WHISTLER JAMES ABBOTT McNEILL (1834-1903)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Au piano, J. A. Whistler

Au piano, J. A. Whistler
Crédits : AKG

photographie

Symphonie en blanc, III, J. A. Whistler

Symphonie en blanc, III, J. A. Whistler
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vue de Battersea depuis les maisons de Lindsey, J. A. Whistler

Vue de Battersea depuis les maisons de Lindsey, J. A. Whistler
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Nocturne en bleu et or : Valparaiso, J. A. Whistler

Nocturne en bleu et or : Valparaiso, J. A. Whistler
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


Londres (1859-1879)

Les débuts de la période londonienne marquent une inflexion sensible dans l'art de Whistler, dont le réalisme, qu'il n'abandonne pas pour autant, prend une tournure plus littéraire, sous la double influence de son travail d'illustrateur pour la revue Once a Week et des peintres qu'il fréquente, notamment des préraphaélites comme John Everett Millais ou Dante Gabriele Rossetti, ou des poètes comme Swinburne. Il n'en demeure pas moins relativement incompris du grand public des deux côtés de la Manche, comme le manifeste l'échec de sa Symphonie en blanc no 1-La Fille blanche (The National Gallery of Art, Washington). Peint à Paris durant l'hiver 1861-1862, ce portrait en pied de la maîtresse de Whistler, Joanna Hiffernan (qui est également un modèle de Courbet), est, malgré la réputation qui le précède, refusé par le jury de la Royal Academy en 1862. Exposé à Londres dans une galerie privée avec un certain succès au milieu d'œuvres d'autres artistes novateurs (William Powell Frith, Augustus Leopold Egg, Edward Poynter et Daniel Maclise), le tableau n'est pas accepté par le Salon à Paris, où il est en conséquence l'un des clous du Salon des refusés de 1863.

Symphonie en blanc, III, J. A. Whistler

Symphonie en blanc, III, J. A. Whistler

Photographie

James Abbott Whistler (1834-1902), Symphonie en blanc, III, huile sur toile, vers 1865-1867. The Barber Institute of Fine Arts, université de Birmingham, Grande-Bretagne. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vue de Battersea depuis les maisons de Lindsey, J. A. Whistler

Vue de Battersea depuis les maisons de Lindsey, J. A. Whistler

Photographie

James Abbott McNeill Whistler, «Vue de Battersea depuis les maisons de Lindsey», vers 1864-1871. Huile sur toile, 51,3 cm × 76,5 cm. Hunterian Art Gallery, université de Glasgow. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le japonisme

Les années 1860 voient également Whistler devenir un des protagonistes majeurs du mouvement japoniste, cette orientation se marquant aussi bien dans le sujet de certains tableaux, où apparaissent des objets d'art extrême-oriental, paravents, porcelaines, habits (La Princesse du pays de la porcelaine, 1863-1864, Freer Gallery of Art, Washington ; Caprice en pourpre et or-L'Écran doré, 1864, ibid. ; Pourpre et rose. Les Lange Leizen aux six marques, 1864, Museum of Art, Philadelphie), que dans l'esthétique même des œuvres, avec l'utilisation du format vertical ou de cadrages inspirés des estampes japonaises (Variations en violet et vert, 1871, musée d'Orsay, Paris ; Nocturne en bleu et or-Le Vieux Pont de Ba [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  WHISTLER JAMES ABBOTT McNEILL (1834-1903)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 171 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Du réalisme académique au colorisme préraphaélite (1830-1914) »  : […] La peinture victorienne, il faut en convenir, offre le plus souvent le spectacle de l' académisme le plus figé. Le réalisme minutieux de la plupart des peintres les plus appréciés à l'époque est mis au service d'un moralisme conventionnel ou d'un pittoresque de pacotille. Les panoramas bibliques de John Martin (1789-1854) tiennent du grand guignol, et les scènes de foule de William Powell Frith ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_15636

BEAUTÉ, MORALE ET VOLUPTÉ DANS L'ANGLETERRE D'OSCAR WILDE (exposition)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude CHAUDONNERET
  •  • 1 030 mots
  •  • 1 média

Après le Victoria and Albert Museum de Londres (2 avril-17 juillet 2011), le musée d'Orsay (12 septembre 2011-15 janvier 2012), puis le Legion of Honor San Francisco (18 février-17 juin 2012), l'exposition consacrée à l' Aesthetic Movement a permis de mettre en lumière un mouvement artistique peu connu en France. Cette nouvelle esthétique, qui se développa de 1860 à 1900 da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beaute-morale-et-volupte-dans-l-angleterre-d-oscar-wilde-exposition/#i_15636

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le portrait, genre américain par excellence »  : […] L'Amérique préindustrielle, pauvre en grande peinture, connut une certaine floraison dans deux domaines plus populaires et historiquement liés, l'art décoratif et le portrait. Dans la Nouvelle-Angleterre, en Pennsylvanie ou en Virginie, ce sont souvent les mêmes illustrateurs, appelés limners (étymologiquement « enlumineurs »), qui répondaient aux commandes des familles ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_15636

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 461 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Situation de l'impressionnisme dans l'histoire de l'art moderne »  : […] Que l'impressionnisme ait été suivi d'autres révolutions de sens contraire ne fait que témoigner de l'énergie de la création artistique dans cette période qui va du milieu du xix e  siècle au milieu du xx e et, par conséquent, souligne, dans cette suite de géniales contradictions, l'importance de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_15636

Voir aussi

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « WHISTLER JAMES ABBOTT McNEILL - (1834-1903) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-abbott-whistler/