
  •  • 2 328 mots

Plus encore que les normes, les valeurs font aujourd'hui partie de ce vocabulaire de la sociologie qui s'est progressivement imposé dans le langage courant pour désigner des idéaux ou principes régulateurs des meilleures fins humaines, susceptibles d'avoir la priorité sur toute autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-sociologie/#i_0

VERTU

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 4 502 mots

L'exigence de vertu s'ancre dans le désir de trouver une loi qui rendrait la répétition possible. Mais conquérir l'impassibilité, est-ce devenir un dieu ou son servile imitateur ? est-ce promouvoir la vie ou bien l'étouffer ? est-ce conquérir le bonheur ou, au contraire, ôter toute saveur à l'existence ? Bref, l'exigence de vertu peut-elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertu/#i_0

VOLONTÉ

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 8 800 mots

Dans le chapitre « Le contexte « éthique » : Aristote »  : […] C'est d'abord dans le cadre d'une éthique que, pour la première fois, Aristote a conçu une analyse – subordonnée mais néanmoins distincte – du volontaire et de l'involontaire. Cette analyse, recueillie dans le livre III de l'Éthique à Nicomaque, contient en germe, outre les développements que lui donneront la psychologie médiévale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volonte/1-le-contexte-ethique-aristote/