GROENLAND

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une terre d'immigration

Le Groenland n'a jamais connu de population indigène. Tous ceux qui se sont installés sur son sol venaient d'ailleurs. Les uns arrivèrent par le nord-ouest, issus de ce magma de terres et de mers gelées qui coiffe l'actuel territoire canadien, qu'il s'agisse des populations dites Independence I (2 000 ans av. J.-C.), Independence II et Sarqaq (1 000 ans av. J.-C.), Dorset (début de notre ère) ou des Esquimaux qui arrivèrent à partir du xe siècle ; les autres, en l'occurrence quelques colons islandais guidés par Éric le Rouge, vinrent de l'est vers 982. Deux établissements furent créés : le plus ancien et le plus important, dit oriental (Eystribygdh), était, en fait, situé non loin de la future Julianehaab ; au bout d'un siècle, un second, dit occidental (Vestribygdh), fut installé plus au nord dans la région du Godthaabsfjord. Organisés en république sur le modèle islandais mais étroitement dépendants de la Norvège et assez rapidement christianisés (fondation du diocèse de Gardhar au début du xiie siècle), les colons, qui ne furent jamais plus de trois mille, pratiquaient l'élevage extensif et vendaient les fourrures d'ours blancs, l'ivoire des morses et les faucons qu'ils rapportaient de leurs expéditions nordiques. À l'occasion de l'Union de Kalmar (1397), ces établissements passèrent sous la souveraineté danoise, mais à la fin du xve siècle la présence européenne s'évanouit pour des raisons mal éclaircies : refroidissement du climat porteur de famine, épidémie foudroyante, dégénérescence de la population minée par la consanguinité, massacre par les groupes esquimaux descendant vers le sud ? Il y a probablement une parcelle de vérité dans toutes ces explications. Quoi qu'il en soit, pour plus de deux siècles, le Groenland allait devenir la « Kalaallit Nunaat » (terre des hommes), et ses rivages n'être plus troublés que par le passage des navigateurs cherchant la route des I [...]

Groenland, Xe-XVIIe siècle

Dessin : Groenland, Xe-XVIIe siècle

Dessin

Le peuplement du Groenland, Xe-XVIIe siècle (sources : L. Musset, « Les Peuples scandinaves au Moyen Âge », Paris, 1951 ; « Le Danemark. Manuel officiel », Copenhague, 1972). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Groenland [Danemark] : carte physique

Groenland [Danemark] : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Groenland, Xe-XVIIe siècle

Groenland, Xe-XVIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Fridtjof Nansen

Fridtjof Nansen
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Base de Thulé, Groenland

Base de Thulé, Groenland
Crédits : TSGT Lee E. Schading/ U.S. Air Force

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, docteur d'État, docteur honoris causa de l'université d'Aalborg (Danemark)
  • : agrégé d'histoire, docteur ès lettres, professeur d'histoire moderne à l'université Pierre-Mendès-France, Grenoble
  • : maître de recherche au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  GROENLAND  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DU GROENLAND

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 182 mots
  •  • 1 média

Vers 870, les Vikings norvégiens occupèrent l'Islande et, à partir de là, explorèrent les mers du Nord à la recherche d'huile de phoque, de fourrures d'ours blanc ou d'ivoire de morse. Une saga rapporte qu'un certain Erik le Rouge, venant de l'est, aurait alors découvert, e […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 173 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le Paléozoïque des îles arctiques et du Groenland »  : […] Le Précambrien des îles arctiques supporte des roches sédimentaires du Paléozoïque inférieur dont l'épaisseur est régulièrement croissante vers le nord. Ces roches ne sont pas déformées dans la partie sud des îles, où elles constituent la plate-forme arctique. En revanche, au centre et au nord, les séries épaissies déposées dans le bassin franklinien sont tectonisées. Leur déformation, commencée […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Position »  : […] Sur une représentation de la sphère terrestre, le continent américain apparaît comme une barrière continue entre l'Atlantique à l'est et le Pacifique à l'ouest, un obstacle aux relations entre les rives occidentales du Vieux Monde et les rivages orientaux où se développent les terres asiatiques. En vain les premiers explorateurs ont-ils cherché un passage tout au long de ces rivages pourtant fort […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 974 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Toundra »  : […] Le mot toundra, d'origine finnoise, désigne les terres ingrates de l'extrême Nord, caractérisées spécialement par le sous-sol gelé en permanence, ou permafrost. Malgré le peu de précipitations, l'évaporation étant faible, de nombreux marécages apparaissent en été. Cette zone recouvre une grande partie de l'Alaska et du Canada, les îles de l'océan Arctique et les parties côtières du Groenland l […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les navigations scandinaves »  : […] Il est aujourd'hui certain que ces extraordinaires navigateurs qu'ont été les Vikings ont su aller en droiture de la Norvège au Groenland du Sud, et au-delà, sans se servir de cartes ni de boussole, en suivant approximativement le 60 e  parallèle. Ces navigations eurent pour résultat une véritable colonisation du Groenland et de certains territoires de l'Amérique septentrionale. Qu'allait-on y che […] Lire la suite

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 915 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les pays de l'Arctique et l'éveil des peuples autochtones »  : […] La méditerranée Arctique ne compte que cinq pays riverains, en excluant l'Islande. Ainsi l'immense façade de l'Eurasie, de la presqu'île de Kola en Europe au détroit de Béring, sur plus de 5 000 kilomètres, relève d'un seul pays, la Russie. En Amérique du Nord, le Canada exerce sa souveraineté sur l'ensemble de l'archipel arctique qui termine le continent, et l'Alaska appartient aux États-Unis qu […] Lire la suite

ARCTIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 830 mots
  •  • 6 médias

L'océan Arctique constitue l'essentiel de la Méditerranée arctique, la plus importante des mers bordières de l'océan Atlantique. Il s'ouvre sur celui-ci, sur 400 km de largeur, entre le Spitzberg et le Groenland ; sa surface totale est de l'ordre de 12 millions de kilomètres carrés. La plus grande partie de cette mer intérieure, dont le pôle Nord occupe approximativement le centre, est couverte d […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les Vikings »  : […] À partir du ix e  siècle, les Scandinaves prennent une place grandissante dans la navigation atlantique. Les rois du Vik – le golfe de Göteborg – ou Vikings, se lancent au loin sur des bateaux légers et rapides, les skeids , dont plusieurs exemplaires ont été retrouvés en parfait état dans les tombes de ces marins et ornent aujourd'hui les musées scandinaves. Montés sur ces barques, les Vikings je […] Lire la suite

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 794 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Le rôle de l'eau  »  : […] On ne saurait réduire le changement climatique par intensification de l'effet de serre à un simple réchauffement. Tout changement climatique, quelle que soit sa cause, implique nécessairement le cycle de l'eau, c'est-à-dire ce qui se passe dans l'atmosphère (évaporation, formation de nuages, précipitations), au sol (précipitations, infiltration, ruissellement, évaporation), et dans les océans (pr […] Lire la suite

CLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric FLUTEAU, 
  • Guillaume LE HIR
  •  • 3 655 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reconstruire l'histoire climatique du dernier million d'années »  : […] La découverte d'importants bouleversements climatiques lors du Quaternaire (de — 2,4 Ma à maintenant), notamment l'existence de périodes froides, a conduit les scientifiques à se questionner sur l'origine de ces périodes glaciaires. Après diverses tentatives, un géophysicien serbe, Milutin Milanković, démontra, au début du xx e  siècle, que les variations cycliques des paramètres orbitaux de la […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis – Danemark. Offre de rachat du Groenland. 16-21 août 2019

Le 16, le Wall Street Journal révèle que le président Donald Trump est intéressé par le rachat du Groenland, territoire autonome danois où les États-Unis disposent d’une base militaire, à Thulé. Doté d’une situation stratégique face à la Russie et à la Chine, ce territoire […] Lire la suite

Accord sur l’interdiction de la pêche en Arctique. 1er décembre 2017

Les États riverains de l’océan Arctique – Canada, États-Unis, Russie, Norvège et Danemark (pour le Groenland) –, ainsi que la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Islande et l’Union européenne signent un accord de principe interdisant préventivement la pêche commerciale dans les eaux […] Lire la suite

Danemark. Victoire du bloc de droite aux élections législatives. 18-28 juin 2015

 sièges. Le taux de participation est de 85,9 p. 100. L’effondrement des alliés des sociaux-démocrates fait perdre au bloc de gauche la majorité au Parlement, d’une voix – 89 sièges contre 90, en comptant les 4 sièges des représentants des îles Féroé et du Groenland. Le 19, Helle Thorning-Schmidt présente […] Lire la suite

Danemark. Victoire de l'opposition de gauche aux élections législatives. 15 septembre - 2 octobre 2011

 sièges. Le Parti du peuple danois (D.F.P., extrême droite) obtient 12,3 p. 100 des suffrages et 22 élus. Le Groenland et les îles Féroé élisent chacun 2 députés. Le taux de participation est de 87,7 p. 100. Ces élections mettent fin à dix ans de gouvernement de coalition conservateur minoritaire […] Lire la suite

Danemark. Victoire historique des indépendantistes aux élections législatives au Groenland. 2 juin 2009

Le parti indépendantiste d'extrême gauche Inuit Ataqatigiit, principal parti d'opposition du Groenland, sort victorieux – avec 44 p. 100 des voix, soit 14 sièges sur 31 – du scrutin législatif anticipé, organisé avant l'entrée en vigueur du statut d'autonomie élargie du territoire vis-à-vis […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc AUCHET, Jean Maurice BIZIÈRE, Jean CORBEL, « GROENLAND », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/groenland/