MIGRATIONS ANIMALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Invasion de criquets migrateurs en Afrique du Sud

Invasion de criquets migrateurs en Afrique du Sud
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Saumons

Saumons
Crédits : Johnny Johnson/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Saumon

Saumon
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Anguille

Anguille
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


Bien que très diversement partagée selon les groupes zoologiques, la faculté de se mouvoir est une des caractéristiques fondamentales des animaux. Lorsque des individus ou des populations couvrent de longues distances, sans jamais revenir à leur lieu d'origine, les déplacements sont dits acycliques. Il s'agit d'émigrations ou d'expansions géographiques si une espèce modifie son aire de répartition, et particulièrement son aire de reproduction, pour des raisons naturelles ou dues à l'influence humaine (introductions suivies d'acclimatations). Les invasions, ou irruptions, sont toujours très irrégulières dans le temps et dans l'espace. Les animaux apparaissent en grand nombre dans une aire déterminée, y demeurent un certain temps, puis en disparaissent. De telles invasions peuvent être suivies d'une réduction numérique massive des populations ; on peut considérer ces faits comme des adaptations à des pénuries alimentaires et un moyen d'éliminer des effectifs excédentaires.

Au contraire, d'autres déplacements sont beaucoup plus réguliers et coïncident avec les phases cruciales du cycle vital d'un animal ; ils comportent toujours un retour vers le point de départ. Ils méritent seuls le nom de migrations, qui seront donc définies comme un ensemble de déplacements périodiques intervenant entre une aire de reproduction qualifiée de patrie, et une aire où l'animal séjourne un temps plus ou moins long, en dehors de la période de reproduction, et qu'il quitte ensuite pour retourner dans la première. La caractéristique principale des migrations est leur régularité et le fait qu'elles comportent un voyage de retour. Les distances parcourues sont en revanche très variables, allant de quelques dizaines à des milliers de kilomètres. Dans beaucoup de cas, les mouvements ont une orientation bien définie ; dans d'autres, ils s'effectuent selon des directions centrifuges et prennent alors l'allure d'une dispersion à grande échelle.

Chez beaucoup d'animaux (la plupart de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages


Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'environnement, historienne des sciences et de l'environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE, CNRS, UMR 7219, université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : membre de l'Académie des sciences, directeur honoraire du Muséum national d'histoire naturelle

Classification


Autres références

«  MIGRATIONS ANIMALES  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Théodore MONOD
  •  • 5 800 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les migrateurs »  : […] Sans parler ici des oiseaux de mer, il faut distinguer les migrations s'effectuant à l'intérieur de l'Afrique et celles qui, dépassant le cadre de cette dernière, s'étendent au complexe Eurasie-Afrique. Dans la première catégorie se placent d'abord les migrations acycliques et certains insectes, par exemple du criquet pèlerin ( Schistocerca gregaria ), du criquet migrateur ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_7294

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La crise du Pliocène moyen »  : […] Une crise, encore mal décrite, s'est produite durant le Pliocène, entre 3,7 et 2,8 Ma. Elle a affecté, entre autres, le plancton calcaire par des extinctions séquentielles. Des disparitions importantes ont également été mises en évidence chez les invertébrés comme les mollusques et les coraux. Cette crise est sans doute en partie d'origine climatique car elle accompagne l'expansion des glaces dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_7294

CÉTACÉS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 3 281 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Migrations »  : […] Les migrations des cétacés de grande taille ont été le mieux étudiées. La recherche de nourriture, les conditions de reproduction sont évidemment les moteurs essentiels des migrations saisonnières. La plupart des balénoptères séjournent en été dans les régions polaires et subpolaires des deux hémisphères, où ils se nourrissent en quantité considérable des proies disponibles (le krill, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cetaces/#i_7294

CHIROPTÈRES ou CHAUVES-SOURIS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 2 190 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vol et écholocation »  : […] Les Chauves-Souris ont une activité nocturne et parfois crépusculaire ; les espèces – ce sont les plus nombreuses – qui se nourrissent d'insectes les repèrent en vol et dans l'obscurité, par un système d'écholocation très perfectionné qui leur permet aussi d'éviter les obstacles. Les ultra-sons peuvent être émis à une cadence de 200 par seconde, avec une fréquence de 50 à 120 kilocycles par seco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiropteres-chauves-souris/#i_7294

FLEUVES

  • Écrit par 
  • Lazare BOTOSANEANU, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 9 686 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Relations entre les espèces »  : […] Les peuplements des eaux courantes permettent aussi bien de confirmer que d'infirmer le principe de Monard (principe de l'exclusion compétitive) : si, dans certains cas, « dans un milieu uniforme... ne tend à subsister qu'une espèce par genre », dans d'autres cas, la coexistence de plusieurs espèces extrêmement voisines est connue. Si, dans des groupes comme les Triclades, les Amphipodes, les Plé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleuves/#i_7294

GRUE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GOIX
  •  • 890 mots
  •  • 3 médias

Grand échassier au cou allongé, aux longues pattes et aux cris puissants, vivant dans les zones humides et les prairies sur tous les continents à l'exception de l'Antarctique et de l'Amérique du Sud. Classe : Oiseaux ; ordre : Gruiformes ; famille : Gruidés. Les grues sont représentées par une quinzaine d'espèces réparties en deux sous-familles : celle des Gruinae ou grues vraies (avec deux genres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grue/#i_7294

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La hiérarchie des composantes de l'instinct »  : […] En s'appuyant essentiellement sur les travaux que Weiss a consacrés à l'autodifférenciation des structures de coordination du système nerveux central (1941), Tinbergen a donné une description du comportement reproducteur de l'épinoche Gasterosteus aculeatus et élaboré le modèle théorique de fonctionnement des composantes physiologiques de l'instinct. Weiss propose une classi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_7294

MÉDITERRANÉENNE AIRE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Henri GAUSSEN, 
  • Hervé HARANT
  • , Universalis
  •  • 8 277 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La faune invertébrée »  : […] Parmi les Insectes, des Coléoptères aux brillantes couleurs annoncent la richesse des pays tropicaux : certains Buprestides, certains Scarabéides ; de plus, les quatre tribus gondwaniennes de Trechinae sont représentées dans la région méditerranéenne. Les Hyménoptères sont nombreux : bembex chasseurs de Diptères, sphex chasseurs d'Orthoptères, pompiles chasseurs d'araignées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aire-mediterraneenne/#i_7294

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 198 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Adaptations »  : […] Les animaux nectoniques présentent des adaptations qu'on peut ranger sous trois rubriques : modifications morphologiques visant à rendre la nage rapide et plus économique sur le plan énergétique, formation de bancs (ou schools ) et migrations (cf.  migrations animales ). Chez les crevettes nectoniques, les modifications morphologiques sont peu pronon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-pelagique/#i_7294

OIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GOIX
  •  • 649 mots

Palmipède migrateur vivant à l'état sauvage dans les milieux ouverts de tous les continents, à l'exception de l'Antarctique, ou élevé pour sa chair et son foie. Classe : Oiseaux ; ordre : Ansériformes ; famille : Anatidés ; sous-famille : Anatinés ; tribu : Anserini. Les oies, avec les canards et les cygnes, forment la famille des Anatidés. Elles sont représentées, à l'état sauvage, par une quinza […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oie/#i_7294

ORIENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Conditions »  : […] Les phénomènes d'orientation lointaine sont liés aux migrations. Celles-ci peuvent être définies comme des comportements collectifs propres à l'espèce ou, plus exactement, comme des instincts liés à la reproduction et à l'hivernage. Du point de vue de la génétique des populations, la migration apparaît comme une des trois possibilités évolutives principales d'un type animal particulier : confront […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientation-animale/#i_7294

ORTHOPTÈRES ET DERMAPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 996 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le grégarisme chez les orthoptères »  : […] Bien qu'il n'intéresse que cinq ou six espèces d' acridiens, le grégarisme est peut-être le phénomène le plus intéressant de la biologie des orthoptères, tant au point de vue théorique que par ses conséquences pratiques qui conduisent les criquets nommés à tort « migrateurs » à effectuer des déplacements importants, en bandes immenses qui ravagent tout sur leur passage. Les seules espèces grégair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orthopteres-et-dermapteres/#i_7294

PLANCTON

  • Écrit par 
  • Stéphane GASPARINI
  •  • 3 251 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Plancton et climat »  : […] Au-delà de son rôle nourricier, le plancton est également un acteur important du cycle des éléments et du climat de la planète. Grâce à la photosynthèse, le phytoplancton capte d'importantes quantités de dioxyde de carbone et contribue à la production d'oxygène. Il influence donc considérablement la composition de l'atmosphère de la Terre. Ce mécanisme est complété par la fixation de carbone sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plancton/#i_7294

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les écosystèmes marins, moteur de l'évolution »  : […] Le fait que les eaux polaires renferment de grandes quantités de nourriture explique pourquoi mammifères et oiseaux marins ont colonisé des régions aux contraintes environnementales parfois extrêmes. Ainsi, le grand cormoran Phalacrocorax carbo , un oiseau d'origine africaine devenu cosmopolite en environ 60 millions d'années, est capable d'hiverner au Groenland malgré une mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_7294

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Rythmes et passage de la mauvaise saison »  : […] Dans les climats tempérés frais, l' hiver, avec ses températures basses et une disponibilité moindre en nourriture, est une saison défavorable pour les animaux. Deux stratégies principales ont été adoptées par les animaux : rester sur place et résister au froid, ou bien migrer vers des milieux plus chauds et plus riches en nourriture. Avec l'abaissement de la température, l'activité et la dépense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_7294

STERNE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GOIX
  •  • 602 mots

Oiseau de mer ou d'eau douce, pouvant effectuer de longues migrations et nichant en grandes colonies. Classe : Oiseaux ; ordre : Charadriiformes ; famille : Sternidés. Les sternes, avec quarante-quatre espèces, sont présentes sur toutes les mers, de l'Arctique à l'Antarctique (sauf à proximité des pôles), la majorité étant toutefois tropicales ou subtropicales. Quelques espèces fréquentent les eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sterne/#i_7294

STOC (Suivi temporel des oiseaux communs)

  • Écrit par 
  • Anne DOZIÈRES, 
  • Benoit FONTAINE
  •  • 1 959 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le protocole »  : […] STOC a été conçu pour évaluer les variations spatiales et temporelles de l'abondance des populations d'oiseaux communs nichant sur le territoire français. Afin d’assurer un échantillonnage non biaisé vers des sites où les populations d’oiseaux seraient remarquables et de permettre une meilleure représentativité du territoire français, le protocole du programme STOC a été modifié en 2001. Ainsi, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoc-suivi-temporel-des-oiseaux-communs/#i_7294

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 7 304 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Vie sexuelle »  : […] Les comportements associés à la vie sexuelle sont très diversifiés chez les Téléostéens et comportent les parades nuptiales, l'édification d'un nid, les soins à la ponte et aux jeunes. Certaines espèces sont soumises à des déplacements de populations plus ou moins amples, que l'on désigne sous le nom de migrations. En fait, les migrations des poissons comportent deux sortes de déplacements. Un ra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teleosteens-et-holosteens/#i_7294

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les facteurs modulant la variation génétique intraspécifique »  : […] C'est dans les mutations qu'il faut chercher l'origine profonde de la variation génétique. D'autres facteurs contribuent grandement à la façonner. Le rôle de la recombinaison génétique a été évoqué précédemment. La sélection naturelle agit par l'intermédiaire du milieu. Dans une population, les individus qui participent le plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_7294

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les différents visages des zoologistes »  : […] La zoologie, comme d'autres branches de l'histoire naturelle, a la particularité de compter de nombreux amateurs (compris ici dans le sens de non professionnels). Certains ne sont que de simples dilettantes ne cherchant guère qu'à mieux connaître les animaux qu'ils voient autour d'eux ; d'autres deviennent de véritables spécialistes, parfois internationalement reconnus. L'histoire de la zoologie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoologie-histoire-de-la/#i_7294

Voir aussi

ADAPTATION BIOLOGIQUE    ANGUILLE    VIE AQUATIQUE    AVIFAUNE    BAGUAGE ornithologie    BIOMASSE    RYTHMES CIRCANNUELS    FACTEURS CLIMATIQUES    CRABE    CRIQUET    EUROPE géographie et géologie    GRÉGARISME    HARENG    HERBIVORES    INFRASTRUCTURE DE TRANSPORT    INVERTÉBRÉS    BIOLOGIE MARINE    MARQUAGE écologie    MORUE    PAPILLON    PÉTREL    PHYSIOLOGIE    PINNIPÈDES    POLYCHÈTES    PRONGHORN    RORQUAL    MER DES SARGASSES    SAUMON    SAVANE    SPRINGBOK zoologie    THON

Pour citer l’article

Valérie CHANSIGAUD, Jean DORST, « MIGRATIONS ANIMALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-animales/