Théorie psychanalytique


AMBIVALENCE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 186 mots
  •  • 1 média

C'est le psychiatre suisse Eugen Bleuler (1857-1939) qui a introduit ce terme et en a fait le symptôme dominant dans le tableau de la schizophrénie . Il distingue tout d'abord l'ambivalence dans trois secteurs de la vie psychique : dans les modalités de la volonté, deux volontés qui s'opposent ; dans la sphère intellectuelle, affirmation d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambivalence-psychanalyse/#i_0

APRÈS-COUP, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 382 mots

Freud a fait de l'après-coup (Nachträglichkeit) le caractère propre de la vie sexuelle. Parmi les souvenirs pénibles, certains seulement sont sujets au refoulement ; certains seulement peuvent susciter un affect que l'incident lui-même n'avait pas provoqué. L'explication de cette action différée propre aux images mnésiques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apres-coup-psychanalyse/#i_0

ARGENT, sémiologie

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 824 mots

L'argent se définissant au sein du système économique comme l'équivalent général des échanges, il importe au premier chef de déterminer ce qui, dans le rapport d'échanges, permet la constitution d'un équivalent monétaire. Tout d'abord, « il s'agit, écrit Marx, de faire ce que l'économie bourgeoise n'a jamais envisagé : il s'agit de fournir la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argent-semiologie/#i_0

ART (Aspects esthétiques) - La contemplation esthétique

  • Écrit par 
  • Didier DELEULE
  •  • 3 638 mots

Dans le chapitre « Catharsis et dialogue »  : […] À travers l'expérience ek-statique du détachement de l'âme du corps – expérience issue des rites dionysiaques – se sédimente, au fil de la tradition orphico-pythagoricienne, une certaine signification de la notion de catharsis, et c'est en fait comme purification morale et intellectuelle seulement possible au niveau du dialogue que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-esthetiques-la-contemplation-esthetique/2-catharsis-et-dialogue/

AUTRE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 1 311 mots

Le débat philosophique sur autrui est inséparable de la question du primat de la conscience : comment expliquer l'existence d'une autre conscience , sous quelles modalités la rencontrer ? La doctrine qui va produire un impact certain sur les réflexions proprement psychologiques est celle de la sympathie. Développée au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autre-psychanalyse/#i_0

BANQUET RITUEL

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 394 mots

Banquet appartenant à la catégorie des repas totémiques, des sacrifices mangés et des cérémonies de communion . Selon Freud, le banquet rituel serait la reproduction et la fête commémorative d'un événement historique, à savoir le « parricide primitif » (meurtre du père de la horde par ses fils jaloux). Au cours de ce repas, les fils se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banquet-rituel/#i_0

CANNIBALISME

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Bernard THIS
  •  • 4 198 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Approche psychanalytique »  : […] Le cannibalisme de la « horde primordiale » L'humanité, selon Claude Lévi-Strauss, se diviserait en deux catégories : « Il y a des sociétés qui voient dans l'absorption de certains individus détenteurs de forces redoutables le seul moyen de neutraliser celles-ci et de les mettre à leur profit, et celles qui, comme la nôtre [...], ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cannibalisme/2-approche-psychanalytique/

CASTRATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 701 mots

Bien que la hantise de la castration ait laissé son empreinte sur la Traumdeutung (L'Interprétation des rêves), la notion n'en a été dégagée par Freud qu'à une époque tardive, dans le contexte initial de l' homosexualité et de la phobie infantile. S'agit-il d'abord du garçon, c'est de la sexualité de la mère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castration-psychanalyse/#i_0

CENSURE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jean-Claude SEMPÉ
  •  • 516 mots

La comparant aux « blancs » ou aux « passages caviardés » des journaux soumis à un contrôle, Freud a défini la censure comme une fonction ayant pour effet d'interdire aux désirs refoulés, c'est-à-dire inconscients, et aux formations qui en dérivent, le passage au système préconscient. Cette censure peut être totale et, par exemple, aboutir aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure-psychanalyse/#i_0

COMPLEXE, psychanalyse et psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 101 mots
  •  • 1 média

Le terme « complexe » appartient au vocabulaire de la psychologie des profondeurs et de la psychanalyse . C'est le psychiatre suisse Carl Gustav Jung qui, en 1902-1903, dénomme ainsi les phénomènes qu'il découvre lorsqu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexe-psychanalyse-et-psychologie/#i_0

CONFÉRENCES D'INTRODUCTION A LA PSYCHANALYSE (S. Freud)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 928 mots

Les Conférences ou Leçons d'introduction à la psychanalyse constituent la mise en forme de deux cycles de cours présentés par Sigmund Freud à l'université de Vienne pendant les semestres d'hiver 1915-1916 et 1916-1917. Cette activité d'enseignement de Freud n'a rien d'exceptionnel : depuis son habilitation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conferences-d-introduction-a-la-psychanalyse-s-freud/#i_0

CORPS - Le corps et la psychanalyse

  • Écrit par 
  • Monique DAVID-MÉNARD
  •  • 3 980 mots

Le corps est, en psychanalyse , une réalité difficile à penser, car elle défie les approches physiologiques et philosophiques, et décisive pourtant, puisque la sexualité humaine – considérée dans la jouissance ou dans des activités sublimatoires – a pour terrain le corps érogène, le corps capable d'angoisse et de plaisir . Le corps hystérique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-le-corps-et-la-psychanalyse/#i_0

CULPABILITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 9 695 mots
  •  • 1 média

Il ne suffit pas, pour faire l' expérience de la culpabilité, de se représenter un de ses propres actes comme ayant transgressé un devoir, une loi, les règles d'un art, des usages. Pour passer de la faute objective à la culpabilité subjective, il faut que celle-là soit intériorisée, selon un processus dans lequel Jean Nabert a vu « l'un des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culpabilite/#i_0

DESTIN

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 2 498 mots

S'il faut définir philosophiquement le destin, le résultat de cette conceptualisation doit contenir l'expression, d'une part, d'un déterminisme et, d'autre part, d'une saisie de ce déterminisme au moment de la mort : mort par anticipation ou saisie rétrospective. On aurait par exemple la formulation suivante : « enchaînement des causes et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/destin/#i_0

DEUIL

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 344 mots
  •  • 1 média

Dans le langage courant, le mot « deuil » renvoie à deux significations. Est appelé deuil l'état affectif douloureux provoqué par la mort d'un être aimé . Mais deuil signifie tout autant la période de douleurs et de chagrins qui suit cette disparition. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deuil/#i_0

DÉFENSE MÉCANISMES DE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 667 mots
  •  • 1 média

Expression usitée en psychanalyse pour désigner plusieurs types d'opérations psychiques destinées à « protéger » le moi . La notion de défense est présente chez Freud dès le début de ses recherches ; ainsi, dans ses Études sur l'hystérie (1895) : « Une condition indispensable à l'apparition de l'hystérie est qu'il y ait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanismes-de-defense/#i_0

DÉNI, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 823 mots

Terme utilisé en psychanalyse et qui se distingue notamment de celui de négation et de dénégation (Verneinung). Le déni (Verleugnung), ce qu'on peut traduire aussi par « désaveu » ou « répudiation » (cf. le disavowal anglais), est un mode de défense particulier, où le sujet refuse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deni-psychanalyse/#i_0

FORCLUSION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jacques SÉDAT
  •  • 708 mots

Tiré du vocabulaire juridique, où il désigne la déchéance d'un droit qui n'a pas été exercé dans les délais prescrits, le terme de forclusion a été introduit dans le langage psychanalytique contemporain par Jacques Lacan pour traduire le mot freudien Verwerfung, très précisément dans le cadre d'une théorie de la psychose , la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forclusion-psychanalyse/#i_0

FRUSTRATION

  • Écrit par 
  • Jacques NASSIF
  •  • 7 801 mots

Le meilleur exemple de frustration est sans doute celui de l'enfant qui cherche à apaiser son désir de savoir en consultant une encyclopédie, et qui se sent frustré par le savoir, pourtant de bon aloi, que cette encyclopédie a pu lui fournir. Qu'est-ce à dire, si ce n'est que la frustration reprend à son compte ce paradoxe qui fait que le savoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frustration/#i_0

FÉTICHISME, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 695 mots

L'attention portée par Freud à ce phénomène « du plus haut intérêt » qu'est le fétichisme, et qu'attesteront les remaniements successifs apportés aux premiers développements des Trois Essais sur la théorie de la sexualité, trouverait son emblème dans la double orientation du génie de Léonard de Vinci, partagé entre l'exigence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fetichisme-psychanalyse/#i_0

IDENTIFICATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 382 mots

Dans l'acception psychologique de la notion, la forme d' identité la plus directement accessible est celle qu'a dégagée, en rupture avec la tradition cartésienne, la critique de la substantialité du moi . « Le soi (Self), écrit Locke, est cette chose pensante consciente (de quelle substance elle est formée, spirituelle ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identification/#i_0

ILLUSION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 765 mots

Métaphoriquement dérivé de la réduction psychologique des enchantements magiques et des découvertes de l'optique géométrique, couronnant, avec Kant, la critique relativiste de l'optimisme leibnizien, le concept moderne d'illusion a conquis une position centrale dans la réflexion de Schopenhauer et dans celle de Nietzsche, avant de soutenir le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusion/#i_0

INFÉRIORITÉ SENTIMENT D'

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 891 mots
  •  • 1 média

Expression qui fut surtout employée par Alfred Adler (Minderwertigkeitsgefühl) et qu'on pourrait rapprocher de celle de « sentiments d'incomplétude » de Pierre Janet . Pour Adler, le sentiment d'infériorité est fondé sur la réalité : la personne qui l'éprouve est effectivement dans une situation d'infériorité organique ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sentiment-d-inferiorite/#i_0

INHIBITION

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Pierre KAUFMANN, 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 8 286 mots

Dans le chapitre « Psychanalyse »  : […] Le terme d'inhibition, traditionnellement réservé par l'usage français au vocabulaire juridique, s'est étendu au domaine de la neurologie sur l'initiative de Brown-Sequart, par transposition de l'anglais. Il est alors appelé à désigner le type de processus dont l'investigation a été amorcée en 1845 par la découverte, due aux frères Weber, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inhibition/2-psychanalyse/

INTERDIT

  • Écrit par 
  • Claude RABANT, 
  • Pierre SMITH
  •  • 6 152 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'interdit en psychanalyse »  : […] Les trois interdits fondamentaux « Pour fixer les termes, écrit Freud dans L'Avenir d'une illusion, nous appellerons refus le fait qu'une pulsion ne puisse être satisfaite, interdit la disposition qui établit ce refus, et privation l'état qui en découle. » Il faut distinguer, ajoute-t-il, entre les interdits culturellement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdit/2-l-interdit-en-psychanalyse/

INTROJECTION

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 508 mots

Terme utilisé en psychanalyse et introduit en 1909 par Sandor Ferenczi (« Introjektion und Übertragung » — « Introjection et transfert » —, in Jahrbuch für Psychoanalyse, vol. I). Pour cet auteur, et en première approche, l'introjection caractérise d'abord les névrosés par opposition aux psychotiques (démence précoce, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introjection/#i_0

INVESTISSEMENT, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 986 mots

La notion d'investissement, ainsi que celles qui lui sont liées (désinvestissement et contre-investissement), tient une place de première importance dans l'œuvre de Freud. Elle vient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement-psychanalyse/#i_0

L'INTERPRÉTATION DES RÊVES, Sigmund Freud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 867 mots

Sigmund Freud (1856-1938) emploie pour la première fois le terme de psychanalyse en 1896. Mais la naissance de la psychanalyse elle-même date de 1897, au moment du renoncement à la théorie traumatique, de la découverte du fantasme et du complexe d'Œdipe. L'Interprétation des rêves, qui paraît, daté de 1900, en novembre 1899, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-interpretation-des-reves/#i_0

LATENCE PHASE DE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 502 mots

Période du développement de l'enfant pendant laquelle les pulsions paraissent ne plus se manifester. On préfère à ce sujet utiliser la notion de phase ou de période plutôt que celle de stade, qui implique l'idée d'une nouvelle organisation pulsionnelle de la personnalité . Cette phase est définie par Freud comme un arrêt, ou une régression, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phase-de-latence/#i_0

LIBIDO

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 11 350 mots

« Libido (grec, epithumia). Das Verlangen nach Etwas [l'envie de quelque chose]. Die Begierde [le désir] ; die Wollust [la luxure]. Geilheit [le rut]. Cf. latin, libet, lubet : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libido/#i_0

MOI

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 12 476 mots

Dans le chapitre « Le moi et la « déconstruction » du sujet »  : […] Le moi et l'altérité Le moi s'entend de façon radicalement différente, selon qu'on admet ou non la révolution freudienne : aucun terme, sauf peut-être celui du sujet qui lui est lié, n'a subi une telle mutation. Dans la philosophie classique, ou en général dans la réflexion philosophique, le moi représente la conscience individuelle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi/2-le-moi-et-la-deconstruction-du-sujet/

MÉTAPSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michèle BOMPARD-PORTE
  •  • 1 286 mots

« Qui suit », « au-delà de » (du grec meta) la psychologie. Terme créé par Sigmund Freud dans sa correspondance privée avec Wilhelm Fliess, en 1896, puis défini comme suit, en 1915, dans L'Inconscient : « Nous ne trouverons pas déraisonnable de distinguer par un nom particulier le mode de considération qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metapsychologie/#i_0

NARCISSISME

  • Écrit par 
  • Michèle MONTRELAY
  •  • 4 761 mots
  •  • 1 média

Le narcissisme, ou amour de soi-même, d'après la fascination qu'exerçait sur Narcisse sa propre image , est, pour la psychanalyse , l'un des concepts les plus nécessaires à la compréhension de processus fondamentaux tels que le rêve , la psychose , l'instauration du principe de réalité et du principe de constance. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcissisme/#i_0

NÉVROSE

  • Écrit par 
  • René DIATKINE
  •  • 4 796 mots

Le terme de névrose – en anglais, neurosis – aurait été introduit, selon J. Laplanche et J.-B. Pontalis, par un médecin écossais, William Cullen, dans un traité de médecine paru en 1777. Ce mot a connu, depuis, une indiscutable fortune. Représentant un concept important dans le système nosologique psychiatrique, il a été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevrose/#i_0

NÉVROSE INFANTILE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Les particularités spécifiques des névroses infantiles ont été isolées relativement tard dans l'évolution de la psychiatrie . Au début de la psychanalyse , la névrose infantile est considérée comme ayant la même symptomatologie que celle de l'adulte, mais aussi comme étant son prototype et son modèle ; elle est alors rétrospectivement analysée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevrose-infantile/#i_0

OBJET, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Carlos MAFFI
  •  • 1 361 mots

En psychanalyse , le mot « objet » renvoie en premier lieu à « l'objet sexuel » dont la toute première et plus simple définition est donnée par Freud en 1905 dans son texte Les Trois Essais : « la personne dont émane l'attraction sexuelle ». L'objet est donc essentiellement objet de la pulsion sexuelle, auquel celle-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet-psychanalyse/#i_0

OBSESSION ET NÉVROSE OBSESSIONNELLE

  • Écrit par 
  • Octave MANNONI
  •  • 3 253 mots

Dans la terminologie de la psychiatrie et de la psychologie , le mot « obsession » désigne une pensée (dans le sens le plus large : idée, désir, remords, scrupule, etc.) qui « assiège » le sujet , c'est-à-dire une pensée qu'il ne peut pas écarter, malgré ses efforts. C'est une caractéristique des obsessions d'être pénibles, qu'elles soient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obsession-et-nevrose-obsessionnelle/#i_0

PHALLUS

  • Écrit par 
  • Claude CONTÉ, 
  • Maurice OLENDER, 
  • Moustapha SAFOUAN
  •  • 5 759 mots

Dans le chapitre « Le phallus dans la théorie psychanalytique »  : […] Se distinguant du terme « pénis », qui désigne l'organe sexuel mâle dans sa réalité anatomique, le terme de phallus s'est imposé dans la théorie psychanalytique pour connoter une fonction symbolique dont la mise en place est essentielle à la juste position du sujet humain quant au désir et dont les avatars sont du ressort des différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phallus/2-le-phallus-dans-la-theorie-psychanalytique/

PHOBIE

  • Écrit par 
  • François PERRIER
  •  • 3 404 mots

Le terme de phobie est fréquemment utilisé, dans la langue courante, pour évoquer la fixité de peurs électives et irrationnelles, ou le caractère insistant du dégoût et de la répulsion envers certains objets qui déclenchent de l' anxiété et des réactions de fuite. Dans une perspective psychiatrique et surtout psychanalytique, le symptôme qu'est la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phobie/#i_0

PROJECTION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 1 781 mots

Dans la doctrine psychanalytique, la projection est un mécanisme de défense inconscient par lequel le sujet projette sur autrui les craintes et les désirs qu'il ressent comme interdits et dont la représentation consciente serait chargée d' angoisse ou de culpabilité ; elle participe à la constitution des phobies dans la névrose et du délire dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projection-psychanalyse/#i_0

PSYCHANALYSE (théories et pratiques)

  • Écrit par 
  • Jacques SÉDAT
  •  • 6 703 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les psychanalystes et la théorie »  : […] La relativisation de la théorie et du théorique, chez Freud et dans la discipline qu'il a inaugurée, est fondée sur une analyse de la pulsion épistémophilique, la pulsion de savoir (Wissenstrieb). L'origine de la théorie chez l'enfant est coextensive à l'activité des processus psychiques. Les « théories sexuelles infantiles » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-theories-et-pratiques/2-les-psychanalystes-et-la-theorie/

PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA, 
  • Pierre JUILLET, 
  • Hélène STORK
  •  • 10 076 mots

Dans le chapitre « Le problème de la théorisation psychanalytique »  : […] L'exposé théorique de l'approche psychanalytique des psychoses exige au préalable une délimitation des conditions dont dépend la position de son problème : – Alors que la psychanalyse est souvent réputée dans son succès par la compréhension théorique et pratique qu'elle trouve dans le champ des névroses, elle est, du même coup, désignée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose/3-le-probleme-de-la-theorisation-psychanalytique/

RATIONALISATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 376 mots

Terme introduit en psychanalyse par Ernest Jones en 1908 (La Rationalisation dans la vie quotidienne), et utilisé pour désigner un procédé qui, comme tel, apparaît dans un champ très étendu allant de la pensée normale à la pensée délirante. La rationalisation permet au sujet de tolérer des attitudes émotives et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rationalisation-psychanalyse/#i_0

RELIGION - Religion et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Antoine VERGOTE
  •  • 3 738 mots
  •  • 1 média

N'étant pas une vision du monde, la psychanalyse , pour Freud, est en principe neutre par rapport à la religion ; celui-ci affirme cependant aussi qu'« en tant que doctrine de l' inconscient psychique elle peut devenir indispensable à toutes les sciences traitant de la genèse de la civilisation humaine et de ses grandes institutions, telles que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-religion-et-psychanalyse/#i_0

RÉGRESSION, psychologie et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 455 mots

En psychologie expérimentale, le terme de régression désigne le processus par lequel, dans certaines circonstances (situations conflictuelles ou anxiogènes, hypnose), le comportement qui est habituel dans une situation donnée fait place à un comportement qui est caractéristique d'un stade de développement antérieur ou correspondant à un répertoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regression-psychologie-et-psychanalyse/#i_0

RÉPÉTITION, philosophie et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 096 mots

« Si Dieu lui-même n'avait pas voulu la répétition, écrivait Kierkegaard, le monde n'aurait jamais existé. » Mais vouloir la répétition, n'est-ce pas aussi vouloir la mort ? La répétition est d'abord un vécu qu'il appartient à l'analyse phénoménologique de ressaisir dans les champs qui lui sont propres et, en particulier, sur les registres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/repetition-philosophie-et-psychanalyse/#i_0

SADISME ET MASOCHISME

  • Écrit par 
  • Dominique JAMEUX
  •  • 3 957 mots

Dans le chapitre « Freud et la tradition psychanalytique »  : […] Dans ce qu'on est convenu de nommer la première topique freudienne, dont les expressions les plus élaborées sont l'Introduction à la psychanalyse et Pulsions et destin des pulsions (textes publiés l'un et l'autre en 1915), Freud ne traite pas spécialement du sadisme-masochisme. Son premier objectif, en fait, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadisme-et-masochisme/3-freud-et-la-tradition-psychanalytique/

SCÈNE PRIMITIVE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude SEMPÉ
  •  • 362 mots

Freud a donné le nom de scène primitive ou scène originaire (Urszene) à celle où l'enfant se voit assister à des rapports sexuels de ses parents, soit qu'il les ait observés réellement, soit qu'il se les soit représentés sur un mode fantasmatique. À côté du traumatisme de la séduction, du complexe de castration, la scène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scene-primitive/#i_0

SEXUALITÉ, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Claude CONTÉ, 
  • Moustapha SAFOUAN
  •  • 4 993 mots

Chacun sait aujourd'hui que la psychanalyse a inscrit le rapport à la sexualité au centre de l' expérience humaine et de sa problématique. Disons plus exactement : c'est en tant qu'elle est foncièrement conflictuelle que la sexualité s'inscrit au cœur de la vie psychique, laquelle se trouve elle-même reconnue comme conflictuelle de sa nature même. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualite-psychanalyse/#i_0

SOCIO-ANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean POIRIER
  •  • 3 060 mots

Socio-analyse ou socianalyse : ces termes, souvent tenus pour des néologismes, semblent avoir été utilisés pour la première fois par Moreno en 1932, dans une acception très précise : l'étude du degré d'intégration d'un groupe donné (cf. Applications of Group Method to Classification, réédité sous le nouveau titre : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socio-analyse/#i_0

SPALTUNG, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 719 mots

Traduit en français, suivant les usages qu'on en fait, par « séparation », « clivage » ou « dissociation », le terme allemand Spaltung n'est lui-même que la traduction par Freud d'une expression fréquente dans la psychiatrie française du xixe siècle, celle de « double conscience », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spaltung-psychanalyse/#i_0

SPÉCULAIRE & SPECTACULAIRE, littérature et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 1 532 mots

En minéralogie, on qualifie de spéculaires les pierres qui réfléchissent la lumière. Encore appelées « miroirs d'âme » par les Anciens, qui en usaient pour garnir les croisées des maisons ou les bords des litières, elles ont donné naissance à la science spéculaire, celle qui enseigne à faire des miroirs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speculaire-et-spectaculaire-litterature-et-psychanalyse/#i_0

SUBLIMATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 5 980 mots
  •  • 1 média

Invoquer la « capacité de sublimation » pour expliquer en quoi tel individu a échappé à la névrose , comment tel grand homme s'est trouvé produire telle œuvre géniale, n'est-ce point une façon bien dérisoire de répéter la question du pourquoi de la destinée – comme si à cette question une autre réponse était possible, hors l'accomplissement de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sublimation-psychanalyse/#i_0

SYMBOLE

  • Écrit par 
  • Dominique JAMEUX
  •  • 5 543 mots

Dans le chapitre « L'interprétation symbolique »  : […] Interpréter un symbole, c'est évidemment se demander de quoi il est symbole. La psychanalyse, l'histoire de l'art (du moins celle qui ne se contente pas d'assurer la chronologie) se posent la question d'une manière très apparente : il en est de même, d'une manière plus seconde mais tout aussi importante, à l'intérieur d'une problématique des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbole/2-l-interpretation-symbolique/

SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 2 392 mots

Le symbolique constitue une topique, la topique du symbole . Alors que le signe est arbitraire, inventé, unilatéral, sans vie, épuisé dans sa définition, clair et défini dans sa signification, le symbole est plus qu'un signe quelconque ; c'est originairement un signe de reconnaissance, puisque l' étymologie du terme renvoie à une communauté et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolique/#i_0

ÉROGÈNES ZONES

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 335 mots

Définies par Freud dans Trois Essais sur la théorie de la sexualité comme des « régions de l'épiderme ou de la muqueuse qui, excitées d'une certaine façon, procurent une sensation de plaisir d'une qualité particulière », les zones érogènes tiennent une place de première importance dans la sexualité infantile, où la primauté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zones-erogenes/#i_0