IDENTIFICATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De l'identification imaginaire à l'identification symbolique

Aussi bien l'alternative ouverte au stade spéculaire se répétera-t-elle au niveau des premiers investissements d'objet, le concern de Locke y trouvant son équivalent dans le « souci » (cura) de saint Augustin. « La force de l'amour est telle, nous dit un passage célèbre du De Trinitate, que les objets en lesquels l'âme s'est longtemps complu par la pensée et auxquels elle est devenue inhérente par la glu du souci (eisque curae glutino inhaeserit), elle les traîne encore avec elle-même (attrahat secum etiam) lorsqu'elle rentre en soi en quelque façon pour se penser ; ces corps, elle les a aimés à l'extérieur d'elle-même par l'intermédiaire des sens, elle s'est mêlée à eux par une sorte de longue familiarité ; mais comme elle ne peut les emporter à l'intérieur d'elle-même, en ce qui est comme le domaine de la nature spirituelle, elle roule en elle leurs images et entraîne ces images faites d'elle-même en elle-même... En elle subsiste le pouvoir de juger qui lui fait distinguer le corps, qui lui reste extérieur, de l'image qu'elle porte en elle : à moins que ces images ne s'extériorisent au point d'être prises pour la sensation de corps étrangers, non pour des modes intérieurs de pensée, ce qui arrive couramment dans le sommeil, dans la folie, ou dans quelque transport (in aliqua ecstasi). »

La proximité où ces lignes paraissent être, au premier abord, du style d'interprétation freudien aidera en fait à préciser la spécificité de l'apport psychanalytique. Il s'agit, pour Freud, de montrer non plus comment l'investissement libidinal vient à se perpétuer dans l'identification – l'âme « pense être, disait saint Augustin, ce sans quoi elle ne peut se penser » –, mais comment, au contraire, celle-ci s'en dissocie : en un mot, l'identification est bien assimilation à un objet, mais en tant que cet objet est un objet perdu, assimilation à sa trace en tant qu'il est perdu. Il est vrai que le « souci » augustinien n'est pas sans analogie avec le moment répétitif caractéristique de l'investissement libidinal chez Freud, de même que l'analyse donnée par saint Augustin de la mise en forme de l'objet peut être en parallèle avec la conception freudienne du trait spécifique de l'objet. « De même que la volonté, pour informer le sens, le mettait en contact avec l'objet extérieur et, une fois informé, l'y tenait uni, de même, écrit saint Augustin, elle tourne vers la mémoire le regard de l'âme, qui évoque le souvenir, afin que l'image conservée dans la mémoire informe ce regard intérieur et produise dans la pensée une vision semblable. » Pour saint Augustin, comme pour Freud, la constitution de l'objet libidinal et aussi bien sa fixation se soutiennent donc de la conjugaison de l'image avec sa caractéristique. L'objet d'amour n'est attiré et retenu dans l'âme qu'autant que celle-ci s'assimile cette marque. Encore faudra-t-il montrer que le thème que se propose l'investigation de la psychanalyse n'est pas celui de l'absence, mais celui de l'absence sous une loi – l'exclusion.

Une première indication nous est donnée par L'Interprétation des rêves, à propos de l'analogie entre l'identification hystérique et l'identification onirique. Ni l'une ni l'autre n'est réductible à l'imitation. Elles se caractérisent, au même titre, comme appropriations sur le fondement d'une imputation commune. Ainsi, dans le « rêve du saumon fumé », la patiente de Freud joue l'insatisfaction – conforme à son propre vœu – du désir qu'a son amie de se rendre aimable en engraissant. Elle occupera donc en rêve, dans l'esprit de son mari, amateur de rondeurs, la position qu'est supposée occuper sa rivale. Et c'est grâce à la production d'un symptôme – renoncement au désir de donner un dîner – que le rêve aura effectué l'identification souhaitée.

L'appropriation onirique a donc consisté en un déplacement intéressant non pas l'objet libidinal en tant que tel, mais l'une des caractéristiques de l'objet concerné par une situation de désir. On remarquera, en outre, que la caractéristique proposée en exemple et qui a donné matière au symptôme identificatoire – renoncement au désir – portait la marque de la négation. Or la remarque a une portée générale.

À la lumière des écrits freudiens postérieurs à 1920, l'identification apparaît, en effet, justiciable de trois niveaux d'expérience : la genèse de l'organisation œdipienne, le symptôme névrotique, la structure perverse ou psychotique ; et de l'un à l'autre s'affirmera comme essentielle à l'identification la recollection, sous les espèces du trait identificatoire, d'une expérience de dépossession.

Plaçons-nous d'un point de vue génétique, dans la perspective de l'organisation œdipienne. Le caractère négatif de l'identification s'y marque d'un double point de vue : d'une part, « l'identification avec le père prend une teinte hostile et finit par se confondre avec le désir de remplacer le père » ; d'autre part, « l'identification est ambivalente depuis le début [...] elle se présente comme un rejeton de l'organisation orale de la libido », qui ne s'assimile l'objet qu'en l'anéantissant. Autrement dit, l'enfant, en l'occurrence, ne tend pas à « avoir » l'objet au titre d'objet libidinal, mais, au titre de l'identification, à l'« être ». Et une note posthume de Freud permettra de préciser : dans le premier temps du développement, le sein est une partie de l'enfant, l'enfant est le sein ; en un deuxième temps, il a le sein, au titre d'objet, c'est-à-dire qu'il ne l'est pas ; en un troisième temps, l'objet, perdu, fait retour à l'être, c'est le moment de l'identification.

Cette caractéristique négative se retrouve à un second niveau, celui du symptôme, où le « trait » identificatoire témoigne sous diverses formes du retrait pris par le sujet vis-à-vis de l'objet libidinal. Le moi copie alors tantôt la personne non aimée, tantôt la personne aimée. Dans les deux cas, l'identification n'est que partielle, tout à fait limitée ; le moi se borne à emprunter à l'objet un seul de ses traits. Le Freud de Psychologie collective et analyse du moi prolonge donc le Freud de L'Interprétation des rêves : l'identification n'est pas sans analogie avec le symptôme, en ce sens que le moi prend sur lui, par déplacement, l'un des traits de l'objet dont il est dépossédé.

Ces divers exemples ne visent pourtant qu'à nous préparer à l'abord des deux types d'expérience les plus significatifs de la genèse de l'identification – l'homosexualité et la mélancolie. Dans l'homosexualité masculine, il est arrivé le pl [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur honoraire de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  IDENTIFICATION  » est également traité dans :

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 798 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'acteur de cinéma : le corps morcelé »  : […] Aux débuts du cinéma, l'acteur ne paraît pas un instant différent de l'acteur de théâtre. Car ce sont les mêmes qui, dans les premiers films de Méliès, interprètent les textes classiques. De même, dans le cinéma expressionniste, la technique de monstration et de dévoilement de l'expression appartient au théâtre comme au septième art. Elle se déploie dans une succession artificielle de moments où l […] Lire la suite

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Troubles du comportement

  • Écrit par 
  • Laurence APFELBAUM-IGOIN
  •  • 3 348 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'anorexie comme modèle dominant »  : […] Quoi de plus parlant, en effet, que ce corps décharné qui, avec ses pointes osseuses, se défend contre l'apparition de la moindre forme ronde, en refusant toute nourriture ? Tout ici témoigne des difficultés de l' identification féminine, et de l'emprise d'une image idéalisée, pour laquelle on est prêt(e) à mourir dans un rêve de toute- puissance. Mais la poursuite de la minceur mise en avant com […] Lire la suite

AUTRE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 1 307 mots

Le débat philosophique sur autrui est inséparable de la question du primat de la conscience : comment expliquer l'existence d'une autre conscience, sous quelles modalités la rencontrer ? La doctrine qui va produire un impact certain sur les réflexions proprement psychologiques est celle de la sympathie. Développée au xviii e  siècle, elle forme le cœur de l'ouvrage de Max Scheler, Nature et for […] Lire la suite

BION WILFRED R. (1897-1979)

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 4 813 mots

Dans le chapitre « La psychose »  : […] Bion a élaboré ses conceptions concernant la psychose pendant les années 1950-1962 et les a explicitées dans Second Thoughts (1967). Il reprend au modèle de l'appareil psychique, présenté par Freud dans l'aporétique chapitre VII de L'Interprétation des rêves (1900), le thème de la conscience comme organe de perception périphérique, en double contact, centripète et centrifuge, avec la réalité ex […] Lire la suite

CASTRATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 696 mots

Bien que la hantise de la castration ait laissé son empreinte sur la Traumdeutung ( L'Interprétation des rêves ), la notion n'en a été dégagée par Freud qu'à une époque tardive, dans le contexte initial de l'homosexualité et de la phobie infantile. S'agit-il d'abord du garçon, c'est de la sexualité de la mère qu'émane la question qui se pose à lui dans sa troisième année : particulièrement intére […] Lire la suite

CONFORMISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 022 mots

Dans le chapitre « Trois degrés de conformité »  : […] La crainte du rejet et la volonté de complaire à d'autres personnes occupant une position dominante, du fait de leur nombre ou de leur statut social, tendent le plus souvent à favoriser une simple conformité de façade. Celle-ci se caractérise par une franche dissociation entre les convictions intimes que l'individu conserve intactes et son attitude publiquement affichée. Une telle conformité dis […] Lire la suite

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 499 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La consommation culturelle »  : […] Dans nos sociétés polyculturelles, les cultures nationales et scolaires sont des cultures imposées par le système éducatif et familial. La culture de masse est une culture proposée sur le marché. Elle ne dispose d'aucun pouvoir de coercition politique ou policier. Elle fait appel au plaisir et au désir. D'où son caractère hédoniste. La culture de masse est donc en premier lieu une culture de dive […] Lire la suite

DEUIL

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 334 mots
  •  • 1 média

Dans le langage courant, le mot « deuil » renvoie à deux significations. Est appelé deuil l'état affectif douloureux provoqué par la mort d'un être aimé . Mais deuil signifie tout autant la période de douleurs et de chagrins qui suit cette disparition. Le deuil est donc constitutif d'une perte d'objet, au sens psychanalytique d'objet d'amour. Freud s'est intéressé dans son ouvrage Deuil et mélanc […] Lire la suite

DOUBLE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 656 mots

La question de l'existence d'un double insaisissable, en tout point semblable à son modèle « vrai et vivant », se présente chaque fois que la conscience se voit surprise à manquer au contrôle sévère qu'elle doit exercer en permanence sur la faculté d'attention. C'est ainsi que les rêves ou les états extatiques semblent nous échapper pour se laisser diriger par un moi invisible, d'autant plus inqui […] Lire la suite

ÉLECTIONS - Sociologie électorale

  • Écrit par 
  • Patrick LEHINGUE
  •  • 5 418 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le paradigme de Michigan »  : […] À partir des années 1960, autour du Survey Research Center de l'université de Michigan, des chercheurs – notamment Angus Campbell et Philip Converse –, pour la plupart psychosociologues de formation, vont construire, sur la base de sondages nationaux pré- et post-électoraux, un modèle concurrent de celui de l'école de Columbia. La fortune critique de cette nouvelle matrice conceptuelle sera te […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12-21 avril 2021 Syrie. Sanction de l'OIAC.

d’identification et d’enquête de l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) établit que la Syrie a utilisé des armes chimiques à Saraqeb, au sud d’Alep, en février 2018. Un premier rapport de l’OIAC publié en avril 2020 avait dénoncé l’usage d’armes chimiques par Damas à Latamné, au nord d’Hama, en mars 2017. Le 19 […] Lire la suite

15 avril 2021 France. Adoption de la loi sur la « sécurité globale ».

l’identification » d’une personne dépositaire de l’autorité publique « dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique ».  […] Lire la suite

7 mars 2021 Suisse. Votations fédérales sur la dissimulation du visage, l'identité numérique et l'accord avec l'Indonésie.

d’identification électronique, qui prévoyait la certification d’une identité numérique reconnue par l’État, mais délivrée par des organismes privés. Le taux de participation est légèrement supérieur à 51 %. Le faible taux d’approbation de l’accord avec l’Indonésie et le rejet de l’avis du Conseil fédéral sur les deux autres votations constituent un […] Lire la suite

2-19 décembre 2020 Royaume-Uni. Découverte d'un nouveau variant très contagieux du coronavirus.

l’identification d’un nouveau variant du coronavirus. Baptisé « VoC-202012/01 », celui-ci s’avérera beaucoup plus contagieux que le SARS-CoV-2. Le 19, le Premier ministre Boris Johnson impose le reconfinement et l’interdiction des réunions familiales à Londres, ainsi que dans l’est et le sud-est du pays, en raison d’une forte augmentation des contaminations […] Lire la suite

12-30 novembre 2020 France. Polémique au sujet de la loi « pour une sécurité globale » sur fond de violences policières.

d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police ». Le Conseil estime que ces diffusions d’images « sont non seulement essentielles pour le respect du droit à l’information, mais […] en outre légitimes dans le cadre du contrôle démocratique […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre KAUFMANN, « IDENTIFICATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/identification/