BION WILFRED R. (1897-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La figure de Bion, principal disciple de Melanie Klein, est celle d'un grand penseur du mouvement psychanalytique. Revenant à la source des premiers grands travaux de Sigmund Freud (1895, 1900, 1911), son principal mérite est d'avoir développé, selon l'ensemble de leurs conséquences et dans une perspective d'une remarquable originalité, l'esquisse qu'ils contiennent d'une conception métapsychologique des processus de pensée. Par ailleurs, Bion articule ce modèle renouvelé de l'appareil de pensée à des vues alors très nouvelles sur les mécanismes de la psychose (Freud, 1911), aussi bien que sur le fonctionnement des groupes (Freud, 1921). À cette fin, il convoque, à l'appui d'une théorie rigoureuse et profonde de l'« observation psychanalytique », un vaste éventail de connaissances impliquant la philosophie (D. Hume, E. Kant), l'épistémologie (H. Poincaré), l'histoire de l'art et des religions, la physique, la logique et les mathématiques.

L'étude psychanalytique des groupes

Né en Inde où son père était ingénieur, Wilfred R. Bion poursuit d'abord des études d'histoire à Oxford. Puis il se tourne vers la médecine et la psychiatrie. Il entreprend sa formation psychanalytique auprès de John Rickmann, puis surtout de Melanie Klein, dont il sera le disciple ou, plutôt, le descendant le plus original et le plus célèbre. Il entre en psychanalyse lors de la Seconde Guerre mondiale par le biais de la psychiatrie militaire, en se consacrant à l'étude des activités libres dans les petits groupes. Revenu à la vie civile, il applique ses méthodes personnelles à la création de groupes de thérapie à la Tavistock Clinic de Londres. Cette première période de son activité, de 1948 à 1961, aboutit à la publication d'Experiences in groups (1961). Président de la Société britannique de psychanalyse de 1962 à 1965, il vit ensuite à Los Angeles de 1968 à 1979, où il acquiert une réputation internationale. Dans une période de production brève, mais très féconde, il publie alors Learning from Experience (1962), Elements of Psychoanalysis (1963), Transformations (1965), Second Thoughts

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur de psychologie et d'épistémologie à l'université de Paris-Nord

Classification


Autres références

«  BION WILFRED R. (1897-1979)  » est également traité dans :

ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 692 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le psychisme postnatal »  : […] C'est surtout W. R. Bion (1962, 1967) qui a précisé l'émergence de la pensée à partir des vécus corporels et émotionnels dépendant de la relation avec la mère. Ces vécus (éléments β) seraient transformés en quelque chose de « pensable » (éléments α) après avoir été « projetés » sur la mère, qui les renverrait à l'enfant. D'une autre manière, celui- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-petite-enfance/#i_92412

GROUPE DYNAMIQUE DE

  • Écrit par 
  • Didier ANZIEU
  •  • 3 606 mots

Dans le chapitre « La perspective psychanalytique »  : […] kleinienne généralisent la distinction, bien vue par Freud, des processus psychiques primaires et secondaires. W. R. Bion montre qu'une réunion n'arrive pas à fonctionner comme groupe de travail tant que n'a pas été élucidé le « présupposé de base » sous-jacent ; selon Bion, les trois « présupposés de base » primaires propres à l'inconscient des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique-de-groupe/#i_92412

PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA, 
  • Pierre JUILLET, 
  • Hélène STORK
  •  • 10 030 mots

Dans le chapitre « Hypothèses étiopathogéniques contemporaines »  : […] d'un « trou noir » au niveau de la zone péribuccale. Les hypothèses formulées par W. R. Bion sur les éléments β et la fonction maternelle α permettent sans doute de mieux cerner la transformation des vécus d'ordre sensitivo-moteur et d'ordre sensoriel en des formes très élémentaires de pensée, qui sont en relation étroite avec l'organisation de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose/#i_92412

Voir aussi

Pour citer l’article

Émile JALLEY, « BION WILFRED R. - (1897-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilfred-r-bion/