Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

IVOIRE

Les termes qui désignent l'ivoire dans diverses langues européennes se regroupent en deux familles principales. La première dérive du latin ebur, qui a donné ivoire en français, avorio en italien, ivory en anglais et ivoor en néerlandais. Le mot allemand Elfenbein se rattache au grec elephantos (latin : elephantus) ; il en va de même du danois et du suédois elfenben. Le terme norvégien fiilsben est à part ; le second élément fait songer à l'allemand, le premier au mot espagnol marfil, qui lui-même dérive de l'arabe nab-al-fil.

À l'ivoire, et plus particulièrement à l'ivoire de narval, on attribuait depuis l'Antiquité des propriétés extraordinaires. Ainsi, la pureté de l'ivoire allait de pair avec la pureté de la Mère de Dieu. La défense du narval, qui au Moyen Âge passait pour être la « corne de licorne », joua longtemps un grand rôle. La licorne ne pouvait être attrapée que par une vierge, qui en triomphait par sa pureté.

Les coupes de narval étaient censées rendre le poison inoffensif, cependant que les bâtons de commandement et les sceptres étaient l'expression symbolique du pouvoir.

Plus tard, ces anciennes croyances disparurent, et l'on utilisa le narval en lui laissant son aspect brut, sans en travailler la surface extérieure.

Une matière osseuse

Narval - crédits : Time Life Pictures/ Mansell/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

Narval

L'ivoire est tiré des défenses de l'éléphant ; on en distingue trois sortes : l'ivoire africain, l'ivoire indien et l'ivoire fossile (fourni par les défenses du mammouth). Cependant, par extension, sont également considérées comme ivoire un certain nombre de matières dont la substance est similaire, en particulier les dents du morse, les défenses de l'hippopotame, la défense du narval – l'unicorne légendaire –, les dents du cachalot, le bec du calao, l'os et, dans une moindre mesure, les fanons de baleine ainsi que l'ivoire végétal dit corozo (Phytelephas macrocarpa). La matière première est exploitée de la façon suivante : la partie pleine de la défense d'éléphant est utilisée pour les figures en ronde bosse tandis que la partie inférieure, qui est creuse, est utilisée pour les travaux en relief.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Narval - crédits : Time Life Pictures/ Mansell/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

Narval

Diptyque consulaire, art romain - crédits : Peter Willi/  Bridgeman Images

Diptyque consulaire, art romain

Diptyque des Lampadii - crédits : The Art Archive/ Musée chrétien/ Dagli Orti/ Picture Desk

Diptyque des Lampadii

Autres références

  • AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

    • Écrit par Louis PERROIS
    • 6 862 mots
    • 6 médias
    L'ivoire a surtout servi à faire des bijoux (bracelets, pendentifs), des objets mobiliers (boîtes, gobelets), des trompes d'apparat et quelquefois de petites statuettes. C'est un matériau noble, recherché, difficile à sculpter mais qui acquiert une très belle patine rougeâtre. Les pièces les plus...
  • ARTISANAT

    • Écrit par Denis CHEVALLIER, Universalis, Louis LERETAILLE
    • 7 105 mots
    Les métiers de la joaillerie, de la bijouterie et de la sculpture.Le sculpteur sur ivoire, Francis Migeon (né en 1927) a succédé dans ce métier à son père, et son propre fils reprend à son tour une longue tradition familiale. À la fois créateur et restaurateur, il a notamment refait les boutons en...
  • BEGRĀM

    • Écrit par Jeannine AUBOYER
    • 987 mots
    Mais à côté de ce magnifique ensemble, d'origine ou d'inspiration occidentale, celui des ivoires et des os sculptés, lui aussi, offre un intérêt exceptionnel : provenant à n'en pas douter de l'Inde, il atteste à la fois la réalité du commerce de l'ivoire et la virtuosité des ivoiriers indiens que...
  • BÉNIN ROYAUME DU

    • Écrit par Paul MERCIER
    • 2 906 mots
    • 3 médias
    ...d'argent et d'or ; cette technique était connue ailleurs en Afrique, mais c'est au Bénin – et au Dahomey – qu'elle a été le plus remarquablement employée. L' ivoire était aussi travaillé d'éblouissante façon : défenses d'éléphant tout entières sculptées ou gravées, soit de motifs de vannerie ou de nattage, soit...
  • Afficher les 31 références

Voir aussi