KALMAR UNION DE (1390)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mort, sans héritier, du roi de Danemark Valdemar IV, en 1375, permit l'union de ce royaume avec la Norvège dont le roi Haakon VI a épousé Marguerite, la fille de Valdemar. La personnalité de celle-ci est fondamentale pour comprendre l'union des royaumes scandinaves à Kalmar, la plus importante des villes du sud de la Suède, en 1397. À la mort de son mari en 1380, cette femme énergique devient régente de Norvège et de Danemark au nom de son fils Olav V, encore mineur, et elle intervient en Suède à l'appel des nobles suédois mécontents de leur roi Albert de Mecklembourg. Son fils étant mort en 1387, elle adopte son petit-neveu Éric de Poméranie, qui est couronné à Kalmar, le 20 juillet 1397, roi de Danemark, de Norvège (qui comprend les Féroé, les Shetland et l'Islande) et de Suède (qui inclut la Finlande). Au milieu du xve siècle, une guerre commence entre les Suédois, partisans de l'indépendance, et les Danois, partisans de l'union. L'invasion de la Suède par Christian II de Danemark en 1518 et le « bain de sang de Stockholm » en 1520 (massacre de quatre-vingt-deux opposants suédois) provoquent un soulèvement national dirigé par Gustave Vasa, qui met fin de fait, en 1521, à l'Union de Kalmar.

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  KALMAR UNION DE (1390)  » est également traité dans :

GROENLAND

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Jean CORBEL, 
  • Universalis
  •  • 5 617 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une terre d'immigration »  : […] les fourrures d'ours blancs, l'ivoire des morses et les faucons qu'ils rapportaient de leurs expéditions nordiques. À l'occasion de l'Union de Kalmar (1397), ces établissements passèrent sous la souveraineté danoise, mais à la fin du xve siècle la présence européenne s'évanouit pour des raisons mal éclaircies : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groenland/#i_43473

MARGUERITE Ire (1353-1412) reine de Danemark, de Norvège et de Suède

  • Écrit par 
  • Lennart T. NORMAN
  • , Universalis
  •  • 860 mots

en 1389 et élu roi de Danemark et de Suède (qui inclut la Finlande) en 1396. Il est couronné l'année suivante à Kalmar. La noblesse s'oppose à cette occasion au pouvoir de plus en plus absolu qu'exerce Marguerite. Cette contradiction apparaît entre l'acte de couronnement, qui procède de la monarchie héréditaire absolue, et l'acte d'union, lequel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-ire/#i_43473

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 815 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes de l'union avec les pays scandinaves »  : […] couronne un moment dévolue à Albert de Mecklembourg (1367-1389), revint finalement à la belle-fille de Magnus Eriksson, la Danoise Marguerite Ire, qui fonda en 1397 l'union dite de Kalmar entre les trois royaumes scandinaves. En principe, l'Union respectait la personnalité et l'autonomie interne de chaque État ; toutefois, ce régime a laissé à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_43473

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « KALMAR UNION DE (1390) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-de-kalmar/