KNUD ou KNUT LE GRAND ou CANUT (995-1035) roi d'Angleterre (1016-1035) de Danemark (1018-1035) et de Norvège (1028-1035)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi d'Angleterre (1016-1035), de Danemark (sous le nom de Knud II, 1018-1035) et de Norvège (1028-1035) né en 995, mort le 12 novembre 1035 à Shaftesbury.

Petit-fils du roi de Pologne Mieszko Ier (930 ?-992, règne 960 env.-992) par sa mère ́Swi̧etos|lawa (Gunhild), Knud accompagne son père, Sven Tveskæg (« à la Barbe fourchue » ; 960-1014), roi de Danemark, lorsqu'il envahit l'Angleterre en 1013. Il est alors en charge de la flotte à Gainsborough, où il rencontre probablement sa future concubine, Ælfgifu de Northampton (995 env.-env. 1040), avec laquelle il aura deux fils : Sven et Harold. Le roi des Anglo-Saxons Æthelred II ayant fui, Sven Tveskæg devient roi d'Angleterre, mais meurt dès février 1014. Les Anglo-Saxons invitent alors Æthelred II à revenir sur le trône. Knud rentre au Danemark, mais revient en Angleterre en 1015 et entame une longue lutte avec le fils d'Æthelred II, Edmond II Côtes de Fer (989 env.-1016). Le comte de Northumbrie se soumet à Knud en 1016, avant d'être assassiné. Après la mort d'Æthelred II en avril 1016, le « conseil des sages », ou Witenagemot, élit Knud roi à Southampton, tandis que les conseillers et les habitants de Londres élisent Edmond. Knud remporte une victoire à Ashingdon le 18 octobre. Le royaume est alors divisé. Mais Edmond meurt le 30 novembre, et Knud devient seul maître du pays.

Les premières décisions du roi Knud sont impitoyables : il donne les terres des Anglo-Saxons aux Danois qui lui ont été fidèles, complote la mort d'Eadwig, frère d'Edmond, et fait tuer ou bannir des chefs anglo-saxons. Les jeunes fils d'Edmond parviennent cependant à trouver refuge en Hongrie. Dès 1016, Knud transmet le comté de Northumbrie au roi de Norvège, le viking Éric de Hlathir, et en 1017 place le viking Thorkell le Grand dans l'East Anglia. Mais Knud ne tarde pas à se comporter en souverain exemplaire : dès 1018 il octroie des comtés dans le Wessex et la Mercie aux Anglo-Saxons. Il s'entoure de plus en plus de ces derniers. Il bannit ainsi Thorkell en 1021, et, durant le reste de son règne, un seul de ses trois conseillers les plus influents sera danois. Knud renvoie une grande partie de sa flotte en 1018. Danois et Anglo-Saxons parviennent à un accord à Oxford. Le désir de Knud d'égaler les meilleurs rois d'Angleterre lui a probablement été insufflé par Wulfstan, l'archevêque d'York. Knud se révèle être un bon souverain qui apporte la paix et la prospérité à l'intérieur du pays. Il soutient l'Église et se montre généreux envers elle. Son pèlerinage à Rome est dicté aussi bien par des motifs religieux que diplomatiques. Il a en effet besoin du soutien anglais contre les menaces extérieures. Les fils d'Æthelred II vivent en Normandie, et Knud a épousé leur mère, Emma de Normandie, en 1017 pour empêcher leur oncle, le duc de Normandie Richard II, de soutenir leur cause. Les troupes anglo-saxonnes soutiennent la position de Knud en Scandinavie en 1019 lorsqu'il se rend au Danemark pour se faire couronner à la mort de son frère. Elles font de même en 1023 lorsque Thorkell, banni, sème le trouble et en 1026 lorsque le régent que Knud a placé au Danemark, Jarl Ulf, rejoint le roi de Norvège et le roi de Suède dans une coalition contre le Danemark. Bien que vaincu à la bataille de la Holy River, en Suède, Knud obtient un compromis. Par la corruption, il incite par ailleurs les propriétaires terriens norvégiens à se révolter contre leur roi, Olaf II Haraldsson, qu'il chasse en 1028. Knud place alors la Norvège entre les mains d'Haakon, le fils d'Éric de Hlathir, puis, à sa mort, entre celles de sa concubine Ælfgifu et de leur fils Sven. Olaf tente de revenir au pouvoir en 1030 mais meurt à la bataille de Stiklestad. Ælfgifu et Sven, devenus impopulaires, s'enfuient au Danemark en 1035, avant la mort de Knud.

En Angleterre, la paix est uniquement brisée par l'expédition que Knud mène en Écosse en 1027, où il se fait reconnaître par trois rois écossais. Knud contrôle la route de la Baltique, permettant au commerce anglo-saxon de prospérer. Lorsqu'il se rend à Rome pour assister au couronnement de l'empereur germanique Conrad II en 1027, il obtient que ce dernier et d'autres princes réduisent les taxes imposées aux marchands et [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KNUD ou KNUT LE GRAND ou CANUT (995-1035) roi d'Angleterre (1016-1035) de Danemark (1018-1035) et de Norvège (1028-1035)  » est également traité dans :

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 545 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'ère des Vikings »  : […] L'histoire danoise, jusqu'à l'époque de Charlemagne, n'est guère éclairée que par l'archéologie. On pense cependant qu'ont eu lieu quelques raids maritimes contre la Frise vers 520 et 574, et la tradition épique garde un souvenir confus d'une royauté dont le centre aurait été à Lejre, près de Roskilde. C'est le choc causé par la conquête franque en Saxe qui fait vraiment entrer le Danemark dans l […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 828 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre « Le temps des invasions »  : […] Jusqu'en 1066, la Grande-Bretagne est une proie offerte à la tentation d'envahisseurs successifs et une entité qui ne découvre que rarement son unité. Jutes, Angles et Saxons, entre les  v e et vii e  siècles, ont ruiné l'œuvre romaine, anéanti la première christianisation, transformé les villes en déserts, refoulé vers l'ouest et le nord montagneux les restes de civilisation celtique. Cela malgr […] Lire la suite

VIKINGS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 5 210 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le second âge des Vikings »  : […] Sur des théâtres beaucoup plus limités, les Vikings recommencèrent, à partir de 980 environ, à manifester leur agressivité . Ce fut principalement le cas des Danois dans les îles Britanniques. Les Norvégiens, toutefois, poursuivent leur progression dans l'Atlantique nord, colonisent à partir de 985 la côte sud-ouest du Groenland découverte en 981, puis reconnaissent, à partir de l'an 1000, certain […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dorothy WHITELOCK, « KNUD ou KNUT LE GRAND ou CANUT (995-1035) - roi d'Angleterre (1016-1035) de Danemark (1018-1035) et de Norvège (1028-1035) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/knud-knut-le-grand-canut/