DÉCOUVERTE DU GROENLAND

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vers 870, les Vikings norvégiens occupèrent l'Islande et, à partir de là, explorèrent les mers du Nord à la recherche d'huile de phoque, de fourrures d'ours blanc ou d'ivoire de morse. Une saga rapporte qu'un certain Erik le Rouge, venant de l'est, aurait alors découvert, en 982, le sud de la « terre verte » ou Groenland. Un établissement y fut créé en 986, à Brattahlidh, et le christianisme fut introduit vers l'an 1000. Les colons ne furent jamais plus de trois mille et commerçaient surtout avec la Norvège. L'île resta ainsi dans l'orbite scandinave jusqu'à la fin du Moyen Âge puis, pour une raison mal éclaircie, la présence européenne y disparut. Il fallut alors attendre le xviiie siècle pour voir les Danois s'y installer à nouveau, et durablement. Si l'antécédence viking est indubitable, la date de 982 et l'histoire d'Erik le Rouge, découvreur du Groenland, et de son fils Leif Eriksson, découvreur d'un « Vinland » qui ne serait autre que l'Amérique du Nord, sont sujettes à caution.

Brattahlidh, Groenland

Brattahlidh, Groenland

photographie

Emplacement de la colonie viking de Brattahlidh, fondée en 986 par Erik le Rouge, sur la côte sud-est du Groenland. 

Crédits : W. Forman/ AKG

Afficher

—  Sylvain VENAYRE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « DÉCOUVERTE DU GROENLAND », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-groenland/