MIGRATIONS ANIMALES

Médias de l’article

Invasion de criquets migrateurs en Afrique du Sud

Invasion de criquets migrateurs en Afrique du Sud
Crédits : Hulton Getty

photographie

Monarque

Monarque
Crédits : Tony Stone Images/ Getty

photographie

Saumons

Saumons
Crédits : Johnny Johnson, Tony Stone Images/ Getty

photographie

Saumon

Saumon
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Tous les médias


Bien que très diversement partagée selon les groupes zoologiques, la faculté de se mouvoir est une des caractéristiques fondamentales des animaux. Lorsque des individus ou des populations couvrent de longues distances, sans jamais revenir à leur lieu d'origine, les déplacements sont dits acycliques. Il s'agit d'émigrations ou d'expansions géographiques si une espèce modifie son aire de répartition, et particulièrement son aire de reproduction, pour des raisons naturelles ou dues à l'influence humaine (introductions suivies d'acclimatations). Les invasions, ou irruptions, sont toujours très irrégulières dans le temps et dans l'espace. Les animaux apparaissent en grand nombre dans une aire déterminée, y demeurent un certain temps, puis en disparaissent. De telles invasions peuvent être suivies d'une réduction numérique massive des populations ; on peut considérer ces faits comme des adaptations à des pénuries alimentaires et un moyen d'éliminer des effectifs excédentaires.

Au contraire, d'autres déplacements sont beaucoup plus réguliers et coïncident avec les phases cruciales du cycle vital d'un animal ; ils comportent toujours un retour vers le point de départ. Ils méritent seuls le nom de migrations, qui seront donc définies comme un ensemble de déplacements périodiques intervenant entre une aire de reproduction qualifiée de patrie, et une aire où l'animal séjourne un temps plus ou moins long, en dehors de la période de reproduction, et qu'il quitte ensuite pour retourner dans la première. La caractéristique principale des migrations est leur régularité et le fait qu'elles comportent un voyage de retour. Les distances parcourues sont en revanche très variables, allant de quelques dizaines à des milliers de kilomètres. Dans beaucoup de cas, les mouvements ont une orientation bien définie ; dans d'autres, ils s'effectuent selon des directions centrifuges et prennent alors l'allure d'une dispersion à grande échelle.

Chez beaucoup d'animaux (la plupart des oiseaux et des mammifères, de nombreu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : membre de l'Académie des sciences, directeur honoraire du Muséum national d'histoire naturelle
  • : docteur en sciences de l'environnement, historienne des sciences et de l'environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE, C.N.R.S., U.M.R. 7219, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  MIGRATIONS ANIMALES  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Théodore MONOD
  •  • 5 806 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les migrateurs »  : […] Sans parler ici des oiseaux de mer, il faut distinguer les migrations s'effectuant à l'intérieur de l'Afrique et celles qui, dépassant le cadre de cette dernière, s'étendent au complexe Eurasie-Afrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_7294

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 575 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La crise du Pliocène moyen »  : […] comprenaient des animaux aussi étranges que les tatous et les paresseux géants. La fermeture de l'isthme a permis le passage, d'une Amérique à l'autre, des communautés animales, la migration Nord-Sud ayant été la plus massive. Cette double migration a été appelée le Grand Échange américain (Great American Interchange). Ainsi le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_7294

CÉTACÉS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 3 284 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Migrations »  : […] Les migrations des cétacés de grande taille ont été le mieux étudiées. La recherche de nourriture, les conditions de reproduction sont évidemment les moteurs essentiels des migrations saisonnières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cetaces/#i_7294

CHIROPTÈRES ou CHAUVES-SOURIS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 2 190 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vol et écholocation »  : […] brasiliensis, chez laquelle une vitesse voisine de 100 km/h a pu être enregistrée. Ses migrations se font du Texas, où a lieu au printemps la mise bas, au Mexique, où les femelles surtout viennent en automne pour hiberner. Beaucoup d'autres espèces effectuent des migrations de moindre importance. Cependant, les noctules européennes, par exemple, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiropteres-chauves-souris/#i_7294

FLEUVES

  • Écrit par 
  • Lazare BOTOSANEANU, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 9 692 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Relations entre les espèces »  : […] les adultes des insectes amphibiotiques, pour la plupart des femelles, qui effectuent des migrations massives en amont (théorie du « cycle de colonisation » de Müller), alors que, pour d'autres, ce mécanisme compensateur serait assuré par les migrations rhéotactiques des larves. La signification biologique de la dérive n'est pas encore claire ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleuves/#i_7294

GRUE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GOIX
  •  • 890 mots
  •  • 3 médias

Beaucoup d'espèces muent complètement, ce qui les rend provisoirement inaptes au vol. Chaque année, à l'automne, les espèces vivant dans l'hémisphère Nord migrent vers le sud, après avoir constitué leurs réserves graisseuses durant l'été : elles se rassemblent en larges colonies puis s'envolent, après une longue course d'élan. Elles utilisent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grue/#i_7294

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La hiérarchie des composantes de l'instinct »  : […] impulsions activent un premier comportement appétitif généralisé, qui se traduit par la migration de printemps. Celle-ci va continuer à se manifester jusqu'à ce que l'animal rencontre les stimuli capables de supprimer le blocage du centre susdit. Ceux-ci sont l'élévation de la température et la présence d'une végétation appropriée. À partir de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_7294

MÉDITERRANÉENNE AIRE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Henri GAUSSEN, 
  • Hervé HARANT
  • , Universalis
  •  • 8 278 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La faune invertébrée »  : […] Des migrations massives de Mollusques terrestres ont apporté des éléments d'origine circumméditerranéenne ; parmi eux, deux espèces sont dominantes : Leucochroa candidissima à coquille porcelanisée blanc pur, commune en Provence, apparue tard et brusquement au Néolithique, et Helicella […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aire-mediterraneenne/#i_7294

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 201 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Adaptations »  : […] Le processus migratoire (cf. migrations animales) est le plus souvent interprété comme une adaptation à l'abondance des populations (fig. 4). Si les aires de ponte d'une espèce sont, en effet, strictement limitées par les conditions ambiantes nécessaires à l'émission des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-pelagique/#i_7294

OIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GOIX
  •  • 649 mots

La plupart des oies sont migratrices. Elles nichent dans les régions septentrionales, jusque dans la toundra, et rejoignent au Sud leurs quartiers d'hiver par grands groupes dans lesquels les familles restent soudées. Les oies à tête barrée, par exemple, encore appelées oies indiennes (Anser indicus), vont de l'Asie centrale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oie/#i_7294

ORIENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 611 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Conditions »  : […] Les phénomènes d'orientation lointaine sont liés aux migrations. Celles-ci peuvent être définies comme des comportements collectifs propres à l'espèce ou, plus exactement, comme des instincts liés à la reproduction et à l'hivernage. Du point de vue de la génétique des populations, la migration apparaît comme une des trois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientation-animale/#i_7294

ORTHOPTÈRES ET DERMAPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 999 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le grégarisme chez les orthoptères »  : […] . Ces deux caractères apparaissent dès le plus jeune âge et expliquent en partie les migrations qui se manifestent différemment chez les larves et les adultes. Chez les jeunes, en effet, qui forment des « bandes larvaires », elles consistent en déplacements à terre dans une direction fixe qu'aucun obstacle ne peut faire changer. Tous les individus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orthopteres-et-dermapteres/#i_7294

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 254 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Plancton et climat »  : […] fond des océans, s'agglomèrent pour former la neige marine. Les importantes migrations verticales, effectuées chaque jour par une grande partie du zooplancton, jouent également un rôle important. Ces migrations, dites nycthémérales, affectent l'ensemble de la planète et représentent ainsi un gigantesque mouvement de biomasse. L'ampleur de ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plancton/#i_7294

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 301 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les écosystèmes marins, moteur de l'évolution »  : […] fait que nombre de prédateurs y sont attirés à certaines périodes de l'année et sont ainsi devenus de grands migrateurs, telles les baleines qui quittent les zones tropicales pour venir s'y nourrir de krill. Il existe même des espèces qui tirent profit de chaque pôle au moment où la production marine y est maximale. C'est le cas de la sterne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_7294

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 554 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Rythmes et passage de la mauvaise saison »  : […] de mammifères maintiennent leur homéothermie, d'autres entrent en hibernation, passant à un état de vie ralentie et réduisant ainsi leurs dépenses énergétiques. De nombreuses espèces d'oiseaux migrent à l'approche de la mauvaise saison vers des milieux plus favorables et reviennent sur leur aire de reproduction au printemps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_7294

STERNE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GOIX
  •  • 602 mots

Grands oiseaux migrateurs, les sternes se reproduisent l'été aux pôles où la nourriture abonde et passent l'hiver sous de moins hautes latitudes. La sterne arctique (Sterna paradisaea) est de tous les oiseaux celui qui effectue la plus longue migration connue : elle se reproduit au nord du cercle polaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sterne/#i_7294

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 7 310 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Vie sexuelle »  : […] à des déplacements de populations plus ou moins amples, que l'on désigne sous le nom de migrations. En fait, les migrations des poissons comportent deux sortes de déplacements. Un rassemblement des géniteurs sur des territoires limités (aires de ponte), où les œufs déposés et fécondés trouvent des conditions favorables à leur développement : c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teleosteens-et-holosteens/#i_7294

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les facteurs modulant la variation génétique intraspécifique »  : […] Les migrations sont des déplacements, actifs dans le cas des animaux mobiles, passifs dans d'autres cas (transport de graines ou de pollen chez les plantes), propres à introduire dans une population qui en est dépourvue un allèle présent dans une population voisine. Elles favorisent donc le polymorphisme et ralentissent la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_7294

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 224 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les différents visages des zoologistes »  : […] d'un grand nombre d'amateurs a parfois bouleversé les pratiques zoologiques et a permis l'acquisition de savoirs nouveaux : c'est le cas des études sur la migration des oiseaux qui commencent à s'organiser à partir des années 1880 et qui vont se multiplier avec l'utilisation du baguage, à la fin du xixe siècle. La connaissance des voies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoologie-histoire-de-la/#i_7294

Voir aussi

ADAPTATION BIOLOGIQUE    ANGUILLE    VIE AQUATIQUE    AVIFAUNE    BAGUAGE ornithologie    BIOMASSE    RYTHMES CIRCANNUELS    FACTEURS CLIMATIQUES    CRABE    CRIQUET    EUROPE géographie et géologie    GRÉGARISME    HARENG    HERBIVORES    INFRASTRUCTURE DE TRANSPORT    INVERTÉBRÉS    BIOLOGIE MARINE    MARQUAGE écologie    MORUE    PAPILLON    PÉTREL    PHYSIOLOGIE    PINNIPÈDES    POLYCHÈTES    PRONGHORN    RORQUAL    MER DES SARGASSES    SAUMON    SAVANE    SPRINGBOK zoologie    THON

Pour citer l’article

Jean DORST, Valérie CHANSIGAUD, « MIGRATIONS ANIMALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-animales/