CÉNOZOÏQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cénozoïque : échelle stratigraphique

Cénozoïque : échelle stratigraphique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cénozoïque : provinces magmatiques

Cénozoïque : provinces magmatiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Cénozoïque : grands événements

Cénozoïque : grands événements
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cénozoïque : cratères d'impact

Cénozoïque : cratères d'impact
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Le terme Cénozoïque, qui a été introduit par J. Philipps en 1840, désigne la plus récente et la plus courte des ères géologiques, dans laquelle nous vivons. Avec une durée estimée à 65,5 millions d'années, celle-ci ne représente qu'un tiers du Mésozoïque (251-65,5 Ma), qui la précède, et un peu plus d'un cinquième du Paléozoïque (543-251 Ma), ces trois ères formant le Phanérozoïque. Si l'histoire de la Terre devait se résumer en une année, le Cénozoïque ne commencerait que le 26 décembre. Il correspondait, jusqu'à la fin des années 1990, au Tertiaire et au Quaternaire, ères qui ne sont plus reconnues aujourd'hui par la commission internationale de stratigraphie.

Comme son nom l'indique, le Cénozoïque (du grec kaïnos, « nouveau », et zôon, « animal ») est caractérisé par une faune et une flore qui contrastent avec celles des ères précédentes, mais qui ressemblent étonnamment aux organismes qui vivent aujourd'hui. C'est l'ère de la diversification des mammifères placentaires et marsupiaux, ainsi que des grands groupes unicellulaires, les uns planctoniques – dont les tests (coquilles) s'accumuleront sur les fonds océaniques pour former d'épaisses successions sédimentaires (comme les craies à foraminifères et nannofossiles) –, les autres benthiques (nummulites) – dont l'abondance sur les plates-formes épicontinentales engendrera de magnifiques bancs calcaires (calcaire de Gizeh, par exemple). C'est aussi l'époque de la radiation des graminées qui conduira à la formation, au cours du Miocène, des grandes steppes auxquelles l'évolution du cheval moderne est intimement liée. Toutes ces radiations sont associées à des « crises évolutives » durant lesquelles des extinctions d'espèces sont suivies de renouveaux biologiques, contri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : professeur à Rutgers University, New Brunswick, New Jersey (États-Unis)

Classification


Autres références

«  CÉNOZOÏQUE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le Mésozoïque et le Cénozoïque de l'Amérique cratonique »  : […] Le Mésozoïque est essentiellement continental. Le Trias est représenté par des formations éoliennes (grès rouges) qui correspondent, comme en Afrique méridionale, à la même époque, à un climat désertique . Les reptiles et les plantes des formations triasiques d'Amérique du Sud et d'Afrique sont identiques, confirmant ainsi que ces deux continents étaient encore unis à cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_47762

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Orogène de Sumatra »  : […] Du Crétacé au Cénozoïque, l'avant-fosse sud migre vers l'extérieur depuis le nord du Sumatra jusqu'à l'océan Indien. Au Crétacé et au Paléogène, un nouvel arc volcanisé (laves pacifiques) s'érige à Sumatra, suivi par un nouvel arc externe, au Cénozoïque(sud-ouest de l'île). Il faut noter la formation de chevauchements au Crétacé moyen et l'apparition de granites au Crétacé supérieur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geologie/#i_47762

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le Mésozoïque et le Cénozoïque »  : […] L'évolution géologique de l'Australie durant le Mésozoïque et le Cénozoïque est étroitement liée à l'évolution de la Papouasie Nouvelle-Guinée. Du Jurassique à l'Actuel, la Papouasie - Nouvelle-Guinée s'est formée par l'affrontement entre la plaque continentale australienne, au sud, et des fragments de croûte océanique rigide, au nord-est et à l'est. Cette collision a induit la formation d'une z […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_47762

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les bassins sédimentaires »  : […] Les bassins sédimentaires mésozoïques et cénozoïques, contemporains de l'histoire alpine, s'étendent largement sur l'Europe, bien au-delà du front des chaînes alpines. Ils se répartissent en deux catégories : – d'une part, les bassins sédimentaires qui correspondent à la transgression, dès le Trias (240 Ma), de la Téthys ou de la mer Boréale puis de l'Atlantique sur la plate-forme européenne (ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_47762

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 645 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le bassin de Paris au Cénozoïque »  : […] En comparaison avec les 3 000 mètres de Mésozoïque, les quelque 200 mètres de Tertiaire font piètre figure. Et, pourtant, on y retrouve une telle variété de faciès, une telle profusion de faunes et de micro-faunes que les formations tertiaires du bassin de Paris, mondialement connues, servent toujours de référence aux études stratigraphiques, géochimiques et paléoécologiques. Le tableau 1 résume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-geologie/#i_47762

MÉTAUX - Métallogénie

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 4 298 mots

Dans le chapitre « Époques métallogéniques »  : […] Le concept d'époque métallogénique a été introduit, en même temps que celui de province métallogénique, par Louis de Launay. Il recouvre l'idée de durée et de synchronisme dans la formation des minéralisations. À l'échelle mondiale, les principales époques métallogéniques, que l'on peut distinguer, sont les suivantes : – Époque précambrienne . Tous les grands boucliers préca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metallogenie/#i_47762

MONTAGNES - Formation des chaînes de montagnes

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Maurice MATTAUER, 
  • Jacques-Louis MERCIER
  •  • 11 316 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les cycles orogéniques »  : […] On appelle cycle orogénique le laps de temps pendant lequel se prépare, se développe, s'achève, s'érode une chaîne de montagnes. Sont donc inclus non seulement les temps de déformation, d'orogenèse, mais aussi : les temps de sédimentation, de lithogenèse antérieurs et les temps d'érosion. Parti de la pénéplaine du cycle précédent, chaque cycle retourne à une pénéplaine ; le cycle alpin n'est donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-formation-des-chaines-de-montagnes/#i_47762

NÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 104 mots

Le Néogène est la plus récente des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il débute il y a 23 millions d'années (Ma). La base du système est marquée par une inversion du champ magnétique terrestre connue sous le nom de Chron C6n.2n. Selon la tendance actuelle, le Néogène inclut l'époque récente mais certains auteurs nomment Quaternaire les derniers 2,6 ou 1,8 Ma. Le terme Néogène, dont l'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neogene/#i_47762

PALÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 078 mots

Le paléogène est la plus ancienne des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il s'étend de — 65,5 millions d'années (Ma) à - 23 Ma, soit une durée de 42,5 Ma. Sa limite inférieure, qui est aussi celle qui sépare les ères mésozoïque (ère secondaire des anciens auteurs) et cénozoïque (ères tertiaire et quaternaire des anciens auteurs), coïncide avec la collision d'une météorite avec la Terre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogene/#i_47762

PALÉOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 4 974 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des configurations passées au monde actuel »  : […] Au cours de l’histoire de la Terre, les masses continentales se sont plusieurs fois réunies pour former des supercontinents. Ces derniers rassemblaient toutes les étendues continentales, ou presque. Les supercontinents ainsi formés se sont ensuite fragmentés, donnant naissance à plusieurs nouveaux continents. Les trois derniers supercontinents, les mieux connus, sont la Rodinia, qui a existé entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleogeographie/#i_47762

PALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 11 007 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Hiérarchie des divisions »  : […] À partir de la fin du Protérozoïque, l'histoire de la Terre est divisée en trois grandes ères (Paléozoïque, Mésozoïque et Cénozoïque) que caractérise le développement de tels ou tels groupes d'animaux, et que séparent généralement de grands changements paléogéographiques et paléontologiques. Les géologues divisent les ères en périodes, et celles-ci en époques. L'ensemble des terrains formés penda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleontologie/#i_47762

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Plissements cénozoïques de la côte pacifique »  : […] Les plissements cénozoïques de la côte pacifique couvrent la zone de Sikhote-Aline et celle du Kamtchatka. La première s'étend entre le massif de Boureïa, la mer du Japon et la mer de Tartarie, et se relie à la Transbaïkalie et à la Corée. Elle comprend les anticlinoriums de Sikhote-Aline et du Khinghan-Boureïa : socle de roches métamorphiques et de Paléozoïque moyen énergiquement plissé et dislo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_47762

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Stratigraphie par étages »  : […] Très tôt, les stratigraphes ont décrit sous le nom d'étages des corps de roche caractérisés par un contenu fossilifère distinct. Chaque bassin sédimentaire a ainsi donné lieu à un découpage en étages régionaux. Depuis les années 1980, la communauté stratigraphique tente d'élaborer une succession unique d'étages d'usage universel (tabl. 2 ). Ces étages constituent la plus petite unité conventionnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/#i_47762

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Pierre AUBRY, « CÉNOZOÏQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/