ERIK LE ROUGE (940 env.-env. 1010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef norvégien, né vers 940 à Jæren (Norvège), mort vers 1010.

Enfant, Erik Thorvaldson, dit Erik le Rouge, quitte sa Norvège natale pour l'ouest de l'Islande avec son père, Thorvald, exilé pour meurtre. Quand Erik le Rouge est à son tour proscrit d'Islande vers 980, pour le même motif, il décide de partir en exploration à l'ouest, vers le Groenland. Ce territoire, visible depuis les cimes occidentales de l'Islande, s'étend au-delà d'environ 280 kilomètres de mer. Le Norvégien Gunnbjörn Ulfsson l'avait contourné quelques années plus tôt. Erik le Rouge embarque en 982 avec sa famille et ses bêtes, mais les glaces flottantes l'empêchent d'approcher de la côte. Les bateaux contournent alors le sud du Groenland et mouillent dans une région près de la ville actuelle de Julianehaab. Pendant les trois années d'exil d'Erik, les colons ne rencontrent personne, bien qu'ils lancent des explorations vers le nord-ouest, découvrant l'île de Disko.

Erik le Rouge revient en Islande en 986. Ses descriptions du territoire, qu'il nomme « Terre verte » ou Groenland, convainquent de nombreuses personnes en quête de terres plus habitables de se joindre à son expédition de retour. Des 25 bateaux qui quittent l'Islande, seuls 14 navires arrivent à destination ; 350 colons débarquent alors dans une zone qui sera plus tard baptisée Eystribygdh (colonie orientale). En l'an 1000, on estime à 1 000 le nombre de colons scandinaves implantés au Groenland, mais en 1002 une épidémie réduit considérablement la population. La colonie d'Erik le Rouge, commémorée dans la saga islandaise qui porte son nom, finit par disparaître. D'autres colonies scandinaves survivront et garderont le contact avec la Norvège jusqu'au xve siècle, avant que les communications soient interrompues pendant plus d'un siècle. Le fils d'Erik, Leif Eriksson, serait l'un des premiers Européens à avoir atteint l'Amérique du Nord.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  ERIK LE ROUGE (940 env.-env. 1010)  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les navigations scandinaves »  : […] Il est aujourd'hui certain que ces extraordinaires navigateurs qu'ont été les Vikings ont su aller en droiture de la Norvège au Groenland du Sud, et au-delà, sans se servir de cartes ni de boussole, en suivant approximativement le 60 e  parallèle. Ces navigations eurent pour résultat une véritable colonisation du Groenland et de certains territoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-histoire-decouverte/#i_10282

DÉCOUVERTE DU GROENLAND

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 182 mots
  •  • 1 média

Vers 870, les Vikings norvégiens occupèrent l'Islande et, à partir de là, explorèrent les mers du Nord à la recherche d'huile de phoque, de fourrures d'ours blanc ou d'ivoire de morse. Une saga rapporte qu'un certain Erik le Rouge, venant de l'est, aurait alors découvert, en 982, le sud de la « terre verte » ou Groenland. Un établissement y fut cré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-groenland/#i_10282

Pour citer l’article

« ERIK LE ROUGE (940 env.-env. 1010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erik-le-rouge/